Le Coup de Cœur

     Sideways #1

Le Top

Ragman #5

Le Flop

Wildstorm : Michael Cray #5

Cette semaine est bien meilleure que la précédente, d’un côté, ce n’est pas bien dur non plus.


 BEYOND DC UNIVERSE

BATMAN: SINS OF THE FATHER #1

review BATMAN: SINS OF THE FATHER #1

Scénario : Christos GageDessins : Raffaele Ienco

Attention aux spoilers puisque l’intrigue prend place directement après les événements du premier jeu de chez Telltale. Vous êtes prévenus.

On apprenait que Thomas Wayne avait drogué des gens innocents et tous ces pêchés portent préjudices à Bruce et l’entreprise. Cela n’empêche pas Batman de faite ce qu’il a à faire. Mais financièrement ça commence à pêcher. L’auteur ici met l’accent sur un peu d’action avec un Batman expérimenté mais qui se cherche dans ses gadgets et donc qui va avoir des soucis d’argent pour gérer ses modifications. Et comme les pêchés du père pèsent encore, Batman doit devenir Bruce pour redorer son blason. En gros, quand à la fin du jeu on croyait que Bruce s’en était sorti, l’artiste rebondit sur le passé pour remettre Bruce dans la même galère.

Graphiquement ce n’est pas moche, c’est même plutôt correct dans les scènes d’action. L’artiste essaie même de faire ressembler les personnages à ceux du jeu, ce qui permet de facilement reconnaître les personnages inédits au jeu et les iconiques ont le même graphisme. Par contre, Batman et Bruce n’ont pas du tout la tête d’Archer comme dans le jeu… c’est un peu dommage. En plus il fait plus mature. Faut voir la suite.

– James Edge GraysonNote : 7/10

BOMBSHELLS UNITED #26

review BOMBSHELLS UNITED #26

Scénario : Marguerite BenettDessins : Sandy Jarrell, Kelly Fitzpatrick

On se retrouve sur l’île de Hawaï avec différents personnages dont Black Canary qui n’a rien à voir avec les pistes évoquées dans le numéro précédent. Cependant l’arrivée de nouveaux personnages en fin de numéro me donnent envie de continuer la lecture avec un twist intéressant, du moins si Marguerite Bennett sait bien écrire ses personnages, pas comme d’autres avant elle…

– HarleyNote : 6,5/10

GOTHAM CITY GARAGE #24 – Dernier numéro

review GOTHAM CITY GARAGE #24

Scénario : Collin Kelly et Jackson LanzingDessins : Brian Ching, Kelly Fitzpatrick

C’est le jour du grand final. Et vous savez quoi, j’ai adoré. Certes la conclusion n’est pas très élaboré mais elle reste fidèle aux caractères des personnages tels qu’on les connait dans les comics. La morale sonne juste et le tout reste très correct.

De plus, le twist final est très intéressant et on y retrouve totalement l’esprit Mad Max Fury Road promis depuis le début. Le dictateur est vaincu et l’avenir se profile mystérieux avec un clan de femmes qui se battent pour la liberté. J’espère que cette série connaîtra un succès certain auprès des lecteurs.

– HarleyNote : 8/10

 

INJUSTICE 2 #45

review INJUSTICE 2 #45

Scénario : Tom TaylorDessins : Daniel Sampere

Enfin le début des hostilités, et ça fait du bien de voir nos héros enfin réunis et prêts au combat après être partis s’entraîner dans leur coin façon Dragon Ball Z. Chacun trouve sa place ici, Taylor réussissant à convenablement répartir le temps de présence des protagonistes afin que personne ne soit délaissé. Le retour de Sampere aux dessins fait plaisir à voir et certaines planches offrent de bonnes idées de composition, quoique déjà vues, comme celle dépeignant un Flash sauvant les résidants d’un immeuble en train de s’écrouler. Néanmoins, bien que l’action décolle en opposition aux numéros précédents, on sent qu’avec ce numéro, Taylor finit enfin de placer ses pions, et que les choses vont commencer à se corser dès la semaine prochaine.

