Review TV : The Flash – Saison 02, épisode 01

Les points positifs :
  • Un peu de noirceur dans ce monde tout beau, tout rose, ça fait plaisir
  • Toujours autant d’humour
  • Bonne réalisation
  • Cliffhanger très prometteur 
Les points négatifs :
  • L’intrigue assez confuse
  • Un super-villain peu convaincant
  • Quelques facilités scénaristiques 

“The man who saved Central City, hate to rain on your parade.” –  Atom-Smasher


  • Réalisé par Ralph Hemecker  Écrit par Andrew Kreisberg, Greg Berlanti  – 6 octobre 2015

La dernière fois que nous avons croisé Barry Allen, c’était non loin d’un vortex temporel menaçant avec une rare violence toute la ville de Central City. On le retrouve cette fois dans ses songes qui virent d’ailleurs crescendo vers la réalité, mais 6 mois plus tard. On passe donc outre l’incident et on entre dans le “vif du sujet” en nous montrant la situation post-traumatique. Et la série prend ça plutôt bien, ne fait pas culpabiliser le jeune Barry pendant la moitié de la saison et le confronte avec ses amis pour crever l’abcès et passer directement à ce qui nous intéresse, et Dieu merci, vous allez me dire.

Cet épisode n’est vraiment pas pour ceux et celles qui cherchent toujours la petite bête. La fin de la saison 1 avait posé un f*cking TIME PARADOX quand Eddie s’est suicidé. Ce sacrifice a effacé Eobard Thawne de la surface de la Terre. Ce qui “implique” que Thawne n’a pu remonter le temps, tuer la mère de Barry et le laisser devenir The Flash. Là est donc le problème. Cependant, la réponse de la série est : FIRESTORM a fait tout exploser et c’est comme ça. POINT. D’accord, d’accord, c’est gentil tout ça mais si l’on veut un peu plus pousser dans tout ce qui est voyage dans le temps, il va tout de même falloir faire attention aux paradoxes temporels, même si le comics doit en compter plus d’un.

L’épisode nous présente Atom-Smasher, joué par le catcheur Edge soit dit en passant, et intensifie à nouveau les conséquences de toutes ces radiations lors de l’incident qui a apporté tous ces fameux méta-humains. Car cet “homme” est beau, grand, fort et rime avec virilité puissant maximale, pour sûr. La chose est impénétrable à première vue et fait apparaître une certaine différence de gabarit entre lui-même et The Flash. Ce que la série illustre parfaitement lors de leur première rencontre où notre super-héros ne fait que s’essouffler face à l’armoire à glaces.

Le problème est cependant vite résolu, car avec des amis et beaucoup beaucoup BEAUCOUP de radiations, tout est plus simple, laissant l’Atom-Smasher sans vie. Rien que ça, oui. La personne est décédée, ni plus ni moins. Ils n’ont pas pris le risque de l’enfermer cette fois, au vu de la férocité de l’engin, ce qui est tout à fait compréhensible, même si cela ne fait pas partie de leur rituel.  Cependant, le bougre n’est pas mort pour rien, car il fait part d’une nouvelle des plus accablantes pour la Flash Team : ‘Atom-Smasher a été engagé pour tuer The Flash afin de récupérer sa liberté, et le grand gagnant est celui qui se fait passer pour Zoom. Cet être vil et fourbe est aussi considéré comme un speedster, mais serait à ses dires plus rapide et plus fort que le bien connu Reverse-Flash. A lui donc de surpasser le grand Harrisson Wells, qui sera à nouveau un acteur récurrent de cette saison.

Monsieur Wells fait d’ailleurs son apparition dans une vidéo où il fait don de Star Labs à Barry tout en lui avouant qu’il est coupable du meurtre de sa mère, en lui rappelant tout de même que tout cela ne fera pas son bonheur. Un brave monsieur Une bonne chose de faite, n’est ce pas ? Ce qui rend la liberté au bon vieux papa de Barry, qui décide de partir à la sauvette car “être Flash c’est trop important” et que “je ne veux pas me mettre en travers de ton chemin, fiston”. BREF. Tout ça pour ça ? Il faut croire que oui. Les valises sont faites pour l’ancien Flash. En espérant le revoir d’ici peu, je l’espère…

Avant de couper l’antenne, la CW a pensé à nous, et après le titanesque clin d’oeil au Flash original à la fin de la première saison, ils ont décidé de mettre un terme à l’attente et nous présente Jay Garrick, joué par Teddy Sears,  qui vient prévenir la Terre qu’elle court un véritable danger. Rien de bien fou aux premiers abords, mais si l’on pousse les choses dans une optique “Flashpoint”, on peut arriver dans quelque chose de TRES TRES TRES violent. ET J’ESPERE TRES FORT QUE C’EST DEJA DANS LA TÊTE DES REALISATEURS.

