review Justice League Univers #12
Les points positifs :
  • Une fin énorme à Darkseid War qui n’a pas fini de faire parler !
  • Les dessins de Green Arrow sont sublimes
  • Une fin honorable pour Flash New 52
Les points négatifs :
  • Titans Hunt, c’est vraiment pas terrible
  • Wonder Woman, qui finit en eau de boudin
Numéro précédent : Justice League Univers #11La suite dans : Justice League Univers #13

Venez découvrir le numéro de Justice League de la controverse dans Justice League Univers #12, numéro qui ouvre les portes de Rebirth et dont voici nos avis. Le kiosque est sorti le 10 février pour la somme de 5,60€.


Justice League  #50

  • Scénario : Geoff Johns – Dessins Jason Fabok – Couleurs Brad Anderson

La voilà, la conclusion tant attendue de l’arc de fou qui, bien que long nous, a éblouis dans son écriture et ses dessins. On en a eu pour notre argent, c’est clair. On en attend beaucoup de cette conclusion et on est gâté. Déjà, on est bien reçu par une remise dans le contexte assez rapide et s’enchainent ensuite les pages restantes, 40 au moins, de cette conclusion épique malgré quelques petits défauts. Mais j’y reviendrai à la fin. Si avant cela tout n’était pas forcément clair, ici tout est limpide, que ce soit dans ce qui était prévu jusqu’ici que dans ce qui va se planifier au fur et à mesure. Je vous passe les détails qui vont vous plaire et j’arrive à la conclusion qui s’ouvre sur des petites affaires. Une révélation sur Wonder Woman, le syndicat du crime ne risque plus de faire grand mal et Batman dévoile la réponse du siège au sujet de l’identité du Joker. Sans parler de la grande question : pourquoi le secteur spatial où se situe la Terre a-t-il besoin d’autant de Green Lanterns ? Mais ça, on ne le saura pas de suite. Mais des conclusions qui donnent envie de lire les titres concernés. En aparté, Geoff Johns sur Wondie, ça serait génial, il sait l’écrire, lui. L’avenir de Lex, j’ai envie de dire bof… à voir. En parlant de Lex, un des défauts, qu’est ce qu’il fout à poil au milieu des autres héros pour affronter le grand méchant ? Et l’autre défaut, c’est pourquoi Geoff Johns écrit des trucs sur Owlman pour conclure sur ça à la fin ? A moins que tout ne soit lié à Rebirth et à l’homme qui est derrière. Dans ce cas, ça serait de la balle. Et comme Mister Terrific n’a pas de titre à lui, pourquoi c’est lui qui mange à la fin? Moi j’aimais bien son histoire…

Bref, une conclusion aux petits oignons sublimée par l’excellentissime Mik… euh Jason Fabok (avouez que je vous ai eu) qui livre des planches de dingues. Mais clonez le et faites faire une usine de ce mec que tous les titres ou presque soit dessinés par son talent. Je ne m’en lasse pas. Conclusion sans faute, ça mérite la note maximale, presque un 11, mais voilà, le destin de Mister Terrific...

– James Edge Grayson

Note : 10/10


Titans Hunt #3

  • Scénario : Dan Abnett – Dessins : Paulo Siqueira, Geraldo Borges, Jackson Herbert – Couleurs : Hi-FI

Comment dire, il ne se passe rien, ça ressemble à une réunion classique de héros qui se tapent bien dessus avant de faire un câlin mais sans le câlin sauf pour Mal et son bourdon qui ont bien bourdonné. Et ils cessent de se taper dessus parce qu’un tag est écrit sur un mur… yeah! La VF passe à côté d’une référence « Speedy » qui m’avait marqué lors de la VO. On en a rien à foutre de ce qu’il leur arrive tant ça semble insignifiant pour le moment. Ah si peut-être Lilith et son mystérieux pervers qui la zyeute… Les personnages sont dénaturés et forcent leur caractère, c’est assez bizarre voire gênant. Genre Grayson qui fuit la queue entre les jambes, ça se lit sur sa tronche (tiens, si c’est volontaire, chapeau l’artiste…)

Si avec ça, Urban pense faire vendre leur prochain magazine ne comportant que des épisodes de cette mini-série (les derniers, heureusement), ils vont être dessus les gars. Je ne pense pas qu’on soit autant des fanboys que ça… Les dessins sont pas dégueulasses mais moches. Franchement, connaissant le talent des artistes et voyant certaines cases, je m’attendais à mieux. Mais vraiment mieux. Genre on les a surpris au dernier moment de faire vite l’épisode. Pourtant la couverture preview du prochain est super classe… comme quoi, ils peuvent. Qui a dit qu’un fanboy n’était pas objectif ?

– James Edge Grayson

Note : 2/10


Flash #52

  • Scénario : Van JensenDessins : Jesus Merino–  Colorisation: Guy Major

Fin de l’arc qui met en scène Flash, les Rogues et Le Sphinx, ainsi que des New 52 dans la série. Et c’est finalement une bonne nouvelle, la qualité de la série étant furieusement en baisse depuis l’ère Buccellato/Manapul, malgré un léger regain d’intérêt sur ce dernier arc. C’est donc la fin de ce face à face entre une équipe constitué des Lascars et de Flash en mauvaise posture contre un Sphinx triomphant. mais un coup de main du destin et de Wally West va pouvoir faire basculer la situation.

