Review VF – Flash Rebirth Tome 1 : Coups de Foudre

Après le tome 7 de Flash, il est temps d’attaquer la partie Rebirth. On repart donc au numéro 1, pour un arc qui regroupe les numéros The Flash #1-8, ainsi que The Flash Rebirth #1, avec un changement d’équipe créative, et aussi un changement de statu quo, puisque Wally vient de recevoir ses pouvoirs, même s’il ne les comprends pas (et que ce n’est pas un élément majeur de ce tome). Après les duos Manapul/Buccellato et Venditti/Jensen, qu’est-ce que Joshua Williamson a à nous offrir ? Voyons ça.

Une tempête de Force Véloce s’abat sur Central City, et dote plusieurs dizaines de citoyens de pouvoirs similaires à ceux de Flash. Les choses se compliquent encore, lorsqu’un mystérieux speedster qui se nomme Godspeed se met à tuer les citoyens en question pour récupérer leur vitesse.

Une histoire et un méchant originaux

Le tome s’ouvre sur le numéro The Flash Rebirth, mais ce n’est pas vraiment important. Ce numéro ne fait que réintroduire le Wally West pré-52 (le roux), ainsi que teaser le crossover The Button, avec la mention du badge jaune trouvé par Batman. L’histoire débute réellement dès le numéro suivant, The Flash #1.

L’idée est simple : après un début qui introduit le Dr. Carver et son organisation Black Hole, et qui donne à l’inspecteur August Heart des pouvoirs de speedster, une tempête électrique dote des dizaines de citoyens ordinaire d’une super-vitesse. Certains s’en servent évidemment à de mauvaises fins, mais d’autres sont plus perdus qu’autre chose, et demandent donc l’aide des laboratoires STAR. Premièrement, cette idée est originale. Une ville qui se trouve d’un coup dotée de 30 speedsters, je crois bien que c’est la première fois que je vois cela. Ensuite, après l’apparition de Godspeed, l’enjeu est le suivant : qui est-ce ? Il y a tant de speedsters à Central City, lequel s’est mis en tête de tuer les autres ? La tension qui résulte de cette question est efficace. Rassurez-vous, je ne dirai rien, si ce n’est que ce nouveau méchant, Godspeed, est un bon méchant.

Pourquoi c’est un bon méchant ? Ses motivations, entre autres. Sans en dire davantage, le personnage ne veut ni tuer Flash spécifiquement, ni conquérir le monde, ou le détruire. Certes, c’est un speedster de plus dans la galerie de vilains du bolide écarlate (et ça commence à faire beaucoup), mais cela n’empêche pas l’auteur de s’approprier le concept, en lui donnant par exemple la capacité de se dédoubler. On regrettera juste que le Dr. Carver et son organisation Black Hole ne font figure que de méchants secondaires ici. Ils sont simplement introduits en vitesse au début car indispensables à l’histoire, mais cette dernière ne leur donne pas plus d’importance. Les verra-t-on dans un prochain tome ?

Question caractérisation, l’essai est là

C’était le point noir qu’on a souvent retrouvé dans les dernières publications du bolide écarlate mettant en scène Barry Allen : ce dernier est un peu plat. Je ne dirais pas que ce tome est un exemple parfait de caractérisation, néanmoins il essaie, et réussit sur quelque points.

Le début nous montre un Barry Allen qui fait tout son possible pour aider autrui, même quand cela n’est pas nécessaire (il insiste pour aider lorsqu’un pompier lui dit qu’ils prennent le relais). Et l’arrivée des nouveaux speedster permettent de développer le personnage sous un nouvel angle. Barry se sent désormais responsable de ces personnes, et va tout faire pour leur apprendre à dompter leurs nouveaux pouvoirs. Aussi, chaque fois que Barry arrive trop tard, ou qu’il n’est pas capable d’empêcher la mort d’innocents, l’histoire montre qu’il se blâme, mais sans pour autant broyer du noir. Mais il faut relativiser. Ces aspects sont martelés durant certains passages, mais en dehors, Barry reste cependant un peu plat et inexpressif. Le problème est le suivant : l’auteur a conscience qu’il faut donner du caractère aux personnages, mais sa seule manière de procéder est de marteler un aspect durant deux pages, puis de l’ignorer à moitié par la suite.

Un autre exemple est celui d’August Heart. Souvent, lorsqu’il est à l’image, il répète sans cesse « J’enquête sur le meurtre de mon frère, le meurtrier court toujours, c’est injuste ! ». Au début, cela donne du volume au personnage. Mais lorsqu’il le répète pour la sixième fois, cela devient un poil ridicule. Non seulement c’est grillé que ça aura son importance dans l’histoire, mais en plus ça lui enlève un peu de crédibilité. Attention, dans l’ensemble, les personnages de Barry Allen et August Heart sont attachants et correctement réussis. On reprochera simplement à l’auteur une certaine maladresse à force de trop souligner des traits de caractère à coup de répétitions de dialogues. Par contre, Meena, la nouvelle copine de Barry, est complètement oubliable, et nous empêche totalement de prendre cette amourette au sérieux.

