Reportage – Exposition French Touch 2017 !

1

C’est à l’espace Beaujon dans le huitième arrondissement de Paris que se tient depuis hier l’exposition French Touch, une célébration des artistes français dans le monde du comic book orchestré par l’association Mat&CoMics. Après la première exposition, Les Jeunes Héros s’Exposent tenue au mois de novembre, les organisateurs de l’association rassemblent cette fois ci les planches d’illustrateurs, Philippe BrionesElsa CharretierStephanie Hans et Marguerite Sauvage dans un salon en entrée libre pour rendre hommage aux talents Français, et à la place de plus en plus importante des héroïnes dans le paysage de la BD Américaine.

Du boulot inter-éditeurs qui ne choisit pas de camp, et où s’exposent couvertures et intérieurs sans textes ni couleurs choisis par les organisateurs, issus de séries telles que StarfireAquaman ou Harley Quinn. Une occasion de rappeler la présence des artistes de France aux Etats-Unis, et d’exposer sous une forme traditionnelle le comic book comme un véritable art pictural. Rencontre avec les organisateurs, qui présentent leur projet.


Bonjour Mathieu, pourrais tu nous présenter le concept de l’exposition ?

C’est la 2e exposition de l’association Matt & CoMics, qui s’intitule “French Touch” car on n’expose que des artistes français. On a choisi de s’intéresser aux artistes français car la dernière fois c’étaient des artistes internationaux et on voulait montrer qu’il y a aussi des artistes français qui font des comics, de la bande dessinée américaine. C’est le principe de base. Mais en contactant les artistes on s’est aperçu qu’il y avait beaucoup d’artistes féminins, qui dessinent beaucoup de personnages féminins importants, comme Mera, Catwoman, Harley Quin… On a décidé de faire un sous-thème, qui n’apparaît pas sur l’affiche, qui est de celui des femmes dans les comics.

Vous-êtes vous limité aux quatre artistes présentés ?

On a contacté d’autres artistes comme Paul Renaud, Olivier Coipel. On a pas eu de réponse du premier, et Coipel était extrêmement occupé, on lui a fait plusieurs propositions mais il ne nous a pas re-répondu. Donc on est resté sur ces quatre artistes là.

Alors pourquoi faire une exposition ciblée sur les personnages féminins ?

Ca, c’est vraiment dû au hasard du travail des artistes. On voulait plutôt exposer les artistes français, et il s’est avéré que beaucoup faisaient des personnages féminins : autant être cohérent jusqu’au bout.

Le but n’était pas de choisir des artistes féminins pour mettre des artistes féminins, ou la même pour les personnages. On est parti de ça parce qu’avant on avait aucun artiste français, on s’est décidé à les mettre à l’honneur. L’idée est aussi de varier les styles, d’avoir des choses différentes.

Tu penses que c’est une expo qui a sa place en France ?

Oui il y a beaucoup de galerie d’expo/vente de BD franco-belge. Il y en a énormément à Paris, et en comics il y en a très peu. Il y a en ce moment une expo DC au Musée Art Ludique, il y en avait une pour Marvel, mais c’était plus centré sur les films, et il n’y avait que quelques planches qui pour moi n’étaient pas assez mises en valeur. Les gens s’y intéressaient un peu mais n’arrivaient pas à rentrer dans le vif du sujet. Nous c’est ce qu’on essaie de faire : mettre en valeur l’art des comics, parce que pour l’instant c’est connu, mais surtout d’un point de vue commercial, et les planches ne sont pas connues.

Pour mettre plus en avant la partie graphique…

Oui, les personnages de BD, les styles, les influences. Les influences sont vraiment très partagées, il n’y a pas vraiment de frontière. Mais je pense qu’on peut voir quelques spécificités. Je saurais pas dire si c’est propre aux artistes français ou à chaque artiste. On a eu envie de pouvoir comparer le même personnage par chaque artiste, par exemple. En tout cas il y a toujours une recherche, d’une originalité, d’une particularité.

Et comment décidez-vous des planches à exposer ?

C’est par rapport à notre feeling, suivant le personnage qu’on aime, avec quel artiste ça passe bien. Certains nous prêtent beaucoup d’oeuvres, d’autres très peu. On marche au feeling finalement. Il y a des oeuvres qu’on aime beaucoup mais qu’on ne peut pas exposer car l’artiste n’aime pas ou à l’inverse une oeuvre que l’artiste aimerait exposer mais qu’on trouve que ça ne rentre pas très bien par rapport à celles qu’on a déjà…

Quel est ton avis sur la place des français dans les comics, et des personnages féminins ?

J’ai remarqué que ces personnages deviennent de plus en plus importants. Chez DC, il y a Wonder Woman, Harley Quinn. Chez Marvel c’est un peu différent, ils ont tendance à féminiser le casting (Thor, Iron Man). Ce sont deux partis pris différents, et on a pensé que ce serait bien de le mettre en valeur.

Concernant la percée des artistes, comme Elsa Charretier qui a été assez fulgurante depuis Infinite Loop, comment l’accueillez-vous en tant qu’amateurs d’art et lecteur ?

Elle a un style vraiment particulier, qui n’a rien à voir par exemple avec le style de Brionnes ou même de Stéphanie hans. C’est ça qu’on a voulu mettre en valeur, la diversité des styles, même si les 3 travaillent numériquement. Quand on les a contactés, les artistes étaient peut-être un peu surpris. De ce que j’ai pu comprendre, c’est qu’ils exposent peu souvent, donc ils étaient agréablement surpris pour ça.

L’exposition se tiendra-t-elle en dehors de Paris ?

Non. C’est notre deuxième exposition, et on verra pour la suite, pour l’instant on reste à Paris.

Est-ce que vous essayez de vous faire des contacts dans des conventions ?

Pas encore. On aimerait beaucoup, mais on est membres d’une association, on a tous des jobs à côté, donc c’est extrêmement difficile de mettre tout ça en place (ndlr : on connaît ça !).

Pendant combien de temps votre expo dure-t-elle ?

Pendant deux semaines, du 10 au 24 mai.

Et vous êtes confiants de l’impact que ça aura ?

On espère ! La première a bien marché, les visiteurs étaient ravis de voir des planches mises en valeur, et pas seulement dans des portfolio d’artistes en convention. Là ce sont des artistes français un peu connus, c’est notre 2e expo. On travaille sur une autre exposition après, peut-être à la rentrée, en fonction du temps qu’on met à la monter, en partenariat avec une autre association. Ce sera deux associations pour faire une exposition plus importante.

Une préférence pour les héroïnes DC ou Marvel ?

Mais c’est biaisé venant de vous ! *rires* Je suis surtout fan de Batwoman !

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Batman293 Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
The Bat
The Bat

Elle a l’air top cette expo. Petite mais réussie. Merci pour l’interview.