Le mois dernier, DC Comics célébrait les 80 ans de Superman, ainsi que le millième numéro d’Action Comics. Il n’en fallait pas moins pour lancer un nouveau Top 10 pour célébrer à notre façon l’événement. Et comme cet anniversaire nous concerne tous autant que nous sommes, nous vous avons demandé de participer une nouvelle fois sur le forum afin d’établir un classement de vos personnages préférés de l’univers Superman. Parce que si l’homme d’acier a su s’inscrire dans le temps, c’est aussi grâce à un supporting cast riche et varié – que ce soit ses collègues du Daily Planet, sa famille, ses copains super-héros ou ses vilains. Il est donc bien normal de mettre en évidence ces personnages, acteurs majeurs de cet univers, désormais octogénaire.


10. Mr Mxyzptlk

Première apparition : Superman #30 (1944)

Créateurs : Jerry Siegel & Joe Shuster

Lutin de la 5ème dimension, Mr Mxyztplk (le p et le t étaient inversés durant le Golden Age) était dans son monde un bouffon de la cour royale qui obtint le pouvoir de voyager à travers les dimensions en prononçant Mxyztplk (qui devint alors son nom). Avide de pouvoir, il souhaitait originellement conquérir la 3ème dimension jusqu’à sa rencontre avec Superman. Ce dernier se montra à la hauteur du lutin et parvint à le renvoyer dans sa dimension à chaque fois en lui faisant prononcer son nom à l’envers, ce qui lui donna pour obsession de réussir à battre l’homme d’acier.

En 1955, le personnage troqua son costume mauve pour une tenue futuriste orange, son nom devint Mr Mxyztplk et il fut établi que lui faire prononcer son nom à l’envers le renvoyait dans sa dimension pour 90 jours. Avec l’établissement du Multiverse dans les années 60, il fut expliqué que la précédente version du lutin était en fait celle liée à Terre-2. Alors que l’éditeur allait lancer son reboot Crisis on Infinite Earths, Alan Moore donna en 1986 une place centrale au personnage dans la dernière histoire de Superman : Whatever happened to the Man of Tomorrow? Présenté comme l’ennemi ultime de l’homme d’acier, Mxyztplk explique que l’immortalité est longue (logique), et qu’après avoir passé 2000 ans à ne pas bouger, 2000 autres à faire le bien, et 2000 autres à jouer des tours, il était temps pour lui de faire le mal. C’est ainsi qu’il révèle sa véritable forme : un être sombre et terrifiant. Superman sera contraint de le tuer en le piégeant : alors qu’il l’envoie dans la Zone Fantôme, le lutin prononce son nom à l’envers pour s’en extirper, ce qui le sépare en deux parties. Suite à cet acte sans retour, Clark supprima ses pouvoirs : il ne pouvait plus être Superman.

Le personnage resta relativement inchangé suite à Crisis, si ce n’est qu’il fut utilisé pour briser le quatrième mur pour par exemple commenter les décisions éditoriales (il rencontra même Mike Carlin, l’éditeur des titres Superman). Dans les New 52, Grant Morrison fut le seul à l’utiliser, et revisita ses origines ainsi que son apparence. Finalement, le personnage redevint dans Rebirth ce qu’il était post-Crisis, et y joue un rôle relativement important (par soucis de spoil, je ne vous dis rien).

9. Zod

Première apparition : Adventure Comics #283 (1961)

Créateurs : Robert Bernstein & George Papp

Le général Dru-Zod était originellement un officier militaire mégalomaniaque de Krypton qui a tenté de renverser le gouvernement avec une armée de clones à son image. Pour cela, il fut emprisonné dans la Zone Fantôme puis, libéré plus tard par Superman, qui le ré-emprisonna suite à sa tentative de conquête de la Terre.

