Certains semblent continuer de croire en New Age of DC Heroes. C’est bien le statut de suite/conséquences à Metal qui fait l’objet du retour des Challengers. Sorte de Suicide Squad de l’étrange pour les néophytes, les Challengers sont souvent liés à une image d’équipe old-school du Silver Age.

Enter New Challengers

Cette version des Challengers est bien différente. Ce n’est pas la première réécriture de l’équipe qui, à plusieurs reprises, a tenté de se mettre au « goût du jour ». La première question serait : Y en a-t-il besoin ? Le nouveau label implique cependant la modernisation de l’équipe. Les scénaristes amènent une recomposition complète de l’équipe, rassemblée par les événements de Metal.

Ce numéro souffre de nombreuses fautes. On apprécie, d’une certaine manière, l’incursion des personnages suite à Metal. Mais l’équipe n’est en rien une équipe. Les personnages sortent, littéralement, de nulle part, et sont voués à collaborer. C’est sans aucune idée autre que les canons de l’écriture lambda de l’équipe de héros qui est proposée. Comme un casting d’une série de science-fiction commune, semblable à toute autre production américaine, ces Challengers n’ont aucun charisme.

Equipe originale devient titre commun

Les Challengers perdent de leur approche scientifique et aventurière pour ressembler à une destinée inavouée qu’ils doivent tous accomplir. Une tête pensante se place alors au dessus, comme l’influence de Snyder qui plane au dessus, cherchant à conserver quelques éléments ci et là comme impacts réels de son événement. Mais ce titre apparaît plus comme un nouveau titre oubliable qu’un renouveau passionnant d’une équipe attendue.

Alors qu’on pouvait s’assurer d’une partie graphique agréable, comme les promesses de l’éditeur concernant ce label faisant honneur à ses artistes, avec la présence d’Andy Kubert, la déception est encore plus grande. Très loin de ses travaux marquants (Batman & Son) ou ses prouesses récentes (DKIII) on apprécie retrouver sa patte, et certaines pages où on ressent le travail de l’artiste. Mais entre les influences des scénaristes sur la mise en page commune, le travail de Kubert se retrouve aseptisé.

New Challengers ne parvient pas à convaincre. Loin de là, ce numéro introductif joue la carte du mystère, et ne provoque que des craintes concernant le titre. Les scénaristes semblent s’engager à créer un produit classique. Toutefois, certaines idées concernant l’intrigue pourraient prendre forme. Mais est-ce vraiment suffisant pour souder une équipe et lui conférer une personnalité dans sa réécriture ?

Moyen / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
- Andy Kubert...
- Le retour des Challengers
Les -
- ... mais pas à son meilleur
- Destruction de l'esprit des Challengers
- Une réécriture encore incertaine
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Article précédentArrow : Stephen Amell portera le bouc pour la saison 7
Article suivantUn teaser de Preacher saison 3 présente ses nouveaux personnages
Watchful
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

6
Poster un Commentaire

Please Login to comment
3 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
ArnoKikooHIGHLIGHTS DE LA SEMAINE #2 (No Justice, The Brave and The bold, Superman Special) | DCPlanet.frWatchfulurbanvspanini10 Recent comment authors

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
urbanvspanini10
urbanvspanini10

Sa serait intéressant de faire un article sur les anciens titres « Challengers » pour comprendre en quoi ce titre est moins bien que l’ancien, parce que là un nouveau lecteur comme moi qui lit la première fois le titre « Challengers » je vois pas en quoi l’ancienne version est plus intéressante et pourquoi c’était un titre attendu (peut être je suis trop jeune pour comprendre).
Mais au final j’ai trouvé aussi le numéro moyen, et pas forcément parce que il ne respecte pas l’esprit « Challengers », c’est surtout que le titre ma pas attiré (malgré la présence de dinosaures ^^).

Sinon a contrario j’ai trouvé une critique positive pour comparer les opinions :
http://www.comicbox.com/index.php/articles/avant-premiere-vo-review-new-challengers-1/

PS :C’est une mini-série le titre de ce que j’ai lu.

ArnoKikoo

T’façon le truc a été transformé en mini en six, c’est à priori le osef total
(quelqu’un se souvient de Batman & The Signal ? ^^)