On se retrouve une nouvelle (et seconde) fois pour les Highlights de nos lectures de la semaine. Cette dernière a été assez riche, avec deux premiers numéros que vous retrouverez en full. Vous retrouverez également un bilan du diptyque Harley Quinn: Harley Loves Joker qui nous replonge dans l’univers des 90’s.

Cette semaine, Green Lantern #47 reste dans la lignée des numéros précédents tout comme Cave Carson Has An Interstellar Eye #3 et Wild Storm #13. Du côté des titres digitaux, pas de grandes surprises à noter non plus avec des titres qui suivent leur chemin tranquillement.

On pourra parler de Bombshells: United #38 qui nous livre un passage de flambeau. C’est la conclusion, 15 ans après la fin des guerres et des menaces, on retrouve un nouveau bilan de la vie des Bombshells et Catwoman s’offre un sidekick de taille. C’est une jolie fin, mais qui malgré tout s’est essoufflée au fil des derniers numéros avec trop de bilans.

 

LES COUPS DE CŒUR

BATWOMAN #15

review BATWOMAN #15

Collection : DC Rebirth
Scénario : Marguerite BennettDessins : Fernando Blanco

Ce numéro de Batwoman est assez particulier. Le précédent nous replonger dans l’histoire de famille des soeurs Kane, et nous y retournons ici à travers la vision du personnage d’Alice. Les planches sont décomposées de manière psychédélique – ce qui n’est pas sans rappeler le travail de JH Williams III sur Elegy. Par ailleurs l’histoire n’est pas si lointaine que ça non plus. C’est donc un très grand plaisir de retrouver ce style dément avec comme personnages centraux les sœurs Kane et la Reine Alice.

Les histoires se mêlent très bien, et le tout se lit très agréablement. Malheureusement, le twist final me laisse plutôt de marbre. L’arrivée imposante d’un tel personnage me semble de trop, même si nous sommes clairement liés à l’histoire de Detective Comics, mais cela semble trop forcé. Nous verrons bien ce que cette présence apporte par la suite, mais pour l’instant j’ai des doutes.

– Harley

AQUAMAN #36

review AQUAMAN #36

Collection : DC Rebirth
Scénario : Dan AbnettDessins : Riccardo Federici

Aquaman continue d’être un titre très prenant alors que l’on se rapproche doucement de la fin de ce grand arc autour du King Rath. Le récit est bien rythmé, passant d’un groupe d’alliés à un autre, chacun proposant sa nouvelle stratégie face à une menace toujours plus dangereuse. On suit principalement le duo d’Arthur et Murk, qui fonctionne très bien avec cette opposition entre le guerrier prêt à tuer l’ennemi et le héros préférant ne pas passer à l’acte, mais avec Rath qui gagne en puissance, l’auteur arrive à nous mettre le doute sur le fait qu’Aquaman va réussir à tenir ses convictions.

Cette partie est entrecoupée par les scènes avec les autres personnages, ce qui est très agréable à suivre puisqu’on a fini par s’attacher à chacun d’entre eux, notamment Dolphin et King Shark – même si chacun aura sûrement son préféré. Pour finir, les dessins de Federici sont encore une fois excellents, toujours avec cette ambiance sous-marine immersive aidée par les couleurs de Sunny Gho et un trait très efficace, l’artiste fait décidément partie des meilleurs chez DC Comics actuellement.

– Sledgy7

LES VALEURS SÛRES

THE BRAVE AND THE BOLD: BATMAN AND WONDER WOMAN #4

review THE BRAVE AND THE BOLD: BATMAN AND WONDER WOMAN #4

Collection : DC Beyond
Scénario : Liam SharpDessins : Liam Sharp

Dire que cette mini-série The Brave and the Bold: Batman and Wonder Woman est une valeur sûre est une évidence à mes yeux. Non seulement l’auteur parvient à instaurer du mystère au sein du monde féérique, mais il y ajouter le duo Batman / Wonder Woman en leur trouvant une juste place. Les caractères et compétences de chacun sont très bien utilisées. Le lecteur ne se sent pas imposer ses présences. De plus, dans ce quatrième numéro, nous revenons sur l’Histoire. Pas seulement celle du roi défunt, mais celle de son peuple, enfin des peuples rencontrés dans l’intrigue.

Le tout est présenté à travers des pages au découpage assez mystique bardé de symboles gaéliques, mais également sous forme de tableaux détaillés, nous entraînant à suivre l’histoire via de superbes fresques. Ce numéro est donc à la fois un coup de cœur pour la composition intérieure, les personnages, le visuel, mais la mini-série en elle-même est une valeur sûre. Urban si vous passez par là, vous savez ce qu’il vous reste à faire…

– Harley

LES DÉCEPTIONS

DAMAGE #5

review DAMAGE #5

Collection : New Age of DC Heroes
Scénario : Robert VendittiDessins : Tony S. Daniel

Bon, voyons le bon côté des choses. C’est plutôt joli à l’exception de plans hentaï/tentacules lorsque Ivy plonge ses plantes dans la gorge de Damage. Ils ont essayé… Mais c’est mauvais. Pourtant, encore une fois, tout ne partait pas si mal. On commençait à avoir des informations sur le personnage, mais le scénario s’est rappelé qu’il se devait d’être un enchaînement de grosses bastons sans aucun sens. Sur la fin de l’épisode, le Hulk éco plus se calme un peu et on commence presque à entrevoir une discussion possible avec la manieuse de plantes. L’air est frais, les oiseaux chantent, le tout sur un fond de ferme perdue dans la pampa. Tout est fait pour que les personnages privilégient la discussion.

