Vous êtes ici: DCPlanet.fr > Dossiers > Dossier – Les vilains les plus colorés de Green Lantern

Dossier – Les vilains les plus colorés de Green Lantern

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on pinterest
Pinterest
Sommaire
Les vilains les plus colorés de Green Lantern

SupermanFlash, même Aquaman, ont eu droit à un dossier pour ses vilains. Pourtant, ceux du chevalier d’émeraude sont loin d’être rares ou inintéressants.

Bien sûr, qui dit Green Lantern dit cosmique. En effet seuls quatre vilains présents dans ce classement proviennent de la Terre. Il est difficile de dégager une certaine homogénéité dans cette collection de vilains, le GL-verse étant très vaste, il y en a de tous les types et de toutes les couleurs. Oui, couleurs. Car, depuis le passage de Geoff Johns, plusieurs nouveaux Corps de Lantern furent créés, et on n’a pas pu tous les mettre. Nous serons donc reconnaissants aux membres du Atrocitus Fan Club de nous pardonner d’avoir omis ce dernier.

Si quelques uns de ces personnages sont de la création de Johns, la plupart doivent leur existence à John Broome et Gil Kane, créateurs de Hal Jordan et d’une grande partie de ce classement.

Je tiens aussi à mentionner Solomon Grundy qui, à l’origine, fut un ennemi de Green Lantern, et Mongul, certes important dans la mythologie de Green Lantern, mais absent de ce classement car déjà cité dans le dossier sur les 10 vilains les plus emblématiques de Superman.

1. De 10 à 6

10. Lyssa Drak

C’est que des membres du Sinestro Corps, il y en a beaucoup ! Et si je devais en citer un, ce serait elle, même si, du fait de la jeunesse du personnage, il n’y a pas énormément de choses à dire à son sujet. Créée en 2007 par Geoff Johns et Dave Gibbons dans Green Lantern #18, Lyssa Drak a un passé obscur, la seule chose qu’on sait d’elle est qu’elle vivait sur une planète quasi-inhabité avant de se faire enrôler dans le Sinestro Corps. Son arrivée dans celui-ci n’est pas expliquée non plus, mais il semblerait qu’elle ait été recrutée par Sinestro lui-même. Elle assure au sein du Sinestro Coprs la garde du livre de Parallax et l’entraînement de nouveaux membres.

Même si le combat c’est pas trop son truc, elle a quand même réussi à capturer Guy Gardner et John Stewart dans Sinestro Corps War. Hélas pour elle, Hal Jordan et plusieurs de ses collègues sont venus à leur rescousse. Elle se fait capturer, dépouiller du Livre de la Peur et emprisonner sur Oa. Mais bien sûr, elle réussira à s’échapper dans Blackest Night, récupérant au passage le Livre Noir.

Elle apparaît pour la première fois dans les New 52, après War of the Green Lantern, dans Wrath of the First Lantern, dans lequel elle joue un rôle déterminant. Elle revint plus tard dans Sinestro #1, dans lequel elle vient chercher le Korugarien pour le convaincre de revenir au poste de commande de son corps.

9. Larfleeze

C’est celui au milieu de l’image. Comme pour Lyssa Drak, le personnage est très jeune. Lui aussi une création de Geoff Johns, cette fois en compagnie de Ethan Van Sciver, paru dans DC Universe #0 en 2008.

Ce bonhomme-là vieux de plusieurs milliards d’années est l’unique représentant du Corps Orange, couleur de l’avarice. Petit, il a été arraché à ses parents et vendu comme esclave. Évidemment, il a réussi à s’échapper et a, dès lors, été déclaré criminel. Il rejoignit une guilde de voleurs, avec laquelle il découvrit, sur une planète nommée Okaara, la fameuse batterie Orange. Commença alors un massacre entre les membres de la guilde pour la possession de la batterie. Lorsque les Gardiens arrivèrent sur les lieux en compagnie des Manhunters, il ne découvrirent que 2 survivants : Larfleeze et un autre personnage du nom de Turpa. Effrayés par le pouvoir de la Lanterne Orange, ils conclurent un accord avec ceux-ci : si ils remettaient au Gardiens une mystérieuse boîte que Larfleeze avait dérobée plus tôt, ils leurs ficheraient la paix tant que la batterie reste sur Okaara. En accord avec ces termes, Turpa et Larflezze se livrèrent un combat à mort, dont ce dernier ressortira victorieux.

