Review TV : Constantine, saison 01, épisode 10

Les points positifs :
  • L’histoire de Chas
  • Mark Margolis en Felix Faust
  • Matt Ryan en Constantine
Les points négatifs :
  • Une histoire qui reste un peu floue
  •  Il manque quelque chose
  •  Zed, et sa seule expression faciale

“My family suffered enough because of you.” – Chas


  • Réalisé par Mary Harron  Écrit par Brian Anthony  23 janvier 2015

Déjà dix épisodes derrière nous, le temps passe vite. Trop vite même. Voilà qu’il ne reste plus que trois épisodes avant la fin de la première saison et ça me fait un petit pincement au cœur de savoir qu’on risque de ne plus voir Matt Ryan en John Constantine par la suite si la saison 2 n’est pas officiellement lancée. Mais bon, profitons des épisodes qu’il nous reste, et aujourd’hui on revient sur l’épisode Quid Pro Quo, qui nous a présenté ni plus ni moins que Felix Faust.

J’avais peur que Constantine n’ait cure de la boulette de Zed concernant le moulin et l’intrusion des fanatiques de la Resurrection Crusade, mais en fait non. Il est obligé de protéger à nouveau le moulin pour désorienter d’éventuels futurs visiteurs et lui fait un peu la morale. J’aurais aimé qu’il en face plus, mais bon, déjà il souligne la bêtise de Zed qui n’est franchement pas très futée par moment. Puis ils se rendent compte qu’une goutte de sang s’est “dé-coagulée” (ahahah) sur la carte magique à Brooklyn. Une nouvelle mission pour contrer la Rising Darkness les attend, sauf que cette mission prendra un tournant bien personnel.

En fait, à Brooklyn, une douzaine de personne se retrouve plongée dans le coma, et parmi ces victimes se trouve la fille de Chas. C’est donc autour de ce personnage et de sa famille que va s’articuler l’épisode. On va osciller entre présent et passé avec la présence de flashbacks sur la relation entre Constantine et Chas. C’est intéressant car on apprend comment Chas en est arrivé là, comment sa famille a éclaté, à cause du mage, comment sa vie a basculé. Avoir des personnages secondaires c’est bien, mais les travailler et les rendre toujours plus attachant c’est mieux, et c’est le cas ici avec Chas. On ne peut pas ne pas se prendre d’empathie pour lui, ce n’est pas possible. C’est un dindon de la farce qui fera tout pour expier ‘ses crimes’ qu’il n’a pas commis, mais dont il se sent responsable. Même si cela veut dire passer sa vie à combattre le mal aux côtés de Constantine, en délaissant malheureusement sa famille. Sa femme livre un combat personnel au fil de l’épisode contre Constantine, même si ce dernier fait tout pour sauver la petite fille.

L’âme de la petite fille est extraite du corps physique pour être absorbée par un vilain mage vieillot qui se terre dans un hangar invisible, un mage bien supérieur à Constantine en magie, mais qui au final n’arrive pas à se sauver les miches tout seul, il s’agit de Felix Faust. Il est bien incarné par Mark Margolis. J’imaginais tout à fait Faust comme ça dans la série, avec peut-être un peu plus de folie et d’énergie que le mage en robe de chambre, mais au final, ça colle quand même super bien. Il a même la voix qui va bien, c’est pour dire. L’épisode se tourne donc clairement vers la magie. On ne voit pas de grosse boule d’énergie, de flammes impossible ou autre (on est pas dans Charmed non plus), mais on a droit à plein de sorts par Constantine, et des affrontements ou situations délicates avec des entités diverses. Ces divers passages permettent de recentrer un peu la série pour ne pas penser que Constantine est un mage raté avec un peu de magie. Non, la magie il connaît, mais il faut juste attendre que le monsieur se réveille. MAIS ! Là où l’épisode est devenu vraiment intéressant, c’est que Constantine n’est pas le héros, c’est bien Chas. Il risque le tout pour le tout, fait son histoire à sa manière, et ça paie bien. On a droit à de l’émotion, de la violence, du suicidaire, de la colère, bref, un père qui veut récupérer son enfant (ça ne vous rappelle rien ?).

