Review Express VO – Rebirth Semaine #53

0

Une toute petite semaine de sorties VO en cette fin de mois de mai/début juin, mais DC Comics a malgré tout à publier quelques numéros, dont un Special/Annual pour la fin du crossover The Lazarus Contract dont vous pouvez retrouver la review à ce lien. Pour le reste, je vous invite comme toujours à nous faire part de vos appréciations sur vos lectures de la semaine !

Retrouvez à ce lien les reviews complètes de la semaine : 

Le Coup de Cœur

Wonder Woman Annual #1

Le Top

Trinity Annual #1

Le Flop

The Flash #23

N’hésitez pas à laisser vos impressions, critiques et avis sur vos lectures de la semaine dans les commentaires ! Bonne lecture, et vive les comics !


BEYOND DC UNIVERSE

INJUSTICE 2 #8

review INJUSTICE 2 #8

Scénario : Tom Taylor Dessins : Daniel Sampere

Nouveau chapitre pour Injustice 2, qui voit Batman évoquer de vieux souvenirs de l’époque où Damian faisait ses premiers pas sous le masque de Robin, alors qu’il parle au fils de Black Canary et de Green Arrow. Cet épisode est très intéressant, et vient donner un peu plus d’âme à sa version de Batman et à ce Damian, qui passait jusqu’alors pour un malade extrêmement antipathique. Développer un peu plus le background de cet univers nous permet de nous attacher davantage aux personnages, et l’on ne viendra pas cracher sur cette petite touche d’émotion, qui apporte du neuf au titre. Le scénariste poursuit donc avec brio ce run, qui vient rendre sa juste place à ce comic-book digital first, qui mérite d’être lu par tous les amateurs de l’univers du jeu. On pourrait toutefois regretter un petit manque d’action, mais c’est pour la bonne cause, et je pense que l’on aime soufflet un peu, entre deux grosses rixes. Les dessins sont très réussis et ils contribuent ainsi à la réussite de l’ensemble, qui mérite de figurer dans votre bibliothèque comixology, ou mieux, dans votre bibliothèque physique, une fois la version imprimée disponible.

– Zeppeli

Note : 8/10


DC UNIVERSE

THE FLASH #23

review THE FLASH #23

Scénario : Joshua Williamson Dessins : Carmine Di Giandomenico

Barry a bien du mal à se remettre des événements de The Button dans ce nouveau numéro de The Flash. Vous y retrouverez notre héros qui n’arrive pas à fêter son anniversaire avec ses proches car il pense trop à Reverse-Flash avant qu’une menace bénigne débarque. En ressort des monologues redondants voire irritants, et une histoire qui n’avance vraiment pas où tous les personnages font la gueule. Di Giandomenico ne s’applique pas plus sur ses dessins, ce qui fait que ce nouvel arc débute de bien piètre manière en tout point de vue, en espérant que le cliffhanger permette quelque chose de mieux, car il y a de quoi faire.

– Sledgy7

Note : 3/10

TRINITY ANNUAL #1

review TRINITY ANNUAL #1

Scénario : Rob Williams Dessins : Guillem March

Et ben c’était vachement bien ! Les vilains de la Dark Trinity, introduite dans le numéro 7 de la série, sont enfin de retour pour jouer un mauvais tour à nos héros, et les arrêter ne va pas se faire sans heurt. Rob Williams renoue ici avec l’univers magique de DC afin de centrer son histoire sur le personnage d’Etrigan -ce qui n’est quand même pas banal – afin de développer un propos autour des fardeaux infligés par la vie, et que chacun doit porter à plus ou moins grande échelle. Épique, intéressant, et surtout joli, notamment de part certaines scènes qui raviront les fans du soldat de Camelot maudit par Merlin, Trinity Annual #1 s’avère dépaysant pour le lecteur mais aussi enrichissant pour les personnages qui gagnent en humanité. Tous les personnages tentent d’être en paix avec eux mêmes, et force est de constater que voir un Bruce Wayne jovial, bien loin du côté taciturne habituel du chevalier noir, est assez rafraichissant. De plus, il est bon de voir que le scénariste pousse son délire de Trinité à fond, présentant celle, venue de Red Hood and the Outlaws, constituée d’Artemis, Jason Todd et Bizarro qu’il me tarde de voir en action. En somme, c’est du bien joué et du très bon travail, prouvant une nouvelle fois encore que Trinity est le véritable titre Justice League du relaunch Rebirth.

– Blue

Note : 9/10

WONDER WOMAN ANNUAL #1

review WONDER WOMAN ANNUAL #1

Scénario : Greg Rucka et autres Dessins : Nicola Scott et autres

Pour son premier annual de l’ère Rebirth, la série Wonder Woman nous présente quatre histoires courtes par des équipes créatives différentes. Sans surprise, la plus marquante est certainement celle proposée par Greg Rucka et Nicola Scott dans laquelle on découvre la première rencontre entre les héros de la Trinité. Si le procédé n’est pas nouveau, la plume de l’auteur nous permet d’apprécier ces quelques pages tant il semble se faire plaisir en mettant en scène la relation qui lie les trois héros majeurs de DC. Le tout en utilisant une symbolique simple mais efficace. Pour le reste, on retrouve des récits plus ou moins réussis qu’on aura certainement oubliés bien vite. D’autant plus que le format court pousse les auteurs à laisser de côté la finesse en allant à l’essentiel. Néanmoins, l’ensemble a au moins le mérite d’essayer de proposer un portrait assez intéressant de Wonder Woman et de ce qu’elle représente. A côté de ça, cet annual vaut aussi le coup d’oeil pour sa partie graphique avec des artistes qui proposent des choses dans des styles très variés. Loin d’être indispensable, ce chapitre spécial offre donc quelques jolies moments mais demeure un objet à conseiller surtout aux inconditionnels des aventures de l’Amazone.

– n00dle

Note : 7/10

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.