PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

À une semaine de la sortie de Justice League, de nouveaux détails sur sa production ont été donnés par le Wall Street Journal et nous permettent de mieux comprendre le processus par lequel le projet est passé avant d’arriver dans nos salles.

Les répercussions de Batman v Superman

Lorsque Geoff Johns et Jon Berg prenaient la tête de DC Films l’an dernier, leur première mission fut de réécrire rapidement le script de Justice League pour le rendre «moins sérieux et inspirant plus d’espoir» afin de répondre aux nombreuses critiques faites à l’encontre de Batman v Superman.

La durée du film limitée à deux heures

Le WSJ nous informe ensuite que le CEO de Warner Bros., Kevin Tsujihara, qui aurait imposé une durée inférieure à deux heures pour le film. Ceci explique pourquoi Snyder semblait partir sur un film plus long et que nous nous retrouvons avec une durée officielle d’une heure et 59 minutes, tout juste derrière la limite.

L’arrivée de Whedon et les reshoots

Zack Snyder avait livré en début d’année un cut de Justice League aux cadres de Warner, et si ces derniers trouvaient le film plus léger, ils n’étaient toujours pas complètement satisfaits. C’est là qu’interviendra Joss Whedon afin de réécrire le script pour les reshoots, alors que Snyder s’écartera du projet quelques temps plus tard pour des raisons personnelles. Selon la source du WSJ, l’objectif était là «d’intégrer les deux tons et de donner le sentiment d’un film uni», ce qui semble être réussi puisque les premiers retours lors des test screenings sont majoritairement positifs.

Vous l’aurez compris, Justice League aura lui aussi souffert des déboires de Batman v Superman et de l’intervention de Warner dans son processus créatif (ce qui ne veut pas dire que le résultat sera mauvais). Pourtant, le studio compte désormais donner plus de liberté à ses réalisateurs pour les futurs films solo du DCEU, le président de Warner Toby Emmerich déclarant qu’ils «ne veulent pas limiter la créativité que les réalisateurs peuvent apporter en leur imposant que ces personnages (et donc leur film) doivent venir dans un ordre particulier et tous rentrer dans le même univers». Il dit également qu’ils travaillent sur une «liste très solide» de films DC dont Batgirl, Batman, Green Lantern Corps, Cyborg et deux versions différentes du Joker, ainsi que sur un film Flash, leur priorité selon Emmerich.

Il ne reste plus qu’à attendre le 15 novembre pour voir le résultat du travail de Zack Snyder et Joss Whedon sur Justice League.

Sledgy7

Sledgy7

Comme tout enfant des années 90, Sledgy a grandi avec Batman et DC Comics, à travers les séries et les films, avant de dilapider son argent dans les comics une fois adulte. Outre Batman et quelques héros comme Aquaman, son admiration se porte surtout sur les super-vilains. Avec sa soif de connaissances pour cet univers si riche, il aime être au courant de tout, ce qui l’a amené à rejoindre les rangs de DC Planet en tant que newseur.