– Regarde tous ces portails dans le ciel, l’armée du Conseil est là pour toi Blue !
– Ouaip, mais ils ne sont pas là pour me tuer, tu le sais ça Green ? Ils sont juste venus m’arrêter. Ça devrait me laisser assez de temps pour leur dire la vérité sur ton compte !
– À ce propos, j’allais oublier, il y a quelques minutes, je leur ai envoyé un message pour leur dire que tu avais abattu Grey et Orange de sang froid. Tu viens de passer premier sur leur liste de cibles à abattre.
– C’est un mensonge !
– Mais un mensonge efficace ! Allez, adieu, peace amongst world, hâte de te voir te faire exterminer ! Sans rancune ? 
– Non, ne fais pas ça, atten… Pffff, parti ! Bon ben voilà, ça y est, c’est la fin, il est temps de tirer sa révérence…
– Il est encore un peu tôt pour ça sweetie !
– Joanie ?!! Mais qu’est-ce que…?
– On… On est revenu pour toi Blue !
– Billy ?!! Mais qu’est-ce que vous faîtes là ? Ce Portal Gun n’avait que deux utilisations, vous êtes bloqués ici !
– Sans doute, mais nous ne sommes pas venus seuls. Regarde par toi-même, ils ont tous répondu à l’appel ! Fondateurs, rédacteurs, contributeurs, forumeurs, tous les membres de DC Planet sont là !
– Mais…
– Et oui sweetie, tu n’es pas le seul à avoir des idées ! 
– Je ne sais pas quoi dire… Merci, merci pour tout vous deux… 
– Eh bien, si j’avais su qu’il suffisait de te sauver la vie pour avoir des remerciements !
– Blue, on… on a une armée, mais nous sommes toujours moins nombreux qu’eux !
– Alors ça sera notre dernière bataille, autant pour DC Planet que pour nos vies… Enfin, à part pour Joanie, elle, elle en a neuf ! 
– Très drôle, tu crois que c’est le moment de faire de l’esprit ?
– C’est toujours le moment de faire de l’esprit chérie.

– B…Blue ?
– Qu’est ce qu’il y a Billy ?
– Il… Il parait qu’on peut voir sa vie défiler devant ses yeux face au danger. C’est vrai ?  

– Ouaip, pourquoi ?
– En regardant cette armée en face de nous, j’ai… j’ai l’impression que c’est en train de m’arriver, et toi ?
– Pareil…


Il fut une époque où  tous les enfants en manque de super-héroïsme et venant de se réveiller avaient le même sacro-saint rituel. Armés de leur bol de céréales – insérez un nom, perso les Miel Pops -, ce s jeunes adultes en devenir se réunissaient devant leur poste de télévision à 9h30 tapantes afin de regarder une émission centrée sur tous les héros dont ils pouvaient rêver. Son nom : F3X – Le Choc des héros.

Alors pourquoi parler de cette émission ici  bien que cela soit évident pour la plupart des individus ayant connu la série ou simplement maté ce générique ?
1 ) Parce que jusqu’à présent, cette émission constitue le seul et dernier véritable crossover télévisuel ayant existé entre des séries DC et Marvel.
2) Parce que c’était très bien.
3) Parce que voir Robin et le professeur Xavier discuter des problèmes de cœur de Wonder Woman et Batman, c’était quand même vachement fendard.

En effet, l’émission, héritée d’une longue suite de production Warner Bros France, avait pour particularité d’utiliser en guise de transition entre les séries, des montages réalisés à partir de portions de différents épisodes, redoublés par les comédiens de doublages pour l’occasion.

Mais alors, une question survient : Comment ce projet fou a-t il pu apparaître dans le paysage télévisuel français ?
Il faut se remettre dans la situation de l’époque. Warner a depuis quelques années un partenariat avec France télévisions qui, sur sa 2ème chaîne, France 3, possède une plage horaire réservée aux cartoons produits par la compagnie. Néanmoins, en 1999,  après un an de diffusion, « 1,2, 3 Silex » émission regroupant des séries Hanna-Barbera, se termine. Ainsi, l’année suivante, Warner, voyant un emplacement toujours vacant décide de lancer dans l’urgence une émission nommée « La Bande à Dexter » afin de combler le vide et se laisser un peu de temps pour envisager la suite de leur programmation de séries jeunesse en France. À noter que l’émission durera finalement 4 longues années et qu’entre temps, Warner finira par elle-même produire certaines des séries telles que les Super-Nanas via leur studio Cartoon network.