Après le reboot opéré par Crisis on Infinite Earths, il fut établi qu’il n’y eut aucun autre survivant que Kal-El à l’explosion de Krypton. Les auteurs le firent alors revenir sous quatre formes différentes au fil du temps. Ce n’est qu’en 2006 que le personnage revint réellement sous la plume de Geoff Johns et Richard Donner, qui l’avait déjà ramené dans ses films Superman 1 et 2 (incarné par Terence Stamp). Zod devint alors un général militaire qui se rallia à la cause de Jor-El, et se rebella avec sa compagne Ursa contre le gouvernement de Krypton pour tenter d’arrêter la destruction de la planète. Ils furent avec Non, un ancien scientifique lobotomisé par le conseil, envoyé dans la Zone Fantôme par Jor-El, qui ne put rejoindre leurs actions trop radicales, mais plaida pour qu’ils ne soient pas exécutés. Non, Zod et Ursa finirent par s’échapper de leur prison en se servant du fils de ces deux derniers, conçu dans la Zone Fantôme et recueilli par Clark et Lois. Après un asservissement temporaire de la Terre, ils furent renvoyés dans leur prison grâce à l’aide de Lex Luthor.

Dans les New 52, Dru-Zod est toujours un officier militaire qui, obsédé par une race alien pacifique, a manigancé pour rentrer en guerre avec eux. Jor-El découvrit le pot-au-rose et le conseil de Krypton exila Zod, Faora et Non dans la Zone Fantôme. A noter que le personnage fut le vilain du film Man of Steel de Zack Snyder, où il fut incarné par Michael Shannon.

8. Krypto

Première apparition : Adventure Comics #210 (1955)

Créateurs : Otto Binder & Curt Swan

Animal de compagnie du jeune Kal-El sur Krypton, Krypto fut utilisé par Jor-El comme sujet test pour son prototype de fusée. Celle-ci dévia de sa trajectoire et atterri finalement sur Terre alors que Clark vivait ses aventures de Superboy à Smallville. Sous le soleil jaune, Krypto voit sa force décuplée, ainsi que son intellect. Comme tout bon héros, il possédait deux identités distinctes : quand il sauvait le monde, il était Krypto et revêtait une cape et un collier portant le sceau de la maison El. En civil, il résidait à la ferme des Kent sous le nom de Skip, chien au pelage brun. Il fit également partie de deux équipes : la Legion of Super-Pets et la Space Canine Patrol Agency.

Lors de la dernière histoire de Superman pré-Crisis, Whatever happened to the Man of Tomorrow?, Krypto se sacrifia pour sauver l’homme d’acier en mordant Kryptonite Man, dont les radiations le tua sur le coup. A l’instar de Zod, Krypto connu plusieurs versions suite à ce reboot : d’abord issu d’une dimension de poche, puis chien terrien, puis provenant d’une fausse Krypton idéalisée conçue par Brainiac. Dans cette version, son intellect resta celui d’un chien ordinaire, ce qui causa des soucis (super force + intellect de chien = pas très bon mélange) et força Superman à le contenir dans la Forteresse de Solitude. Sa garde revint plus tard à Conner, qui établi une relation proche avec lui avant de disparaître avec Infinite Crisis, Krypto disparaissant par la même occasion.

Dans les New 52 ses origines furent modifiées : pour sauver sa famille, Jor-El ouvrit un portail vers la Zone Fantôme d’où les criminels s’échappèrent. Krypto s’attaqua à eux pour protéger sa famille mais fut aspiré dans la prison. Dans Rebirth, il retrouva la Legion of Super-Pets le temps d’un numéro (Super Sons Annual #1).

7. Bizarro

Première apparition : Superboy #68 (1958)

Créateurs : Otto Binder & George Papp

Bien que Bizarro ait connu différentes versions, le principe de base du personnage reste à chaque fois le même : c’est un miroir de Superman, représentant son opposé moralement, physiquement, et également sur certains pouvoirs (vision glaciale, souffle de feu). Lors de sa première itération, Bizarro est le résultat d’une exposition de Superman à un rayon dupliquant, Luthor voulant créer un Superman esclave. Il créa son propre monde, une planète cubique du nom de Htrae qui fonctionne moralement à l’inverse de la notre, et qui est peuplée par des versions inversées de personnages DC. Il utilisa également le rayon dupliquant pour créer une réplique de lui-même, New Bizarro, qui mourra d’une exposition à la kryptonite.

