Vous êtes ici: DCPlanet.fr > Dossiers > Par où commencer #9 : Les Challengers de l’Inconnu

Par où commencer #9 : Les Challengers de l’Inconnu

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Sommaire

Cette année les Challengers de l’Inconnu sont revenus – de très loin – sous la bannière du New Age of DC Heroes. L’occasion pour nous (et vous) de nous replonger et/ou découvrir la publication française et les titres marquants de l’équipe. Cette équipe très secondaire est représentative de ce que nous appelons le Silver Age (1960’s). Il s’agit d’une équipe d’aventuriers se lançant dans des missions extrêmement dangereuses, pour ne pas dire suicidaires, afin de sauver le monde des menaces les plus étranges et surréalistes – le tout avec généralement une portée scientifique.

Ces aventuriers aux costumes, originellement violets, mêlent aventures fantasques contre des créatures préhistoriques, science-fiction en tout genre et parfois même dimensions magiques. Contrairement à l’image reçue des équipes de héros, celle-ci se voit de plus en plus modifiée. À partir du troisième titre en 1997, l’équipe subira des modifications dans sa composition. Avec le temps, cette capacité à changer les membres de l’équipe sera de plus en plus exploitée, alternant ainsi le ton donné au titre. On notera tout de même certaines figures marquantes : le Professeur Haley, Rocky Davis, Ace Morgan, et Red Rayan qui forment l’équipe classique.

Cette équipe n’est composé que d’humains sans aucune autre capacité que celle de s’opposer à plus fort que soi. Ils ont des aptitudes diverses. L’un est un expert en pilotage, l’autre est une brute épaisse, le professeur est l’intellectuel de l’équipe. Cependant, contrairement aux écritures simplistes généralisées, ces personnages ne s’enferment pas dans leur capacité dominante. Le professeur n’hésitera jamais à réaliser un sauvetage risqué, l’informaticien/technicien sera très souvent au front avec les autres membres de l’équipe.

Seulement, depuis toujours, l’équipe n’a jamais réellement marqué le public français. De même aux États-Unis, où l’équipe use bien plus de son auto-référence aux vieux comics, malgré certaines tentatives de modernisation. On ne parlera pas de comics cultes puisque l’équipe n’est que très rarement mise en avant. On note tout de même son apparition lors de Crisis on Infinite Earths, et son rôle dans la célèbre oeuvre de Darwyn Cooke : The New Frontier.

Avant les New 52

Challengers of the Unknown (1958-1978)

Challengers of the Unknown (1958-1978)Le premier point d’entrée, le plus simple et direct, c’est la première série créée par Jack Kirby. Le maître de la science-fiction a créé avec Dave Wood l’équipe dans le Showcase #6, et comme bien d’autres concepts du genre, l’équipe a ensuite eu droit à sa série régulière. Cette série est composée de 87 numéros. Contrairement à ce que l’on peut penser, ce n’est en rien une difficulté. L’écriture de ces numéros présente, généralement, une aventure par numéro. Rares sont les épisodes canoniques – ce qui explique également la publication anarchique en France. Ce point d’entrée facile prend l’allure d’une série où l’aventure est condensée. Mais on se surprend à être happé par le rythme de celles-ci et les surprises que certaines aventures réservent.

En VO, cette série est recueillie sous forme de Showcase (de gros pavés de 500 pages pour moins de 20€ en noir et blanc sur un papier de basse qualité). L’oeuvre de Kirby connaît des éditions plus prestigieuses, plus ou moins onéreuses selon le format, mais ce serait passer à côté de certains runs intéressants (dont celui de Dennis O’Neil) malheureusement jamais réédités. Cependant, nous sommes en mesure de nous attendre à une réédition vu les démarches de l’éditeur visant à rendre accessibles les comics du Silver Age.

Pour les lecteurs VF, la tâche sera plus ardue. La série a été publiée de manière anarchique entre plusieurs magazines des années 60 et 70, à commencer par Big Boss (à partir du numéro 58), puis dans Aventure Fiction, Spectre, Etranges Aventures, puis Eclipso. Dans Démon #11 et 12 (1979/1980), l’équipe est mise en avant le temps de deux numéros. À la même période, les premiers numéros de l’équipe sont réédités dans le petit format Super Héros #4 et #5 chez Aredit, qui poursuivra leurs aventures jusqu’au #9. Enfin, actuellement accessible dans l’Anthologie Jack Kirby chez Urban Comics, vous pouvez retrouver le quatrième numéro de cette série. Peut-être l’éditeur s’intéressera-t-il à l’équipe dans son idée de publier l’intégralité de l’oeuvre de Jack Kirby ?

