Six mois après la disparition de Len Wein, Urban Comics présente un numéro spécial Batman présentant trois histoires du célèbre scénariste, créateur de personnages mémorables comme Swamp Thing ou Wolverine. Et dans un hommage à travers cette initiative à soutenir, recueillant des histoires originales, on se doute bien de la qualité du contenu.

Les malheurs de Batman

Ce nouveau numéro présente trois histoires différentes relatant divers thématiques relatives au super-héros torturé. Ce profil correspond particulièrement bien au scénariste dans ses habitudes d’écriture. Batman est un personnage qui se trouve en pleine mutation. On présente généralement la sortie d’un esprit de Batman 66′ vers un Batman plus noir comme due à Frank Miller – ce qui est entièrement faux – ou à Dennis O’Neil – ce qui est bien plus crédible. Avec ce dernier, Len Wein à participé à une remise en question continue du personnage et un retour à une nature plus obscure et sérieuse.

Ces récits se construisent de sorte à creuser le personnage. Batman se trouve dans des situations différentes qui vont bouleverser sa perception de la justice ou le regard de son entourage sur le justicier. A travers des enquêtes et des situations complexes, Len Wein va développer son personnage. Ces histoires profitent d’une absence totale d’obligations dans la conception du récit – réglementée aujourd’hui en générale à une histoire en six épisodes. Le rythme peut paraître lent, mais fait état de la complexité de l’affaire. Et par affaire, nous entendons l’enquête. Le scénariste va créer des épreuves à surmonter et non un ennemi à vaincre. Bien plus qu’un ennemi concret, c’est le thème qui tourmente notre héros, et dont nous attendons l’analyse finale.

Racines d’une légende

Ce recueil n’est pas dénué de tout ennemi emblématique, puisqu’il présente même la première apparition du troisième Clayface dont le personnage n’a pu être vu en France qu’à travers le recueil L’univers des super-héros DC par Alan Moore publié en 2005 par Panini Comics – dans une colorisation catastrophique. Les épisodes présents sont réédités pour la première fois depuis 1980 chez Sagédition. Une petite rareté qui souffre malheureusement d’une traduction faisant perdre toute crédibilité au héros. Le traducteur opte pour une tournure plus légère et use d’un vocabulaire et d’expressions datées. Ce qui nuit à l’ambiance sombre et torturée du récit.

Outre des dialogues exagérément vieillis, Len Wein était assisté lors de ces récits par des dessinateurs d’exception ayant, eux aussi, marqués l’histoire de l’homme chauve-souris. On retrouve notamment Jim Aparo, qu’on retrouve souvent dans les anthologies, et Marshall Rogers, dessinateur pour le moins emblématique. Il s’agit tout bonnement d’une expérience visuelle remarquable pour tout amoureux de Batman ou tout simplement de comics. On observe tout un travail de l’enchaînement des cases pour mettre en évidence une action. Ces épisodes témoignent d’un travail du rythme. Il peut paraître évident. Mais il suscite l’émotion.

Ces histoires sont formidables sans être canoniques. Malgré une traduction décevante, quarante ans après, même après sa mort, Len Wein continue de générer des tensions chez de nouveaux lecteurs. Ce numéro spécial est un achat fortement recommandé pour la rareté des épisodes proposés, pour l’hommage rendu par Urban au scénariste et le plaisir de découvrir ces histoires quelque peu perdues dans le paysage des éditions françaises.

Excellent / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (1 vote)
Les +
- Des histoires passionnantes
- Une expérience visuelle
- A la fois osé et respectueux de la légende
- Un hommage très appréciable/abordable de la part de l'éditeur
Les -
- La traduction "vieillotte"
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}
Article précédentThe Flash : Le vilain de la saison 5 sera dévoilé dans le dernier épisode
Article suivantDe nouvelles variant covers pour les titres de mai
Watchful
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Review VF – Récit Complet Batman #6 : La Légende Secrète"

  Subscribe  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Yozuke

Bien qu’un peu désuet, de par le graphisme et certains dialogues. Ce fut un plaisir. La dernière histoire est quelque peu déroutante vis-à-vis des origines de notre héros favori.