Le personnage est bien présent dans les New 52, il a même eu droit à sa propre série, dans lequel il perd sa batterie et tout le butin qu’il a amassé en tant d’années.

8. Krona

Krona apparaît pour la première fois en 1965 dans Green Lantern #40, par John Broome et Gil Kane, où l’on découvre ses origines.

C’était un des Gardiens (qui s’appelait à l’époque les Oans, le Green Lantern Corps n’étant pas encore créé) qui a essayé de découvrir les origines de l’univers, malgré les supplications de ses congénères qu’il jugeait trop superstitieux de croire à la légende qui dit comme quoi si l’on parvenait à découvrir ses origines, ce serait alors la fin de toutes choses. Cependant son installation explosa, lui laissant juste le temps d’apercevoir la main de l’Anti-Monitor (c’est d’ailleurs dans ce numéro qu’on voit cette main pour la première fois). Les Gardiens prétendirent alors que de cet événement naquit le Mal, et qu’avant cela l’univers était un paradis, et qu’il était donc du devoir des autres Gardiens de créer une police intergalactique pour réparer un maximum le crime de Krona.

Bien que tout cela ne soit que mensonges, Krona se vit transformé en énergie et envoyé balader dans le cosmos pour l’éternité comme punition. C’est Alan Scott qui, accidentellement, le libèrera sur Terre-2. Krona regagna donc Terre-1 et essaya donc de recréer l’expérience qui lui avait valu sa condamnation. Mais les Gardiens et Hal Jordan arrivèrent à temps pour l’en empêcher, et il fut renvoyé dans le cosmos. Et il revint encore une fois dans Tales of the Green Lantern Corps.

Krona tient aussi un rôle important dans le crossover DC/Marvel JLA/Avengers et dans War of the Green Lantern.

Ses origines furent retouchées dans les New 52. Il a été condamné non pas pour avoir tenté de découvrir les origines de l’univers, mais pour avoir envoyé les Manhunters détruire le secteur 666. Je rappelle qu’avant cela, la destruction du secteur 666 par les Manhunters était due à un dysfonctionnement dans leur programme.

7. The Tattooed Man

Le Tatoué en français. Ce nom a été porté par 3 personnes. Le premier, et le plus important, fut Abel Tarrant (celui dont vous avez l’image ci-dessus). Apparu en 1963 dans Green Lantern #23, créé par Gardner Fox et Gil Kane, Abel Tarrant est un marin basé à Coast City. Il a été exposé à de mystérieux produits chimiques lui donnant la capacité de créer des objets réels à partir des dessins créés avec ce produit. Il s’est alors tatoué tout un tas de trucs dont il pourrait éventuellement avoir besoin, tel que des haches, canons, bateaux, dragons, et même maison de vacances !

S’il s’est si souvent confronté à Green Lantern, c’est parce que le produit chimique qui sert de base à ses tatouages est jaune, bien que les tatouages en question sont la plupart du temps violets ou bleus. Après avoir rejoint puis quitté l’Injustice Gang, il a été assassiné par un chef mafieux. Mais apparemment, il a survécu, car il est réapparu plus tard dans Green Lantern #2. Avant de se faire tuer par Mirror Master dans Checkmate #7, il a passé quelques années en prison, où il fit la connaissance de celui qui deviendra le deuxième Tatoué : John Oakes, qui est un septième fils d’un septième fils. Il est donc né avec des capacités pour le moins mystiques, ce qui l’aidera à faire prendre vie à ses tatouages.

Le troisième et dernier Tatoué est une création de Geoff Johns et Ethan Van Sciver. Nommé Mark Richard, il est apparu pour la première fois dans Green Lantern #9, paru en 2006, où il est directement confronté à Batman et Green Lantern, avant de rejoindre la Société Secrète des Super-Vilains.

