Le kiosque Justice League Rebirth troisième du nom est disponible depuis le 4 août dernier, pour la modique somme de 5,90€. Au programme, huit numéros pour ce kiosque épais, et en cadeau le Director’s Cut de Justice League #1. Mais est-ce cela qui va faire remonter le niveau? Découvrez-le avec nos avis sur les titres qui composent ce nouveau kiosque proposé par Urban Comics !

Numéro précédent :Justice League Rebirth #2La suite dans : Justice League Rebirth #4


Justice League #3-4

  • Scénario : Bryan HitchDessins : Tony S. Daniel, Sandu Florea, Jesùs Merino, Andy OwensColorisation : Tomeu Morey

Justice League s’enfonce encore dans une médiocrité remarquée. Un premier numéro où Bryan Hitch est accompagné de Tony Daniel au dessin, et dont la mise en page suggère bien la démarche première de Hitch et une obsession déjà remarquée dans JLA, avant l’arrivée de Rebirth. C’est à dire cette opposition entre un dieu puissant face à une ligue désemparée. Objectif premier, qui, malgré bien des défauts le mois dernier, était rempli et reconnu. Chose que la représentation de Tony Daniel défend assez bien dans un premier numéro, mais dont le second, dessiné par Jesus Merino, laisse de côté. Un second numéro qui se perd dans sa démarche première autant dans sa représentation que dans son histoire même. Le titre conserve malgré tout ses défauts, incluant la panoplie des stéréotypes du blockbuster catastrophe avec Superman en tant que héros principal au background vaste, mais dont chaque composant rentre dans son rôle défini par les codes du cinéma à grand budget.

WatchfulNote : 4/10

 


Action Comics #961-962

  • Scénario : Dan Jurgens – Dessins : Stephen Segovia, Art Thibert – Colorisation: Ulises Arreola, Arif Prianto

Dans ces deux épisodes, Lex Luthor va faire le nettoyage de Metropolis en se plaignant que les autres ont préféré lui laisser la salle besogne pendant qu’ils se battent contre Doomsday. Et ils vont avoir du fil à retordre. Doomsday ne sera battu qu’avec l’aide d’une force extérieure, Oz. Ou pas.
Si le combat prédomine cette fin d’arc, l’auteur finit d’enfoncer le clou quant aux questions qu’on se pose sur qui est Clark Kent, visiblement avec le prochain arc le mois prochain, est-ce que Lex et Superman vont se faire confiance et que veut Oz? Sachant qu’en plus, une SuperWoman fait un passage éclair et ressemblerait à Lois Lane.
La force des épisodes réside, certes dans le combat violent, mais surtout dans la famille de Superman. C’est vraiment une histoire de famille et tous sont importants. Une sacré bonne histoire de Superman comme à l’ancienne mais avec du renouveau. Une évolution réelle du personnage. Moi ça me va.
En plus, c’est bien mis en image par Segovia. Je regrette quelques visages mais dans l’ensemble ça fait très Superman. Finalement, c’est même moins flashy que le mois dernier.
Vous aimez Superman, vous aimez Action Comics, c’est tout.

James Edge GraysonNote : 7,5/10


Flash #5-6

  • Scénario : Joshua Williamson – Dessins : Carmine Di Giandomenico, Felipe Watanabe – Colorisation: Ivan Plasciencia

Le méchant a été stoppé tout est beau tout est parfait, Barry a une petite amie pour qui il n’a pas de secret et qui partage ses pouvoirs. Tout est parfait. Mais voilà, ce n’est pas le cas. Après de nouveaux meurtres, l’enquête reprend pour découvrir l’identité du méchant Godspeed. Et franchement, si vous êtes comme moi, vous l’aviez depuis plusieurs numéros. Mais je ne jetterai pas la pierre sur le scénario parce qu’il est bien amené et que si je notais mal tout ce que je devinais, il n’y aurait pas beaucoup de bonne note. Et j’aime deviner. Nous mettre d’abord au repos comme Barry pour repartir à fond les manettes juste derrière. C’est assez malin. Et les questions que Barry devait se poser en découvrant la vérité, il les pose. L’écriture est juste.
J’ai vraiment une sensation de lire ce que pouvait Buccelato dans les new 52. Ce Rebirth se poursuit vraiment bien. Et oui, je suis fan de Flash et du coup, ça me plait. En plus de cela, l’auteur continue de lorgner du côté de la relation Barry/Iris et c’est assez sympa sans être trop lourd. Et j’aime assez les nouveaux personnages que cet arc a apporté malgré leur devenir.
Aux dessins, deux styles très différents. L’avantage c’est que je sais que certains n’apprécient pas comme moi le trait de Di Giandomenico du coup, ils auront une trêve le temps du premier épisode. L’inconvénient est que ces styles tranchent l’un avec l’autre. Et bien que le premier s’en sort de façon assez correcte, le second a un coup de crayon bien plus précis. Vous me direz, il vaut mieux sinon ça serait cochon.
Hâte de savoir la suite, vraiment.