Mais Ivy veut la guerre. Du coup, elle appelle son allié. Et là… Non, d’abord, avant de lire la suite, essayez de deviner ce qui va arriver… C’est bon ? Et là, Gorilla Grodd débarque dans le ciel sur un trône doré volant avec son armée de singes et menace Damage… Le prochain épisode s’annonce déjà extraordinaire ! Bon, allez. Une frappe au napalm, dégagez-moi cette série à la grenade.

– Blue

NO JUSTICE #2

review NO JUSTICE #2

Collection : DC Beyond
Scénario : Scott Snyder, Joshua Williamson, James Tynion IVDessins : Marcus To, Francis Manapul

Vous voyez l’espoir d’avoir quelque chose de meilleur après le premier numéro ? Et bien il est réduit à néant. Ce second numéro nous fait plutôt relativiser sur le premier. On se dit que ce n’était pas si mal de ne rien savoir de ce qui se tramait. Qu’il valait mieux avoir un Superman malmené par Brainiac et une succession d’événements illogiques qu’une succession de faits sans aucun rattachement. Chaque élément scénaristique nous est présenté sans savoir à quoi il est rattaché, comment il est parvenu à nous. Il est juste là, et on doit en prendre connaissance. Ce numéro est complètement abruti. Aucune relation n’est établie avec rien. Les personnages se battent contre des choses, sans qu’on sache réellement de quoi il s’agit, ni même de la logique de l’affrontement. La stratégie se limitant à des choses qui auraient pu être drôles ou impressionnantes, si seulement on se trouvait dans un contexte propice.

Alors effectivement, foutre toutes les règles en l’air, ça peut être une bonne chose, amusante voir délirante (cf. Doom Patrol), mais pas quand tu ne sais pas écrire numéro correctement. Bien entendu il est possible qu’un scénariste soit dépassé par l’univers qu’il doit présenter, l’équipe qu’il doit comprendre, caractériser, organiser. Mais quand tu te lances dans un événement pareil, c’est avec un minimum de préparation. Qui plus est lorsqu’il s’agit de trois scénaristes. Sinon, Marcus To et Francis Manapul sont (malheureusement) les seuls à remplir la part du contrat. Parce que je ne vous parle même pas de ce cliffhanger affligeant sorti de nulle part. Au stade où on en est, nous ne sommes même plus en mesure de demander une quelconque explication.
No Justice is the new Extreme Justice.

– Watchful

BATMAN #47

review BATMAN #47

Collection : DC Rebirth
Scénario : Tom KingDessins : Tony Daniel

C’est la fin de l’arc sur Booster Gold. C’est d’une médiocrité assez ahurissante. On peut dire que c’est beau. Tony Daniel est en forme et ça fait plaisir à voir. C’est drôle par moments également. C’est tout. Pour le reste c’est juste mauvais. Une sorte d’elseworld sans aucune consistance. Sans aucun plus, sans aucun réel enjeu. On a appris récemment que cet arc servait à préparer un événement plus gros. Ca ne suffit pas. Ce genre d’explication n’est pas recevable. Je lis ma série Batman, je veux simplement mon histoire sur Batman, pas un énième teasing à travers des caractérisations à la ramasse et un univers même pas développé. Surtout lorsque l’on apprend que ceci est un teasing après la lecture. En tant que tel c’est mauvais. Et si les pistes semblent mener vers un Sanctuary des plus alléchants, force est de constater que ce run n’arrive vraiment pas à décoller.

– The Bat

11
Poster un Commentaire

Please Login to comment
3 Comment threads
8 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
7 Comment authors
PopolHarleyDan DidioThe BatCielo Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
mavhoc
mavhoc

Comme dit The Bat c’est vraiment mauvais Batman cette semaine, genre on touche le fond puisque le numéro parvient à être mauvais et à rendre le reste de l’arc (déjà mauvais) encore plus mauvais en montrant que l’ensemble n’avait rien à sauver.
Sinon j’aime la référence à Extreme Justice !

Serait-il possible que vous donniez la liste des comics sans review car n’ayant rien de spécial à leur propos ?

Balaxang
Balaxang

Tom King a perdu en qualité depuis le #39, en plus il ne propose plus d’arc de plus de 3 numéros. L’après #50 va à mon avis être laborieux, en espérant que j’ai tort.

Quand à Snyder je me demande qui est le mongole qui a eu l’idée de le garder depuis la fin de la cour des hiboux et qui a validé Metal.

The Bat

Au contraire, au vu des sollicitations, le post-Batman #50 semble des plus intéressants. En espérant retrouver, enfin, une très bonne ongoing Batman.

Cielo
Cielo

Le même mongole qui a eu le nez creux sachant que Snyder cartonne de l’autre côté de l’atlantique alors que nous pauvres français ne représentons même pas 1% des lecteurs VO. #J’entendspaslesrageux :D

Balaxang
Balaxang

Oui malheuresement tu as tout à fait raison et ça va encore continuer longtemps.

Dan Didio

Je me sens pas bien à dire autant de trucs positifs sur The Gift, sur le forum … j’espère que tu me pardonneras 293 …

Cielo
Cielo

Je me sens pas bien à dire autant de trucs positifs sur Snyder sur le forum (SB). J’espère qu’on me pardonnera…

Dan Didio

Toi tu cherches les problèmes ma parole ! Cheminot fan de Snyder. Double peine pour toi mon gaillard.

Popol
Popol

Calmez vous ou j’appelle un modo
merci d’avance

Cielo
Cielo

J’avais oublié cet autre détail, merde! J’ai rien compris à la vie :(