6. Hector Hammond

Hector Hammond est apparu pour la première fois dans Green Lantern #5 en 1961, créé par John Broome et Gil Kane. C’est un génie dans le domaine biologique et mécanique, en plus d’être un excellent stratège. Il est aussi capable de mettre au point des armes surpuissantes. À ses débuts, ce n’est qu’un petit criminel. Durant une de ses fuites, il trouve un fragment de météorite et lui découvre une propriété étonnante : elle accélère la croissance des plantes. Notre bonhomme se demande « et avec les humains ? » et mène une expérience sur quatre scientifiques qu’il a capturés dont voici le résultat : elle améliore l’intelligence, mais substitue toute volonté. Hector n’eut donc aucun mal à les convaincre de travailler pour lui, agrandissant ainsi sa richesse et sa réputation. Et, comme tout vilains, il fut mit en prison, par Hal Jordan. Eh oui, trop de succès tue le succès !

Il réussit néanmoins à s’évader dans Justice League of America #14. Il s’exposa alors volontairement à son fragment, lui conférant des pouvoirs télékinétiques et télépathiques et améliorant grandement son intelligence (on raconte même qu’il serait devenu immortel !), mais détériorant son apparence, à un tel point qu’il ne peut plus marcher lui-même, à cause de sa trop grosse tête.

Par la suite, il intégrera le Royal Flush Gang dans Justice League of America #203, puis la Société Secrète des Super-Vilains dans Infinite Crisis.

Lors de No Fear, on apprend que notre scientifique doit une partie de ses pouvoirs à des expériences que des Krolotéens (des gremlins parlant allemand) ont pratiquées sur lui.

Les origines de Hector Hammond ont été retouchée dans Green Lantern : Secret Origins, où cette fois Hector est un scientifique travaillant pour Carol Ferris. Alors qu’il travaillait sur le vaisseau d’Abin Sur, il fut exposé à des radiations lui conférant ses pouvoirs cités plus haut.

Dans les New 52, Hector a décidé de rendre visite à Superman dans Superman #18.

2. De 5 à 1

5. Star Sapphire

Même si ce personnage n’est actuellement plus considéré comme un « méchant », il faut savoir qu’elle l’a très longtemps été. De même que de tous les personnages cités dans ce dossier, elle est la plus ancienne, puisqu’elle existait même avant Hal Jordan ! La Star Sapphire du Golden Age a été créée par Robert Kanigher et Lee Elias dans All-Flash Comics #32 paru en 1947. C’était une reine venant de la septième dimension, et qui est venue chez nous pour tuer tous les arbres et plantes vertes afin de nous asphyxier. Mais ce personnage est très peu important.

La « vraie » Star Sapphire se nomme Carol Ferris. Le personnage de Carol Ferris est apparue en même temps que Hal Jordan, dans DC Showcase #22, paru en 1959 et écrit et dessiné par respectivement John Broome et Gil Kane. Mais ce n’est qu’en 1962 qu’on l’apercevra dans un costume violet, dans Green Lantern #16. Elle se fait contrôler par une espèce extra-terrestre appelée les Zamarons, qui veulent prouver que l’Homme est inférieur à la Femme, raison pour laquelle elle sera si souvent confronté au guerrier d’émeraude. Elles se souviendront d’ailleurs longtemps de la première rencontre entre Green Lantern et Star Sapphire, qui s’était bien sûr soldée par la défaite de cette dernière.

Lorsque Hal Jordan devint le Spectre, il libéra Carol Ferris de l’emprise des Zamarons. Mais celles-ci n’ont pas dit leur dernier mot. Après une ultime confrontation avec Hal Jordan dans Green Lantern #18, elles décidèrent de créer un Corps basé sur l’amour, Corps qui apparaîtra dans Blackest Night. C’est à ce moment-là que Star Sapphire perdra son statut de méchante.

4. Black Hand

Lors de sa création en 1964 dans Green Lantern #29 par John Broome et Gil Kane, Black Hand n’était pas l’incarnation de la Mort tel que beaucoup le connaissent actuellement. William Hand et né et a grandi à Coastville. Méprisant et méprisé par sa famille, il décida d’entamer une carrière de criminel afin de s’éloigner d’eux. Carrière qui marchera très bien (il ne s’est jamais fait attrapé par la police), même tellement bien qu’il accédera vite au rang de super-vilain. Il s’est donc fait un costume et s’est auto-surnommé « Black Hand« . En prévision d’une inévitable confrontation avec Green Lantern, il a créé l’arme qui le fera connaître : en effet cette arme peut absorber les résidus d’énergie que l’anneau d’Hal Jordan dépose sur les objets avec lesquels il rentre en contact. Une fois « chargée », elle peut s’utiliser comme un anneau de Green Lantern. Mais il finit par prendre sa retraite et ouvre alors un cinéma porno. Retraite qui prendra brusquement fin après que Guy Gardner lui ait rendu visite.

