Suicide Squad Rebirth, ça continue, même si personne ne le demande. C’est pas grave, DC Planet est toujours là pour vous dire s’il est temps d’investir dans ce magazine. Allez, c’est parti pour une nouvelle review VF !

Numéro précédent : Suicide Squad Rebirth #9


Suicide Squad #16-17

Scénario : Rob Williams  – Dessins : Tony S. Daniel

Si Rob Williams reste Rob Williams, qu’Amanda Waller a toujours un coup d’avance et surtout qu’il ne semble pas possible de l’atteindre (même si Boomerang pourrait s’en approcher), le gros point fort des deux numéros de Suicide Squad est sa qualité graphique. Tony S. Daniel fait un gros travail et rend la lecture fluide. Il s’attache autant aux nombreux personnages qu’au décor même sous la pluie. Et si l’échange entre Lex Luthor et Amanda Waller s’avère intéressant, le choix de Waller d’utiliser Zod va sûrement servir au milliardaire chauve de Metropolis – on l’espère du moins. Et en attendant que Waller découvre la vérité sur Hack, on va regarder la Suicide Squad se faire tabasser pour finir par prendre la main pendant que Cosmonut pense à des cacahuètes (oui). Autant vous dire que si les dessins n’étaient pas aussi beaux ce serait pas de loin de valoir peanut.

Twelve – Note : 5/10


Justice League of America #5-6

Scénario : Steve OrlandoDessins : Andy MacDonald

Après les événements du premier arc, la JLA annonce son existence de façon officielle devant le monde entier, et s’établie au Mont Justice, qu’elle choisit d’ouvrir au public afin de respecter leur vocation : être une équipe plus proche du peuple. Toujours dans cette optique d’avoir les pieds sur terre, Orlando nous plonge à travers cet arc dans une ville oubliée et dans laquelle un vendeur d’armes s’est établi, offrant à ses habitants un emploi (de criminels). L’idée est vraiment intéressante, mais le tout se voit noyé dans une écriture assez clichée et de l’action à gogo. De plus, même si quelques dynamiques s’esquissent au sein de l’équipe, rien de très solide ne s’est encore formé. Le titre n’est donc pas encore particulièrement convaincant, mais comme l’auteur reste accroché à son idée de base, l’espoir reste permis.

Mocassin – Note : 6,5/10


Harley Quinn #17-18

Scénario : Amanda Conner, Jimmy Palmiotti – Dessins : John Timms

Ne nous mentons pas : je ne suis pas client d’Harley Quinn, au moins de ce qu’en font Conner et Palmiotti. Résultat : je lis, je regarde les images (même pas forcément jolies et particulières) et je ne retiens rien de ce que je vois. Donc je vais essayer de vous faire un inventaire : des punks s’attaquent aux sans abri (!), Eggy ressemble à Koro-sensei d’Assassination Classroom mais en moins intéressant, Red Tool se moque des gens en pyjamas alors que le mec emprunte ses fringues à Deadpool (la honte quoi), et le maire de la ville est une fois de plus un beau salaud. Bref, Harley Quinn est en danger, se prend des patates, et j’en ai pas grand chose à faire. Et le pire c’est que c’est parti pour durer. Sinon Paul Dini écrit sur le personnage qu’il a créé dans un style assez proche de ce qu’on regardait dans la série animée Batman. Voilà.  

Twelve – Note : 4/10


Deathstroke #16-17

Scénario : Christopher Priest – Dessins : Carlo Pagulayan, Joe Bennett

Avec ce double numéro, on sent que Christopher Priest arrive à la conclusion de quelque chose. Que ses pions sont placés et qu’il est prêt à porter le coup fatal. Mais contre qui ? Slade a fait des choses terribles à son entourage et surtout à sa famille à qui il ne sait pas exprimer ses émotions. Slade Wilson est une brute épaisse, et même aveugle il reste redoutable, comme s’il connaissait le point faible de chacun. La lecture est fluide, le découpage rend l’expérience toujours intéressante, et on avance vite et surtout bien. Le travail graphique de Pagulayan puis de Bennett est à la hauteur de ce que développe Priest. Et on a hâte de découvrir la suite.

Twelve – Note : 8/10

Passable / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (1 vote)
Les +
Les dessins de Suicide Squad sont au top
JLA reste fidèle à son propos
Fluidité et découpage précis pour Deathstroke
Les -
Waller enlève toute surprise à SSQ
JLA peine à décoller
Harley Quinn, c'est médiocre
Pas touche au chien bordel
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

  Subscribe  
Me notifier des