James Edge GraysonNote : 7,7/10


 Hal Jordan & The Green Lantern Corps #3-4

  • Scénario : Robert Venditti – Dessins : Rafa Sandoval, Jordi Tarragona, Ethan Van Sciver – Colorisation: Tomeu Morey, Jason Wright

Venditti poursuit son arc mettant en avant le Sinestro Corps dans sa tentative de provoquer la peur dans l’univers, et générer une puissance supérieur aux autres Corps. Scénario qui se tient de par le caractère de Sinestro, toujours assoiffé de puissance et de pouvoir sous toutes ses formes. Seulement Venditti en fait un méchant de dessin animé, omnubilé par le simple fait de capturer Hal Jordan et de tenir une forme de vengeance. L’aspect du grand stratège, en dehors de son plan initial, passe à la trappe, ce qui fait de ce Sinestro un méchant bien ridicule malgré la représentation de Ethan Van Sciver donnant à ce grand vilain une aura particulière. Histoire aseptisée par cette manie du scénariste, devenu déclencheur de climax toutes les trois pages, concernant le premier épisode présent dans le magazine. A trop chercher l’effet de surprise, Venditti n’aura réussit qu’à le supprimer créant rapidement une forme de lassitude, d’autant plus que rien ne justifiait un découpage scénaristique de la sorte. Le second numéro relève légèrement le niveau, grâce à une focalisation sur le personnage de Guy Gardner, et à une courte scène en particulier faisant son petit effet. Heureusement, la série peut compter sur ses dessinateurs : Rafa Sandoval et Ethan Van Sciver, qui livrent tous deux de belles planches dans leurs styles respectifs. Un titre qui semble être définitivement enfermé dans la maladresse d’écriture de Venditti, mais qui remplit le contrat. C’est à dire, fournir une histoire de cet univers, et malgré les maladresses – dont certaines peuvent filer des boutons aux plus grands fans du run de Geoff Johns – du scénariste, l’histoire tient debout et divertit. Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle est plaisante à lire, plutôt qu’elle est dors et déjà purement anecdotique.

WatchfulNote : 5,5/10

Passable Notre avis
0 Votre avis (0 votes)
Les +
Action Comics au dessus du lot
Superman et sa famille
Flash s'en sort
Guy Gardner et sa bière
Les dessins en globalité sont convaincants
Les -
C'est toujours pas ça pour Justice League
toujours le mix artistique sur Flash
Venditti fait du GL à la Snyder sur Batman
Ce que vous en pensez... CONNECTE-TOI POUR DONNER TON AVIS !
Trier par :

Sois le premier à donner ton avis.

User Avatar
Vérifié
{{{ review.rating_title }}}
{{{review.rating_comment | nl2br}}}

Voir plus
{{ pageNumber+1 }}

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Review VF – Justice League Rebirth #3"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens
Tomasi
Bonjour, je suis nouveau ici, et je vais poser quelques questions idiote pour beaucoup. voilà je préfère lire un livre quand le récit est complet (ou plusieurs tomes mais fini, comme les Justice League qui termine au Tome 10 par exemples). je viens de me rendre compte que cette série JL Rebirth 3 est en version JL Rebirth Tome 1 version couverture rigide (plus classe et complet) . du coup je comprend pas trop l’intérêt de les mètrent dans 2 versions différente si tout est dipo d’un coup juste à côté? ? Superman Univers est aussi, Lois et Clark :/… Lire la suite »
Vakarian

sur Amazon tu peux acheter déjà l’intégrale de la première partie des aventures du Boy Scout version Rebirth ! https://www.amazon.fr/Superman-Rebirth-1-Collectif/dp/B06XCYVD9V/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1502467270&sr=1-1&keywords=superman+rebirth

Tomasi

Merci , je les acheté hier ^^ (avec les Superman Univers 11 et 12 pour avoir la la fin de l’ancien superman, c’était avant que je m’aperçoive qu’ils existaient aussi en intégrale avec le livre Requiem :/ )
par contre tous les kiosques comme les superman univers, superman saga, Batman saga Green Lantern saga etc ils existe en intégrale tome 1 etc ou c’est réservé au format kiosque ?

vinreel
Pour les kiosques Batman Saga/Univers (qui comprenaient les séries Batman; Batman et Robin; Detective Comics; Batgirl; Grayson), tu as en librairie l’intégrale du Batman de Snyder/Capullo en 9 tomes. Tu as aussi en librairie les 7 tomes de Batman et Robin par Gleason et Tomasi. En ce qui concerne Grayson (la suite des aventures de Nightwing après les événements de Forever Evil (à suivre en librairie dans les tomes 6 et 7 de la série Justice League)) tu as l’intégrale de la série en librairie en 3 tomes. Malheureusement, il n’existe pas d’intégrale des séries de Batgirl et Detective Comics… Lire la suite »
Tomasi

je te remercie de toute ces infos, je vais regardez ça de très près. je vois y a du taf pour lire tout ça ^^ Merci beaucoup.

Captain Sly

Salut, les tomes de batgirl sortie en librairies ne reprennent pas les parutions de batgirl dans Batman saga/univers?

vinreel

Non, ça n’a absolument rien à voir avec la série publiée en kiosque. Pour avoir feuilleté le premier tome à la Fnac cet après-midi, j’ai eu du mal à comprendre le public visé par ce truc … Après peuut-etre que c’est très bien pour ce que c’est, je n’en sais rien.

trackback

[…] Review VF – Justice League Rebirth #3 […]

wpDiscuz