Après Crisis on Infinite Earths, Htrae fut effacée, et Bizarro connu trois itérations différentes. La première est un clone raté créé par Lex Luthor, qui trouva la mort lors d’un combat avec Superman (il s’est en réalité sacrifié). Le second est un autre clone créé dans le but de sauver Lex Luthor, atteint d’une épidémie touchant les clones. Il trouva la mort par la même épidémie. La troisième version est clairement différente : au moment où le Joker possédait les pouvoirs de Mr Mxyztplk et s’était déclaré Empereur, il créa sa propre version de Superman qui servirait ses intérêts. Plus tard, il recréa Htrae et fonda une famille, que l’on peut voir dans Rebirth, avant que son monde ne soit détruit.

Encore une nouvelle origine pour les New 52 : ici, Lex Luthor souhait créer une armée de Supermen en combinant de l’ADN de Superman et de l’ADN humain. Il injecta le mélange dans un cobaye adolescent qui se transforma en un monstre blanc. Luthor trouva le moyen de le tuer et en récupéra un échantillon pour créer un corps entièrement kryptonien : c’est le sujet B-0. Cinq ans plus tard, le Syndicat du Crime assiégea la Terre dans Forever Evil et coupa l’accès à l’électricité, ce qui força Luthor à réveiller B-0, pas encore complètement formé. Suite à sa mort, Luthor créa un nouveau Bizarro, que l’on peut retrouver actuellement dans Red Hood and the Outlaws.

6. Conner Kent

Première apparition : Adventures of Superman #500 (1993)

Créateurs : Karl Kesel & Tom Grummett

Après que Superman ait succombé aux griffes de Doomsday, les laboratoires Cadmus décident, en association avec Lex Luthor, de relancer un ancien projet : le Projet Superman. Celui-ci consiste à créer un clone de l’homme d’acier à partir de son ADN, mais tous succombent, celui-ci étant trop volatile. Ce n’est qu’après douze échecs qu’un succès voit le jour, stabilisé avec de l’ADN humain (originellement celui du chef de projet). Âgé de 16 ans, ce clone s’échappe de Cadmus à l’aide de la Newsboy Legion et arrive à Metropolis où il annonce au monde son existence. Après le retour de Superman d’entre les morts, il apprendra la vérité sur sa véritable nature de clone créé pour imiter les pouvoirs de son modèle à partir de télékinésie. Superman lui accordera de porter le nom de Superboy avant que ce dernier ne décide d’explorer le monde.

C’est en s’installant à Hawaï que Superboy aura droit à sa première on-going de cent numéros. Son nom kryptonien de Kon-El lui sera donné plus tard par Superman qui déclara le considérer comme étant de sa famille. Il sera le premier personnage à explorer l’Hypertime (qui regroupe plusieurs réalités alternatives), où il rencontra le Superboy pré-Crisis, c’est à dire Clark Kent, et apprendra ainsi l’identité de son mentor. A la fin de sa série solo, Kon-El s’installe chez les Kent où il devint Conner Kent, le cousin de Clark, et reçoit la garde de Krypto. Il fera partie des membres fondateurs de la Young Justice et de la version des Teen Titans qui s’ensuit. Dans ces aventures, il rencontrera une version de lui-même d’un futur alternatif où il est devenu Superman, et apprendra que son ADN humain provenait en réalité de Lex Luthor. Il finit par mourir lors d’Infinite Crisis sous les coups de Superboy-Prime, mais sera ramené à la vie plus tard par la Legion.

Dans les New 52, Kon-El est le clone du fils de Lois et Clark d’un futur possible, conçu par l’organisation N.O.W.H.E.R.E, et fera toujours partie des Teen Titans. Il disparut avec Rebirth qui vit l’ascension d’un nouveau Superboy. On retrouve tout de même sa version alternative où il est devenu Superman le temps d’un crossover (Super Sons of Tomorrow).

