Les points positifs:
  • Le thème de la série est à lui seul un point positif : GREEN ARROW !
  • L’approche « Nolan »
  • La fluidité des scènes d’action maîtrisées
Les points négatifs:
  • (Il en faut bien un) Une semaine pour le prochain, c’est long.

« She says the island changed me… »


  • Saison : 01Episode : 01Titre : Pilot

Depuis Smallville et Blade les séries mettant en scène des super-héros ne sont pas légion si ce n’est même inexistantes. Arrow, basé donc sur les aventures de Green Arrow l’archer de l’univers DC, a la lourde tâche de rendre ses lettres de noblesse à un genre mésestimé et frisant bien souvent le genre ringard. Les super-héros peuvent-ils enfin avoir la place qu’ils méritent dans l’univers des séries US ?

Cet épisode pilote pose bien les bases ainsi que les principaux personnages qui évolueront au fil de l’histoire. On y retrouve donc Oliver Queen, jeune playboy milliardaire dans la veine de Bruce Wayne, rescapé d’un naufrage et échoué sur une île qui le transformera à jamais. Les premières choses qui sautent aux yeux sont le souci de réalisme et de crédibilité apporté au récit de ce premier épisode ainsi qu’à la réalisation. Nous avions été prévenus, Arrow serait une série 100% sans super-pouvoir, désirant s’inscrire dans la continuité du cinéma de Christopher Nolan qui a été instauré avec la trilogie The Dark Knight.

Approche réaliste et crédible sont donc les maîtres mots qui gouvernent cet épisode. Ajoutez à cela un traitement sombre du personnage principal qui se voit torturé par ses souvenirs et ses douloureuses expériences sur une île mystérieuse pendant 5 longues années. Car si Oliver Queen est traumatisé par ce qu’il a vu et vécu au terme de ces tragiques évènements, il en ressort un personnage tourmenté par son unique but : Accomplir la volonté d’un être cher en rayant le crime de Starling City.  Ne voyez cependant pas en Arrow et en son héros un ersatz de Batman, les deux possèdent certes des similitudes aussi bien dans l’univers que dans l’accession « au pouvoir » des personnages principaux, il reste cependant que les deux franchises sont différentes avec des univers et des personnages bien distincts. Quelques questions se posent, notamment sur le personnage principal. Oliver Queen est-il toujours Oliver Queen ? Ou alors Oliver Queen n’est-il rien d’autre que le masque du justicier Green Arrow ?

Cette mise en bouche permet donc de suivre les premiers exploits de l’archer dans sa croisade contre le crime et la façon dont celui-ci se débrouille pour commencer à faire parler de lui auprès des autorités locales. Il est d’ailleurs bien mis en avant qu’Oliver Queen ou plutôt Green Arrow aura fort à faire pour gérer ses deux identités afin de préserver ceux à qui il tient, quitte à faire quelques sacrifices.

La réalisation de la série met d’ailleurs un point important sur les scènes d’action où le Green Arrow est en scène à travers ses dangereuses acrobaties avec une caméra à l’épaule utilisée de manière intelligente et ne versant pas dans le résultat brouillon. Les fans de la très célèbre franchise Assassin’s Creed seront d’ailleurs comblés par ce traitement, que ce soit sur l’aspect du justicier en lui-même que dans ses mouvements fluides et mortels.

A l’issue de ce premier épisode d’autres pistes s’ouvrent ainsi que des opportunités scénaristiques qui ne demandent qu’à être exploitées dans la suite de cette série qui démarre sur les chapeaux de roue et s’annonce tout bonnement comme l’une des séries à suivre en cette fin d’année.

Entre un traitement sombre de son héros, une approche réaliste de l’univers duquel il est inspiré ainsi que dans son évolution, Arrow s’impose avec ce pilote comme l’héritier, sur petit écran, de l’œuvre de Christopher Nolan sur Batman.


Un avis de plus c’est bien aussi!

Arrow lorgne bien plus du côté de Batman que du côté de Smallville. Parfois même un peu trop. Les similitudes avec Batman Begins sont pour moi trop évidentes et nombreuses pour ne pas être notées. Toutefois il faut avouer qu’il y a pire comme référence. Ce Pilot est une bonne introduction et fait le travail. Les personnages et le décor sont plantés, l’environnement d’Ollie se forme et on commence déjà à voir la direction de l’intrigue principale se dessiner en plus de quelques sub-plots.

Les origines classiques de l’Archer Vert ne sont pas spécialement dénaturées. Les plus gros changements opérant à son retour à Starling City (?!). Les acteurs ne sont pas mauvais et Amell est une vrai machine de guerre et est à l’aise en vigilante. Toutefois, lorsque ce dernier se plonge dans la peau du milliardaire on sent que ça devient plus difficile pour lui. Ce premier épisode est donc une bonne surprise malgré ses incohérences et ses défauts. Nerveux et posant de bonnes bases, il faut espérer que le niveau ne baisse pas. Les prochains épisodes seront décisifs pour moi.

Une chose est sur, les fans de Smallville apprécieront, les autres c’est pas dit!

– Nathko

note : 3/5


Fiche Technique

[Review TV] Arrow - S01E01 "Pilot" 5
Production: DC Comics, Warner Bros Television
Réalisateur: David Nutter
Casting: Stephen Amell, Colin Donnell, Katie Cassidy, David Ramsey, Willa Holland, Jamey Sheridan, Susanna Thompson, Paul Blackthorne
 
Prochain Episode – 2. Honor Thy Father : 17 Octobre 2012