Dossier – DC You : premier bilan

DC You

Bonjour à toutes et tous et bienvenue dans ce tout premier dossier de l’année 2016 ! Hé oui, on attaque dès le départ, parce qu’on a envie de vous faire lire, on est comme ça. Profitant de la rentrée et de la toute récente annonce de la venue de DC You dans les nouveaux kiosques Urban Comics, et après une demi-année (bon, sept mois en vrai) de publication depuis le lancement de l’initiative en juin 2015, alors que la première vague de mini-séries est terminée, que de nouveaux titres arrivent, il nous a paru plus que pertinent de vous livrer un premier bilan sur ce que tout cela a apporté, de bon et de moins bon, aux lecteurs de DC Comics.

Nous avons tenté de suivre une structure similaire à celle adoptée lors de nos derniers dossiers de bilan, mais la structure même de DC You nous a obligé à adopter ici un découpage un poil différent, qui je l’espère ne vous perturbera pas de trop. Bien entendu, il est fortement déconseillé aux lecteurs VF (et aux lecteurs VO qui ne sont pas à jour) de lire le dossier, sous peine de passer à côté de quelques spoilers (enfin pas vraiment puisque les numéros sont publiés, mais tout dépend du point de vue).

Je profite également de cette introduction pour remercier l’ensemble de mes fidèles compagnons rédacteurs qui m’ont aidé pour la rédaction du dossier (vous retrouverez leurs pseudos à chaque fin de partie), vous pensez bien que résumer six (oui, sept, ça va!) de DC You ce n’est pas une mince affaire ! N’oubliez pas non plus que certains de nos avis ne seront pas en accord avec les autres, et que nous n’estimons pas que nous ayons toujours raison (même si, un peu quand même, en fait).

Pour les nouveaux venus, je vous propose de retrouver nos précédents Bilans à ces liens :


1. C’est quoi DC You ?

2. Les nouvelles séries

3. Les mini-séries

4. Les retardataires

5. Les ex-New 52

6. Et pour l’avenir ?


C’est quoi DC You ?

 

Mais avant de commencer à vous faire un bilan sauvage, il nous faut commencer par quelques préliminaires et parler un peu de DC You. Mais quel est donc réellement ce nouveau nom de marque, à quoi correspond-il ? Un relaunch ? Un reboot ? Un simple changement de nom ? Une recette de cake DC Comics ? Explications.

Si vous prenez le temps de lire les dossiers listés dans la précédente introduction, ou que vous lisez des comics depuis quelques années, vous êtes sans doute familier avec le concept des New 52, cet énorme relaunch/reboot opéré par DC Comics en septembre 2011, qui a donné un véritable coup de fouet à l’éditeur tout en se proposant d’être bien plus accessible au nouveau lectorat. Seulement, dans New 52, il y a New. Et il y a 52. Et les deux termes commençaient, après presque quatre ans de publications, à ne plus du tout correspondre à cette marque éditoriale. Déjà, parce que depuis de nombreux mois le nombre total de publications de DC Comics était bien loin d’être égal à 52. Et parce que labelliser (pardon pour l’anglicisme) quelque chose de « nouveau » après plus de 3 ans, c’est un peu sujet à moqueries. Il fallait donc à DC Comics trouver moyen de se débarrasser de ce sigle devenu un poil embarrassant.

L’année 2015 était assez spéciale à bien des niveaux pour l’éditeur. Au printemps, DC Comics devait déménager la totalité de ses locaux de New York à Burbank, en Californie. Un déménagement titanesque pendant lequel les éditeurs et les créateurs seraient bien trop occupés pour assurer la publication des titres habituels. D’un autre côté, 2015 marquait également le trentième anniversaire de Crisis on Infinite Earths, la première des grandes Crisis de DC Comics, qui a marqué le paysage de la bande dessinée américaine et celle des personnages du DCU bien plus encore. Il fallait donc trouver un moyen de fêter dignement ces trente ans passés depuis le formidable récit de George Pérez et Marv Wolfman.

Le hasard faisant bien les choses, DC Comics a donc choisi de célébrer le dit anniversaire en même temps que le déménagement serait en cours. Cette idée a pris la forme d’un énorme event pendant lequel toutes les publications régulières de DC seraient momentanément mises en pause, certains étant carrément annulées. Le nom ? Convergence. La publication : une mini-série hebdomadaire en neuf numéros qui serait accompagnée en avril et mai de 40 mini-séries en deux parties. Vous pouvez par ailleurs inspecter le site pour retrouver nos reviews consacrées à l’event (qui débarque bientôt en VF, vous aurez droit à de nouveaux avis à ce moment là). Mais le plus important alors était de savoir ce qui viendrait après.

Et la réponse ne s’est pas faite attendre en portant le nom que nous utilisons couramment depuis : DC You. Annoncé en février 2015, ce « soft-relaunch » a permis à DC Comics de mettre définitivement fin au sigle des New 52 tout en conservant de façon intacte l’univers installé depuis Septembre 2011. DC You, c’est néanmoins plus qu’un simple nom, et était également caractérisé par des changements au niveau éditorial, du moins au niveau des intentions énoncées :

  • Plus de diversité dans les titres proposés, suivant le succès de titres qui avaient opéré des changements d’orientation importants, comme la série Batgirl ou le nouveau titre Grayson, mais aussi le développement de titres du Bat-verse qui ciblaient un lectorat différent comme Gotham Academy ou Gotham By Midnight. L’idée est alors de proposer des comics pour tous types de lecteurs, afin également de séduire ceux qui recherchent plus que du simple mainstream, qui souhaiteraient une approche plus « indé » dans leurs lectures. Pour beaucoup, on aura d’ailleurs utilisé le terme de « Batgirlisation » pour cette approche qui se manifestait autant par une diversité dans l’approche graphique, que la diversité dans le contenu.

  • Une fin de la sacro sainte Continuité installée par les New 52 ; cette décision était aussi liée à la fin de Convergence qui stipulait que tous les univers et continuités existant depuis la création de DC Comics existent toujours, et peuvent donc être utilisés dans de futures publications, et même certains qui n’ont pas encore été montré. Un concept de Multivers infini laissé censer libre cours à toutes les sortes de séries possibles.

  • Et en termes de publication, une décision d’axer DC You avec un noyau de séries ongoing (chacune étant promise à au moins douze numéros avant annulation) autour desquelles graviteront des mini-séries de six numéros, qui tourneront par petites vagues

Voilà donc un assez grand chamboulement éditorial pour DC Comics qui misait assez gros sur cette nouvelle approche, visant à élargir considérablement son lectorat et tenter d’apporter de nouvelles choses, une plus grande diversité à ses titres – et après plus d’une demi-année de publication, il est donc l’heure de faire le bilan sur ce que ces nouveaux nous ont apporté. L’ensemble des publications sera divisé en quatre parties, et je vous attend dans la dernière pour apporter une conclusion générale. Bonne lecture !