Le mois de mai a débuté et comme nous en avons pris l’habitude depuis quelques mois, l’équipe se réunit autant qu’elle peut pour vous livrer une sélection de ce qu’elle a trouvé le plus marquant au cours du mois passé. En avril, une belle part est donc faite aux sorties comics de toutes sortes, avec Urban Comics notamment bien mis en avant, preuve est que le travail de l’éditeur nous plaît – mais il ne faut pas en oublier les actualités également, et l’avenir semble prometteur à plusieurs endroits. Ou du moins, on a envie d’y croire !

Cette chronique étant très orientée « communautaire » et échanges, on vous invite à nous faire part de votre propre sélection pour le mois d’avril ! A vos claviers !


La Sélec’ d’ArnoKikoo

Greg Rucka quitte le titre Wonder Woman

Type : actualités

Il fallait forcément s’y attendre un jour ou l’autre et la chose avait été plus ou moins déjà dite par Rucka, mais l’auteur partira cet été du titre Wonder Woman. Si le fait est marquant, c’est qu’avec Rebirth l’auteur aura réussi à redonner de véritables lettres de noblesse au personnage de l’Amazone, après une période Finch absolument désastreuse. Forcément, les craintes sont là pour l’après-Rucka, le traumatisme n’étant pas encore tout à fait refermé, et on attendra Shea Fontana au tournant, d’autant plus qu’il est très difficile de juger de son travail qui pour l’instant chez DC s’est limité à un public très enfantin. Mais je suis plutôt optimiste, et de voir une équipe 100% féminine, quoiqu’en disent mes collègues pour qui ça « ne devrait pas avoir d’importance », reste un signal que je trouve appréciable alors que la proportion de femmes dans l’industrie est encore loin d’atteindre la parité. Non pas que ce soit essentiel – l’essentiel est d’avoir des personnes talentueuses – mais la symbolique est là, et elle me plaît. Allez, Wonder Woman, j’y crois. Du côté des comics et du cinéma, l’été sera à toi !

La Sélec’ de Blue

Geoff Johns présente Green Lantern Intégrale Tome 2 (Urban Comics)

Type : comics VF
Sortie : 21 avril 2017
Prix : 28€

Ce n’est pas compliqué, si vous ne l’avez pas déjà lu, lisez le, et si Green Lantern ne vous parle pas plus que ça, et bien… vous devez le lire aussi car avec cette intégrale, Urban nous offre un des plus grands récit sur le personnage depuis bien longtemps. Touchante, épique, intelligente et parfaitement maîtrisée, cette aventure dantesque livrée par Johns est sublimée par une partie graphique réunissant une belle brochette d’artistes dont le talent n’est plus à faire. Ce deuxième tome nous offre une véritable mini-crisis et cette fameuse Sinestro War compilée ici pourra être apprécié à la fois par les puristes -qui l’ont de toute façon déjà lu- mais aussi par les profanes qui y découvriront une histoire riche. Attention néanmoins, à noter que  le bagage Infinite Crisis permettra tout de même de mieux appréhender le récit, sans pour autant que cela nuise à la compréhension dans le cas contraire.

La Sélec’ de Corentin

Dark Nights – Dark Matter annoncés par DC Comics

Type : actualité

Sans être un adorateur assidu du run de Scott Snyder sur Batman, une vérité apparaît en filigrane de son passage de près de cinquante numéros : l’auteur aime l’idée de faire sauter les barrières, de plonger en roue libre dans le bizarre et le n’importe quoi. C’est un défaut (oui, je vous assure), mais sur un arc crossover où les retombées seront à mesurer, j’ai envie de me dire pourquoi pas. Des dinosaures lasers, un opéra rock, un ton absurde qui serait la revanche des déçus de l’arc Batman Odyssey 2 (qui est nul) où la vision l’emporte sur l’envie de cohérence éditoriale, une iconographie métal avec un scénario prétexte à voir le Batman bourrin casser des bouches sans réelle retombée sur le très bon boulot de King ? Ca me botte. Parce que Snyder n’est jamais aussi bon que quand il assume ses délires, au lieu de les imposer aux autres, et parce que DC lui fait assez confiance pour surfer sur les idées dans la foulée avec une ligne de séries dédiées. Bref, j’ai envie de ce plaisir coupable inoffensif, en comprenant bien sur qu’All-Star, pour le moment, reste en demie-teinte.

