Le film Justice League est sorti dans nos salles, pour nous faire réaliser une fois de plus que Warner Bros. excelle dans l’art de décevoir (allez, je vous en prie, lâchez-vous, l’espace commentaire est là pour ça). Pour rester dans le thème, faisons un petit top sur les principales équipes de super-héros qui ont existé dans l’univers DC. On a cependant exclu les équipes composées de deux membres, ainsi que les équipes de non super-héros, tel que la rédaction du Daily Planet ou le GCPD. Comme vous pourrez le constater, la plupart de ces teams n’ont pas eu un roster inchangé au fil des années.

N’oubliez pas de cliquer sur les images pour les afficher en plus grand.


10. Birds of Prey

Première apparition : Birds of Prey : Black Canary/Oracle #1 (1996)
Créateurs : Chuck Dixon, Gary Frank & Jordan B. Gorfinkel
Membres principaux : Barbara Gordon, Black Canary, Huntress, Lady Blackhawk

On commence non pas avec une équipe de super-héros, mais de super-héroïnes (Hawk va bien rejoindre l’équipe, mais ça compte pas, il voulait juste accompagner Dove.). À l’origine, la série constituait essentiellement en un team-up entre Oracle et Black Canary, mais cela changea quand Gail Simone arriva sur la série en 2003. Lorsque Dinah fut kidnappée par le vil Savant, Barbara contacta Huntress pour lui demander son aide, et cette dernière finit par intégrer définitivement l’équipe. Leur quartier général se situait à l’origine à Gotham, dans la Gotham Clock Tower, puis, après sa destruction, l’équipe déménagea à Platinum Flat puis à Metropolis.

Dans les numéros #99 et #100 de la série, Black Canary quitte l’équipe, et se fait remplacer par Big Barda, Judomaster et Misfit. La série fut annulée en février 2009, mais reprit douze mois plus tard, pour finalement s’arrêter avec Flashpoint, qui introduisit les New 52.

Dans cette nouvelle continuité, Barbara (qui a retrouvé l’usage de ses jambes) se fait approchée par Black Canary, cette dernière voulant reformer les Birds of Prey. Mais elle décline l’offre, et suggère Katana en tant que remplaçante. Plus tard, Poison Ivy rejoindra temporairement l’équipe. Les Birds of Prey ont leur série à elle après Rebirth, intitulée Batgirl and the Birds of Prey.

9. Justice League Dark

Première apparition : Justice League Dark #1 (2011)
Créateurs : Peter Milligan & Mikel Janin
Membres principaux : John Constantine, Deadman, Zatanna, Madame Xanadu, Shade the Changing Man

La Justice League Dark est une équipe réunissant une partie des magiciens et sorciers de l’univers DC. Elle a été lancée au début des New 52 en 2011, et est en quelque sorte la continuation du Shadowpact, cette autre équipe de sorciers réunis par Detective Chimp durant Infinite Crisis.

Parce que l’équipe est très récente, et que la série n’a duré que 40 numéros (41 si on compte le numéro #0), son histoire est à vrai dire plutôt maigre. On peut néanmoins dire que l’équipe est née de l’échec de la Justice League face à Enchanteresse. Madame Xanadu, qui avait prédit l’événement, avait alors rassemblé une équipe contenant John Constantine (qui prendra la tête du groupe), Zatanna, Deadman et Shade. Depuis, l’équipe s’occupe de toutes les affaires qui touchent à la magie. Ce sera dans le numéro #9 que Steve Trevor leur donnera officiellement le nom de Justice League Dark.

La série permet ainsi d’explorer tout un pan de l’univers DC absent des publications classiques, en faisant apparaître des personnages comme Swamp Thing, Frankenstein ou encore le vampire Andrew Benett. L’équipe a même eu un film d’animation à elle, intitulé… Justice League Dark.