Ce qui nous amène en 2001. Cette année marque pour Warner le début de son grand plan de colonisation des plages horaires française, tour de force que la compagnie arrive à réaliser en plusieurs étapes :

1) La compagnie convainc France 3 de lui ouvrir d’autres horaires de diffusions. Ainsi, la Bande à Dexter, fonctionnant mieux que prévu, est déplacée le samedi de 8h15 à 9h15.
2) Warner lance ensuite l’émission Bunny et tous ses amis de 7 h 45 à 9 h 30 afin de combler la place laissée vacante.
3) F3X, son émission phare, est lancée de 9h30 à 11h afin de tenir tête aux divers dessins animés légèrement plus adultes diffusés à la même heure sur TF1.
4) Warner domine ainsi la majorité des émissions pour enfants diffusées le week-end, et en profite même pour s’introduire dans des émissions d’origine française tel que Animax, qui, en dépit du fait que Canal J en ai racheté les droits de diffusion, regroupe parmi ses série Jackie Chan, série incluse à l’origine dans le Bloc de programmation de Kids’WB.

Résumé de l’état de Warner Bros à l’époque, pour les deux du fond qui lisent pas

Comme son homologue toonesque, Bunny et tous ses amis, F3X durera jusqu’en 2008, le temps de voir passer diverses séries de plus ou moins bonne qualité. En général,  ces dernières étaient divisées en deux catégories : les principales, constituant le cœur de l’émission, et les d’autres, vite passées sous silence, parfois avec regret, parfois pour le bien de l’humanité et du bon goût.

Les séries principales

– Batman Beyond (52 épisodes) : Dans le futur, Terry Mcginnis reprend la cape de Batman sous la tutelle d’un Bruce Wayne vieux et fatigué. Le film « Le retour du Joker » voit même un F3X complet lui être consacré. La série était de bonne qualité et le ton et les thèmes abordés très adultes était dans la continuité des œuvres précédentes de Bruce Timm et Paul Dini (on vous invite toujours à retrouver notre dossier complet par là).

– The Batman (65 épisodes) : 6 ans après la fin de The Animated Series, Warner met en chantier une nouvelle série. Adoptant un style visuel entre le comics et le manga, cette dernière marque l’arrivée d’un Joker qui ne plaira pas à tout le monde. Néanmoins, au fil des saisons, The Batman arrive petit à petit à s’imposer.

– Justice League/ Justice League Unlimited (91 épisodes) : La Ligue regroupe dans ses deux premières saisons Batman, Superman, Wonder Woman, Flash, Hawkgirl, Green Lantern ( John Steewart) et Martian Manhunter, puis voit à partir de la deuxième saison d’autre héros intégrer l’équipe. Pas la peine de s’étendre sur le sujet, vous la connaissez tous, la série a été acclamée par la critique et les fans et reste la préférée d’un bon nombre de personnes.

Venez, on vire Cyborg et on le remplace par Martian Manhunter pour les prochains films ! Je dis ça, je dis rien…

– Teen Titans (65 épisodes et un très très mauvais film) : Cyborg, Robin, Beast Boy, Raven et Starfire se battent pour sauver le monde, classique. La série voit apparaître au fil des saisons de nouveaux héros venant seconder l’équipe tels que Roy Harper et, alors que les débuts sont centrés sur Deathstroke, il est plaisant de voir que Raven et sa famille obtienne une place majeure dans l’intrigue plus cette dernière avance. De plus, la série s’amuse à semer la confusion sur l’identité de plusieurs personnages tel Robin – bien qu’il soit révélé dans un épisode flash-forward que Dick Grayson se cache sous le masque – mais aussi sur l’antagoniste Red X dont l’identité n’est jamais révélée, encore que la plupart des indices tendent vers Jason Todd.

Et pour Jason Todd, tapez 1 ! Pour le singe bionique, tapez 2 !

– X-Men : Evolution (52 épisodes) : La série, pouvant aussi être renommée « Les X-Men vont à l’école et mettent le dawa », voit les mutants de l’institut Xavier cohabiter dans leur université et partager les salles de classes avec les Mauvais-Mutants, formés quant à eux par Mystique. Une très bonne série qui a le mérite de présenter un grand nombre de personnages parfois méconnus de l’univers Marvel. Comme beaucoup d’autres séries de l’époque, il est possible qu’elle soit responsable d’un conditionnement mental visant à développer chez les jeunes mâles pré-pubères une préférence pour les rousses.

J’en rajoute une couche ou tout le monde a compris ?

– Static Shock (52 épisodes) : Static est un jeune afro américain qui contrôle l’électricité et s’en sert pour défendre sa ville contre les différents criminels qui la peuplent. En plus de centrer une série autour d’un héros black ce qui était encor peu courant dans les années 2000, la série est surtout connue pour aborder des sujets graves comme les guerres de gangs et la drogue, sans pour autant être aussi dark qu’un Batman Beyond.