La Sélec’ de Darthfry

Justice League Icones (Urban Comics)

Type : comics VF
Sortie : 28 avril 2017
Prix : 35€

Bien plus qu’un livre, ce big book est en soit une gigantesque ode aux super héros DC et à un de ceux qui les aura le plus magnifié et rendu palpable, c’est à dire Alex Ross. Servi par un scénario puissant du grand Paul Dini qui passe (presque) un peu au second plan. Car le véritable coup de force de cet ouvrage, ce sont les illustrations. Avec ce format, qui mettra à mal toutes les bibliothèques normalement constituées, on est littéralement plongé dans l’art d’un des maître moderne de l’illustration de comics. Ce livre est presque un musée sur papier glacé. Un musée à la gloire de la Justice League et de ses membres. 2,5 kg de bonheur. C’est beau, le propos est puissant, c’est génial, ruez vous dessus !

La Sélec’ d’Harley

DC Super Friends – Mon premier livre puzzle (Phidal)

Type : livre puzzle pour enfants
Prix : 7€

Bon, voilà, parfois quand on est maman et qu’on fait les courses, il se peut qu’au détour d’un rayon on tombe sur des petits trucs comme ce livre puzzle DC Super Friends. Et puis il tombe comme par hasard dans le panier, sans trop savoir si l’achat est pour la maman ou la fille. En tout cas, ce premier livre puzzle est super mignon. On retrouve nos héroïnes Wonder Woman, Batgirl, Supergirl, ainsi que les vilaines Catwoman, Harley Quinn, Poison Ivy et Cheetah. Chaque page est en deux parties, une partie présentant les personnages et une partie qui constitue le puzzle. Bien que notre pitchoune soit encore trop petite pour ces puzzles, ils sont pour l’instant intacts. Ils comptent douze pièces chacuns et les graphismes sont très colorés et assez larges pour un visuel facile à recréer pour un enfant.

Si vous tombez sur ce livre et que vous avez des enfants n’hésitez pas. Par contre, je suis tombée par hasard dessus au milieu des livres interactifs La Reine des Neiges ou encore d’autres livres puzzle, à Auchan de mémoire. L’éditeur Phidal a d’autres produits estampillés DC Comics pour les enfants, tous ludiques et je pense que vous pourrez les croiser pour pas trop cher. Sinon… Non, je ne vous parlerai pas de la tirelire Batman trouvée au rayon chocolats de Pâques…

La Sélec’ de James Edge Grayson

The Button (DC Comics)

Type : comics VO
Sortie : depuis le 21 avril 2017
Prix : 2,99$ le numéro (3,99$ couverture 3D)

C’est typiquement le type d’histoire qui s’accroche à la continuité et qui du coup sont fait pour moi. La hype pour cette histoire n’a pas baissé depuis l’annonce ni depuis le premier et second numéros sortis en ce mois d’avril. Bien écrit, respect des personnages, superbement mis en image, avec de très belles couvertures. De belles promesses qui j’espère seront tenues, c’est-à-dire que des révélations seront là à l’issue.

La Sélec’ de Leonidas

Injustice Année 4, 2e partie (Urban Comics)

Type : comics VF
Sortie : 15 avril 2017
Prix : 15€

Beaucoup d’entre vous l’auront peut-être remarqué, mais systématiquement Injustice apparaît dans ma sélection. Est-ce vraiment si bien que ça ? Personnellement j’adore, mais la raison est autre. Je ne lis pas de comics récents. Je me contente des classiques, ceux qu’Urban publie, ou en VO sur des trucs qui je le sais n’arriveront pas chez Urban, comme le Animal Man de Morrison. Je me suis très peu intéressé aux New 52, je me suis contenté de suivre Convergence de très loin et Rebirth ça m’en touche une sans faire bouger l’autre. La seule série actuelle que je suis de très près, c’est Injustice. Bien sûr, cette quatrième année est clairement en dessous des autres, notamment à cause du départ de Tom Taylor. Mais tout de même, je suis toujours aussi curieux de voir comment tout cela va se terminer. C’est toujours plaisant de voir autant de personnage réunis dans la même oeuvre. La quatrième année vient de se terminer, la cinquième va-t-elle alors raconter ce qui se passe dans le jeu ? Ou alors va-t-elle déboucher sur une fin alternative ? Ce dernier scénario a ma préférence. Je me demande comment l’Insurrection va-t-elle faire pour défaire Superman, si ce n’est pas comme dans le jeu. Et puis, parler du comics, c’est l’occasion pour mentionner le jeu Injustice 2 que j’attends aussi impatiemment… sur PC.

