Test – Batman : The Enemy Within, Episode 1

Développeurs : Telltale Games - Editeur : Telltale Games -

Telltale Games- Batman : The Enemy Within, Episode One : The Enigma - 08 août 2017
PC / MAC / PS4 / XBOX ONE / iOS / Android 6,50 euros (Season Pass à 24,99 euros).

3

Après une première série de 5 épisodes, qui avait beaucoup plu à la rédaction, Telltale revient avec une nouvelle « saison » de son jeu vidéo façon « point and click », intitulée « The Enemy Within« . Ce premier épisode, dont nous allons parler, a la lourde tâche de devoir relancer la machine et de nous proposer une intrigue au moins aussi haletante que celle du jeu qui précédait. Le pari est-il réussi ? Nous allons tenter de répondre à cette question à travers ce petit test (qui repose sur mes modestes compétences de journaliste vidéoludique amateur, soyez indulgents).

Du précédent chapitre au nouveau

Attention mes amis, je vous préviens tout de suite, cet article risque de comporter quelques spoilers, puisqu’il est nécessaire d’évoquer des événements qui ont eu lieu dans le jeu précédent, qu’il convient d’avoir complété afin de profiter pleinement de ce nouvel opus. Comme à l’accoutumée avec les séries de jeu Telltale comme The Walking Dead, le jeu propose de récupérer la sauvegarde du premier jeu, ou de recréer les choix décisifs via un petit menu dédié, ce qui ne vous prendra que quelques secondes.

L’histoire se passe un an après la fin de la saison précédente, et l’on retrouve un Bruce Wayne un peu plus expérimenté, qui s’est endurci après les coups durs qu’il a encaissés dans les cinq épisodes sortis à l’époque. En fonction des choix que vous avez faits, vous aurez droit à différentes relations entre Batman et ses acolytes, Alfred et Jim Gordon en tête. Ajoutez à cela la présence de Lucius Fox et d’Amanda Waller, qui auront une importance cruciale dans cet épisode. Du côté des vilains, c’est l’Homme Mystère qui tentera de tenir la dragée haute à Batman, et qui vous mettra à l’épreuve. Evidemment, il ne sera pas le seul membre de premier plan de la rogue gallery du chevalier noir que l’on croisera ici, puisque l’on a très rapidement droit au retour de celui qui se fait appeler John Doe, faute d’informations sur son identité réelle (si vous avez regardé un trailer, ou joué au jeu précédent vous savez de qui je parle). Le scénario est fort bien ficelé et l’on s’attache rapidement à cette version torturée de Bruce Wayne, qui semble plus humain que jamais. C’est bien écrit et l’on se fait rapidement happer par cette histoire palpitante qui nous confronte à une version extrêmement sadique du Riddler, dont les méthodes ne sont pas sans rappeler un certain Jigsaw. La violence du jeu est extrêmement graphique et vient apporter de la tension à ce premier épisode, qui nous plonge dans une Gotham plus dangereuse que jamais, aux côtés d’un Batman qui doit encaisser les coups et semble plutôt vulnérable.

Peu de nouveautés dans le gameplay

Si le scénario est réussi, on pourra reprocher à Telltale de ne pas avoir apporté de réelles modifications à son gameplay, puisque c’est plus ou moins la même chose que d’habitude, on a droit à des dialogues à choix multiples (généralement trois réponses auxquelles on ajoutera la possibilité de se taire, Batman n’étant pas très causant), qui influenceront les relations que l’on peut entretenir avec les différents personnages, et à des choix plus importants, très souvent binaires, qui changeront le cours du scénario global. C’est une base satisfaisante, mais l’on a toutefois l’impression d’avancer sur des rails, et d’avoir quelques choix un peu illusoires, certains n’ayant pas autant d’influence que l’on peut l’imaginer (mais ça évoluera peut-être dans les prochains épisodes, soyons optimistes). En ce qui concerne les phases d’enquête, rien n’est particulièrement intéressant, puisque l’on se contente de relier par une sorte de lien virtuel différents objets pour voir notre héros en tirer des conclusions. Les phases d’action sont ponctuées de QTE plutôt bien pensées, qui sont toutefois très proches de celles du premier opus, ce n’est donc pas de ce côté que l’on trouvera des nouveautés, Telltale se contentant de nous resservir la même formule, qui fonctionne plutôt bien, mais qui commence à se faire un peu vieille.