– Ben 10 (49 épisodes) : L’histoire de Ben Tennyson, un gamin voyageant avec sa cousine et son grand père,  qui découvre un mystérieux bracelet nommé Omnitrix, lui permettant de se transformer en différents aliens. Un concept pas franchement fou sur le papier mais qui fonctionnait bien et dont le générique était appréciable même en français.

Les séries secondaires

– Legion of Superheroes (26 épisodes) : Sorti de nulle part, en 2006, Warner lance un projet d’animé basé sur une série de comics datant de 1958. Les supers du 31ème siècle, Brainiac 5, Lightning Lad et Saturn Girl, incapables d’affronter la menace que représentent les Fatal Five, décident de remonter le temps afin d’aller chercher un Superman adolescent pour que ce dernier les aide à sauver le monde. La série avait le mérite d’être originale et assez sympathique, mais a malheureusement très vite périclité.

– Projet Zeta (26 épisodes) : Le grand oublié des nombreuses séries DC est sans doute ce spin-off de Batman Beyond dans lequel le robot Zeta, véritable machine à tuer pouvant prendre l’apparence de n’importe quel humain, décide de quitter l’agence qui l’a créé lorsqu’il se rend compte des méfaits qu’on le force à commettre. Assez intelligemment écrit, la série reprend les thèmes de Beyond en y ajoutant une touche de complotisme, et dépeint un héros passant sa vie à fuir le gouvernement tel Redford dans « Les 3 jours du Condor ».

– Superman et Batman, The Animated Series (respectivement 54 et 85+24 épisodes en comptant The New Batman Adventures) : Seules séries diffusées à ne pas avoir été produites dans les années 2000, les deux programmes ont marqué le monde de l’animation et du comics, créant même de nouveaux personnages devenus partie intégrante de la mythologie DC #HarleyQuinn. Néanmoins,  Superman TAS, créé dans le but de succéder à la série centrée sur Batman, n’a jamais réussi à égaler son prédécesseur malgré une bonne qualité globale. Par ailleurs, dans le cadre de F3X, les deux séries ont surtout été utilisées pour combler les vides dans la grille de programmation.

– Ozzy & Drix (13 épisodes) : Et oui, chaque génération en a une, la fameuse série de prévention pour la jeunesse dans laquelle Ozzy, un globule blanc aidé de son ami Drix, doivent se battre contre les maladies survenant dans le corps d’un jeune mexicain… Wouhou… Que penser de cette série ? Disons qu’il est facile de comprendre pourquoi il n’y a eu que 13 épisodes…

– Samurai Jack (52 épisodes à l’époque) : La série qui s’est retrouvée là par erreur pour combler la grille des programmes de l’émission. En effet, la série, bien loin du super-héroïsme,  suit les pérégrinations de Jack, un samurai solitaire parcourant son pays dans le but de tuer Aku, un horrible démon. A vraie dire, la série peut grandement rebuter de par son rythme et son austérité malgré des scénarios biens écrits oscillants entre la fable, l’épique et le tragique.

Néanmoins, malgré toutes ces séries pour la plupart de grande qualité, le 13 avril 2008, France 3 diffuse la dernière émission de F3X, mais aussi la dernière de Bunny et tous ses amis.

De ce fait, la question qui se pose logiquement est : Pourquoi ?
Cette annulation peut s’expliquer par plusieurs raisons indépendantes les unes des autres :
1) Des raisons économiques
France 3 décide en plein milieu de la saison 7 d’arrêter le programme dans le but de rebooster les audiences, mais laisse tout de même Warner aux commandes de la nouvelle émission prévue en remplacement. Néanmoins, France Télévisions amorce déjà une transition ayant pour but de s’émanciper de l’emprise de  la Warner. En effet, en 2010, Ludo, un habille d’antenne français accompagnant les séries d’animation est créé. Reprenant certaines séries contenues dans F3X, Ludo ouvre surtout la voix à des dessins animés venues de nombreux horizons, reléguant au second plan les séries qui avaient fait la joie de France Télévisions de 2000 à 2010.

2) Des raisons logistiques
Car oui, ce n’est pas tout d’avoir une émission, encore faut-t il pouvoir l’alimenter en contenu. Malheureusement, toutes les séries DC constituant le cœur du programme commencent à vieillir et Warner ne semble pas décidée à les renouveler. De ce fait, depuis une ou deux saisons, l’émission commence à beaucoup trop recycler d’épisodes, expliquant par la suite un retrait progressif de DC face au rouleau compresseur télévisuel marvelien qui lui, conquiert petit à petit le service public français avec de nouvelles séries.