Bon, c’est pas du top niveau, mais c’est une façon honorable de tirer sa révérence avant le basculement vers Rebirth, au vu du niveau affiché avant cet arc. Un scénario sympa, mais un peu trop classique et des dessins valable sans crier au génie. Ça aurait pu être pire, mais on espère retrouver quelque chose du niveau des débuts des New 52, au moins, parce que Flash est trop mal servi ces derniers temps…

-Darthfry

Note : 6,5/10


 Green Arrow #51

  • Scénario : Benjamin Percy – Dessins : Szymon Kudranski –  Colorisation: Gabe Eltaeb

Deathstroke et Green Arrow sont tous les deux à la recherche d’un méta-humain capable de soigner avec son sang n’importe quel mal. Si Oliver le recherche pour guérir du Lukos, Wilson le recherche pour des motifs moins nobles. Ils se retrouve chez un chef de guerre Africain, qui se dépeint comme une sorte de colon de l’intérieur (un trou du cul, oui tout à fait). Et c’est tout d’abord cet espèce de propos anti colonialiste avec des gros sabots qui m’a gêné. Si sur le principe tout le monde est d’accord, la lourdeur du propos le rend inaudible. La guerre c’est mal, le feu ça brûle et les blancs en Afrique sont vilains. Ok, d’accord, c’est une analyse politique assez fine (comme du gros sel). Sinon le récit s’enfonce un peu avec ce numéro et la lourdeur des monologues du Blanc. Le numéro se referme sur un affrontement entre Deathstroke et un Green Arrow augmenté et une fin pas réellement originale.

Les dessins sont vraiment beaux, du Kudranski au meilleur, avec à la colorisation un Gabe Eltaeb qui s’inspire, un peu, de Maiolo qui a fait les belles heures de la série. C’est vraiment dommage que l’arc se perde dans ce genre de lourdeur, parce qu’on était sur quelque chose d’original et de sympa, il reste un numéro pour redresser la barre.

– Darthfry

Note : 6,5/10


Wonder Woman #52

Scénario : Meredith Finch – Dessins : Miguel Mendonça Colorisation : Stephen Downer

La tant attendue fin ! Elle est là, amis lecteurs, vous pouvez vous remettre à lire la totalité de votre magazine préféré, ou presque… Surprise ! La méchante c’est exactement celle qu’on attendait. Et ouais, je suis trop belle et toi t’es trop moche… blah blah… Classique, et l’amour gagne à la fin ! Mais en même temps, l’histoire du bébé est exactement la même que celle dans Justice League, mais dans Justice League, c’était cent fois mieux. Ici, ça fait tâche. Et à la fin, le bien triomphe grâce à Diana qui a vu du mal chez les dieux et le fait cesser. Mais tout le reste reprend sa place d’avant toute cette histoire. Je ne me rappelle même plus comment on en arrive à Zeus devenu Zeke… En fait, je n’avais qu’une hâte, finir cet épisode.

Par contre, c’est pas dégueu visuellement. Les expressions faciales sont réussies et les postures renvoient ce qui est recherché, les « belles » se pavanent et les « moches » sont… moches. Diana apparaît plus comme une guerrière d’ailleurs, ce qui est logique. D’ailleurs, il est passé où son super costume pourri réinventé par Finch ? Il a visiblement été abandonné pour choisir une tenue digne d’un dieu de la guerre. Enfin, fini !

– James Edge Grayson

Note : 4/10

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Review VF – Justice League Univers #12"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
laurentbikou13

Depuis quelques temps, je prends ce magazine quasiment seulement pour Justice league qui atteint un excellent niveau scénaristique et esthétique. Chaque planche est magnifique et l’histoire est très intéressante. Pour le reste, Green Lantern est revenu à un bon niveau, Flash est bien descendu mais ça reste sympa, Wonder Woman continue de creuser…Et Titans Hunt est facultatif pour le moment.

ian0delond

Et à la fin du mag t’es « vraiment un numéro 13 ? Vous pouvez pas directement passer à Rebirth ? ».

WhoWatches

Carrément, surtout qu’on a déja la fin de Darkseid War depuis un bail en Librairie, l’attente est insoutenableeeeee

Porter

Finir sur un run merdique pour ww… Dire que dans les prochains mag y’aura pas wonder woman rebirth.
Pour la sortie du film en plus… Bordel j’ai mal à ma wondi et à mon superman.
Je sais je sais je devrais être content, j’en ai pour mon argent.
Mag de rève superman : action comics x2 superman x2 superson et supergirl même si naze apparemment.
Mag de rève justice league  » remplacer action comics x2 par wonder woman x2.

Tada !!!
Han je pleure….

kiol

Petite question : il me semble avoir lu qu’il y a un numéro 51 et un numéro 52 de JL. Ils ne paraîtront jamais en kiosques ? Idem pour la fin de JLA ?

wpDiscuz