– Blue

Note : 7/10

 

SCOOBY-APOCALYPSE #22

review SCOOBY-APOCALYPSE #22

Scénario : Keith Giffen, J.M. DeMatteisDessins : Scott Kolins, Andy Owens, Ron Wagner

La série continue de s’épanouir dans son délire The Walking Dead et arrive à installer une ambiance survival assez convaincante. Les dessins restent quant à eux de bonne qualité bien que clivants selon les planches, mais force est de reconnaître qu’aussi doué soit-il, le trait de Wagner fait par moment pâle figure face aux travaux d’Eaglesham. Daphney devient progressivement une véritable chef de groupe, forçant ce dernier à avancer, et ce changement de statu quo est salvateur pour le titre. Par ailleurs, l’idée la plus intelligente afin de faire avancer le scénario serait peut être de tuer un membre de l’équipe, car cette aura d’immortalité entourant nos héros est de plus en plus une bride à l’inquiétude que peut ressentir pour eux le lecteur. Pour le reste, il me tarde de connaître la manière dont vont procéder les scénaristes pour de conclure cet arc.

– BlueNote : 7/10

                          DC UNIVERSE

BATGIRL AND THE BIRDS OF PREY #19

review BATGIRL AND THE BIRDS OF PREY #19

Scénario : Julie & Shawna BensonDessins : Roge Antonio

Nouvel arc, mais on retourne sur le même vilain dans ce nouveau numéro des Birds of Prey où les trois héroïnes refont face au Calculator. Tout part d’une idée stupide de Batgirl et engendrera l’attaque de sa némésis, provoquant ainsi un drame qui n’aura absolument aucun impact émotionnel sur le lecteur. Les deux auteures ont beau tenté de forcer la tragédie de ce moment, ça ne marche pas, mais je salue le travail sur le deuil que beaucoup d’autres scénaristes oublient de traiter. Si les dessins sont corrects, vous aurez compris que l’on a droit à un scénario pas du tout convaincant, et les dialogues toujours aussi peu inspirés n’aident pas vraiment à faire passer la pilule.

– Sledgy7

Note : 4/10

DEADMAN #4

review DEADMAN #4

Scénario : Neal AdamsDessins : Neal Adams

Si l’histoire peut prendre un tournant inattendu, il n’en reste pas moins que l’écriture de Neal Adams reste un brouillon complet. Les personnages passent d’une scène à l’autre de manière impromptue et douteuse, pareil pour les changements de personnages, sans compter sur un Spectre qui ne sert à rien, ou un Etrigan qui n’est que chair à pâté. Franchement, dès les premières pages on sent une lassitude émerger et cette sensation ne s’estompe pas au fil des pages.

Bien que la partie graphique puisse s’améliorer par rapport aux numéros précédents, je veux juste que cette mini-série se termine et qu’on en finisse avec cette histoire qui ne tient pas debout et ne rend en rien justice au personnage de Deadman, bien au contraire.

– Harley

Note : 4/10

 

DARK KNIGHTS RISING: THE WILD HUNT #1 – One-Shot Metal

review DARK KNIGHTS RISING: THE WILD HUNT #1

Scénario : Joshua Williamson, James T Tynion IV, Scott Snyder, Grant MorrisonDessins : Ivan Reis, Doug Mahnke, Jorge Jimenez

Metal est de retour cette semaine pour son dernier one-shot avant la suite de la série principale qui est retarder. Et j’aurais bien envie de vous dire « encore un one-shot inutile et vide » sauf que pour une fois, ce n’est pas le cas. Ce one-shot est clairement lié à l’histoire principale en développant les aventures de Raven, Cyborg et Flash dans l’hypertime, poursuivis par les Dark Knights (d’où le jeu de mot avec la chasse sauvage – the wild hunt).

Ce numéro se voit être à la fois très pauvre et très riche. Outre la bonne utilisation de Detective Chimp qui se pose en « futur » héros et l’ajout d’une nouvelle mythologie Morrisonienne, il ne reste qu’une seule bonne idée qui se trouve dans la caractérisation de l’un des Dark Knights. Pour le reste, ça reste une vaste blague du tel est pris qui croyait prendre et il reste un goût amer de déception en fin de lecture.

Si beaucoup blâmeront Scott Snyder, il n’est pas seul maître à bord dans ce numéro, et il est assez difficile d’identifier quel élément correspond à quel auteur. Par contre, ce numéro bavard a tendance à être très agréable visuellement et heureusement car sinon c’était l’échec et la torture assurée.

