Les points positifs:
  • Le découpage intelligent des épisodes.
  • L’emblématique Deadshot.
  • Le cliffhanger.
Les points négatifs:
  • Peu d’apparitions de Deadshot au final.

« Hey ! »


  • Saison : 01Episode : 03Titre : Lone Gunmen

Ollie Queen est de retour pour une troisième livraison survoltée et très attendue, notamment pour la mise en scène d’un vilain connu et apprécié de l’univers DC : Deadshot.

Ce troisième épisode montre bien qu’Andrew Kreisberg est à l’aise avec sa création, qu’il a de l’ambition pour sa série et qu’il sait où il veut la mener. Un rythme avait commencé à s’imposer avec les 2 épisodes précédents, il semblerait que ce soit sur ce découpage qu’il faudra compter pendant au moins les 13 premiers épisodes de la série, celle-ci ayant été prolongée suite au succès rencontré, et mérité, du lancement auprès du public.

Sur la même base que l’effort précédent, cet épisode nous amène à suivre Ollie en quête de justice pour sauver Starling City en s’occupant de divers personnages influents et malfaisants dont les noms sont inscrits dans son mystérieux carnet. Malheureusement pour notre archer vert les choses tournent vite au vinaigre quand il se rend compte qu’un mystérieux  accroc de la gâchette lui vole sa cible.

La série aborde donc les motivations de l’archer justicier à travers un dualité entre ses méthodes et celles de l’ennemi qui lui fait face le temps de cet épisode. En plus de nous en apprendre toujours davantage sur le périple de notre héros durant son exil involontaire de 5 années grâce à des flashbacks intelligemment employés et distillés, d’autres éléments scénaristiques prennent forme et viennent ajouter des zones d’ombres qui verront leur mise sous projecteur certainement sous peu.

La trame de ce troisième épisode amène le spectateur à suivre Oliver menant ses propres investigations sur la route de Deadshot au cours desquelles quelques échanges de politesses dynamités et musclés auront lieu entre les deux protagonistes. Ces « face à face » démontrent à nouveau la maîtrise dans la fluidité des scènes explosives notamment pendant les rapides échanges de tirs balles/flèches avec l’utilisation pertinente de la caméra à l’épaule pour un rendu à l’image très intense sans pour autant tomber dans le brouillon et l’illisible.

En parallèle de ses investigations, notamment auprès du milieu mafieux, notre jeune playboy doit gérer des problématiques d’ordre relationnel, aussi bien sur le plan familial, amical que sentimental. Attention, pas de tourmente à l’eau de rose ou autres niaiseries du genre. Stephen Amell transpose son personnage d’Ollie Queen à un niveau bien supérieur et derrière son air impartial et antipathique un regard torturé crève l’écran.

Il est temps de revenir sur l’attraction principale de cet épisode : Deadshot. Comme voulu par l’équipe de réalisation dans un souci de réalisme et de surf sur la vague Nolan, Deadshot dispose d’un traitement réaliste et crédible. Il est vrai que ce n’est pas le vilain le plus difficile à rendre réaliste, cependant que cela passe de son propre rituel narcissico-psychotique à son attirail emblématique de tueur : On y croit. Rien de grandiloquent ni de grand guignolesque pour mettre en avant un vilain possédant certains caractéristiques physiques spécifiques, juste de quoi être crédible et plus passable que la China White de l’épisode 2.

Cependant, un regret peut très vite s’installer concernant le bad-guy : On le voit relativement peu, ce qui entretient quelque part un certain mythe de personnage insaisissable et dangereux, mais surtout que sa rencontre avec notre archer capuchonné se résoude de manière très vive mais trop rapide. Le cliffhanger survenant à la scène qui s’enchaîne aide cependant à bien accepter ce traitement.

La conclusion de ce troisième épisode d’Arrow soulève de nouvelles interrogations quant au scénario tout en se payant le luxe de répondre à certaines questions évoquées lors des deux épisodes précédents. Le cliffhanger réserve de belles choses pour la suite de la série.