8. La Légion

Première apparition : Adventure Comics #247 (1958)
Créateurs : Otto Binder & Al Plastino
Membres principaux : Brainiac 5, Superboy, Saturn Girl, Bouncing Boy, Cosmic Boy, Phantom Girl, Dawnstar, …

La Légion est un groupe inter-galactique de jeunes adultes dotés de super-pouvoirs, et opérant au 30ème siècle. Les membres fondateurs sont Cosmic Boy, Lightning Lad et Saturn Girl, mais au fil des auteurs et des reboots, l’équipe connut d’importants remaniements. Tout commença lorsque les trois membres fondateurs ont sauvé le milliardaire R. J. Brande d’une tentative d’assassinat. Ce dernier se mit à les financer pour qu’ils fondent un club de super-héros, et malgré un certains scepticisme de la part de ses propres membres, l’équipe finit par gagner en crédibilité, et à accueillir de nouveaux arrivants. Tous les membres de la Légion (appelé Légionnaires) se voient offrir un anneau, qui confirme leur appartenance au club et leur permet de voler. Lorsque Brainiac 5 rejoindra l’équipe, il apportera son Time Bubble, objet permettant à la Légion de voyager à travers l’histoire.

L’event Zero Hour aura des conséquences majeures sur l’équipe. Après que Parallax a modifié le futur en remontant aux origines de l’univers, les Légionnaires se mettent à disparaître de l’existence, et meurent confiants en la création d’une nouvelle Légion dans la nouvelle timeline. Dans le reboot, confié à Mark Waid, les origines sont un poil différentes : les trois membres fondateurs qui ont sauvé R. J. Brande de son assassinat sont Cosmic Boy, Live Wire et Saturn Girl. Leur première mission, à savoir arrêter un pirate du nom de Tangleweb, a d’ailleurs fini en désastre.

La série fut encore rebootée en 2004, toujours par Mark Waid, qui décrit un 31ème siècle où les jeunes n’ont aucune perspective d’avenir. L’équipe a eu sa propre série de 23 numéros dans les New 52, qui se conclut par le démantèlement de la Légion.

7. Suicide Squad

Première apparition : The Brave and the Bold #25 (1959)
Créateurs : Robert Kanigher & Joss Andru
Membres principaux : Rick Flagg, Deadshot, Captain Boomerang, Enchanteresse, Bronze Tiger

Cette équipe diffère un peu des autres, puisque ses membres ne sont pas vraiment des super-héros. La Suicide Squad réunit en réalité des super-vilains ayant accepté de travailler pour le gouvernement en échange d’une remise de peine. Ce groupe est dirigé sur le terrain par le colonel Rick Flagg, et est commandé d’une main de fer par l’intransigeante Amanda Waller. Si la première version de l’équipe date de 1959 dans The Brave and the Bold #25, ce sera en 1987 dans Legends #3 avec John Ostrander à l’écriture que la version moderne de l’équipe apparaît.

Dans Legends (La Légende de Darkseid en VF), Amanda Waller charge le colonel Rick Flagg de recréer une Task Force X afin de contrer Brimston, un pion de Darkseid envoyé sur Terre pour semer le chaos et la destruction. Cette équipe comprend Deadshot, Enchanteresse, Captain Boomerang, Blockbuster et Bronze Tiger. Après qu’il a été tué, l’équipe sera dissoute, puis vite reformée afin d’aller secourir Captain Boomerang. La suite des aventures de l’équipe vont faire l’objet d’une ongoing de 66 numéros scénarisée par John Ostrander, qui va aussi faire apparaître dans l’équipe moult personnages tel que le Comte Vertigo ou Dr. Light.

Dans les New 52, Deadshot remplace Rick Flagg au poste de leader de l’équipe. Sa composition va aussi être modifiée, puisque des personnages comme Black Manta ou King Shark vont venir s’ajouter au roster. Depuis Rebirth, elle est calquée sur celle du film de David Ayer, c’est-à-dire Rick Flagg, Deadshot, Harley Quinn, Captain Boomerang, Killer Croc, Katana et Enchanteresse.