– Harley

Note : 5/10

 

DETECTIVE COMICS #974

review DETECTIVE COMICS #974

Scénario : James Tynion IVDessins : Phil Briones

Après le coup d’éclat du dernier numéro (et un très joli Annual en parallèle), Detective Comics #974 sert de transition aux multiples rebondissements, avec un statu quo modifié en profondeur et les prémisses d’une sorte de “civil war” à petite échelle qui pourrait être dévastatrice pour l’équipe de Batman. Des liens se défont, Tynion IV manie son scénario, et ce depuis le retour de Tim Drake, avec un véritable plan de long terme qui commence à vraiment transparaître, et c’est hyper entraînant. Les dessins de Phil Briones ont cet allure de mainstream des années 90-2000 avec un trait plutôt adroit, bien que le style paraisse un peu daté. Ca n’en reste pas moins assez efficace, même s’il faut avouer que sans le scénar’, j’en serais moins jouasse. Les perspectives pour les prochains numéros de Detective Comics (et de Batwoman, par ailleurs), sont franchement intrigantes, ce n’est clairement pas le moment de lâcher le titre !

– ArnokikooNote : 8/10

HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #38

review HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #38

Scénario : Robert VendittiDessins : Ethan Van Sciver

Deuxième partie de l’arc des Green Lanterns contre Zod et l’ennui est bien présent. Hal et Kyle sont enfermés sans leur anneau et vont tenter de s’échapper, mais cela va surtout amener des scènes qu’on a l’impression d’avoir vu mille fois. La discussion inutile de deux pages avec le grand méchant, le sacrifice qui aurait largement pu être évité, un rebondissement qui ne fait aucun effet, on est vraiment au niveau zéro de l’écriture d’un actionner, mais sans l’action justement. Vous pouvez ajouter à cela un Ethan Van Sciver en petite forme et il ne reste pas grand chose à sauver dans ce numéro barbant et sans surprise.

– Sledgy7

Note : 4/10

NEW SUPER-MAN AND THE JUSTICE LEAGUE OF CHINA #20

review NEW SUPER-MAN AND THE JUSTICE LEAGUE OF CHINA #20

Scénario : Gene Lien YangDessins : Brent Peeples

Le semi-relaunch est lancé avec le titre qui devient donc une série d’équipe. Super-Man veut changer mais rencontre des difficultés. Un Aqua-Man tout droit sorti de Corée du Nord arrive. Et les relation entre les membres de l’équipe se développent. Au-delà de cela, le scénario, bien que sympathique dans l’ensemble, est vraiment dans un triste manichéisme. Dans tout conflit, même impliquant des dictatures reconnus, il est nécessaire d’apporter de la nuance. En abordant la question de la Corée du Nord, cela se révèle d’autant plus important. Mais si l’on met de côté cela, on a un côté feel good qui peut plaire malgré une écriture parfois cliché. Les dessins quant à eux sont assez jolis dans leur style. Bref, peut mieux faire.

– The Bat

Note : 6/10

RAGMAN #5

review RAGMAN #5

Scénario : Ray FawkesDessins : Miraki Miranda, Eva de la Cruz

Alors là, ce cinquième et avant dernier numéro nous propose un affrontement infernal nous ramenant des personnages de Camelot, un démon et un héros en proie aux doutes qui se révèle touchant. Il y a tout pour me plaire dans ce numéro qui m’a complètement séduite avec une écriture qui touche au fantastique en surfant sur les problèmes humains et surfe une nouvelle fois sur le PTSD du héros.

Si les débuts étaient un peu lents ou grotesque il a fallu arriver à ce numéro pour que le potentiel de cette série se révèle et c’est dommage car là, on a tout ce qu’il faut pour lire un bon numéro.

– Harley

Note : 9/10

RED HOOD AND THE OUTLAWS #19

review RED HOOD AND THE OUTLAWS #19

Scénario : Scott Lobdell
Dessins : Marcio Takara

Numéro totalement anecdotique cette semaine et pas vraiment beau. On voit Jason et Artemis qui commencent à émettre des soupçons en ce qui concerne Bizarro. Ce dernier leur semble de plus en plus étrange. On commence également à entrapercevoir la conclusion de l’histoire mais tout cela est noyé dans un récit, encore une fois, totalement anecdotique. Pour revenir aux dessins, le trait n’est pas précis, c’est brouillon par moment et ne permet pas de passer outre le scénario vide de ce numéro. Pas grand chose à dire en définitive.

