Les points positifs :
  • Une team-up avec les Teen Titans
  • Meilleur que le premier tome…
  • …Notamment grâce à des gags lisibles à plusieurs niveaux de lecture !
Les points négatifs :
  • Court !
  • Un peu cher.

« Sammy Rodgers et Scooby-Doo de la Terre ! Vous avez le pouvoir d’insuffler la plus grande peur qui soit ! » – Un anneau du Corps de Sinestro


 

  • Scénario : Scholly FischDessin : Dario Brizuela – Couleur : Franco Riesco

Pour être très honnête j’ai du mal à comprendre l’intérêt des jeunes générations pour un dessins animé, en l’occurrence Scooby-Doo, que je trouvais déjà dépassé étant petit (et c’est pas tout jeune). Ce groupe de hippies dans un van Volkswagen au couleurs psychédéliques, c’était déjà pas top dans les années 80, alors trente ans plus tard… Et je ne parle pas de la répétitivité des scénarios : il y a un fantôme/esprit/zombie, la Mystery Machine arrive sur place, Sammy et Scooby font n’importe quoi parce qu’ils ont une trouille bleue et finissent par démasquer un promoteur véreux désireux de faire baisser le prix du terrain/chasser les habitants pour construire un complexe hôtelier. Et je ne vous parle pas de la tentative d’introduction du neveu de Scooby dans les années 90. Mais force est de constater qu’il plaît toujours autant et comme je suis un père déplorable mais plutôt sympa, j’ai acheté ce volume, comme le précédent, sur lequel mes enfants se sont jetés.

J’avais trouvé le précédent volume assez moyen, comme ma fille qui avait préféré Teen Titans Go !, mais mon fils avait bien aimé car clairement ce tome s’adressait aux jeunes fans du chien le plus trouillard de la planète. C’est donc sans grand plaisir que je me suis jeté dans la lecture, et je doit dire que j’ai été plus qu’agréablement surpris.

SDOTU_4_2 reize

Et ce livre commence avec un cross-over alléchant, et annoncé en couverture, avec les Teen Titans. Un épisode qui donne le ton, avec plusieurs niveaux de lectures, une histoire plutôt fun, qui met un peu de côté l’équipe de Scooby. Plusieurs niveaux de lecture, disais-je, car c’est plutôt volontiers que les coéquipiers de Scooby donnent dans l’autodérision, avec des vannes sur leur mécanique un peu éculée et l’omniprésence de promoteurs immobiliers véreux dans leurs aventures. Ajoutez à cela le côté fun des Teen Titans (version go !) et une histoire débile à souhait et vous ferez le bonheur des plus jeunes pour qui les vannes sus mentionnées passent un peu au-dessus.

Teamup5_1 resize

Suit une histoire assez moyenne et sans grand intérêt qui se déroule sur l’île de Themyscira sur laquelle je ne m’étendrai pas tant l’histoire est classique et  le dénouement assez évident. Et le livre se clôture sur un Team-Up avec la Justice League herself, qui se retrouve avec un problème de fantôme que même Batman et Robin ne peuvent résoudre… L’ambiance y est old-school puisque que c’est le Hall Of Justice qui est hanté et que l’on se retrouve avec des versions pas toutes jeunes des héros qui composent l’équipe. C’est d’ailleurs assez rafraîchissant et ça colle parfaitement avec l’ambiance rétro habituelle de la série animée Scooby-Doo. Si cette histoire est assez classique et ne se démarque pas particulièrement, le dénouement avec une histoire d’anneau jaune est assez drôle tout en respectant parfaitement l’univers des super-héros DC.

Donc vous comprendrez que, contrairement au premier tome, toute la famille y trouvera son compte. Une histoire de Scooby-Doo classique pour les plus jeunes et un niveau de lecture qui fera sourire aussi les plus grands pour peu qu’ils aiment l’univers DC (on est pas là pour ça, d’ailleurs ?). Et les enfants ne s’y trompent pas car leur passage préféré est bien évidemment celui avec les Teen Titans et leur humour caractéristique. Ceci dit ils semblent regretter le dénouement trop simple et trop rapide des enquêtes.

4425390-2086322318-14124 resize

Côté graphique pas grand chose à dire sinon qu’il est assez surprenant de voir à quelle point l’ambiance graphique du titre se marie aussi bien avec le modernisme un poil dépouillé de Teen Titan’s Go ! et l’ambiance résolument rétro du Hall Of Justice façon Super Friends, normalement plus proche temporellement de la série animé Scooby-Doo.

Si la longévité de l’équipe de Mystery & Cie reste un grand mystère pour moi, je reconnais que le principe du Team-Up (c’est d’ailleurs le titre original de la série) donne un coup de fouet et de modernisme à l’ensemble. Il faudrait d’ailleurs qu’elle s’engage plus souvent dans l’auto-parodie, car c’est un biais fantastique pour élargir l’audience de la série. Reste un point négatif à aborder, c’est que 9,90 euros pour 72 pages et trois numéros (Scooby-Doo Team-Up #4-6) c’est un peu cher ou alors trop léger. Nos charmants bambins seraient-ils pris pour des vaches à lait par les éditeurs ? Je n’ose le croire…

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de