Souvenez vous… Il n’y a pas si longtemps, le quotidien pour un lecteur de Superman c’était la morne médiocrité des New 52 et des séries consacrées au Kryptonien toutes aussi mauvaises les unes que le autres… Puis vint l’éclaircie dans les cieux décidément bien sombres des ses pauvres lecteurs avec les mini-séries Superman: Lois & Clark et American Alien. Deux minis qui ont, outre une certaine proximité temporelle, comme point commun de présenter moins Superman que Clark Kent. On peut supposer que le succès rencontré par ces deux one shots a aidé à la décision du retour de ce bon vieux Superman

Le petit Clark est un enfant normal de la bourgade de Smallville. Un garçon normal avec des amis, des parents et connu de tous. Mais, et tout le monde au village est au courant, le petit Kent est… particulier, il lui arrive quelque fois de se retrouver à flotter dans les airs et il semble invulnérable.Une première partie qui a la fraîcheur de l’enfance et respire le bonheur d’une famille unie malgré les soucis que posent les pouvoirs naissant de Clark. Une approche plus réaliste est adoptée ici, puisque, partant du postulat qu’il est bien difficile pour Clark de cacher ses pouvoirs,Max Landis rend complice toute la petit communauté de Smallville. Les dessins de Nick Dragotta rendent d’ailleurs parfaitement cette innocence et cette légèreté.

Review VF - Superman American Alien 1Le jeune Clark a grandi et affronte les affres de l’adolescence sous le crayon plus rageur de Tommy Lee Edwards. Un crime est commis dans la petite ville et Clark décide de tester ses pouvoirs imparfaits pour mettre hors d’état de nuire les criminels. Mais tout ne se passe pas comme le voudrait Clark et cela ne va pas sans violence et une bonne scène bien gore.

Review VF - Superman American Alien 2Jeune adulte, Clark voyage mais se crashe en pleine mer. Il monte alors dans un bateau où tout le monde le prend pour… Bruce Wayne. Clark va alors découvrir la fête et l’amour, ainsi que quelques ennuis normalement réservés à celui dont il a usurpé l’identité. Le trait carré de Joelle Jones rend parfaitement le passage à l’age adulte et la couleur de Rico Renzi rend le tout festif.

Review VF - Superman American Alien 3Puis c’est Jae Lee qui est chargé d’illustrer l’entrée dans la vie professionnelle de notre héros où il va recroiser Oliver Queen, qu’il a vu lors de l’histoire précédente, qui va l’introduire auprès de Lex Luthor pour une interview qui va lancer sa carrière de journaliste et attirer l’attention de l’ambitieuse Lois Lane, elle aussi désireuse de lancer sa propre carrière, mais aussi celle de Batman qui se pose des questions sur cet individu louche…

Review VF - Superman American Alien 4Une nouveau super héros veille sur Metropolis, il est puissant comme une locomotive, plus rapide qu’une balle, il peux sauter au dessus des immeuble d’un bond. Regardez dans le ciel, c’est un oiseau, c’est un avion…. Non, c’est Superman, vêtu d’un costume fait de bric et de broc, avec des lunettes d’aviateur et une cape de Batman. Celui ci collabore avec la police de Metropolis pour arrêter le parasite, victime des agissements criminels de Lex Luthor qui va devenir la bête noire de Clark… Et c’est Francis Manapul qui rend cette ambiance urbaine à la perfection.

Review VF - Superman American Alien 5Clark accueille ses amis de Smallville et ne va pas échapper à la sempiternelle accusation: « Tu as changé Clark » de leur part. Craignant de le voir se comporter en touriste, celui-ci va les blesser et se voir reprocher son comportement bling bling en tant que Superman. Ce chapitre plus léger est signé Jonathan Case dans une ambiance plus colorée qui rend bien l’insouciance ambiante.

Review VF - Superman American Alien 6Le dernier chapitre est signé Jock et montre Superman (dans son costume définitif) affrontant un adversaire qui va le pousser dans ses limites. On découvre un Superman plus badass, et dieux sait qu’il en faut de la badassitude pour faire face à un Czarnien. Un épisode qui va définitivement lancer la mythologie du Kryptonien.