– The BatNote : 4/10

SIDEWAYS #1 – Nouvelle série

review SIDEWAYS #1

Scénario : Dan DiDio, Justin Jordan
Dessins : Kenneth Rocafort, Dan DiDio

Nouveau titre pour la gamme New Age of DC Heroes, avec un tout nouveau héros créé pour l’occasion. Derek est un adolescent qui était présent à Gotham lors des événements de Metal, et s’est vu à cette occasion pourvu du pouvoir de téléportation. Jusque là, tout va bien, mais depuis cet événement, Derek est surprotégé par ses parents adoptifs, et est pointé du doigt dans son lycée. Son échappatoire se trouvera dans l’utilisation de ses pouvoirs, qu’il utilise dans le but de faire des vues sur Youtube. Une origin-story certes classique et qui fera forcément penser à Peter Parker, mais qui se veut efficace et qui permet de rendre le personnage d’emblée relativement touchant. Difficile de savoir si ce titre sera une bonne surprise ou non, ce numéro étant tout logiquement très introductif. On arrive d’ores et déjà à deviner par quel chemin passera le personnage, mais là où le titre pourrait se distinguer, c’est de par l’univers créé autour et teasé à la fin du numéro, dont le design semble assez prometteur. En effet, si on ressort avec une si agréable impression de cette introduction, c’est aussi grâce au talent de Kenneth Rocafort, qui malgré des pages un peu trop crayonnées, ne fait ici que confirmer son talent.

– MocassinNote : 8/10

SUICIDE SQUAD #35

review SUICIDE SQUAD #35

Scénario: Rob WilliamsDessins : Eduardo Pansica, Julio Ferreira, Adriano Lucas

Rob Williams revient à l’écriture après un mini-arc inutile qui lui a permis de prendre une pause. Cependant, ce n’est pas pour autant qu’il revient en forme ou avec une histoire intéressante. On retrouve Amanda Waller en doute, l’équipe en déroute face à Damage, et en plus de ces banalités, Hack revient en mode féroce pendant que The Wall est présenté en vitrine mais ne servant à rien. Bien que nous nous doutons qu’il viendra en aide à l’équipe.

Honnêtement c’est nul. Mais au moins, c’est joli.

– HarleyNote : 4/10

 

SUPERGIRL #18

review SUPERGIRL #18

Scénario : Jody Houser, Steve OrlandoDessins : Carmen Carnero

Beaucoup de choses se passent dans ce numéro. Les combats sont correctement mis en scène avec une bonne idée visuelle impliquant un photomaton, l’antagoniste est assez subtilement écrites pour laisser le lecteur sur une fin qui frôle avec le deus ex machina, mais qui passe quand même, et la relation entre Kara et Ben évolue sans tomber dans la niaiserie pure et dure, ce que l’ouverture du numéro façon CW aurait pu laisser présager. Après, ne vous y trompez pas, c’est tout de même un peu niais . L’idée d’une nouvelle race supérieure au kryptonien donne tout de même envie d’en voir plus, mais pour une conclusion d’arc, ce numéro s’en sort convenablement malgré une sensation de rush par moment.

– BlueNote : 7/10

THE FLASH #40

review THE FLASH #40

Scénario : Joshua WilliamsonDessins : Carmine Di Giandomenico

The Flash débute son arc Perfect Storm qui le confronte à l’un de ses plus grands ennemis, Grodd. La plupart des personnages ne sont que très peu inutilisés dans cette première partie, mais au profit de notre héros et son super-vilain. Le discours de ce dernier à propos de Barry est le principal intérêt de ce numéro pauvre en action et en réel développement. Il y a bien sûr l’événement de fin qui a son importance, mais il n’en ressort bizarrement aucune crainte. D’une part, nous savons très bien que cette perte est provisoire et que d’autres speedsters sont présents pour y remédier, mais la réaction de Barry diminue encore un quelconque sentiment de danger. Finalement, le numéro se lit bien avec des dessins réussis, mais si le scénario est suffisamment prenant, il reste très pauvre pour l’instant.

