A partir de cette semaine, il y aura du changement dans notre bilan de lecture de singles VO hebdomadaire. On quitte les REVOs qui nous ont suivi depuis quasiment la création de DCPlanet, pour s’orienter vers un bilan plus clair de nos lectures les plus marquantes.

Il ne sera donc plus question de retrouver absolument tous les numéros, mais juste ceux qui méritent d’être mis en avant pour leur qualité, ou manque de qualité. Chaque rédacteur décide des titres dont il veut parler pour partager de bonnes surprises ou vous en éviter des mauvaises ! Les titres les plus importants auront toujours droit à leur propre review.

N’hésitez pas à jouer le jeu dans les commentaires !

LES COUPS DE CŒUR

DETECTIVE COMICS #980

review DETECTIVE COMICS #980

Collection : DC Rebirth
Scénario : James Tynion IVDessins : Scot Eaton

On se tient à un numéro du final de Tynion IV sur Detective Comics, et on se l’avouera, cette fin d’arc s’est un peu rapidement envolée dans une direction inattendue, mais le bougre de scénariste joue avec l’ingrédient de fan service auquel je suis le plus sensible : la continuité. On suit au cours du numéro Batman, Batwoman, ainsi que Stephanie Brown et Cassandra Cain qui doivent lutter contre le Brother Eye d’Ulysses et ses OMACs détournés, alternant entre grosses phases d’action, et confrontation verbale. De très gros renvois à la continuité pré-Flashpoint viennent s’immiscer dans le tout, nous rappelant aux époques où le costume de Batgirl était portée par Brown ou Cain par exemple, et c’est le discours final de cette première qui donne un simple sourire aux lèvres, preuve est de l’attachement du scénariste pour elle. Aux dessins Eaton reste assez carré dans son style, pour un numéro qui n’est pas le meilleur que Tynion ait pu faire. Mais il a utilisé cette botte secrète. Et de mon côté, ça fonctionne bien.

– Arnokikoo

LES VALEURS SÛRES

BATMAN: WHITE KNIGHT #8 (Dernier numéro)

review BATMAN: WHITE KNIGHT #8

Collection : DC Beyond
Scénario : Sean Gorgon MurphyDessins : Sean Gordon Murphy

Très anticipé au départ, la mini-série de Sean Murphy n’aura finalement pas fait l’unanimité au-delà de son premier numéro, et il faut bien avouer que son récit a eu un ventre mou parsemé d’idées parfois farfelues, mais on finit par y adhérer et la pente est remonté. Ce final est un peu moins réussi que le précédent, car l’auteur se hâte trop que ce soit dans les différents nœuds de l’intrigue et le développement des nombreux personnages. Cependant, tous vont dans la bonne direction et apportent correctement leur message en plus d’un divertissement impressionnant, avec des dessins et une mise en scène très efficace. Le fait que Murphy s’inspire beaucoup de l’univers de Batman : TAS joue évidemment sur mon affect, mais Batman : White Knight est un titre hors-continuité qui en profite pour oser des tas de choses tout en utilisant correctement le Batverse. Il y a pas mal de bonnes choses à en retirer, que ce soit dans la relation Batman/Joker ou Joker/Harley et dans la légitimité du héros. Il est juste dommage que ce soit légèrement maladroit dans l’exécution et que tout se résout trop soudainement.

– Sledgy7

ETERNITY GIRL #3

review ETERNITY GIRL #3

Collection : Young Animal
Scénario : Magdalene VisaggioDessins : Sonny Liew

Alors que le label semble arriver à une probable fin malgré son jeune âge, Eternity Girl nous offre un troisième numéro surprenant. Sur la même lignée que le précédent, le titre développe sa logique, ses entitées. Dans un hommage au visuel de Jack Kirby, à travers l’image commune du vieux comics, Eternity Girl assure sa volonté de mettre fin à ses jours. Attachante de par ses séances avec sa psychologue , intelligemment réparties dans le numéro, notre étrangère à ce monde va inconsciemment faire partie d’une plus grand machination. Malgré une construction très complexe du récit, l’effort vaut la peine d’être fait pour découvrir cet univers fictif pour le moins original. S’il emprunte énormément aux comics classiques sur de nombreux points, l’utilisation faite reste pour le moins inédite. De plus, Sonny Liew se surpasse toujours un peu plus, qu’il s’agisse des couvertures comme des intérieurs. Une équipe artistique que l’éditeur ferait bien de garder dans ses rangs, et que nous ne manquerons pas de suivre.