5. Kara Zor-El

Première apparition : Action Comics #252 (1959)

Créateurs : Otto Binder & Al Plastino

Alors que Superman pensait être le seul survivant de Krypton, voici qu’arrive sa cousine, Kara Zor-El. Originaire d’Argo City, unique ville ayant survécu à la destruction de la planète, elle en est elle-même l’unique survivante après que ses habitants trouvèrent la mort par un empoisonnement à la kryptonite. En effet, sa mère, Allura, l’envoya sur Terre avant pour rencontrer son cousin, alors devenu Superman. Elle adoptera l’identité de Linda Lee, une orpheline brune de l’orphelinat de Midvale, avant d’être adoptée par le couple Danvers, dont elle prendra le nom. Elle est notamment connue pour avoir vécu beaucoup d’aventures avec la Légion des Super-Héros, avant de se sacrifier lors de Crisis on Infinite Earths pour sauver son cousin.

Elle fut par la suite remplacée par Matrix, une matrice protoplasmique provenant d’une dimension de poche. Ce n’est qu’en 2004 que Kara fera son retour sous la plume de Jeph Loeb dans le titre Superman/Batman. Dans cette version, ses parents l’envoyèrent sur Terre pour la protéger de l’attaque de Brainiac. Son vaisseau fut pris dans une météorite de kryptonite, ce qui la fit arriver bien plus tard que prévu. Après que Superman, Batman, Wonder Woman et Big Barda empêchèrent Darkseid d’en faire l’une de ses furies, elle fut entraînée sur Themyscira. Elle devint ensuite Supergirl, une héroïne qui partagea encore de nombreuses aventures avec la Légion. L’une des constantes du personnage est qu’elle a davantage de mal que son cousin à s’adapter à son monde d’adoption, notamment parce qu’elle a grandi sur Krypton et n’arrive sur Terre qu’adolescente.

Dans les New 52, Kara prend un virage bien plus solitaire et agressif. Son vaisseau arrive tout d’abord en Russie, et elle aura énormément de mal à admettre la destruction de son monde d’origine, ainsi que l’identité de Kal-El, ce qui résultera toujours en une manifestation de rage de sa part. Elle rejoindra même les Red Lanterns à un moment, ne parvenant pas à gérer toutes ces pertes.

4. Brainiac

Première apparition : Action Comics #242 (1958)

Créateurs : Otto Binder & Al Plastino

Brainiac était originellement un alien de couleur verte, ancien roi de la planète Bryak, frappée par une épidémie qui condamna tout son peuple. Unique survivant, Brainiac se mit en tête de voler et miniaturiser des villes d’autres mondes pour finalement repeupler sa propre planète.  Ses origines furent rapidement modifiées pour devenir un androïde espion possédant un intellect de niveau 12, créé par les Computer Tyrants, qui ont pris possession de la planète Colu. Il fit souvent équipe avec Lex Luthor dans le but de détruire Superman. Il gagne également à ce moment son vaisseau iconique en forme de crâne.

Après Crisis, Brainiac (Vril Dox pour les intimes) devient un scientifique radical de la planète Colu condamné à mort pour avoir tenté de renverser les Computer Tyrants. Avant d’être exécuté, sa conscience fut transférée dans le corps de Milton Fine, un humain qui se faisait appeler Brainiac durant ses spectacles de mentalisme, et continuera d’être transférée dans divers humains et programmes au fil du temps. En 2008, Geoff Johns explique que personne n’a vu le vrai Brainiac depuis fort longtemps, et que toutes les versions rencontrées par Superman au fil du temps étaient simplement des leurres. Sur son chemin, il arrivera sur la planète Krypton et volera la cité de Kandor en la miniaturisant pour sa préservation et son étude. Cette capture de Kandor est un élément récurrent du personnage, présent depuis sa première version, ainsi que l’impossibilité de lui rendre sa taille initiale. En attendant de trouver une solution, Superman la conserve dans sa Forteresse de Solitude.