6. Justice League International

Première apparition : Juswtice League #1 (1987)
Créateurs : Keith Giffen & J.M. DeMatteis
Membres principaux : Guy Gardner, Blue Beetle, Booster Gold, Mister Miracle, Dr. Light, Maxwell Lord, Batman, Dr. Fate

Au cours de son histoire, la Justice League a connu de nombreuses formes, et la Justice League International est certainement l’une des plus atypiques. Lorsque Keith Giffen et J.M. DeMatteis arrivent sur la série en 1987, ils n’ont pas le droit d’utiliser les gros calibres, c’est-à-dire Superman, Batman, Wonder Woman, Hal Jordan. Ils décident alors de partir dans un registre moins sérieux et plus décalé, en réunissant des personnages extravagants comme Guy Gardner, Blue Beetle ou Booster Gold. Dennis O’Neil va cependant avoir un peu pitié de l’équipe et va autoriser les auteurs à utiliser Batman.

Lors de l’event Legends (encore), une petite équipe de héros parvient à mettre Glorious Godfrey hors d’état de nuire devant le Lincoln Memorial. Cela inspira Dr. Fate, qui conclut que le monde avait encore et toujours besoin d’une Justice League, la précédente incarnation de l’équipe ayant été dissoute. L’équipe nouvellement formée contient, en plus des membres mentionnés dans la description, Martian Manhunter, Shazam, Black Canary et Oberon. Par la suite, le milliardaire Maxwell Lord (qui à l’époque n’avait rien d’un vilain) va s’incruster dans l’équipe et s’auto-proclamer attaché de presse. Il va constituer un membre majeur, en accueillant Booster Gold et en obtenant un financement de l’ONU. Par la suite, l’équipe va se scinder en la Justice League Europe et la Justice League of America.

5. Watchmen

Première apparition : Watchmen #1 (1986)
Créateurs : Alan Moore & Dave Gibbons
Membres principaux : Rorschach, Le Hiboux, Dr Manhattan, Le Spectre Soyeux, Ozymandias, Le Comédien

Les Watchmen travaillent dans un univers où les États-Unis ont gagné la guerre du Vietnam, et où Richard Nixon est toujours président en 1986. L’équipe a été fondé par le Hiboux et Rorschach, après avoir constaté qu’ils obtenaient de bien meilleurs résultats en coopérant. Par la suite, ils furent rejoint par Ozymandias, le Spectre Soyeux, le Comédien et le Dr. Manhattan. Ils sont les successeurs des Minutemen, une autre équipe ayant opéré dans les années 40, et dont les membres sont morts ou à la retraite. À l’exception du Dr. Manhattan qui est quasiment omnipotent, aucun des Minutemen ou des Watchmen ne possède de super-pouvoirs.

À l’origine, le scénariste Alan Moore voulait écrire une histoire sur des super-héros de Charlton Comics, racheté par DC Comics un an avant la parution de l’œuvre. Il conçut alors l’ébauche d’une histoire intitulé Who killed the Peacemaker (qui devait s’ouvrir sur la découverte du cadavre du personnage du Peacemaker) et la présenta à DC, qui fut séduit par l’idée, mais qui incita Moore à créer ses propres personnages plutôt que d’utiliser ceux de Charlton. Ainsi, le Hiboux est une variante de Blue Beetle, le Dr. Manhattan de Captain Atom, Rorschach de la Question, le Comédien du Peacemaker, et le Spectre soyeux s’inspire de plusieurs personnages féminins de la maison (Black Canary, Phantom Lady et Nightshade). Pour l’anecdote, Moore a parfois contacté Neil Gaiman pour lui demander quelques petits coups de pouce.

DC Comics a publié plusieurs mini-séries s’attardant sur les principaux personnages de l’histoire, intitulé Before Watchmen. Ces préquelles ont été traduites par Urban. Plus récemment, les Watchmen on été intégrés à l’univers DC.

4. Justice Society of America

Première apparition : All-Star Comics #3 (1940)
Créateurs : Gardner Fox & Sheldon Mayer
Membres principaux : Jay Garrick, Alan Scott, Wildcat, Dr. Midnight, Mister Terrific, Star Girl, Dr. Fate

Avant la Justice League of America, il y avait la Justice Society of America. Toute première équipe de super-héros de DC Comics durant le Golden Age, la Justice Society, abrégée JSA, opère désormais sur Terre-2 depuis le début du Multivers.