– Sledgy7Note : 6/10

 

TITANS #20

review TITANS #20

Scénario : Dan AbdnettDessins : Paul Pelletier

L’épisode se focalise sur Roy Harper et ce sera l’occasion d’avoir vraiment un épisode centré sur lui. On y retrouve quelqu’un de son passé ainsi que de l’action. On aura aussi un peu la vie d’autres Titans en parallèle, contenu presque primordial pour un bon épisode sur l’équipe.
En prime la couverture typique des costumes dans la poubelle.
Pelletier nous met quelques têtes de souris mais aussi de belles cases et têtes alors on lui pardonne. C’était pas mal du tout. Un peu nostalgique.

– James Edge GraysonNote : 8/10

WILDSTORM : MICHAEL CRAY #5

review WILDSTORM : MICHAEL CRAY #5

Scénario : Bryan HillDessins : N. Steven Harris

“Mais y a rien à développer ! C’est de la merde, c’est de la merde, c’est tout ! Moi, on me sert ça dans une auberge, le tavernier, il s’prend une quiche dans sa tête !” – Karadoc
L’histoire part dans tous les sens et n’arrive même pas à être divertissante contrairement aux pires crossovers jamais écrits, et je m’y connais.
N Steven Harris aux dessins fait mieux que le numéro précédent, atteignant le niveau d’un jeune artiste de 14/15 ans, et encore. Félicitation, maintenant qu’il retourne jouer avec son pot à crayons et sa gomme en essayant de ne pas déborder.

– BlueNote : PrayforWildstorm/10

 

WONDER WOMAN #40

review WONDER WOMAN #40

Scénario : James RobinsonDessins : Emanuela Luppachino, Carmen Carnero

Dernier numéro de l’arc Swan’s Song, qui aura décidément été décevant, comme le reste du run de Robinson. Malgré un premier numéro correct et qui pouvait possiblement donner lieu à quelque chose de correct également, on se retrouve avec une Silver Swan caricaturale au possible et qui ne fera que répéter la même chose. C’est d’ailleurs un numéro quasiment identique au précédent auquel nous avons à faire puisqu’il est à nouveau constitué de beaucoup de bagarres, de beaucoup de clichés, et d’un Jason qui cherche sa place. Un numéro, et un arc, qui n’aura servi à rien donc, à moins que Robinson ne nous prévoit un plan de génie. Mais même en tant qu’histoire sur la durée, c’est bien maladroit : on a ici droit à une page nous rappelant que Steve Trevor est vivant et que Darkseid et ses furies continuent de progresser, pour une confrontation dans un arc futur. Heureusement que les dessins sont corrects. Bref, passez votre chemin, on vous préviendra quand ça vaudra le coup.

– MocassinNote : 3/10

6
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
mavhocThe BatknightwingBat-Dylanaedemiel Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
aedemiel
aedemiel

Au sujet de Michael Cray. Je pars du principe que ce machin est juste là pour faire miroiter un imprint vivant. La seule série qui vaut le coup c’est The Wild Storm. Lisez ça, c’est très bon et ignorez Michael Cray.

Bat-Dylan
Bat-Dylan

« Tout part d’une idée stupide de Batgirl » en même en a t’elle déja eu une bonne ? C’est pas pour critiquer mais j’étais un grand fan de Barbara en Oracle, les premier numéro de Batgirl New 52 version Gail Simmone c’était pas mal mais la la Batgirl de Burnside je peux vraiment pas C’est pas possible. Franchement C’est plus une gamine en crise d’ado qu’une vigilante, il Y’a des perso bien mieux qui mérite d’être exploiter genre Huntress ou Orphan. C’est comme Duke Thomas je n’ai rien contre lui mais Snyder fait le forcing pour l’incruster tout comme Harper Row, J’ai rien contre ce perso mais Batman n’a pas besoin d’un énième Sidequick.

knightwing
knightwing

Pas de review pour Action Comics #997 ?!

Par contre, pour Sideways, Mocassin a mis 8 mais j’ai vu deux trois autres critiques beaucoup moins bonnes… Alors quelqu’un d’autre aurait un avis à faire partager pour pouvoir avoir une meilleure idée de ce que vaut le titre ? ^^

mavhoc
mavhoc

D’accord avec Arno sur Detective Comics, j’ai beaucoup apprécié ce numéro qui m’a fait reprendre le titre !