Dans les New 52, Vril Dox est un scientifique de Yod-Colu qui a développé une intelligence artificielle très avancée nommé C.O.M.P.U.T.O, grâce à laquelle il a pu voir à travers la cinquième dimension que son monde allait être détruit par une force nommée The Multitude. Il décida ultimement de miniaturiser la ville de sa famille pour l’embarquer sur un vaisseau et laissa sa planète brûler. Il réitéra le processus pour tous les mondes destinés à être détruit par The Multitude.

3. Jon Kent

Première apparition : Convergence: Superman #2 (2015)

Créateurs : Dan Jurgens & Lee Weeks

Sur la troisième marche du podium se trouve un personnage tout récent puisque sa création ne date que de 2015 : c’est Jon Kent, le fils de Lois et Clark, et plus précisément les versions pré-New 52 de ceux-ci. Alors que le Kal-El de la réalité alternative Flashpoint les poursuivait, le Batman de la même réalité (Thomas Wayne donc) aida Lois à accoucher en lieu sûr. Accompagné de Lois et Jonathan Samuel Kent (de son vrai nom, en référence à Jonathan Kent et Samuel Lane), Superman choisit d’empêcher Crisis on Infinite Earths d’avoir lieu, ce qui fut un succès. La famille se retrouva alors sur une Terre différente de la leur (New Earth) : Prime Earth, la Terre des New 52.

Menant une vie à la campagne sous le nom de White, Jon grandit sans connaître la vérité sur ses origines ou ses parents, ces derniers agissant chacun dans l’ombre (en tant qu’écrivaine pour Lois et super-héros pour Clark). Quand sa mère et lui furent kidnappés par Intergang, il découvrit l’existence de ses pouvoirs, et ses parents finirent par tout lui révéler. Découvrant d’autres pouvoirs au fur et à mesure, il adopta l’identité de Superboy et apprend depuis à combattre le crime en compagnie de son père (dans Superman) ou de Damian Wayne (dans Super Sons). Tout comme son père, il se camoufle dans la vie quotidienne sous une paire de lunettes (et une casquette). Difficile d’en révéler plus sur le personnage pour les lecteurs VF, mais Superman Reborn changera la donne pour la famille. Comme le dit Mr. Oz dans DC Universe Rebirth : ils ne sont pas ce qu’ils pensent être.

2. Lois Lane

Première apparition : Action Comics #1 (1938)

Créateurs : Jerry Siegel & Joe Shuster

Que serait Clark Kent sans sa Lois Lane ? En effet, le personnage existe depuis aussi longtemps que l’homme d’acier, sa création remontant au même Action Comics #1. A l’arrivée de Superman à Metropolis, elle tombe rapidement sous son charme, mais n’apprécie guère la compétition imposée par le tout aussi nouveau Clark Kent, qui la rejoint comme rédacteur de talent au Daily Star (ancêtre du Daily Planet). Les deux travailleront ensemble, accompagnés par Jimmy Olsen, et Lois finira par tomber amoureuse de Clark avant de l’épouser. Durant leur nuit de noces, elle découvrira finalement la vérité au sujet de Clark après des années à avoir tenté de prouver sa théorie.

Après Crisis on Infinite Earths (on en parle beaucoup, mais c’est obligatoire), elle devient la fille du Général Samuel Lane, ce qui la fera déménager constamment durant son enfance et lui apprendra à se défendre par elle-même. Alors âgée de 15 ans, elle entra par effraction dans la Luthor Tower et vola des fichiers dans le but d’être embauchée au Daily Planet. Elle se fait attraper mais Luthor la laisse filer. Perry White l’engage pour son audace. La suite est bien connue : alors déjà récompensée d’un prix Pulitzer, elle se fit sauver par Superman lors d’un vol expérimental, et écrit l’article annonçant son existence et le nommant ainsi. Clark Kent finira par lui révéler son identité après l’avoir demandé en mariage, qui ne se réalisera qu’après le retour d’entre les morts de Superman. Pendant Convergence, elle donnera naissance à un fils, Jon Kent, qu’elle élève avec Clark sur la Terre des New 52. Elle continua d’investiguer et d’écrire sous un pseudo jusqu’à ce qu’elle prenne la place de la Lois New 52, décédée. Reborn changera la donne, mais encore une fois, ménageons les lecteurs VF.