Et après ça ? Si vous avez lu l’intégralité du titre (ou ce que vous avez pu, en vue du manque de rééditions) et que vous en voulez encore, dirigez-vous vers The New Frontier/La Nouvelle Frontière de Darwyn Cooke qu’on ne cessera de vous recommander. Sinon, vous pouvez retrouver cette équipe dans l’événement Crisis on Infinite Earths où ils tiennent un rôle mineur.

Challengers of the Unknown (1991)

Challengers of the Unknown (1991)Les Challengers reviennent en 1991 pour une série en huit épisodes réalisée par le célèbre duo Jeph Loeb et Tim Sale. Les auteurs de Batman Amère Victoire, Un Long Halloween ou Superman For All Seasons – mais également la palette de couleurs chez Marvel – ont également travaillés chez DC sur l’équipe de survoltés. Grand hommage au titre d’origine, ce titre est également un parfait point pour découvrir, sans être le plus introductif. Accessible car se suffisant à lui-même, il présente un Tim Sale à ses débuts qui use déjà d’un style singulier, mais profitait bien plus d’une mise en page déstructurée contrairement à ses larges cases dans lesquelles il s’est cloisonné. L’intégralité de cette série est uniquement disponible en VO, réédité il y a peu par DC Comics.

Challengers of the Unknown (1997-1998)

Challengers of the Unknown (1997-1998)Vertigo a le vent en poupe et accentuer le noir semble faire vendre. C’est cette nouvelle direction qui sera prise pour moderniser l’équipe des Challengers, tout en changeant les membres de l’équipe. Il s’agit d’une série régulière majoritairement dessinée par l’excellent John Paul Leon, et scénarisé par Steven Grant et Len Kaminski. La première approche est très intéressante et consiste à présenter les Challengers comme une équipe de freelancers du paranormal. Ils essaient de résoudre des affaires de disparition et autres phénomènes inexpliqués. Dans une approche plus sombre et plus accrochée à un monde réaliste, cette série des Challengers présente un concept intéressant qui peut se lire indépendamment de tout autre titre de l’univers DC, de tout titre des Challengers, mais qui n’a à voir avec les Challengers que le titre. Cette série n’a jamais été rééditée en VO, et bien entendu, n’a jamais été publiée en France.

Challengers of the Unknown (2004-2005)

Challengers of the Unknown (2004-2005)Les Challengers n’en finissent plus d’être utilisés sous un nouveau jour, à travers un nouveau concept. C’est au tour de Howard Chaykin de profiter d’une tentative de l’éditeur pour relancer l’équipe. Howard Chaykin fait du Howard Chaykin. Insolent, extrêmement violent et incroyablement engagé politiquement, les Challengers relèvent presque du domaine du tueur à gage que du surnaturel. Ce titre doit être bien plus abordé comme une mini-série inscrite dans l’oeuvre de Howard Chaykin que comme une aventure des Challengers. Ce qui ne veut pas dire que le titre soit mauvais – et ce n’est absolument pas le cas – mais vaut mieux être prévenu. S’il s’agit d’un titre accessible, tout comme le titre précédent, il s’agit d’une vision très personnelle et très écartée de la nature de l’équipe. Encore une fois, le titre est disponible en VO au format TPB, réédité récemment.

Après les New 52

DC Universe Presents #6-8 (2012)

DC Universe Presents #6-8 (2012)Scénarisé par Dan Didio lui-même aux côtés du grand dessinateur, amoureux du Silver Age Jerry Ordway, les Challengers se voient réintroduits dans l’univers New 52 à travers le titre DC Universe Presents. La présence de cette histoire en trois épisodes est plus pour rappeler qu’ils ont existé lors des New 52 que comme un réel conseil de lecture. Il s’agirait même de l’éviter. Si la présence de Jerry Ordway peut être alléchante, il s’agit de son pire travail. De plus, les Challengers forment une équipe bien trop nombreuse dans ce cas, où les membres ne sont ni présentés, et plus ou moins difficilement reconnaissables. Si malgré tout vous persistez à vouloir lire cette aventure, elle est disponible dans le premier volume de DC Universe Presents (New 52) aux côtés d’une aventure de Deadman bien plus agréable.

New Challengers (2018 – Présent)

New Challengers (2018 - Présent)New Challengers a pour objectif de réintroduire les Challengers dans le DC Universe actuel. Loin des visions précédentes, le titre semble s’orienter vers un compromis et une introduction relative à l’événement Metal pour pleinement s’inscrire dans l’univers DC. Le titre a tout pour plaire avec Andy Kubert aux dessins et Scott Snyder et Aaron Gillespie, malgré un premier numéro qui n’arrive pas à convaincre.

La review du premier numéro

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on tumblr
Share on email

Ceci pourrait vous intéresser