Les fans de Hawkman seront ravis d’apprendre l’arrivée de la tant attendue série régulière du personnage. Attendue, elle l’était. Robert Venditti se pointe avec moultes promesses, et son travail sur l’univers des Green Lantern rappelle comme nous pouvons redouter ce titre. Et ce n’est pas sans craintes que s’est déroulée la lecture de ce premier numéro.

Ouvrez la cage aux oiseaux

On le savait, l’histoire touchera au passé du personnage, et serait une réécriture du mythe. Pourtant ce numéro s’annonce bien moins engagé. Et ce peut-être par son manque cruel d’informations. Le personnage en lui-même se définit comme un archéologue/super-héros. Rien de plus, rien de moins. On reste sur un archétype complet du personnage en quête de son passé. Aucun attachement n’est généré entre celui-ci et le lecteur.

Les défauts d’écriture vont tourner autour du personnage lambda, entre la niaiserie lyrique accentuée par la simplicité ridicule des phrases de Robert Venditti, ce premier numéro définit un contraste complet entre l’intention du scénariste concernant le personnage et l’exécution réalisée. Alors que les scènes d’action sont efficaces, la construction du récit peine à marquer le moindre temps de pause. Et n’est pas capable de générer une relation minime entre les personnages secondaires et notre Carter Hall.

Jeff Lemire était la colombe de l’espérance

Dans ce départ accéléré, un certain soulagement règne. Le soulagement d’un ton très différent des immondices dernières qu’étaient Savage Hawkman ou The Death of Hawkman. Le personnage renoue réellement avec un contexte classique qui lui est propre. Si l’écriture manque d’identité, et l’aventure est des plus classiques, la comparaison avec les dernières productions des sept dernières années lui est très favorable.

L’autre crainte était celle de la présence de Bryan Hitch. L’artiste était redouté suite à ses travaux sur Justice League. Toujours très éloigné de ses performances passées, son travail sur Hawkman ne risque pas d’être mémorable. Très simpliste, c’est un service minime avec des décors à l’économie, et où seule l’action est mise en avant, et où seules les doubles pages sont réellement soignées. Toutefois, si on se retourne vers une comparaison des travaux précédents de l’artiste, on relève une certaine amélioration.

Ce qui aurait pu être le renouveau du personnage, et certainement l’un des meilleurs titres des années 2010 chez DC Comics, se retrouve n’être qu’une version accéléré, réduisant le personnage à la quête d’un passé oublié mais dont nous connaissons certainement les grandes lignes. L’unique intérêt du titre résidera dans les changements qui seront apportés à ce personnage, et s’ils peuvent être acceptés par les lecteurs.

Passable / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Un premier pas vers un Hawkman plus classique
- Synopsis intriguant...
Les -
- ... au scénario mal exécuté
- Un univers vide de sens et de contenu
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Article précédentReview VO – Uncharted
Article suivantThe Flash : Cecile Horton deviendra régulière en saison 5
Watchful
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

5
Poster un Commentaire

Please Login to comment
3 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
HIGHLIGHTS DE LA SEMAINE #6 (Rebirth ) | DCPlanet.frWatchfulurbanvspanini10mavhoc Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
mavhoc
mavhoc

En bref on a bien fait de pas acheter :D

urbanvspanini10
urbanvspanini10

« certainement l’un des meilleurs titres des années 2010 chez DC Comics ».

N’exagérons pas non plus, même si il y avait Jeff Lemire ou un autre auteur, je pense pas que ça en ferais de ce titre le meilleur des années 2010 chez DC, il y a mieux que Hawkman quand même.

trackback

[…] pouvez retrouver des reviews plus complètes pour les titres Hawkman #1 et Plastic Man […]