On ne peut plus arrêter l’archer ! Lancée tel un train à pleine vitesse, la série d’Andrew Kreisberg semble instoppable, puisant à chaque fois dans de nouvelles ressources afin d’offrir un divertissement de qualité à son public sans que l’ennui ne vienne pointer le bout de son nez. On prend un malin plaisir à suivre les rapports de force qu’Oliver crée avec les gens qu’il côtoie et ce qu’il soit sous son identité d’archer ou son identité publique dans sa quête de justice. Ce qui est sûr c’est que le meilleur reste encore à venir.  


Un avis de plus c’est bien aussi!

Troisième épisode de la saison. Toujours cette alternance de flash-backs sur l’île et moments présents. Cet épisode est un épisode de révélation pour les personnages. Les alliances et la confiance s’installent peu à peu.

A Starling City, on comprend vite que Laurel en a dans la culotte, et que Oliver a en plus des méchants à traquer, une famille à gérer. Sur l’île, Oliver est traqué, mais également aidé. Quand il dit qu’il a vécu des choses sombres sur l’île, on comprend bien qu’on est pas au bout de nos peines.

Cet épisode est peut être un peu plus mou que les autres, et Deadshot est mal exploité (un peu comme China White dans l’épisode précédent). Je ne pensais pas que s’il y avait affrontement l’issue serait celle ci. Mais bon, je suis toujours dans l’optique de donner une chance à cette série, qui au final se laisse vraiment très facilement regarder. Le visuel est là, l’histoire aussi, compliquée mais elle est là et j’ai hâte d’en savoir encore plus sur tout ce petit monde !

note : 3,5/5

– Harley


Fiche Technique

Production: DC Comics, Warner Bros Television
Réalisateur: David Nutter & David Barrett
Casting: Stephen Amell, Colin Donnell, Katie Cassidy, David Ramsey, Willa Holland, Jamey Sheridan, Susanna Thompson, Paul Blackthorne
 
Prochain Episode – 4. An Innocent Man : 31 Octobre 2012

20
Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
19 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
7 Auteurs du commentaire
Dizzy90StephharleyhuntressFreytawLelouch Auteurs de commentaires récents

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
plus récent plus ancien
Notifier de
Thomas
Thomas

Plus ça va, et plus je commence à être déçu.
Pas complètement, mais y a trop de détails irritants

Onglet
Oliver qui pour passer incognito porte….une casquette. C’est sûr qu’on le reconnaitra pas…
.

Les méchants sont mal exploités, ils apparaissent quelques minutes seulement, ils ont trois lignes de dialogues et c’est tout (mais bon, Deadshot à le mérite de mieux « mourir » que certains autres vilains, suivez mon regard).

Durant deux épisodes, on nous donne un cliffhanger au sujet de la mère d’Oliver, mais on oublie vite cet aspect là pour passer à d’autres choses.

Au final, les seules passages qui me plaisent restent ceux sur l’île. Y en a peu, mais ils ont le méritent d’apporter quelques réponses sur les origines de Green Arrow (mais pas trop, même si on se doute déjà de beaucoup de choses, et encore plus après avoir lu Green Arrow: Year One).

Ca reste donc en demi-teinte, avec des hauts mais surtout des bas qui tâchent(fâchent?).

Nathko
Nathko

Scénario 4*?? WHAAATT? Mais il se passe rien dans cet épisode :( Deadshot massacré, les histoires de familles (bon on y coupera pas mais bon), du poison que je neutralise en deux deux ni vu ni connu…le seul mystère c’est cette histoire de tatouage sur le pec et savoir qui sont les mercenaires sur l’île..épisode un peu faiblard pour moi :)

Thomas
Thomas

mh, non.
Une série doit miser sur les 3 (5max) premiers épisodes, si déjà y a des incohérences dans le scénario, c’est un peu frustrant. Et je parle pas d’incohérence par rapport au comics, juste de moment « wtf?! ».
Ok les différentes intrigues ce sont lancées en même temps et ça se recoupera au fur et à mesure, mais un minimum de constance ne fait pas de mal.

Je veux bien, on est sur CW, une chaîne principalement pour les teens et avec pas énormément de budget par rapport aux bulldozers HBO etc… Mais ça n’empêche que, même sans budget, faut un minimum de respect quant à l’intelligence du spectateur.

Un mec qui joue les assassins creed en pleine journée dans la rue, désolé, mais je le remarque. Pareil si il veut passer incognito en portant juste une casquette.

