Alors que Lazarus Contract vient de se terminer, et en laisse plus d’un perplexe, on termine ce court retour aux sources dans les pages des Titans de Wolfman et Perez avec The New Teen Titans #10. L’événement censé raconter cette vengeance contre les Titans, a pourtant été écrite peu de temps après la mort de Ravager. Il s’agit de la troisième apparition officielle de Deathstroke, alors qu’il vient de récupérer un objet de valeur, partie essentielle de son plan

On commence calmement avec Slade, les pieds sur le clavier de son PC Pro Gamer, alors que Wintergreen lui apporte le thé. Slade est contrarié par le manque d’informations concernant les Titans et par le fait d’avoir accepté un contrat avec la H.I.V.E. pour leur destruction (rien que ça). Le Dr. Benson sort de nulle part, prend les plans du Promethium pour les étudier avec son assistant. Au final il ne fera que les lire avec Slade et Wintergreen. Il s’agirait donc d’une ressource infinie d’énergie aux capacités de destructions extraordinaires. Dr. Benson s’arrête là et précise qu’un élément pourrait bien perturber les plans de Deathstroke. Slade le regarde en fronçant les sourcils et Wolfman nous emmène quelques jours plus tard dans le pacifique où des flottes américaines sont attaquées. Des explosions à peu près partout, et des hommes qui courent. On appelle la tour de contrôle, et comme dans toute tour de contrôle, le petit bonhomme, avec de l’embonpoint, la casquette vissée et les décorations pesantes, pense de suite à une attaque des russes – je vous laisse resituer le contexte plutôt qu’à penser à un cliché, même s’il pouvait très bien en être un déjà à l’époque.

Pendant ce temps, Garefield vit mal sa vie de château, et après une douche et une petite dispute avec son majordome, il rejoint Cyborg qui joue, face à un écran, pistolet à la main, jambes croisées sur un fauteuil de bureau. Cyborg regarde les photos et remarque l’équipe de la Doom Patrol. C’est l’heure de l’origin-story ! Changelin explique qu’il vivait avec ses parents et qu’un jour son père lui injecta une chose étrange pour le sauver ce qui lui donna ses pouvoirs. Ses parents meurent emportés par le courant alors qu’il se transforme pour fuir. Il rejoint la Doom Patrol où il est en quelque sorte adopté par les membres de l’équipe, mais leur destruction lors d’une mission, le laisse encore une fois seul. Seul Robotman a survécu, et justement il lui a demandé de le rappeler. Robotman apparaît sur l’écran, et l’informe des recherches effectuées pour retrouver son père adoptif. Changelin le remercie et Robotman enchaînera les politesses. Cyborg se pose des questions sur sa ressemblance avec Robotman et sur l’amitié qu’il partage avec Garfield. Sans réelle raison, Gar’ développe toute son histoire et son ressenti jusqu’à son intégration dans l’équipe et dans sa relation (purement amicale) avec Cyborg.

Pendant ce temps, du côté de Miss Simss (Smith à l’envers). La jeune femme pense à son pouvoir d’achat, à son manque d’argent, à ses rêves. Elle rentre chez elle, et se fait kidnapper par un gant orange aux larges rebords. Alors qu’en Lybie, des américains espionnent les actions d’hommes politiques susceptible de rejoindre les Etats-Unis et de devenir un danger pour le pays. La transmission sera coupée au niveau de la gorge. Starfire, volant au dessus de New York, pense à sa situation actuelle. Elle reçoit tout à coup un tir au niveau du cou et fait une grande chute. Deathstroke la rejoint et veut délivrer un message à Starfire pour qu’elle le transmette à son équipe. Starfire n’a pas tellement envie de l’écouter et décharge des rayons à foison. Esquives, échanges de coups de poings et projection dans les magasins d’électronique, un tas de destructions pour qu’au final, Starfire touche Deathstroke d’un puissant rayon qui l’enverra au sol. Il envoie une grenade qui déstabilisera une partie d’un gratte-ciel, déjà endommagé. Starfire réussit à arrêter sa chute et permet aux civils de fuir la zone.

Deathstroke, de retour devant son super ordinateur, reçoit un appel de la H.I.V.E. qui lui demande de leur remettre les plans de Promethium. Deathstroke tient tête et leur dit qu’ils se verront le lendemain. De leur côté, Changelin et Cyborg rejoignent la tour à partir de leur vaisseau. Autour de la table en T, les membres écoutent Starfire et réfléchissent à la raison pour laquelle Deahstroke n’a pas tué Starfire quand il en avait l’occasion. Soudain, la voix de Deathstroke résonne à partir du costume de Starfire. Deathstroke annonce qu’il a les plans et compte utiliser l’arme contre les Titans pour la vendre près d’un canyon, dans une infrastructure où se rejoindront ces membres de nations diverses pour acheter cette arme le lendemain. Pour diriger ses cibles, Deathstroke a kidnappé une amie de Cyborg, Sarah Simms. Victor Stone entre dans une folie furieuse.

Les Titans rejoignent Deathstroke qui libère Sarah et leur fait juste promettre de ne pas bouger. Deathstroke s’en va, et Kory dit à Dick qu’il serait peut-être temps d’arrêter Deathstroke. Dick lui rappelle qu’il faut tenir parole. A l’intérieur, sur l’écran Deathstroke présente les Titans, allongés au sol, et lâche la bombe. Champignon atomique, pour en mettre plein les yeux, les enchères allaient commencer quand soudain, la H.I.V.E. électrocute l’ensemble des acheteurs et donne une valise pleine à Deathstroke. Lorsqu’ils réclament les plans, Slade leur rappelle ce qu’ils ont fait à son fils et se venge et les tuant et en prenant la valise. Nouveau retournement de situation, les Titans ne sont pas morts ! Et comme tout bon héros, Robin explique tout à son ennemi ! Kid Flash a réussi à désamorcer la bombe avant l’impact pendant que Cyborg et Starfire simulaient les effets de l’explosion. Deathstroke appelle des hommes de main, et s’en suit une magnifique double page comme Perez seul sait les faire. Deahtstroke tire sur Garfield, touché il tombe. Slade s’enfuit et le numéro se clôt sur le visage de Raven annonçant la mort de Beast Boy.

En somme, un numéro qui souffre d’incohérences, mais tient des propos justes et un développement du personnage de Beast Boy un peu tardif, puisqu’on sent qu’il s’agit d’une focalisation pour le bien du drame final. Mais il reste la mise en avant de son amitié avec Cyborg, et il est tout de même dommage que sa relation avec l’équipe ne soit pas plus développée. Les fans de Deathstroke apprécieront, et y verront une vengeance accomplie, même si un peu classique. Et si le final réussit à cacher cette idiotie de faire promettre à des héros d’attendre leur mort, il reste une gêne. C’était un peu ça aussi, Judas Contract.

Article précédentReview Express VO – Rebirth Semaine #54
Article suivantL’acteur Adam West, Batman des années ’60, est décédé
Avatar
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de