Ah, quelle joie de vous retrouver les amis sur un nouveau showcase. Vu que j’ai été sage pendant un moment et que j’ai arrêté de prendre la tête à tout le monde avec My Little Pony dans les bureaux, Freytaw m’a fait un joli cadeau. Il a dit qu’à partir de maintenant ce serait à moi de choisir les numéros pour les showcases. Il a donné une jolie clé dorée et m’a dit “Dorénavant tout repose sur toi, je compte sur toi”. Je me suis dit que c’était super cool mais qu’il fallait que je lui fasse honneur. Alors je me suis rendue dans nos archives avec en tête de faire un petit planning tout ça. Sauf que… Une fois arrivée seule dans cette immense pièce qui sent la poussière, avec des caissons particuliers pour les très vieux numéros (comment ça j’en fais trop ?), je me suis sentie seule. D’habitude c’est Freytaw et Skeets qui me collaient d’office un numéro sous le nez, là, je ne suis qu’une petite chose qui doit fouiner pour trouver des numéros pour tout le monde, à présenter, tout ça, et j’ai eu la pression, la grosse pression avec une envie de partir en courant, (peut-être aussi car j’ai cru discerner une ombre étrange à l’autre bout de la pièce). Mais toujours est-il que j’ai dû faire un premier choix. Prise de cours et de panique, j’ai lâché un vif d’or apprivoisé par Corentin volé dans son tiroir secret en lui soufflant “trouve moi quelque chose qui me correspond, et qui est original et qui est en rapport avec le 29”, et voilà qu’il s’est arrêté devant la partie consacrée à Outsiders.


Voici donc ce premier choix, Outsiders #29 (parce qu’on est le 29 janvier huhu), avec dedans des vampires, du sang, du gothique, et tout plein de trucs tout sales. C’est bien, ce petit vif d’or va m’être utile je sens ! Ce numéro Outsiders #29 date de 2010, écrit par Monsieur Dan Didio, illustré par Tanya Horie, Jonathan Glapion, Philip Tan, avec Michael Babinski et Jonathan Glapion à l’encrage.

Le numéro nommé Reflections commence avec Mr. Winer, un designer de haute couture qui se fait une joie de rencontrer Lia Briggs pour sa nouvelle collection de vêtements. Sauf que cette Lia Briggs a décidé de faire autre chose que de simplement porter les créations de Winer, elle se fait son propre costume sur mesure. Cette Lia Briggs sait ce qu’elle veut. Elle veut être entourée de personnalité importantes, de beauté, et non pas de personnes ennuyeuses. Elle est accompagnée par toute une équipe à ses petits soin. Et lorsqu’elle s’apprête à se mettre nue, les rideaux de son appartement sont tirés mais un être observe depuis le toit d’en face. Sauf que l’on rentre directement dans les faits : un chasseur de vampire qui chasse un vampire qui chasse des vampires. Oui pas si facile.

On retrouve ensuite Tatsu et Roy en Markovie. On revient rapidement sur le lien entre Tatsu et le roi Brion de Markovie. La romance entre Tatsu et Roy est mise à mal car ce dernier doit partir, mais elle ne le suivra pas. Elle ne le peut pas. On revient même sur la perte de son mari et son fils.

On revient à l’histoire de Lia Briggs, qui fait une entrée remarquer en boîte de nuit, en évoquant la fille misérable qu’elle était avant, tout hautaine et prétentieuse qu’elle est. Jusqu’à l’arrivée de Stake, le vampire croisé plus haut qui l’espionner. Après quelques réflexions douteuses, un combat s’engage entre Lia et Stake, tous deux qui sont au final des vampires. Un combat assez rude, car madame possède des pouvoirs psychiques. Puis on fait un petit détour par Long Island pour retrouver Lia qui s’est sauvée du combat et après avoir flirté avec ce vampire blondinet finit par le tuer d’un pieu dans le coeur, la vampire qui chasse les vampires, après avoir appris quelques informations sur elle.

Pour finir, on se retrouve dans un bar, avec un homme qui écoute les informations et se rend compte que Lia Briggs est sur le point de retourner en Markovia. Cet homme n’a plus rien à perdre, mais alors qu’il se fait jeter dehors, une main mystérieuse, lui offre une corne qui va changer sa vie, cet homme est Harold Winer.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.