1. C’est quoi DC You ?

2. Les nouvelles séries

3. Les mini-séries

4. Les retardataires

5. Les ex-New 52

6. Et pour l’avenir ?


Les retardataires

 

Ces trois titres là sont un peu particuliers à plusieurs égards. En premier lieu, parce qu’ils ont commencé leur publication après tout le monde, en octobre 2015 (après une annonce tonitruante lors de la SDCC 2015). En second lieu, parce qu’ils sont présentés (et sont, en effet) comme des titres directement rattachés à Convergence, le méga-event publié durant le printemps 2015 pour masquer le déménagement des locaux de DC Comics de New-York à Burbank, Californie. Il faut reconnaître que lors du mois d’avril, l’évent a plutôt bien commencé et que les premiers numéros de Convergence se sont bien vendus. D’autant plus qu’à sa conclusion, un certain nombre d’éléments étaient laissés sans réponse. Certes, le devenir des habitants d’Earth 2 continue de se suivre dans Earth 2 : Society et la suite de Futures End se trouve dans Batman Beyond. Mais quid des personnages qui ont tentés d’arrêter Crisis on Infinite Earths ? Qui de Telos, parti à la recherche de sa famille ?

La fin de Convergence laissait entendre que dans le nouveau Multivers infini, toutes les continuités existent ; une occasion en or pour l’éditeur de faire revivre des personnages de leurs anciennes continuités, à commencer par le très réclamé Superman pré-New 52, ou les New Teen Titans. Pour autant, le lancement de ces titres (annoncé comme des ongoings, puis comme des maxi-séries en 12 numéros) aura-t-il été réussi ?

Superman : Lois & Clark (raccourcie à 8 numéros)

La série de 2015 selon moi. Après l’event Convergence qui montrait différents univers pré-52, une nouvelle série particulière faisait son apparition. Fini le mur que New 52 avait instauré. On peut remélanger les univers. C’est ainsi, que le Superman pré-New 52 se retrouve avec sa femme dans l’univers du Superman New 52. Une idée à la fois dangereuse et qui peut fonctionner si on maîtrise le sujet old Superman.

L’effet a été immédiat. Nous n’avons pas encore eu beaucoup de chapitres, on ne connait pas donc tous les aboutissants de cette série. Une présentation globale a déjà été faite et on peut imaginer les enjeux futurs. Mais au départ, la présentation du quotidien du couple phare de DC a réellement ravivé des sentiments chez les lecteurs habitué à ce genre. Superman sauve le monde mais dans l’anonymat. Aucun des deux ne veut être découvert, tout se fait sous couverture et même leur enfant ne sait pas quels héros sont ses parents. C’est ainsi que Superman arrête des catastrophes naturelles et montre un niveau que le Superman DC You n’a pas encore atteint. Une maîtrise et un dépassement de lui-même. Il contrôle ses pouvoirs, il sait éviter des dégâts et gérer à la fois son environnement et son corps. La différence entre ces Superman est visible, on ne peut que aimer ça. Mais ça a également un autre effet plus néfaste. Ce old Superman est tellement bien caractérisé et si classique à notre vision du Superman de notre jeunesse, que la série peut être néfaste au Superman actuel. Elle peut souligner les défauts de ce Superman, le fait que malgré tous les efforts des auteurs, on ne retrouve pas encore réellement Superman à travers cet univers ex-New 52 si controversé. La performance est également graphique, c’est magnifique. Dès le premier chapitre, mélanger un graphisme actuel pour présenter le présent avec un graphique vintage pour présenter le passé était tout bonnement énorme.

Au final, c’est un potentiel énorme qui est présenté ici. DC semble vouloir valoriser un peu plus Superman et veut satisfaire le public nostalgique. Même si il n’y a pas encore beaucoup de contenu à l’heure actuelle, le peu déjà paru est très agréable et donne envie de lire la suite mais aussi d’aller jeter un coup d’oeil à de vieux albums pré-New 52.

