Les points positifs:
  • Un épisode 2 plus solide que le pilot
  • Commence à trouver son propre style/rythme
  • Les scènes d’actions, toujours aussi dynamiques et réussies
Les points négatifs:
  • Stephen Amell en Oliver Queen
  • Les bureaux de Rachel Daws Laurel, le chateau de Lex Luthor la famille Queen
  • Des méchants plats et une China White sous exploitée

« The truth is, I felt closer to you when you were dead… »


  • Saison : 01Episode : 02Titre : Honor Thy Father

Après un premier épisode bien mais pas top (pour ma part), les épisodes qui allaient suivre se devaient d’être au minimum au même niveau. L’épisode Honor Thy Father commence donc en nous rappelant les bases de l’intrigue. Le vilain papa et ses riches amis ont bâti leurs fortunes sur le dos des habitants de Starling City en faisant des choses pas très politiquement correctes. Le père sentant la fin approcher et les remords arriver, il décide de se confesser à son fils et le fait jurer de corriger ses erreurs passées. Bon on a déjà vu plus original mais ça reste correct puisque finalement il ne s’agit là que d’un point de départ.

Dans cet épisode l’intrigue avance peu et se concentre surtout sur le développement des personnages. Laurel et Oliver sont au centre de tout. D’un côté Oliver, avec sa double facette. Stephen Amell est toujours aussi crédible dans le rôle du vigilante Arrow, stoïque, force calme mais à toujours autant de mal à convaincre dans le rôle du Oliver je-suis-un-crétin-superficiel. D’ailleurs, je n’arrive toujours pas à comprendre la nécessité pour lui de se forcer à adopter cette personnalité. Ah si pardon, Bruce Wayne l’a fait, alors c’est bien de faire pareil ! D’ailleurs je trouve par moment que Arrow emprunte aussi au héros de Assassin’s Creed (ce qui en soit n’est pas non plus une mauvaise référence).

arrow_2_1

De l’autre on retrouve Rachel Laurel, l’avocate pseudo amourette qui utilise la loi pour faire ce qui est juste. Pour l’instant je ne suis pas convaincu par son rôle. Espérons que cela change. En tout cas la relation qu’elle entretien avec son père policier est déjà un petit peu plus intéressante. En ce qui concerne les autres personnages il est évident que le garde du corps sera dans la confidence (ou il devra mourir) et que sa sœur finira par découvrir la vérité.

arrow_2_2

Les flashbacks sont de retour et apportent un peu plus de « noirceur » à la série avec cette scène où Ollie doit enterrer son père. Ce sont également ces flashbacks qui amènent le plus de questions. Quel est ce symbole qui se trouve dans le carnet du père ? Pourquoi se retrouve-t-il sur le livre de l’inconnu avec lequel discute la mère Queen ? Et la mère…ce qu’on les aime nos mamans.

La dernière scène est également très intrigante. Je ne vais pas vous spoiler mais il est fort à parier que cette ile sur laquelle notre milliardaire s’est échoué cache en réalité bon nombre de secrets. Vous le sentez-vous aussi cet arrière-gout de Lost ?

arrow_2_3

Toujours est-il que ce deuxième épisode présent toujours de nombreux défauts et d’éléments qui me font grincer des dents. Il serait toutefois malhonnête de ma part de ne pas dire qu’il fait mieux que le Pilot. Capitalisant sur ses forces que sont les scènes d’actions et introduisant de nouveaux éléments d’intrigue, Arrow se forge peu à peu et ce, dans la bonne direction. Il ne manque plus que des vilains plus complexes, rehausser un peu le niveau de jeu des acteurs et je serai conquis.


Un avis de plus c’est bien aussi!

 Cet avis secondaire vient appuyer la critique précédente, mais à la fois la contredire. Il y a des défauts certes, mais au final, on devient vite accroc, et je n’ai qu’une envie, faire un saut dans le temps pour voir la suite.

Le rythme est là, on alterne scènes d’action, scènes familiale, flash-backs. Les personnages sont peut être un peu plats comme celui de Laurel, mais on en est qu’au second épisode, laissons nous une chance de les découvrir. Par exemple, avec son père policier on comprend que leur histoire est compliquée et qu’elle le deviendra encore plus lorsque Laurel annonce qu’elle ne voit pas vraiment le mal que fait Arrow. Stephen Amell joue plutôt très bien. China White est pas vraiment très utile dans l’épisode, mais c’est une première rencontre on sait qu’on la reverra.

Les séquences plutôt d’émotion dans cet épisode sont très réalistes, et puis la fin, je crois qu’on est pas mais alors pas du tout rendus avec ce plan mystérieux et cet archer déjà existant sur l’île (tout comme le masque empalé aperçu lors du pilote).

Bref, une série qui a beaucoup de potentiel, et puis pour un début c’est plutôt chouette et addictif !

note : 4/5

– Harley


Fiche Technique

[Review TV] Arrow - S01E02 "Honor Thy Father" 1
Production: DC Comics, Warner Bros Television
Réalisateur: David Nutter
Casting: Stephen Amell, Colin Donnell, Katie Cassidy, David Ramsey, Willa Holland, Jamey Sheridan, Susanna Thompson, Paul Blackthorne
 
Prochain Episode – 3. Lone Gunmen : 24 Octobre 2012