La Sélec’ de Sledgy7

Injustice 2 (DC Comics)

Type : comics VO
Sortie : depuis 11 avril 2017
Prix : 0,99$ au numéro

À l’approche du jeu vidéo Injustice 2, pour lequel j’ai vraiment hâte, DC Comics a commencé un nouveau titre digital se déroulant entre les deux opus avec Tom Taylor de retour au scénario. Trois numéros sont déjà sortis et je suis encore une fois conquis par cet univers où presque tout peut se passer (car il faut tout de même respecter le scénario du jeu) et qui regagne grandement en intérêt après un bond dans le temps. L’histoire que Taylor y raconte est certes simple, mais elle fonctionne bien grâce à de bons rebondissements et une utilisation du lore efficace, à l’instar de la première série. Injustice 2 est donc un bon et court moment à passer chaque semaine en attendant le jeu dont il est tiré, qui me hype bien.

La Sélec’ de Watchful

Tom King tease les New Gods

Type : actualité

Pourquoi c’est la meilleure info de ta vie ? Parce que les New Gods c’est Jack “Roi de l’univers” Kirby, et qu’autour d’une série limitée, le papa a développé le Fourth World que vous devez vous procurer chez votre libraire (petit coup de pub à Urban). Après quoi DC a voulu tirer sur la corde et à demandé quelques années plus tard à Gerry Conway de faire une suite pas très recommandable. Il faudra attendre les années 90 avec Walter Simonson pour que les New Gods reviennent avec Orion et tout le tralala se mettre sur les dents. Si l’artiste a su redonner vie au monde de Kirby, le résultat en aura laissé plus d’un dubitatif. C’est là qu’on arrive à notre actu. Depuis cette série, les New Gods continuent d’exister dans l’ombre de l’univers DC. Ca n’a jamais empêché le lecteur de retrouver un Orion mort par ci, un Darkseid tuer un Batman par là. Mais ce sont plus les personnages que DC décide d’en faire, des héros ou des soutiens, que les personnages de l’univers de Kirby. On ne peut cependant pas placer des attentes de cette envergure concernant ces infos. On ne sait pas ce qui risque d’arriver, si ce n’est une focalisation sur ces nouveaux dieux avec cette optique Rebirth visant à mettre en avant le couple Mister Miracle et Big Barda. Un élément qui laisse déjà rêveur. Mais si je fais la différence entre la forme “personnage de l’univers DC” et “personnage du Fourth World”, c’est à dire de l’univers de Kirby, c’est que Tom King a lié à ces images des citations rappelant pour la première, l’amour liant Barda et Mister Miracle, mais surtout concernant Orion, une citation rappelant sa nature presque inhumaine qu’il tient de son père biologique. Un statut de dieu avec un corps de bête. Thématiques qu’on retrouve souvent chez Kirby, dont dans Hulk où l’humain et l’inhumain sont liés. Cette actu est un gain d’espoir de retrouver, chez un auteur auquel un lecteur peut avoir confiance, un univers proche de son aspect d’origine sous la plume de l’auteur. Apokolips, Fuck Yeah !

La Sélec’ de Zeppeli

Batman Univers Hors-Série #5 (Urban Comics) 

Type : comics VF
Sortie : 28 avril 2017
Prix : 5,9€

Urban Comics nous propose un arc complet, qui met en scène Batman aux côtés de Manhunter, personnage suffisamment rare pour que l’on s’y intéresse. Pour la somme demandée, à savoir 5,90 euros, c’est un petit cadeau que l’on peut s’offrir. On appréciera de pouvoir se plonger dans une histoire vintage, qui nous permet de (re)découvrir Manhunter, et de suivre le chevalier noir dans une aventure bien ficelée. Il est toujours appréciable de mettre la main sur des comics un peu méconnus, et il faut clairement sauter sur ce magazine, afin de faire comprendre à l’éditeur que l’on attend d’autres initiatives du même ordre.