THE FLASH IS BACK. Et il a l’air en pleine forme, ma foi. Malgré cette ambiance un peu plus sombre que lors de la première saison, l’humour est toujours présent (même si je ne me suis pas attardé dessus), l’amour, l’amitié et la passion de la convivialité aussi (CW oblige), mais n’entrave pour cette fois, pas à l’histoire qui tient tout de même sur un mouchoir de poche pour le moment. La saison 2 s’annonce bonne, on reste sur un système “Un méchant par épisode”, mais la recette fonctionne toujours bien. On attend la suite et la mise en place claire et nette (?) d’Earth-2 ! 

16 COMMENTS

  1. -« les conséquences de toutes ces radiations lors de l’incident qui a apporté tous ces fameux méta-humains »
    Tu parles de l’accélérateur de particules ? Pcq Atom Smasher vient d’Earth 2, il a pas été affecté par l’explosion de l’accélérateur. Mais c’est sans doute moi qui ai mal compris ce que tu voulais dire ^^

    -« qui se fait passer pour le Dr Zoom »
    Attention, c’est Zoom et non Dr Zoom.

  2. Plus que Flashpoint, un petit Chain Lightning serait plus que bienvenu : Zoom peut carrément se déplacer dans le Multiverse, ou du moins entre Earth-1 et Earth-2. Ce serait sympa de pousser le concept à fond et de continuer à faire bondir Waid sur son siège.
    Sinon, bien d’accord pour les points négatifs : c’est beaucoup trop dense, ça va trop vite et on se calque sur le même type de schéma que les 8 premiers épisodes de la série. Mention spéciale pour Caitlin, Barry et Cisco qui tuent carrément le méchant. On est passé de Guantánamo à une justice expéditive … Maaaaaiis le reste était tellement cool qu’on passera sur ce passage un peu flou et puis ils avaient peut-être pas prévu que les radiations le tueraient. Homer Simpson se trimbale bien avec du matériel radioactif … ^^
    Et puis Cisco a vu Batman et ça c’est franchement cool !

  3. J’ai globalement bien aimé cet épisode, pour un début de saison. Notamment la scène où Barry visionne la clé USB de Wells, que je trouve vachement cool.

  4. Bon ben globalement j’ai bien aimé. Même si la décision du père et le méchant m’ont quand même bien sorti de l’épisode.

  5. On est loin d’un premier épisode de saison rythmé, intriguant et qui frappe fort. Des décisions douteuses par-ci par là (Firestorm > paradox, on tue quelqu’un mais voilà c’est mal fait et de toute manière tout le monde est heureux et content assez rapidement, le père de Barry décide de partir, on exécute simplement le méchant (pas grave si ca colle pas avec l’état d’esprit des personnages qu’on avait suivi la saison précédente)). Mais il y a du positif et j’ai passé un bon moment devant l’écran (la relation d’amour Flash-Central City, Jay, la surprise USB de Wells, on mentionne Zoom).

    Un épisode faisant le lien entre la saison précédente et ce qui nous attend toujours pour cette saison (Jay-Zoom-Multivers \o/ ), merci beaucoup pour ta review, vivement la semaine prochaine =D

  6. Bien content que le père de Barry soit libéré mais le fait qu’il s’en aille gâche la nouvelle.
    Sinon j’attends avec impatience ce qu’ils vont faire avec Jay Garrick.
    Par contre, ce qui arrive à Ronnie était décevant et les effets spéciaux concernant le vilain étaient immondes.

