Les points positifs :
  • Rythme effréné
  • Un côté fan service plaisant
  • Deux fins possibles bien différentes
  • Augure une conclusion satisfaisante
Les points négatifs :
  • Le jeu ne prend pas assez son temps…
  • Et l’aventure est courte
  • Des bonnes idées parfois gâchées
  • Le passage à Arkham expédié
  • Un petit sentiment de too much…
  • Bugs de son et bugs habituels

  • Développeur : Telltale Games – Editeur : Telltale Games
  • PC/PS3/PS4/360/One/IOS/Android – 21 novembre 2016 – 4,99 euros (prix conseillé) – dématérialisé

Déjà l’avant-dernier épisode de cette saison de Batman. La promesse d’un épisode par mois à été tenue jusqu’alors et le titre se révèle un Elseworld très intéressant à défaut d’avoir apporté un gameplay. On se quittait sur un épisode 3 bien dingue avec une fin complètement inattendue instaurant un vilain inédit pour le Batverse. Ces bonnes impressions se concrétisent-elles ici ?

Attention : même si je vais spoiler au minimum sur le contenu de l’épisode l’intrigue des 3 chapitres précédents sera révélée dont un twist majeur. Fuyez donc pauvres fous.

A Serious House on Serious Earth

Je m’étais interdit de regarder le trailer de l’épisode proposé par Telltale et je ne suis pas mécontent tant la surprise était finalement grande. Alors certes l’internement forcé de Bruce à Arkham était annoncé. Cependant le florilège de vilains internés que l’on allait y croiser demeurait incertain. Et le clown prince du crime qui ne l’est pas encore est bien présent. Comme si tout jeu vidéo Batman depuis bientôt 10 ans se devait de l’avoir. Réécrit comme d’habitude il n’est malheureusement qu’effleuré tout comme ce tout premier acte finalement très expédié.

Pourtant le potentiel était la pour que cela dure plus longtemps. John Doe puisque c’est son nom ici est réinventé en gardant ses traits principaux. Toutefois en faire le nouveau meilleur pote de Bruce et surtout en l’écrivant ainsi c’est à dire une groupie de Bruce Wayne et non de Batman surprend. Cette partie est vraiment étrange. Elle a le mérite de questionner.

Le coup des effets du sérum de Lady Arkham ou la corruption à l’Asile sont intéressants, les interactions avec Victor Zsasz et Scarface aussi. Pourtant on se demande vraiment comment le futur Joker peut être à ce point omniscient et cela mène à un Deus Ex Machina pas forcément bienvenu. J’aurais vraiment aimé que le fond soit creusé et ce n’est pas le cas. Si c’est pour avoir un boogieman en mode Endgame 2.0 non merci. Tout va de toute façon trop vite et on sort de l’asile aussi vite qu’on y est arrivé ce qui est très dommage car les rouages de l’institution (une cellule, un couloir, une salle commune) n’ont été qu’effleurés. Dommage.

Two-Fast and Furious

L’enquête résolument polar au sujet de Lady Arkham est pour sa part très intéressante. On se croirait presque dans une série type Gates of Gotham tant la descendance et l’aspect familial voire dynastique est important dans cette série. Le mystérieux passé de cette fort peu charmante jeune femme qui n’hésite d’ailleurs pas à commettre un massacre sanglant est bien exploité. Pas assez car l’intrigue au final est plutôt axée dans cet épisode sur la folie totale d’Harvey Dent et sa (possible) conclusion.