Pourquoi ? Parce que Force Véloce, voilà pourquoi

Cela fait un peu partie de l’essence du personnage : la Force Véloce est utilisée pour justifier tout et n’importe quoi. Cela n’est pas un problème lorsque cette dernière ne se met pas à assumer le rôle de justice divine, agissant en deus ex machina pour donner au dernier moment à Flash un outil lui permettant de sortir d’une mauvaise situation. Hélas, c’est un peu le cas ici.

Review VF - Flash Rebirth Tome 1 : Coups de Foudre 21

Tout d’abord, c’est quoi cette histoire de « speedsters connectés » ? C’est quoi cette synchronisation qui ne concerne que les speedsters touchés par la tempête, et qui permet, grâce à la magie de l’explication scientifique sans queue ni tête, à Godspeed et à Barry d’aspirer la vitesse de ceux-ci ? Pourquoi Meena a le pouvoir de détecter les speedsters, et pas les autres ? La Force Véloce est censée être une sorte de source d’énergie dans laquelle Barry puise lorsqu’il court. Ce n’est pas une dimension parallèle magique qui confère n’importe quel pouvoir, et qui obéit à des règles dictées arbitrairement pas des auteurs en panne d’imagination ! Moi je dis : pourquoi ne pas aller plus loin ? La Force Véloce me permet de détecter les speedsters, me dédoubler, voir à travers les murs, lire dans les pensées, parler allemand et faire du café. Comment ? Pourquoi ? Parce que Force Véloce, voilà pourquoi !

Vous avez peut-être noté que je n’ai pas parlé des dessins. Ils ne sont pas particulièrement beaux, l’action est bien visible et les expressions des visages sont correctement retranscrites. Il n’y à pas grand chose à dire. On est très loin des monstres musculaires humanoïdes que Brett Booth nous servait dans Flash tome 7, c’est déjà ça.

Une histoire qui mérite ses huit numéros et un méchant qui mérite sa page sur DC Wikia. Voilà comment résumer ce tome. Il se lit avec plaisir, est ponctué de quelques retournements permettent de ne pas perdre le lecteur, et arrive à donner du volume à certains personnages, même si cet aspect est perfectible. Je souhaite bonne continuation pour cette nouvelle équipe créative, en espérant qu’utiliser la Force Véloce pour justifier tout et n’importe quoi ne devienne pas une habitude.

En passant par les liens affiliés BDfugue/FNAC/autres présents sur le site, DCPlanet.fr reçoit une faible commission. Qu’importe le montant de votre panier, vous nous aidez ainsi gratuitement à payer l’hébergement, modules, et autres investissements pour ce projet.

Picture of Leonidas

Leonidas

Un étudiant suisse passionné de cinéma, d'informatique, et bien évidemment de comics.
DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

DC Comics : L'Encyclopédie (mise à jour et augmentée) / Edition augmentée

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

À lire aussi

Shazam! La Rage des Dieux [BD]

Shazam! La Rage des Dieux [BD]

amazon
Voir l'offre
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

Rejoignez la discussion

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Liverson
Liverson
6 années il y a

1er tome correct sans être extraordinaire. La suite est meilleure donc flash rebirth est une série à suivre

Maitre Bruce
6 années il y a
Répondre à  Liverson

C’est justement ce que je me demandais.
Je n’ai jamais accroché a la série flash new52 (et les critiques n’étaient pas très positive en général), est ce que rebirth est meilleur ou similaire?

Vittorini
6 années il y a
Répondre à  Maitre Bruce

Ça reste meilleur. Pas de beaucoup mais Rogue Reloaded ou Running Scared sont vraiment bons, si on parvient à passer outre la conclusion vraiment mauvaise pour chacun des arcs.

Liverson
Liverson
6 années il y a
Répondre à  Vittorini

Tout à fait d’accord avec toi ! Les arcs avec les deux vilains principaux de flash sont les meilleurs de la série.

aswered
aswered
6 années il y a

Perso je trouve un manque de « punch » dans ce Rebirth pour Flash. L´histoire n´est pas un désastre mais ça pourrait être mieux. Il manque ce coté sentimental ou émotif qu il y avait avant Rebirth avec Manapul/ Buccellato et Venditti/Jensen. J irai encore plus loin, avec Jhons et Waid.
Au niveau du dessin je le trouve extrêmement flou. Il y a des moments où je n arrive pas a discerner l´environnement, les personnages, etc… Watanabe y Googe s´en sorte vite fait à mon gout et Di Giandomenico est horrible. J´ai du mal à lire Flash justement pour ça, ça me fait mal aux yeux et pourtant c´est mon héro préféré. C´est vraiment dommage car ils ont fait mieux avant.

DC Universe FRA

Rejoignez la première et la plus grande communauté non officielle DC Comics Francophone et participez aux discussions Comics, Films, Séries TV, Jeux Vidéos de l’Univers DC sur notre Forum et serveur Discord.

superman
5
0
Rejoignez la discussion!x