Bilan DC You - 23

Telos (diminuée de moitié)

Lancer trois titres dérivés de Convergence ? Pourquoi pas. On a déjà eu des idées plus loufoques chez DC Comics et les deux premiers annoncés semblent être assez logiques par rapport à la fin de l’event ou aux attentes d’une partie du lectorat. En revanche, consacrer une ongoing entière (oui, parce qu’avant que ces 3 titres ne soient ramenés au rang de maxi-série, ils avaient été présentés comme des ongoing) sur l’un des vilains les plus insipides et mal écrits des dernières années tient tout autant de la vaste blague que du suicide commercial. Surtout lorsqu’on décide de remettre Jeff King (à qui l’on doit Convergence) dessus. Le résultat est à la hauteur des non-attentes : c’est un titre écrit avec les pieds pour un personnage qui n’intéresse pas grand monde et qui mélange pelle-mêle des personnages plus ou moins obscurs du DC Universe pour un récit qui, ici, a l’air en plus d’être complètement déconnecté du reste de DC.

Je sais pas, au vu du background du personnage, j’imagine que la chose minimale à faire aurait été de le faire se balader au travers du multivers – dommage que Multiversity soit passé par là. Enfin, quoi qu’il en soit, celui qui a parié sur Telos chez DC Comics doit s’en mordre les doigts, puisque le titre a beau être mauvais, pour une fois, les ventes suivent la qualité : à peine 20k exemplaires pour le numéro #1, moitié moins pour le #2 : le résultat est sans appel et la série sera arrêtée directement à son sixième numéro. Mais honnêtement, DC pourrait juste arrêter la publication dès maintenant, je suis sûr que personne n’en aurait à redire.

Bilan DC You - 24

Titans Hunt

Difficile d’émettre un jugement définitif pour une série si jeune mais après des débuts peu convaincant, Titans Hunt semble sur la pente ascendante avec son troisième épisode. Plus qu’à DC You, c’est bien à Convergence que se raccroche la série en regardant dans le rétroviseur plutôt que vers l’avant. Ainsi, il ne s’agit pas d’une oeuvre cherchant un nouveau public mais bien d’un titre qui fait du pied aux anciens lecteurs en s’inspirant, entre autre, du run des années 80 de Marv Wolfman tout en essayant de se réconcilier avec les nombreux déçu (à juste titre) du titre Teen Titans des New 52. Même si elle n’est peut-être pas aussi utile qu’on veut bien nous le faire croire, la série a, au moins, le mérite de placer les Titans au sein d’une histoire qui tient à peu près la route. C’est le minimum, certes, mais à la vue des quatre ou cinq dernières années, c’est déjà une évolution intéressante.

Bilan DC You - 25

Pour conclure…

Dans les faits de qualité, il y a 3 cas de figure : un récit de (très) bonne qualité avec un Superman qu’une bonne partie des lecteurs attendait, un récit qui se cherche encore et qu’il est difficile de juger après 3 numéros, et une immondice sans nom que l’éditeur devrait avoir honte de publier (bon, soyons objectifs : c’est juste un mauvais comicbook). Le résultat est donc assez attendu, puisque tout ne peut pas être forcément bon ou mauvais. Mais le devenir de ces titres laisse songeur. En effet, les 3 titres ont bien du mal à se vendre correctement, et si on peut comprendre que Telos soit réduite de moitié, il est un peu plus difficile de comprendre la réduction de longueur pour un titre comme Superman : Lois & Clark. Certes les ventes doivent rester décevantes pour un titre qui porte Superman dans son nom, mais les critiques sont bien plus élogieuses que pour certaines autre séries, qui continuent malgré tout d’être publiées. On ne sait pas encore à l’heure actuelle si la longévité de Titans Hunt sera maintenue jusqu’au bout. Quoi qu’il en soit, le pari semblait moins risqué qu’il n’en avait l’air pour DC Comics avec ces trois titres (sauf pour Telos, hein, faut pas pousser), et le constat est décevant. Comme quoi, tirer sur la corde nostalgique des lecteurs ne suffit pas toujours !