Le passage du nouveau maire à Two Face le dérangé est un peu fait au forcing (et ce quelque soit le choix de l’épisode 2). Sa caractérisation en pâti un peu surtout qu’il nous en veut personnellement pour une histoire de cocufiage en règle. Et ce même si on n’a pas vraiment fait de choses avec cette chère Sélina en choix. Le mec est quand même passé depuis le début de l’épisode 3 de nice guy à psychopathe et désormais à dictateur tueur de masse . Bon pourquoi pas. Suivant un de nos choix il sera possible d’assister à une ultime confrontation épique mais n’oublions pas celui qui est devenu calife à la place du calife…

Lis, Harvey, Oswald

Notre ami d’enfance soit ce cher Pingouin n’est pas en reste dans cette histoire et nous a bien pourri notre vie depuis son retour. Les gens détestent les Wayne et Bruce porte le fardeau des crimes commis par papounet. En tout cas cet être diabolique qui a quitté son masque ridicule pour un monocle 8.0 fort sympathique tout comme Two Face et sa célèbre mitraillette type Colt-Thompson. Malheureusement c’est surtout son ombre (et son drone) qui plane sur l’épisode et pour le voir plus longtemps il faudra se soumettre au terrible choix de fin d’épisode proposant et c’est à souligner deux véritables fins alternatives de 10 minutes.

Relax, take it easy

Je ne sais pas ce qui est arrivé aux scénaristes en tout cas mais tout se passe beaucoup trop vite. C’est dommage car cela créer une mauvaise caractérisation des personnages par moments et à vouloir aller à tout pris à la conclusion voulue. Ceci le plus vite possible en enchainant les scènes parfois maladroitement comme ce fameux asile ou le départ (attendu) de Sélina.

Sur le gameplay et la technique je ne reviendrai une nouvelle fois sur les soucis de ce formidable moteur (hum). Reste qu’on a toujours une DA intéressante mais au niveau du sound design j’ai pu relever des soucis. Ainsi à deux reprises aucun bruit quand on éclate un mec sur une table. On est plus à ça prêt.

Un peu rushé, un peu décevant mais paradoxalement de bonne augure pour la suite. Batman The Telltale Series amène pour la première fois une écriture un peu plus bancale. Le tout reste très prenant malgré des défauts plus visibles et une durée de vie faiblarde (encoure sous l’heure et demie). Attendons la conclusion pour juger si cette histoire interactive a été bien menée.

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Test – Batman : The Telltale Series Episode #4"

Me notifier des
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Jimmy Wayne

Moi j’ai trouvé que ça allait hormis les bugs de sons et de sous-titres. Bon moi ça va je parle plutôt bien anglais mais ça peut poser problèmes pour le quidam lambda

Pierrot
J’attendais de faire l’épisode avant de lire la review et je lui reproche les même soucis : le moteur et ses chutes de framerates honteuses (comme d’habitude), rush d’histoires par ci par là (et d’un autre côté quelques scènes moins bien rythmés), quelques caractérisations trop vite expédiés, un peu « too much » (si on en est là déjà maintenant, le final risque de tourner au ridicule) et les sous-titres qui étaient particulièrement aux fraises avec cet épisode, je suis bon en anglais donc pas de problèmes là-dessus, mais comparé aux autres épisodes où on avait un ou deux loupés, là c’est… Lire la suite »
Comics Batman

Hello, sauf erreur de ma part, l’illustration de Double-Face en haut de l’article provient du teaser de l’épisode 5 qu’on voit à la fin, non ?

(Sachant que j’ai choisi la voie Double-Face/Manoir à l’issue de ce chapitre, peut-être qu’en allant vers le Pingouin cela aurait alterné aussi le destin de Dent ?)

Merci !

Je partage grosso modo le même avis que cette critique, tout un peu rapide, Joker pas exploité, évolution de Double-Face hyper rapide, etc. Très moyen quoi :/

Comics Batman

Au temps pour moi, j’ai vu une vidéo d’une partie d’un joueur qui avait choisi d’autres voies que les miennes et lui aussi a bien Harvey Dent en mood Double-Face (avec visage défiguré et tout). Ce qui n’est pas mon cas sur ma partie, intéressant du coup ! :)

trackback

[…] dans la nuit. On ne saura que trop bien vous mettre en garde si vous n’avez toujours pas fini le quatrième épisode, de ne pas regarder ce trailer, sous peine de vous prendre quelques spoilers à la […]

wpDiscuz