– Watchful

SIDEWAYS #4

review SIDEWAYS #4

Collection : New Age of DC Heroes
Scénario : Justin  Jordan, Dan DidioDessins : Kenneth Rocafort

Dans cette ligne New Age of DC Heroes pas bien glorieuse, Sideways continue, de façon presque surprenante, à se montrer très sympathique. C’est peut-être parce que pour le moment c’est le seul titre à maintenir son artiste phare en place sur quatre numéros ? Ou juste parce que le personnage principal, Derek James, continue d’être fort sympathique dans sa démonstration de jeune en quête de célébrité et qui compte faire le héros avec ses pouvoirs pour y parvenir ? On retrouve une forme de retour à la réalité façon Kick-Ass lorsqu’il se retrouve à son vrai premier vilain, Replicant, et l’affrontement mêle l’action au comique de situation, et le fait bien. Plusieurs point de sous-intrigues se développent en parallèle, avec la promesse d’une menace proche et d’une aventure plus cosmique. L’ensemble se marie bien, et Rocafort continue de s’appliquer sur ses planches, délaissant le découpage farfelu pour les remplir – et c’est très joli, le trait profitant d’un encrage très léger. Bref, à 3$, c’est clairement un titre qui remplit son contrat, et il est juste dommage que DC ne fasse pas plus d’effort pour le soutenir. Lui et ses autres compères, même si ces derniers le méritent moins.

– ArnoKikoo

LES DÉCEPTIONS

BATGIRL AND THE BIRDS OF PREY #22

review BIRDS OF PREY #22

Collection : DC Rebirth
Scénario : Julie & Shawna BensonDessins : Roge Antonio

Les Birds of Prey arrivent en bout de course. Full Circle se termine dans ces pages, et avec lui le titre. Batgirl & the Birds of Prey avait pourtant tout le potentiel pour devenir quelque chose d’intéressant, approfondir l’univers de Gotham City, entre Batgirl et Catwoman. La situation même de Catwoman dans le titre Batman pouvait apporter nombre d’idées intéressantes. Le titre n’en est pas dénué, d’idées, en particulier dans la construction du scénario. Certains passages dans ce numéro sont parfaitement construits, pour la simple et bonne raison que l’équipe créative donne le temps à la scène de se dérouler. L’annulation du titre n’a donc rien de bien surprenant vu les maladresses répétées faisant de Birds of Prey un comics plus que moyen. Sans être un mauvais comics, il s’agit là d’une série qui ne manquera pas, mais qui déçoit de par son potentiel qui reste inexploité.

– Watchful

WILDSTORM: MICHAEL CRAY #7

review WILDSTORM: MICHAEL CRAY #7

Collection : DC Rebirth
Scénario : Bryan HillDessins : N Steven Harris

Comme chaque mois, Michael Cray s’impose comme le poid lourd sans égal de la catégorie série dont on n’attendait rien mais on est tout de même déçu, si ce n’est pire. J’ai lu beaucoup de mauvais comics dans ma vie, allant du mauvais crossover lambda, à des choses dont vous ne soupçonnez pas l’existence, mais ça… ça dépasse tout. A l’instar de House of the Dead d’Uwe, le titre s’impose comme référence et un guide pratique de ce qu’il ne faut pas faire que ce soit scénaristiquement, mais surtout visuellement. Le mec à la colorisation change et tente comme il peut de cacher la misère, mais rien ne peut dissimuler une telle médiocrité, entre des escaliers tirés du manoir hanté de Disneyland, un Constantine visiblement en plein AVC, et une Wonder Woman ne se remettant toujours pas de sa cuite de la veille. La prochaine fois que je reparlerai de cette merde dont je ne m’explique toujours pas que quelqu’un ait pu la laisser être publiée, ce sera dans un Revengea. J’en ai gros.