En ce qui concerne la technique, ce n’est pas brillant, puisque l’on a droit au même moteur graphique que dans le jeu précédent, alors qu’il était déjà daté. On regrettera ce point, puisqu’il faut avouer que certaines animations ne sont pas bien jolies, et que l’on gagnerait à avoir des textures plus fines. Mais rassurez-vous, la direction artistique vient évidemment sauver la donne et l’on apprécie toujours le design des personnages, qui sont fort charismatiques (l’Homme Mystère est particulièrement réussi et l’on appréciera aussi le look d’Amanda Waller, qui colle parfaitement au style du jeu tout en respectant la version papier que l’on connaît tous). La musique vient renforcer l’ambiance du jeu, en nous proposant une partition aux accents gothiques, qui rappellera les OST des jeux Arkham, pour le plus grand plaisir des amateurs de l’homme chauve-souris. Le doublage, en anglais uniquement, est lui aussi de qualité (mais l’on reprochera toutefois une traduction parfois approximative, qui se paie le luxe d’être incomplète, les dossiers de l’ordinateur de Bruce étant partiellement en anglais, ce qui peut être gênant pour ceux qui ne maîtriseraient pas la langue de Shakespeare).

Vous l’aurez compris, ce premier épisode est une réussite et Telltale nous fait la promesse d’une nouvelle saison palpitante des aventures de son Batman, qui devrait nous tenir en haleine pendant quelques mois. C’est toujours aussi court (comptez deux heures environ pour faire le tour de cet épisode) mais ça reste intense et le cliffhanger final nous laisse attendre de grandes choses, je ne peux que vous conseiller de vous laissez tenter, si le genre de ce jeu ne vous rebute pas.

Très Bon / 10 Notre avis
{{ reviewsOverall }} / 10 Votre avis (0 votes)
Les +
-Un scénario bien ficelé.
-Un héros bien caractérisé.
-John Doe, toujours imprévisible.
-Un Riddler terrifiant.
Les -
-Un moteur daté.
-Des choix qui ne changent probablement pas grand chose.
-Un gameplay inchangé.
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Order by:

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

3
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Atomos13VakarianTheHolyBat Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
TheHolyBat
TheHolyBat

Si c’est « dans la lignée du premier », autant attendre que le prix baisse ! ^^

Vakarian
Vakarian

Alors oui, il y a encore des bugs. Alors oui, le gameplay est particulier, ça peut en rebuter certains. Mais quelle bonne grosse claque dans la face que ce nouveau chapitre de la saga Batman version Telltale !
Déjà il faut rendre hommage aux scénaristes, qui savent jouer avec tous nos sentiments, la colère, la déception, la frustration, le doute… Comme dans le premier opus, nous sommes Bruce Wayne, nous sommes Batman. Les lignes de dialogue sont bien écrites, et on se demande comment les conséquences de nos relations / choix vont impactées la suite de l’aventure.
Ensuite, graphiquement et au niveau gameplay, il y a un mieux. Le jeu est plus beau, plus fluide. Au niveau gameplay, il y a la possibilité de varier certains coups. C’est vraiment appréciable.
Enfin, la durée de vie de ce chapitre est plus longue que les chapitres précédents. Et sur ce coup là, on ne va pas s’en plaindre.
En conclusion, Telltale continue sa relecture de la légende du Chevalier Noir avec brio. Certes le jeu a des défauts, mais on est tellement plongé dans l’histoire qu’on les oublie assez rapidement. Un grand bravo.

Atomos13
Atomos13

Ce que j’aime dans ce jeu, c’est que l’univers proposé est crédible. C’est un excellent elseworld. Je dois avouer que je me demande toujours comment certains choix que j’ai fait vont se retourner ou pas contre moi.
Le problème pour moi est en effet les traductions et les sous-titres fait à l’arrache.
Le moteur graphique ne me dérange pas et donne une touche « comics » au jeu.
Mon interrogation principale est vraiment de savoir comment certaines décisions du précédent jeu seront prises en compte