Pendant Green Lantern : Rebirth, William alla chez Oliver Queen alias Green Arrow pour s’emparer d’un anneau de Green Lantern que Oliver gardait juste au cas où. Hélas pour lui, Hal Jordan, qui était à ce moment-là le Spectre, fit son entrée et punit Black Hand en lui amputant la main droite.

Après quelques tests effectués sur lui par les Krolotéens lors de No Fear, Black Hand se réveilla avec de nouveaux pouvoirs.

Ses origines après Infinite Crisis sont radicalement différentes. Le père de William Hand tient une maison funéraire, dont le logo apparaît sur le costume de Black Hand. Dès son plus jeune âge, William développa une fascination pour la mort, avec des tendances nécrophiles. Il entama une carrière de taxidermiste, ce qui posera des problèmes à sa famille après qu’il ait tué et empaillé le chien familial. Il a reçu son arme d’un ennemis du Green Lantern Corps appelé Atrocitus. Lorsque ce dernier arriva sur terre pour tuer William Hand afin d’empêcher la Nuit Noire, Hal Jordan l’arrête, et il perdra l’arme dans la mêlée, arme dont William s’emparera.

Black Hand est l’élément principal de l’event Blackest Night, à la fin duquel il rejoignit la tribu Indigo. Il quittera la tribu dans les New 52, après quoi les Gardiens le trouvèrent, et, après s’en être servi pour tuer Sinestro et Hal Jordan dans Green Lantern Annual #1, l’enfermèrent dans la prison de béton qui fut celle du Premier Lantern. Il fut ramené sur terre par B’dg et Simon Baz, et se désintégra lorsque Hal devint Black Lantern. Il revint dans le numéro du Villains Month qui lui est consacré (Green Lantern #23.3).

3. Les Manhunters

Création de John Englehart et Dick Dillin dans Justice League of America #140 en 1977, les Manhunters étaient les serviteurs des Gardiens de l’univers, avant d’être remplacés par le Green Lantern Corps. Après des milliers d’années de bons et loyaux services, leur programme commença à de moins en moins bien percevoir la différence entre le Bien et le Mal, ce qui se traduisit par leur devise qui passa de « No evil escapes the Manhunters ! » (littéralement : « Aucun méchant n’échappe aux Manhunters ») à « No man escapes the Manhunters ! » (« Personne n’échappe aux Manhunters »).

Les Manhunters se rebellèrent contre les Gardiens après avoir appris que ces derniers étaient sur le point de les désactiver. Mais ils ressortirent perdant de cette rébellion, et une grosse partie d’entre eux furent détruits. Les survivants se cachèrent sur plusieurs planètes et jurèrent de se venger des Gardiens et de leurs nouveaux serviteurs, les Greens Lanterns.

Les survivants se firent alors passer pour des êtres vivants de leurs planète locale, et établirent parfois un véritable culte des Manhunters. L’un d’entre eux aurait même essayé de se faire passer pour le dieux grec Pan. Certains sur Terre se firent même passer pour des superhéros ! L’un d’eux, Paul Kirk, aussi connu sous le nom de… Manhunter, est apparu pour la première fois en 1941 (donc avant l’apparition des Manhunters) dans Action Comics #73, scénarisé et dessiné par Jack Kirby. À l’origine, ce personnage n’était qu’un super héros « classique », et ce n’est que bien plus tard, lorsqu’il se fit capturer par la Société Secrète des Super-Vilains, qu’on apprend qu’il était un Manhunter.

Ils réapparurent dans les New 52 durant Rise of the Third Army, lorsque Atrocitus les utilisa contre leurs créateurs, les Gardiens.