Tout commença en 1940 lorsque Adolf Hitler trouva la Lance du Destin (celle qui servit à achever Jésus sur la croix), et s’en servit pour dominer l’Europe. Lorsque le Congrès pousse le président Franklin Roosevelt à ne pas intervenir, ce dernier charge deux personnes d’arrêter le dictateur allemand : Alan Scott et Jay Garrick. De son côté, Dr. Fate découvre que Hitler est en possession de la Lance, et décide de réunir une équipe comprenant Atom, Hawkman, Hourman et le Spectre. Les deux groupes vont finir par se rejoindre.

L’équipe fut effacée de la continuité en même temps que Terre-2 après Crisis on Infinite Earth. Le one-shot The last days of the Justice Society, publié en 1986 raconte comment ses membres ont péri dans un cataclysme, le Ragnarök. Mais l’équipe revint en 1991 lors d’une mini-série Justice Society of America de huit numéros. Dans les New 52, la JSA est de retour sur Terre-2 dans une version appelée Wonders of the World, comprenant les versions modernes des personnages.

3. Batman Family

Première apparition : Detective Comics #38 (1940)
Créateurs : Bill Finger & Bob Kane
Membres principaux : Batman, Barbara Godon, Dick Grayson, Alfred, Jim Gordon, Damian Wayne

La Batman Family n’est pas une équipe à proprement parler, mais désigne Batman ainsi que ses alliés les plus proches, la plupart étant aussi des justiciers masqués opérant à Gotham City. S’ils vivent chacun des aventures de leur côté, il leur arrive souvent de se réunir pour travailler ensemble.

On peut remonter ses origines jusque dans Detective Comics #38, numéro contenant la première apparition de Dick Grayson alias Robin. Les deux personnages feront souvent équipe lors du Golden Age (presque systématiquement en fait), et constituent donc les premiers membres de la Batman Family. Du à son étroite collaboration avec le commissaire Jim Gordon, ce dernier fut aussi intégré dans la famille, avant d’être rejoint par Alfred Pennyworth. Bien que n’étant pas des super-héros, ces deux personnages constituent une aide non négligeable pour le croisé encapé.

Durant le Silver Age, la famille accueillit Batwoman, Bat-girl, Bat-mite et Ace the Bat-Hound. Mais l’éditeur Julius Schwartz jugea ces nouveaux personnages trop ridicules et ordonne leur disparition, en plus de tuer Alfred. Ce dernier revint cependant rapidement dans les comics à cause de son apparition dans la série 1966. Cette dernière a aussi introduit Batgirl (à ne pas confondre avec Bat-girl), qui devint un membre majeur de la Batman Family. Non non, vous avez bien lu : c’est grâce à la série Batman de 1966 si Alfred Pennyworth et Batgirl sont parmi nous aujourd’hui. Lorsque Dick Grayson décida de rejoindre les Titans, il fut remplacé par Jason Todd.

L’après Crisis on Infinite Earth fut dur pour la Batman Family. Jason Todd fut tué et Barbara Gordon paralysée par le pire ennemi de Batman, le Joker. Barbara réussit néanmoins à se rendre utile en tant que Oracle, et le costume de Robin fut endossé par Tim Drake, puis Damian Wayne plus récemment.

2. Teen Titans

Première apparition : The Brave and the Bold #54 (1964)
Créateurs : Bob Haney & Bruno Premiani
Membres principaux : Robin, Kid Flash, Cybord, Raven, Starfire, Donna Troy, Superboy, Beast Boy

Comme son nom l’indique, les Teen Titans est un groupe de super-héros adolescents, les membres fondateurs étant des sidekicks de membres de la Justice League voulant s’émanciper de leur mentor, tel que Kid Flash (Wally West), Robin (Dick Grayson) et Aqualad. Ce sera six numéros après leur première apparition que « Teen Titans » fut adopté comme nom, lors de l’ajout de Wonder Girl (Donna Troy).