– ArnoKikoo, Capugino, n00dle

19 Commentaires

  1. J’avais lu que l’arc Darkseid War n’ai pas vraiment hors continuité, c’est juste qu’il y a des séries actuelles qui se passe en même temps (cyborg) et d’autres avant (Batman, Superman). C’est vrai ?

    • J’aurai plutôt tendance à considérer que les séries Batman et Superman se situent au contraire après la Darkseid War mais rien d’officiel n’a été communiqué dessus.

    • Dans le cas de Batman, il y a un problème de cohérence. Dans le numéro spécial où Batman a la chaise de Metron, Alfred a ses deux mains. Or, il en perd une dans Batman Endgame. A moins qu’elle ait repoussée, on a donc envie de dire que ça se passe avant Endgame. De même, on a du mal à croire que le commissaire Gordon de ce numéro spécial a déjà endossé l’armure.
      Sauf que, dans Darkseid War, Batman apprend l’identité civile du Joker. Et donc, tout le jeu sur sa posture de “Pale Man”, lorsqu’il veut faire croire à Batman qu’il serait un monstre immortel du passé, ne tient pas s’il connaît son identité et sait que c’est bien un homme “normal”. Donc ça ne peut pas se passer avant non plus.
      C’est entre autres pour ça que l’histoire est difficilement situable sur le plan de la continuité.

      • Problème lorsqu’on laisse des scénaristes en roue libre. Et je préfère largement JLA que les titres Batman du DC You

      • Alfred, je suis quasiment certain d’avoir lu qu’il disait que sa main était conservée, mais qu’il ne voulait pas la récupérer tout de suite. Si le Joker, a été capable d’obtenir un nouveau visage, je doute que ce soit difficile pour Alfred de récupérer sa main.

  2. J’ai lu avec intérêt ce dossier, car j’ai pas vraiment suivi le DC YOU. Merci pour ce bilan/résumé bien structuré et accessible.

  3. Je suis d’accord pour dire qu’en terme de pub, DC a toujours énormément de mal à vendre ses produits. Il y aurait dû avoir quelque chose pour des titres tels que Prez, Midnighter, Gotham by Midnight, Titans Hunt (dont une grande partie du public ‘ricain pense encore que ça a un lien avec le pré-New 52, c’est dire … :/) ou encore Lois & Clark.
    Cependant, mettre le paquet en terme de comm’ sur le DCY aurait peut-être fait bien plus de mal à DC si l’on prend en considération l’état de bon nombre de séries.
    Très beau dossier sinon !

  4. Merci pour ce dossier complet. J’ai finalement bien fait d’arrêter de prendre des kiosques Urban Hormis Green lantern saga ( Qui va surement s’arreter de toute maniere) pour me centrer sur la librairie. C’est tout de même dommage que DC n’arrive plus à progresser et à faire de belles choses..
    Encore heureux qu’avant 2011, DC avait de belles histoires.
    Je vous laisse, je vais lire du Kirby !

  5. Chouette dossier. Merci pour ce bilan, plaisant à lire.

    Période DC YOU, je n’ai suivi assidûment que Prez, qui était vraiment une série excellente, et je suis vraiment triste que les ventes n’aient pas suivi. Et maintenant le dessinateur part chez Marvel…

    La seule série que je suis actuellement chez DC c’est Superman : American Alien, mais j’adore vraiment la série.

    J’avais essayé Black Canary qui était une série prometteuse et qu’il faudrait que je prenne le temps de continuer. Tout comme la série Batgirl dont j’avais bien aimé le premier arc de la reprise. L’arc Darkseid War de la Justice League avait vraiment l’air très bien aussi. Par contre Superman, j’ai décroché avec le changement de scénariste.

    Et y a des séries qui me plaisent un peu mais qui n’arrivent pas à me convaincre complètement comme Martian Manhunter, Starfire ou We Are Robin. Mais je les continuerais peut-être un jour.

    J’espère que DC aura de bonnes surprises à nous proposer en 2016. J’ai hâte de lire le Wonder Woman Earth One et Legend of Wonder Woman quand ce dernier arrivera en relié (parce que le format numérique avec les demi pages et les demi numéros, c’est pas possible).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.