2. Parallax

On aperçu ce lézard jaune pour la première fois en 2004, dans Green Lantern : Rebirth, écrit par Geoff Johns et dessiné par Ethan Van Sciver. Cependant, ce nom est plus ancien. Dans Emerald Twilight, paru en 1994 et écrit par Ron Marz, Hal Jordan perd la raison après la destruction de sa ville natale, Coast City, et décide d’aller sur Oa pour détruire les Gardiens, tuant et récupérant les anneaux de plusieurs Green Lantern que les Gardiens ont envoyés pour l’arrêter, dont Kilowog et Sinestro. Une fois arrivé, il détruisit la Batterie centrale, tuant au passage tous les Gardiens à l’exception de Ganthet. Après cela, il devint un super-vilain et prit le nom de Parallax. Curieux fait : lorsque Kyle Rayner utilise son anneau lors de New Dawn (qui se passe après Emerald Twilight), la faiblesse de l’anneau face à la couleur jaune semble avoir disparu.

Mais Hal Jordan récupérera son statut de héros lors de Final Night, dans lequel il se sacrifie afin de rallumer le soleil. Il devint alors le Spectre afin de trouver la rédemption pour ce qu’il a commis en tant que Parallax.

Lors de Rebirth, on apprend que Parallax était en fait une entité presque aussi vieille que l’univers, représentant la Peur, voyageant de planète en planète afin de mener les civilisations locales à la destruction par la paranoïa. Elle a donc possédé Hal Jordan dans Emerald Twilight et est donc responsable des crimes qu’il a commis.

Après Rebirth, les Gardiens enfermèrent Parallax dans la batterie centrale, et ce dernier fut défini comme la cause de l’inefficacité des anneaux des Green Lantern face à la couleur jaune. Le seul moyen d’outrepasser cette faiblesse est donc de pouvoir surmonter cette grande peur. Lors de la reconstruction du Corps, les Gardiens prirent alors soin de choisir comme membre du Green Lantern Corps des êtres capables de cette prouesse.

Dans les New 52, Sinestro prit le contrôle de Parallax afin de tuer Volthoom durant Wrath of the First Lantern, hélas cela n’aboutira à rien. Il décida alors de tuer tous les Gardiens, à l’exception de Ganthet et Sayd.

1. Sinestro

Bien sûr ! On ne peut pas parler de Green Lantern sans parler de sa Némésis, Sinestro ! Apparu pour la première fois en 1961 dans Green Lantern #7 par John Broome et Gil Kane, Sinestro fut le Green Lantern en charge du secteur 1417. Après avoir reçu son anneau, le pouvoir commença à le corrompre et il établit un régime dictatorial sur sa planète natale, Korugar. Mais les Gardiens, qui faisaient régulièrement des contrôles surprises, constatèrent ce que faisait Sinestro, et le convoquèrent, pour finalement lui retirer son anneau et le bannir dans l’univers d’antimatière de Qward, endroit dont les Gardiens se servent comme prison, où il fit la connaissance des Weaponers, qui lui conçurent son anneau jaune et le renvoyèrent dans notre univers.

Après Millennium, Sinestro, doté d’un pouvoir illimité après avoir mentalement manipulé le Dieu Fou du secteur 3600, assassina des systèmes solaires entiers, et se fit capturer par le Green Lantern Corps, qui décida de le juger et de le condamner à mort. Mais Sinestro réussit à déjouer la mort, en envoyant l’essence de son esprit dans la batterie centrale. Les Gardiens l’y firent sortir lors de Emerald Twilight pour lui demander d’essayer d’arrêter Hal Jordan. Hélas pour lui, Hal le tua en lui tordant le cou.

Par la suite il fut révélé que Hal ne s’était battu que contre une construction des Gardiens qui était manipulée par Sinestro, qui était resté dans la batterie centrale, et qu’il s’en était échappé lorsqu’elle a explosé. Constatant que, malgré ses efforts et les actes de Hal Jordan, la lumière des Green Lantern brillait encore et toujours en la personne de Kyle Rayner, le dernier Green Lantern, il a développé une obsession pour ce dernier.

Il revint lors de Green Lantern : Rebirth, où il se fait arrêter par Hal Jordan. Il réapparut plus tard dans la mini-série Villains United, dans laquelle il capture Lady Quark pour la Société Secrète des Super-Vilains. Plus tard, il fonda un Corps similaire à celui des Green Lantern, Corps qui apparaîtra lors de Sinestro Corps War.

Dans les New 52, après War of the Green Lantern, il est réhabilité en tant que Green Lantern, et il se fit tuer par Black Hand dans Green Lantern Annual #1. Mais il revint durant Wrath of the First Lantern. Il a actuellement droit à sa propre série.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on tumblr
Share on email

Ceci pourrait vous intéresser