Ca n’empêche que je continuerai à regarder, mais j’espère que les personnages seront un minimum plus développer, surtout les bad guys, parce que pour le moment c’est un peu du « bonjour, au revoir ».

Nathko
Nathko

ça m’excite moi ses débat ^^

Freytaw
Freytaw

Je trouve quand même que vous vous attardez sur des détails que vous transformez en défaut un peu trop vite. Des incohérences ? wow… le terme est fort !

Il escalade un mur en plein jour, dans une ruelle toute pourrie qui est dans le quartier industriel de la ville où y’a pas un chat… Et alors ?

La casquette, pour passer incognito ? Qui a dit ça ? Clairement, Oliver prend des risques et je pense qu’il le sait… Et si vous voulez mon avis, il sera toujours plus incognito à se balader le jour avec une casquette qu’avec son attirail de Green Arrow…

Pour le traitement des méchants un peu succinct, je vous rejoindrais… Maintenant on les reverra (peut-être pas Deadshot, mais perso, j’ai quand même un doute ^^), on parle des premiers épisodes là. Laissez le temps aux scénaristes d’installer les choses avant de lacher toute les cartouches des le début et nous laisser sans rien par la suite.

Ce que vous êtes durs ! C’est incroyable ! :)
Enfin, je parle des commentaires, pas de la critique, qui serait sans doute trop douce, mais dont je suis assez en accord !

Thomas
Thomas

En quoi demander un peu de logique et de cohérence c’est être dur?

Je suis totalement d’accord, on en est qu’au 3e épisode sur 22 prévu, et encore une fois, on est loin d’avoir des budgets illimités.

Je crache pas sur l’ensemble de la série (ni même de l’épisode, j’ai passé un bon moment), mais quand on a eu droit à l’armada promotionelle avant le pilote de la série, qu’on nous à promis une série proche de Batman Begins, je trouve légitime de vouloir un minimum de soucis du détail.

Quand Bruce Wayne veut passer incognito, il le fait quand même mieux qu’avec une casquette, non? A moins qu’Oliver ai eu des conseils de Clark Kent, là je pourrais comprendre.

Par contre, Nathko, pour le poison vite guéri, c’est relativement cohérent. En tout cas au niveau de la guérison, pas des effets.

Le curare est une plante dont le poison crée une paralysie musculaire totale. Y compris les yeux/paupières, donc impossible de savoir l’état de conscience du patient.
Il ne se soigne pas réellement, les effets (en fonction du dosage) dure entre 30minutes et 8heures.

Pour une guérison plus rapide, il semble qu’une injection d’atrophine associé à de l’ésérine soit le plus efficace. L’ésérine est extraite de fève de calabar, on peut donc penser que ces plantes sèchées soient des feuilles de Calabar (même si on ne trouve cette plante qu’au Niger, et pas en sur un île qui semble être plutôt asiatique).

Harley
Harley

C’est sûr qu’il y a des petits défauts, mais c’est seulement le début. Oliver prend ses marques, il passe incognito avec une casquette? Et bien si on le reconnait il changera de technique, on en est qu’au 3ème épisode d’une série sur un personnage qui se construit (tout le monde à suivi ma phrase?).
Comme quand il porte le costume de Green Arrow, on le reconnait facilement, il devrait porter un domino, mais peut être que ça viendra avec le temps.
Maintenant il ne faut pas oublier que c’est une série CW dont la saison comportera 22épisodes, donc une série où les intrigues prendront lentement mais surement leur place et ne seront résolues que d’ici de nombreux épisodes. Nous ne sommes pas dans la configuration des séries HBO de 13épisodes par saison genre True Blood ou Game of Thrones dans lesquelles les intriguent sont balancées en pagaille et plus ou moins vite résolues. Une série de 22épisodes par saison prend en général son temps pour développer l’histoire.
Enfin au final tout le monde s’accordera quand même à dire que la série est agréable, on se laisse facilement prendre au jeu malgré les défauts, alors attendons de voir la suite !