3) Des raisons socioculturelles
Il faut bien comprendre que dans une société en plein nivellement par le bas, il ne faudrait surtout pas perturber nos jolies petites têtes blondes avec de la violence à la télévision. Ainsi, les différentes séries adoptant un ton plus adulte sont de moins en moins les bienvenues, et les programmes ici proposés par Warner ne correspondent plus vraiment à la demande – d’autant que les dessins animés coûtent chers et il est bien plus facile de générer des modèles 3D qu’il suffit d’animer par la suite. Ainsi, à cette époque, une transition s’opère malgré plusieurs tentatives de la part de DC de faire revenir un ton plus adulte sur le devant de la scène au travers de Young Justice, Beware the Batman et Green Lantern TAS, malheureusement toutes les trois annulées pour faute d’audience et des goodies ne rapportant pas assez.

Il est peu probable qu’une émission telle que F3X revienne un jour sur nos petits écrans,  mais bon, on peut toujours rêver. Dans tous les cas, ces 7 ans ont permis de proposer à une jeunesse en quête d’héroïsme des divertissements de qualité qu’ils n’oublieront pas de si tôt, et pour ça, nous devrions au moins être fiers d’avoir vécu cette époque !

#NeverForgetF3X

– Beau… Beaucoup de choses viennent de défiler devant mes yeux. Tu… Tu es bien plus qu’une homme habillé en bleu qui apparaît du jour au lendemain pour m’emmener vivre des aventures.  Bien plus que mon simple tuteur, hein ?
– Alors tu as compris…
– Mon… Mon père ne me ressemble pas trop et je n’ai pas de grand frère. Je… Je ne suis pas stupide. Enfin, »nous » ne sommes pas stupides. La preuve, tu as crée le Portal Gun, et par conséquent, moi aussi techniquement !
– Alors ça, je le dois plus à un de mes amis de Earth-C-137 ! Mais bon, dans l’idée, tu n’as pas tort.
– Qui… Qui te l’a donné ?
– Tssss… Plus tard, nous avons un problème plus urgent à régler !
– Qu’est… Qu’est-ce qu’on fait maintenant Blue ?

– Comme le disait Tallahassee, soit on se la pète soit on se dégonfle !
– C’est… C’est pas un plan !
– Nope, c’est un état d’esprit. Les Fondateurs, Arno, Joanie et moi, allons partir en éclaireur pour essayer de discuter. Toi, reste ici ! 
– Mais…
– T’en fais pas, tout va bien se passer. 
– Blue, prends… prends soin de toi !
– Toujours ! Allez les autres, on y va ! Joanie, avec moi !
– Une seconde sweetie, t’oublierais pas quelque chose ?
– Mon arme ? 
– Un baiser, crétin ! 
– Ah ça, ça peut s’arranger. 
– Berk !
– Billy, ça suffit ! Allez, il est temps !

FIN ? 

Et voilà, fin de cette série de chroniques et de ce pari délirant. Entre manque de temps, bugs et autres difficultés, cela n’a pas été des plus facile, mais le tout a finalement abouti. Merci à tous pour votre soutien, en particulier la shoutbox DC Planet, mais aussi aux 7 saisons de NCIS et 5 albums de The Hives qui m’ont accompagné dans ce long périple rédactionnel. En attendant, lisez des comics, allez voir des films, et à une prochaine fois !

12
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
8 Fils de commentaires
4 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
10 Auteurs du commentaire
kazaamtd1801BlueThe BatMocassin Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Roybean
Roybean

Un grand merci pour cette super série de chroniques !

mavhoc
mavhoc

Intéressante chronique, je ne me rappelle absolument pas ni de Ben 10 ni de la Légion dans F3X, et pourtant, qu’est ce que j’ai pu aimer voir et revoir cette émission.
Sinon, la fin de chronique permet d’avoir plus de sens sur l’ensemble : il faut tout relire en écoutant The Hives … D’un seul coup, des passages prennent beaucoup plus de sens !

Sledgy7
Sledgy7

F3x, c’était toute ma vie, Toonami n’a pas la même saveur.
:(

Overlord
Overlord

Merci pour cette chronique, en plus de la nostalgie qui ressort.

Mocassin
Mocassin

F3X, que de souvenirs !

The Bat
The Bat

F3X <3 Merci pour la chronique.

td1801
td1801

Très intéressant ! j’avais jamais entendu parler du dessin animé sur la légion :o

(Sinon, je le dit parce que c’est pas la première fois que je remarque ça, ce serais bien de dire noir à la place de black)

kazaam
kazaam

X-Men en en-tête sur DC Planet, l’Apocalypse est proche on dirait!
Plus sérieusement, merci pour cette chronique, F3X a été ma porte d’entrée dans les comics, car ça m’avait incité à commencer X-MEN à l’époque (même si ma première vraie intro aux comics a été le dessin animé Batman, d’ailleurs j’ai complètement lâché Marvel à présent).