À côté de ça, l’histoire reste quand même bizarre, car sans le côté personnel avec Chas, elle semble bien plate, et bien loin de la trame principale. En fait, on nous a aguiché lors du précédent épisode avec pour rien puisqu’on ne s’y attarde pas ici, c’est dommage. Pour compléter cette impression, on a Zed qui, même si je l’aime beaucoup, a quasiment la même expression du début à la fin, cette espèce de moue de tristesse et de peur mêlée à l’étonnement. Et là, c’est franchement pénible. Jusqu’à son excès de zèle qui lui fera perdre la tête et la conduira à faire des révélations personnelles qui allègeront d’une certaine façon Constantine lors de la scène finale.

Cet épisode est donc assez bizarre à mes yeux, il s’est laissé regardé, j’ai même trouvé pas mal de passages sympathiques, j’ai beaucoup aimé les scènes avec Chas et son rôle, mais dans le fond, l’épisode de la semaine dernière surpasse celui-ci et de loin. J’ai l’impression qu’on est revenu aux premiers épisodes, mais avec pas mal de magie en plus. 


UN DEUXIÈME AVIS C’EST BIEN AUSSI !!

Voilà un épisode avec une intrigue plutôt simple, Chas, aidé de Constantine, va tenter de sauver l’âme de sa fille, mais dans lequel il se passe quantité de choses. Le thème général tourne autour de la famille et on en découvre, au travers de flashbacks, un peu plus sur la vie de Chas. D’où lui vient cette capacité à ne mourir que temporairement, quelle est sa situation avec sa femme et sa fille et qu’est-ce qu’il fiche avec Constantine. On pourrait regretter la situation familiale de Chas qui va puiser un peu dans les clichés mais, heureusement, l’épisode n’est pas focalisé uniquement là-dessus.

Les autres personnages sont moins mis en avant que d’habitude mais restent impliqués dans cette affaire. Toujours pour l’aspect famille, Zed évoque son père assez brièvement ainsi que, plus tard, la mère de Constantine sans pour autant développer ces sujets mais ils permettront, je l’espère, un développement plus tard dans la série. Au final un épisode un peu à part, mais pas inintéressant pour autant.

– MadAsAHatter

5 Commentaires

  1. J’ai bien aimé ce côté “non-dits”, l’aura de mystère qui plane à différents niveaux dans l’épisode !
    Matt Ryan est toujours au top, et je ne suis pas surpris par l’excellente prestation de Mark Margolis en Felix Faust ! Ce gars est né pour jouer les salopards !
    Chas aussi a bien tenu le show. Il réussit à faire passer beaucoup de choses rien que par sa gestuelle, et bien qu’il ait une apparence de M. tout le monde, on parvient facilement à ressentir le petit truc en plus qui le rend si différent, à part ! Très bonne performance !
    En lui-même, l’épisode était plutôt réussi, avec beaucoup de révélations, ça fait plaisir !
    Il ne reste plus qu’à espérer une deuxième saison…
    Autrement, Harley, il y a un truc que je n’ai pas compris. Quand tu parles d’un père qui veut récupérer son enfant, tu penses à qui ? Batman, peut-être ?

  2. épisode sympa , par contre “felix faust” ok on nous vend le super ennemi et le gars meurt comme un vie con ….a part sa épisode sympa par contre la saison 1 ne devait pas amener zatana ? car avec plus que 3 épisode…

  3. Episode sympathique, légèrement moins bien que les précédents épisodes à mes yeux, les clichés avec la femme de Chas et la bataille contre Calibraxis étaient de trop. Vraiment triste qu’il reste aussi peu d’épisodes à venir. Merci pour votre critique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.