Mais ce ne sera qu’en 1980 que l’équipe prendra de l’importance avec le début du fantastique run de Marv Wolfman et George Pérez sur New Teen Titans. En plus des membres cités plus haut, la série va récupérer Beast Boy de la Doom Patrol et intégrer Starfire, Cyborg et Raven. C’est d’ailleurs cette dernière qui fonde le groupe afin de combattre son père, le démon Trigon, après quoi le l’équipe va perdurer (Kid Flash va cependant partir quelques temps après). Le run est aussi célèbre pour avoir introduit le personnage de Deathstroke, qui est, je le rappelle, un de vos vilains favoris. Arsenal rejoindra l’équipe bien plus tard, et en prendra les commandes après Zero Hour lorsque Dick Grayson décide de se retirer.

Les Teen Titans reviendront sous le commandement de Dick Grayson après Flashpoint, mais Rebirth va retconner l’équipe en l’effaçant de la réalité, puis en réintroduisant une nouvelle team menée cette fois par Tim Drake, qui se fera remplacer plus tard par Damian Wayne. Les Teen Titans ne doivent pas être confondu avec les Titans, qui regroupe d’ancien Teen Titans trop vieux pour rester dans l’équipe.

1. Justice League

Première apparition : The Brave and the Bold #28 (1960)
Créateurs : Julius Schwartz, Gardner Fox & Mike Sekowsky
Membres principaux : Superman, Batman, Wonder Woman, Green Lantern, Flash, Aquaman, Martian Manhunter

Quand on parle d’équipe de super-héros chez DC, c’est évidemment à la Justice League qu’on pense en premier. Successeur spirituel de la Justice Society of America dont je vous parlais plus haut, la Justice League, anciennement appelée Justice League of America (… ou Ligue de Justice en VF. Eurk…) réunit les plus grand héros de la Terre, et est sa première ligne de défense contre les menaces terrestres, extra-terrestres et extra-dimensionnelles.

L’équipe phare de DC Comics a connu plusieurs origines au cours de son histoire, mais on en retient principalement deux : pre-Crisis, l’équipe s’est formée après l’attaque de la Terre par une race extra-terrestres, les Appelaxians (qui, à l’envers, s’écrit Snaixaleppa, ce qui, comme le nom original, ne veut rien dire non plus). Superman, Batman, Wonder Woman, Flash, Green Lantern, Aquaman et Martian Manhunter tenteront chacun de son côté de repousser l’invasion, mais il ne sauverons notre planète qu’en unissant leur force, créant ainsi la ligue. Post-Crisis, l’équipe a été fondée par les même membres… sans la Trinité (Batman, Wonder Woman et Superman), et avec Black Canary. Si Hal Jordan et Barry Allen sont parmi les membres fondateurs, leurs successeurs respectifs (à savoir Kyle Rayner et Wally West) vont cependant les remplacer après leur disparition.

La Justice League a établi son quartier général dans une base située sur la lune, la fameuse Watchtower. Après la destructions de celle-ci, elle fut remplacé par un satellite. Au cours de son histoire, la ligue a accueilli une quantité folle de personnages de l’écurie DC, de Zatanna à Green Arrow en passant par Hawkman, et même des vilains comme Killer Frost ou Lex Luthor. Dans les New 52, Martian Manhunter est absent du roster, remplacé par Cyborg.


Personne ne pensait sérieusement que la Justice League pouvait figurer autre part qu’en haut du podium, mais ce top était aussi l’occasion de vous faire découvrir les autres équipes que notre éditeur favori a connu. L’issue fut cependant plus imprévisible pour les autres places. Encore une fois, le dixième et le onzième étaient à égalité, sachez donc que c’est le Green Lantern Corps qui perd de façon arbitraire sa place dans le top, au profit des Birds of Prey.

Parmi les autres équipes recalées, on trouve les Minutemen (les prédécesseurs des Watchmen), les Secret Six, les Outsiders, et même la Doom Patrol, qui encore une fois échoue à quelques points près à écrire son nom dans un classement, après notre top des meilleurs runs. Si vous avez en tête d’autres équipes (voire même d’autres incarnations de la Justice League) qu’on aurait passées sous silence, n’hésitez pas à nous le partager dans les commentaires !