Nathko
Nathko

Alalala ces femmes, toujours les morts qu’ils faut :p
Non même si on le redit qu’on aprécie la sére (moi aussi d’ailleurs) ça n’empeche pas d’avoir ces moments « WTF!!! » qui moi m’énervent très très fort parce qu’ils ne devraient pas être négatifs mais bien l’inverse :)

Freytaw
Freytaw

Je trouve quand même que cette histoire de casquette et d’incognito prend une proportion un peu délirante… Je suis même pas sur que le type, il voulait passer incognito avec sa casquette. Faire profil bas… Passer incognito, certainement pas. Y’a quand même tout un panel de truc entre « passer incognito » et « se balader en essayant de pas trop trop se faire remarquer ».

Bruce Wayne, je suis même pas sur qu’il se serait déguisé pour si peu. Il grimpe juste à un mur quoi. Il va pas flinguer des mecs en plein jour…

Oui je trouve ça dur. Car je ne vois pas quelques incohérence que ce soit là dedans.

Après, je suis peut-être naïf m’enfin bon…

Thomas
Thomas

Hé Ho, faut légèrement vous calmer aussi hein.
Je pas dis que c’était « pourri » ou que ça valait pas un kopek.
Pas besoin de venir avec des comparaisons inutiles ou de nous infliger un « NO RAGE ».

J’ai dit justement que je continuerai à regarder la série, que je l’apprécie, mais je peux pas passer à côté de détails qui chiffonent. Ok j’ai pris l’exemple de la casquette, mais y en a d’autres, c’est pas pour ça que je vais m’arrêter de regarder. J’ai aussi dis qu’on pouvait pas comparer par rapport à HBO etc, y a pas le budget pour la série, et pas la même construction narrative (dû à un nombre d’épisodes plus élevés).

Je reprends ta phrases: « faut savoir adapter son degré de réflexion et pas uniquement jouer les fanboys extrêmes ». On nous a vendu la série comme fortement inspirées de BB et l’univers Nolan, y a des consultants de chez DC qui bossent dessus, désolé, on est en droit d’attendre un minimum de cohérence.

Quand dans BB, Bruce Wayne espionne Rachel Dawes, excuse moi mais il a un look de clodo, il est pas rasé, des fringues sales. Perso, je me rase pas, et je m’habille comme un clodo, même ma mère me reconnaîtrait pas.

Ici, Oliver est tout fringant, juste un couvre-chef vite torché.
Mais encore une fois, c’est un mini détail, qui MOI me dérange.

Je te signale que j’ai aussi défendu ce que d’autre trouve incohérent alors que ça l’est.

Je suis pas d’accord avec la note donnée au scénario, je dis pourquoi. C’est tout.

Nathko
Nathko

Les gars, calmons nous un peu. Gardons une discussion saine s’il vous plait. Je ne vise personne en particulier mais il fut savoir lire entre les lignes aussi.

Personne n’a attaqué personne, simplement donné son avis. Surtout que Thomas a bien dit que ça le gênait LUI et qu’en plus il trouvait la série agréable. Évitons de s’emballer pour rien car cela ne ferai absolument pas avancer la discussion, d’autant plus qu’elle est resté un minimum intelligente et mature jusqu’ici.

On peut ne pas être d’accord les uns avec les autres (heureusement sinon on se ferait chier) et l’accepter surtout lorsque ce sont des points de vues argumentés. Merci d’avance :)

Thomas
Thomas

puisque c’est comme ça, je retourne voir Gossip Girl ! :D

Freytaw
Freytaw

Moi je suis super calme…
Enfin après ce que j’en dis… Le problème Thomas, c’est que tu poursuis avec les mêmes arguments : « On nous a vendu la série comme fortement inspirées de BB et l’univers Nolan, y a des consultants de chez DC qui bossent dessus, désolé, on est en droit d’attendre un minimum de cohérence. »

Donc effectivement, ça va stagner un peu. Sans offenses hein :)

Pour ce qui est d’avoir vendu la série comme BB… perso déjà moi, j’ai du passer à côté de ça. A mon avis de base, c’est plus une interprétation des médias qu’une volonté des créatifs eux mêmes… (maintenant je suis prêt à admettre le contraire) et ensuite, si je suis bien ton raisonnement, peut-on vraiment comparé cette série avec Batman Begins qui est je le rappelle, un long métrage, fait avec pleins de sous ?

Quand aux « incohérences » (je crois que là aussi y’a un problème de définition ^^), pour l’instant (y’a que trois épisodes rappelons le), j’en vois plus dans la trilogie de Nolan que dans cette série…