Review VF - Superman American Alien 7Du talent, du talent, du talent et une putain d’histoire, voilà le bilan que je peux tirer de cette histoire. On découvre sept chapitres, couvrant sept périodes différentes de la vie de celui qui est en train de devenir Superman. Sept histoires et sept dessinateurs de talent collant parfaitement à l’histoire. Rendons aussi hommage au talent de Max Landis qui nous offre une histoire originale, passionnante et rendant parfaitement justice à la mythologie d’un personnage qui avait été bien maltraité auparavant. C’est proprement génial. Mais on en aurait aimé plus….

Excellent / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
Retour de Clark Kent derrière Superman
Un chapitre, une ambiance, un univers graphique
Jouissif !
Les -
On en veux plus !
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

11 COMMENTS

  1. Effectivement, excellent récit qui a su moderniser le mythe sans dénaturer le personnage ou altérer son essence.
    Ce qui m’a toujours posé « problème » c’est la promo du titre. Par exemple la couverture dévoilée à la SDCC, et donc celle utilisée par Urban, et les propos de Landis qui parlait d’un « Anti-All Star Superman », laissant présager du trash et de la violence gratuite, alors que le titre est finalement très humain et lumineux. Même la fameuse scène « gore » est pas si choquante que ça. Bref, du vrai Superman, qui décevra peut-être celles et ceux qui s’attendaient à une figure largement plus imparfaite.

    • Je me suis laissé aller suite à la première review que j’avais lu ici sachant que je suis pas un grand fan de superman mais je l’ai finalement acheté le jour de sa sortie, et ouais, je ne suis pas déçu.

      Le passage où Luthor fait sa tirade a Clark m’a convaincu. j’ai eu des soucis avec le dessin de la première histoire (trop cartoon, mais c’est normal, ça colle à l’ambiance) mais finalement ça m’a convaincu (particulièrement le passage avec Lobo)

      Je suis contente d’avoir redécouvert le personnage grâce à cet achat en tout cas.

    • Quelle suite ? Je crains qu’aucune suite ne soit prévue, en dépit du fait que le fin peut éventuellement sembler ouverte… Mais le propos est ailleurs (dépeindre la jeunesse de CK et comment son identité se crée parallèlement à celle de Superman) et pour moi le titre se suffit largement à lui-même. Dommage que tu n’aies pas réussi à l’apprécier.

      • Max Landis (le scénariste) veut faire une suite, et DC a pas l’air contre, mais il y a des projets plus prioritaires à faire avant.
        Il la mentionne souvent comme Agents of Batman (ou AoB).

  2. Un des meilleurs comics que j’ai lu cette année, voire au delà. Oui la fin est abrupte mais après tout ce n’est pas grave, on est habitué dans les comics.
    L’édition Urban est excellente, comme toujours, même si 19€ c’est un poil cher je trouve.

  3. « Il n’y a pas si longtemps, le quotidien pour un lecteur de Superman c’était la morne médiocrité des New 52 et des séries consacrées au Kryptonien toutes aussi mauvaises les unes que le autres…  »
    Donc pour toi tous ce qui a était fait avant était beaucoup mieux que les New 52 ?
    Je veux dire que c’est Facile de critiquer 5 ans de Comics estampillé Superman New 52 et d’oublier qu avant les New 52 il y a avait des Comics Sup’ pas super Fameux, je pense notamment a la période Silver Age qui devait être assez mediocre je pense.

    • Premièrement au cas où tu ne l’ai pas remarqué je parle d’American Alien, je ne fais pas un récapitulatif des idées pourries sur Sup’: du mulet en passant par le Superman électrique et j’espère passe. Je remet dans le contexte de l’époque. Maintenant comme visiblement tu pense qu’il y a eu des choses bien pendant les New 52, je m’excuse d’avoir heurté ta sensibilité…

      • T’inquiète ta pas heurté ma sensibilité, c’est juste que je trouve qu’on exagère en disant que les New 52 sont la période Noir de DC.

  4. De mon côté, j’ai été assez déçu de ce récit. Le récit aborde plein de sujet sans aller au bout des choses. Ce n’est pas mauvais, loin de là, mais un peu frustrant et je ne vois pas trop en quoi ce récit est un chef d’oeuvre pour beaucoup de gens. (Sans offense :p )

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.