Début d’année, signifie renouveau, et renouveau mène à des modifications de notre personnalité, personnalité étant l’évolution de nos origines, dont l’histoire se résume en général dans les comics par une origin-story. Vous voyez donc que tout menait de manière complètement logique à la sélection de ce comics, plus ou moins récent, dont la sublime couverture de Renato Guedes dévoile de manière très brève l’histoire des origines de Mon-El et de son monde. Nous repartons donc en 2009 dans notre bulle temporelle, retrouver l’un des membres les plus célèbres de la Légion des Super-Héros.

On se souviendra de 2009 pour un événement plus ou moins marquant pour Superman avec New Krypton. Durant cet événement, James Robinson, qui s’occupait également de l’événement, se voit attitré le poste de scénariste sur Action Comics et s’essaie à de nouvelles choses. Il amènera sur le devant de la scène Nightwing et Flamebird, et joue avec des personnages plus ou moins similaires à Superman, ou du moins affilié à son univers. C’est ce qu’il fera au même moment avec le titre Superman où il mettra en avant le personnage de Mon-El. On a pu voir un épisode il y a de cela quelques semaines avec Starman, mais aussi AirBoy chez Image, malheureusement James Robinson est aussi celui à qui l’on doit Cry for Justice et le script du film The League of Extraordinary Gentlemen. Avec cet Annual, le scénariste présente le personnage de Mon-El, qui accompagnait souvent Superman durant ces années, et tenait un rôle aussi important que secondaire dans l’événement New Krypton. Un outil nécessaire pour des lecteurs qui n’auraient pas connaissance des origines du personnage. Il faut dire que c’est plutôt bien vu de la part d’un scénariste de préparer le lecteur à son arc en un seul numéro. Il est ici accompagné de Javier Pina (Suicide Squad, Soldier Zero, Captain America : Steve Rogers).

Cet Annual s’inscrit dans l’histoire racontée dans Superman à l’époque, James Robinson nous fait donc un petit topo rapide des faits passés. Mon-El se trouve de suite dans une fâcheuse situation. Pour sauver sa vie, Mon-El a bu une potion délivrée par un inconnu. Il découvre que le contenu de cette potion, liée à ses pouvoirs, va le tuer. Il trouve ensuite, à côté de la potion, des cristaux lui donnant des visions de ce qu’était sa planète natale. Mon-El, en costard, tient entre ses mains ces cristaux rouges. Vaut mieux ne pas se poser trop de questions pour ce qui est de comment Mon-El peut avoir la certitude ce qu’il avance. Ces flashs lui sont apparus une journée, alors qu’il allait au cinéma dans un désordre. Il ne se concentre pas sur cette recherche du passé, il reste préoccupé par son envie de vivre. La page suivante, Mon-El part danser en boite dans le but d’oublier ses problèmes et ces flashs, qui finissent par le rattraper. Celui-ci présente l’affrontement entre une armée et des Thanagariens. D’autres suivent. Mon-El voit certaines images tirées de son passé de super-héros, et d’autres d’un passé bien plus lointain. Il va donc manger des spaghettis et discuter avec son restaurateur qui lui fera une jolie petite morale se résumant simplement à « Tu ne peux profiter pleinement de l’instant présent si tu restes perturbé par un passé qui t’es inconnu ». On retrouve notre Mon-El du présent, en costard, assis sur son lit, après une série de flashs dans un flash-back, profondément perturbé par les paroles d’un type qui venait de lui servir un plat de pâtes. Il sert les cristaux dans ses mains et ainsi commence l’histoire de sa planète natale.