  7. Un peu déçu par ce début de saison, ou du moins, pas vraiment emballé, moins que je ne l’aurais espéré. Traduit en note, j’aurais mis 3/5. Je crois que c’est surtout le manque de charisme d’Atom Smasher qui m’a déplu, et aussi une impression que les choses bougeaient trop rapidement – un truc récurrent à la CW en cette reprise. Mais bon, ça reste un divertissement sympathique et avec ses clins d’oeils et son Jay Garrick, on a envie de soutenir la chose.

  8. Il est clair que le départ du père de Barry est rapide mais je trouve cela pas plus mal. Le but de la saison 1 était sa libération et maintenant que c’est fait, on passe à autre chose.

    Beaucoup de choses dans cet épisode et ce n’est pas plus mal. C’est très rapide mais au moins les bases sont posées pour la saison 2 (l’explication du cliffhanger de la saison 1, l’équipe réunie, le nom du grand méchant et la présentation du nouvel allié).

    Allez zoo(m), c’est parti.

  9. Début ma foi assez calme pour cette reprise.
    Comme pas mal de monde, je suis dubitatif que la Flash Team tue un méchant alors que ce n’est absolument pas dans leur psychologie. Encore moins qu’ils s’en réjouissent.
    J’en viens à me demander si il n’y à pas quelque chose là dessous en rapport avec le vortex et plus généralement le multivers (mais quoi, ça j’en ai aucune idée).
    Le fait que papa Allen s’en aille, j’ai trouvé que ça tombait comme un cheveu sur la soupe. Je me suis presque cru dans Smallville.
    Qu’il le fasse ok pourquoi pas, ça peut paraître logique mais pas traité comme ça et à ce moment là.
    CW passe des épisodes entiers à nous les briser avec les triangles amoureux, et là, nan, c’est réglé en fin d’épisode à l’arrach….dommage.
    Sinon pour le reste, ça fait plaisir de retrouver la team et leur relative bonne humeur (le câlin de Cisco quand Stein donne le nom à Atom Crusher était excellent) ,Cisco qui voit son pouvoir se mettre en marche tout seul bien vu pour la mise en place de cette intrigue et puis Jay qui bien qu’amené trop classiquement fait plaisir à voir.

  10. Juste comme ça, je sais que c’est pas la même personne qui a écrit les 2 critiques, mais je comprend vraiment pas la différence de notre entre Arrow et Flash sur ces 2 premiers épisodes… Pour moi les 2 épisodes sont bons, sans plus. Et au final vous listez à peu près les mêmes défauts.

    Parce que oui, dans Arrow on a un gars qui veut encore détruire la ville. Dans Flash on va avoir un nouveau speedster qui veut se mesurer à Flash.
    Dans cet épisode de Arrow tout va trop vite. Dans Flash c’est pas mieux (la fin épique de la saison 1 expédié en deux deux, le retour de Caitlin, le retour puis départ de papa Allen, Atom Smasher (gros débile sous stéroides) vaincu rapidement et même tué… sans conséquences, les aveux de Wells)
    Ca taille Felicity mais Iris est pas forcément mieux.
    Bref, je vois pas ce qui justifie que vous kiffiez autant Flash et chiez autant sur Arrow.

    (Je re précise bien que j’ai apprécié les 2 épisodes)

  11. Plutôt déçu de l’épisode…avec des FX vraiment immonde (Atom Smasher), j’étais déjà pas fan de Flash tout en CGI la saison précédente, attention à ne pas vouloir en faire trop. Plusieurs bon points quand même, Jay Garrick, Zoom, Wells… bref beaucoup de promesses pour la suite. J’ai hâte quand même

  12. sérieusement ou dans les comics atom smasher est un méchant(ma culture comics n’est pas encore parfaite)

  13. J’ai bien aimé, c’est une bonne mise en bouche avant le plat principal, zoom. Dommage que son père parte si vite, j’aurais tellement voulu plus de wesley.

  14. Un bon épisode de reprise mais pas un épisode exceptionnel j’ai eu l’impression d’un pétard mouillé en milieu d’épisode, un manque de challenge même si la dynamique du groupe sera différente de la première saison.

    Par contre tout comme Felicity dans Arrow, j’ai eu l’impression qu’un effort d’écriture fut opéré sur Iris, tout comme la blondinette de Arrow j’ai eu la même réflexion pendant l’épisode de The Flash ” Pu***n enfin elle réfléchit correctement “.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.