Sa version New 52 est similaire à la précédente, si ce n’est qu’elle ne fut qu’amie avec Clark Kent. Un choix éditorial qui fut un échec puisque les deux furent ultimement réunis avec Rebirth. Avant cela, elle récupérera les pouvoirs de son Superman et deviendra Superwoman pendant un laps de temps très court puisqu’elle succombera à cette énergie.

1. Lex Luthor

Première apparition : Action Comics #23 (1940)

Créateurs : Jerry Siegel & Joe Shuster

Une fois n’est pas coutume, un ennemi aussi ancien que Luthor a connu plusieurs versions à travers le temps. La première se nomme Alexei Luthor, un savant fou. Quand le Multiverse fut instauré dans les années 60, il fut établi qu’Alexei était la version Terre-2 du personnage, ce qui mena à une alliance entre lui et Alexis, la version Terre-1. Contrairement à son prédécesseur, ce dernier fit la connaissance de Superman dès l’enfance quand il emménagea à Smallville pour rencontrer son idole et devenir son ami. Voulant l’aider à se débarrasser de sa vulnérabilité à la kryptonite, son laboratoire explosa, et il tint alors son héros comme responsable (personne n’aime devenir chauve). Il se donna alors pour mission de prouver au monde sa supériorité sur Superboy, qu’il jugeait jaloux de son intelligence. Il devint plus tard le leader de la planète Lexor, sur laquelle il se construisit son armure devenue emblématique.

Après Crisis on Infinite Earths, le personnage est remanié par John Byrne dans son run The Man of Steel où il transforme le scientifique fou en un brillant homme d’affaires corrompu. Celui-ci fut élevé dans un quartier pauvre de Metropolis et souscrivit à une police d’assurance avant de tuer ses parents. Il se servit de cet argent pour fonder Lex Corp et assurer sa domination sur la ville, où il est considéré comme le bienfaiteur absolu, mais vend également en secret des armes à différents gangs. Luthor fera par la suite l’acquisition de kryptonite, dont il se servira notamment pour créer une bague dans le but de repousser son ennemi juré. L’exposition prolongée à ces radiations lui provoquera un cancer, et il mit alors en scène sa propre mort avant de transférer sa conscience dans un clone qu’il fera passer pour son fils. Il connaîtra son apogée lorsqu’il sera élu président des États-Unis, avant que son arrogance n’ait raison de lui et le pousse vers la sortie. Avec les origines de Superman remaniées d’abord par Mark Waid puis par Geoff Johns, Luthor retrouve ses origines dans Smallville, où il fut ami avec Clark avant de quitter cette ville qu’il méprise pour fonder son empire.

Dans les New 52, Lex Luthor est un garçon de Smallville qui se fit la promesse de trouver un remède à la maladie de sa sœur, Lena. Adulte, il déménagea à Metropolis où il intercepta des signaux d’un vaisseau spatial, celui de Brainiac, avec lequel il échangea des données sur la Terre contre des connaissances aliens. Il passa les quatre années suivantes à remplir le vide de pouvoir au sein de Metropolis et se retrouva finalement confronté à Superman qui le mit en prison pour trafic d’armes. Avec l’arrivée du Syndicat du Crime, il fut libéré et forma la Ligue de l’Injustice pour finalement devenir un héros et intégrer la Justice League. A la mort de son Superman, il pris sur lui le devoir de faire vivre son héritage en portant son symbole.


A l’instar du classement des meilleurs super-vilains, Lex Luthor s’impose comme le numéro un, mais Lois Lane n’arrive pas loin derrière. Il est intéressant de noter que ce classement compte autant d’alliés de Superman que de vilains, preuve que les deux camps sont tout aussi important l’un que l’autre à cet univers.  Par contre, ne me demandez pas qui est au pied du classement, je ne sais plus, j’ai jeté la feuille des comptes par erreur, mais il y avait Superboy-Prime. C’est tout pour ce Top 10 collaboratif, merci pour votre participation nombreuse, et n’hésitez pas à dire pour combien de personnages vous avez vu juste !