– Blue

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "HIGHLIGHTS DE LA SEMAINE #1"

  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
urbanvspanini10

« il est juste dommage que DC ne fasse pas plus d’effort pour le soutenir. Lui et ses autres compères, même si ces derniers le méritent moins. »
D’accord avec toi que DC ne semble plus trop soutenir cette ligne, mais pas d’accord que le reste des séries par rapport a Sideways ne le méritent pas d’être soutenu. Silencer ou Curse of Brimstone (dont le dessinateur reste sur 4 numéros aussi :sleep) mérite de s’y attarder la dessus. Après c’est que mon opinion.

50 nuances de Beebo, le Dieu de la guerre

Comment peux-tu être sûr qu’il s’agit de ton opinion ?

ArnoKikoo

J’avais plus en tête Damage et les Immortal pour ceux qui ne méritent rien, mais de mon côté j’ai pas trouvé grand intérêt à Silencer ou Brimstone également :3
(Beebo soulève une question intéressante, cela dit :D)

urbanvspanini10

@Beebo J’en suis sur car je sais ce que je pense quand même, si tu pense que mon avis est influencé par les critiques c’est faux, je lis toujours d’abord mes numéros pour faire ma propre opinion avant de lire d’éventuels critiques ;b
@ArnoKikoo Ok c’est ton opinion, je respect =)

50 nuances de Beebo, le Dieu de la guerre

Comment peux-tu être sûr que ce soit son opinion ?

Hal Jordan

Quel série new age of dc heroes me conseilleriez vous de commencer? J’ai entendu dire que theTerrifics avait été très bien ressu par les critiques aux usa mais j’hésite…

50 nuances de Beebo, le Dieu de la guerre

Terrifics et Sideways. Sans hésitations.

urbanvspanini10

Plus « Curse of Brimstone ».

Hal Jordan

Du coup j’ai pris the Terrifics, on verra ce que ça donne

50 nuances de Beebo, le Dieu de la guerre

Grosse claque pour ma part que ce DC #980. Après, j’ai perdu tout objectivité en une page …
Marrant de voir également qu’on est pas mal à abuser du terme « sympa » dès qu’il est question de résumer Sideways.

ArnoKikoo

Ca doit être la même ^^
Mais en même temps quand il s’agit de présenter un nouveau héros, pour le moment je lui demande pas plus que ça. A côté Damage ou les Immortal Men ou Silencer, c’est le osef total niveau capital sympathie.

cosmos

J’aime beaucoup ce nouveau format ! 👍

Skypaul

Ravi de ce changement pour les rivious, beaucoup plus clair, beaucoup plus intéréssant, on ressent vraiment la patte de chaque riviouvers. Très cool

ian0delond

C’est fascinant qu’avec Michael Cray ils continuent à tirer le gimmick de la JLA de l’univers The Wild Storm alors que c’était déjà lourd au numéro 3.

Je vais retenter Sideways vu que ça à l’air de tenir.

mavhoc
Vraiment dommage ce changement de review. Je suis bien placé pour savoir que traiter de tout est, sinon impossible, au moins difficile, mais je n’aime pas trop voir des sélections comme ça. Surtout parce que certains titres peuvent surprendre alors qu’ils sont moyens de manière générale. On risque donc de perdre quelques séries de niche sur le long terme. A côté de ça, un peu comme Arno pour Detective Comics, un numéro qui utilise l’arme secrète de la continuité, mais de fort belle manière. Et puis le discours final de Stéphanie est très réussi. Comme le numéro de manière générale.… Read more »