Les cristaux lui parlent et le nomment Lar Gand, fils de Daxam. L’histoire de sa planète commence avec Krypton, qui n’est pas sa planète natale. Krypton s’est développé avec une race proche des humains, jusqu’à atteindre la cité parfaite. Cette perfection atteinte, les kryptoniens cherchèrent à coloniser d’autres planètes. A commencer par des explorations, des voyages, puis des conquêtes nécessitant des opérations militaires, entraînant des guerres. Val-Or aurait trouvé un soleil très éloigné. Un jeune pilote est alors envoyé par ce qui semble être l’ordre Jedi, dans le but de trouver une nouvelle planète inhabitée. Ce pilote était Dax-Am. Et alors que ces conquêtes se faisaient pour la plupart dans le sang, l’empire s’affaiblissait, ses forces diminuaient. Donnant à certaines planètes la force de reconquérir leurs territoires. Cependant, Daxam, la planète, était éloignée de tout ceci et n’était plus rattaché à Krypton. La planète se développe dans un esprit de paix quand aux êtres vivants sur cette planète. Les villes se construisent, et 300 ans plus tard, cette envie d’exploration par delà les étoiles s’empare du système Daxamite, et arrive une escouade d’exploration des systèmes liés à un soleil jaune. Les Daxamites utilisent donc les pouvoirs identiques à ceux de Superman, mais restent dans cette quête d’exploration et non de conquête. Une femme arrive sur Terre à l’aide d’un vaisseau et tombe amoureuse d’un humain. Enceinte, elle rentre et cache son vaisseau, ainsi que son fils qui se fondera dans le peuple Daxamite.

Le temps passe, et l’exploration devient un sujet sensible. Une peur grandit, avec l’apparition de l’entité Kryptonienne appelée Eradicator. Avec cette menace, une loi interdisant l’exploration spatiale est votée. Cette loi est par la suite violée, un vaisseau s’envole. Suite à celui, des tensions au sein du systèmes font leur apparition. Ces tensions s’aggravèrent au point de créer une guerre civile opposant deux clans distincts coûtant un quart de la population Daxamite. S’en suit l’apparition d’un culte lié à l’Eradicator. Un culte ayant pour but de défaire ce qui a été fait et de purifier les planètes colonisées et d’interdir l’exploration. On trouve ensuite Lar, qui n’est autre que Mon-El, projetant de fuir avec un ami. Un projet qu’ils avaient ensemble confié à une amie. Ils discutent de ce culte et de leur autorité mineure sur leur planète malgré leur réputation. Ils sont surpris par l’un des membres de ce culte, leur annonçant qu’ils ont sacrifié leur amie après avoir appris qu’ils tentaient de fuir leur planète. Son ami se sacrifie pour laisser Lar fuir avec le vaisseau caché cinq siècles plus tôt. Il demande la dernière destination au pilote automatique, et découvre les compte-rendus des explorations passées. Il atterrit au Kansas, face à un jeune Clark Kent, qui l’emmène voir Ma. L’histoire se conclut sur la révélation de l’origine de Mon-El, qui n’est autre que le descendant de cette pilote Daxamite, Bal Gand, tombée amoureuse d’un Terrien. On retrouve notre Lar Gand assis sur son lit, laissant couler une petite larme en guise de point final.

Article précédentReview Express VO – Rebirth Semaine #34
Article suivantLe film Shazam a trouvé son scénariste
Avatar
Étrange personnage constitué de framboises. La légende raconte qu’il aurait une quelconque appartenance à l’école du micro d’argent. Il consolide sa morphologie linguistique et cherche à se perfectionner dès que possible. Profondément inspiré par Françoise Hardi et Zizi Jeanmaire, il écrit par passion. Amoureux de culture, il n’a jamais su se détourner de son premier amour qu’est le monde des comics. Élevé dès ses premiers pas par Bruce Timm qui lui a montré la voie de la sagesse, il s’entraine depuis comme un samouraï et accumule les reliures, les brochures, et se (re)découvre au fur et à mesure des coups de cœur. Rapidement détourné de l’univers Marvelien moderne depuis Marvel Now, il ne jure plus que par Image et DC Comics. Le fan de comics qu’il est attend sagement le retour d’une époque pour le moins révolue où le fan de comics prône sur les lecteurs éphémères qui ne se limitent qu’aux grands personnages publicités ou adaptés le temps de quelques mois. Éternel insatisfait, il n’aime pas cette présentation, et tout ce que l’on doit en retenir est qu’il écrit par passion dans le but de la partager.

1
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
mavhoc Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
mavhoc
mavhoc

Un récit assez sympa en effet :)