Review TV : Arrow – Saison 3, épisode 10

Les points positifs :
  • Un changement de dynamique
  • Une direction intéressante
  • John Barrowman dans son rôle
Les points négatifs :
  • Trop de pétards mouillés
  • Felicity Smoak
  • Des effets un peu cheap

“The Demon Head does not take prisoners.  ” – Malcolm Merlyn


  • Réalisé par Glen Winter  Écrit par Marc Guggenheim, Erik Oleson – 22 janvier 2015

Hier on avait droit au retour de The Flash, aujourd’hui c’est celui d’Arrow. Ce retour se fait-il avec autant de panache ? Est-ce qu’on a droit à plein de surprises ? Je dirais que oui, mais que pas mal d’événements ne sont que des pétards mouillés. Et c’est agaçant de voir que cette série continue de faire les choses à moitié. Mais bon, il y a quand même de bonnes choses à garder.

Tout d’abord le dernier épisode nous promettait une toute nouvelle dynamique pour les membres de l’Arrowcave, et du coup, c’est ce que j’attendais le plus avec l’arrivée d’un nouveau personnage en costume. Cette dynamique roule plutôt bien, même si c’est un peu hésitant, avec quelques ratés, quelques touches d’humour, un Arsenal qui s’en donne à coeur joie. J’aime beaucoup voir ces personnages secondaires prendre leur envol un peu comme dans The Flash hier, sauf qu’ici ils n’ont pas vraiment le choix. C’est ce genre de scène que j’attendais, pour ne pas montrer que seul Arrow en a dans le petit slip, mais que Diggle et Roy peuvent aussi être des justiciers efficaces. Et puis franchement, le retour de Blarrow quoi ! S’il vous plait ! Mais vous vous doutez bien que dans Arrow quand quelque chose fonctionne, il faut le faire capoter. Et ici, c’est Felicity qui s’en chargera. Et franchement, ça m’a beaucoup agacé.

D’un côté on a des teigneux, ils en veulent, tout ça, et puis de l’autre on a Felicity qui se laisse porter par le courant tel un poisson malade avec les yeux embués pendant tout l’épisode. Alors oui, elle a une vie difficile, oui elle n’assume pas et ne digère pas ce qu’il se passe, mais quand même ! Ses allers-retours entre ses deux jobs, ses yeux de chiens battus, ses crises de colère non crédibles car on ne sent pas vraiment la colère, et puis ses caprices, j’ai du mal. Tout le monde est dans le même panier, mais non, pas elle, elle joue le petit chef en colère. Je la comprends, mais franchement, ce n’est pas du tout agréable de la voir comme ça pendant tout un épisode. Surtout qu’on a droit à quasiment toutes les scènes en double avec les doubles colères et doubles tristesses entre ses deux jobs : doublement pénible. En plus, si tu veux tenir tête à Malcolm Merlyn, fait le avec un aplomb qui ferait trembler la muraille de Chine, crie, frappe, lâche toi, reste pas juste à hausser un peu la voix. C’est dommage, j’aurais vraiment voulu voir un échange qui fuse, une envolée douloureuse qui m’aurait fait mal à moi aussi, mais non, c’est trop plat.

Par contre, l’épisode qui s’annonçait émouvant ne l’est pas tellement pour ma part, j’ai beaucoup aimé la présence de Laurel, ses paroles, son optimisme. Thea est toute aussi intéressante bien que peu présente, et puis avec super papa, elle s’en sort bien. J’aime bien la relation entre les deux dans cet épisode. Oui, c’est le monde à l’envers je prends partie pour Laurel et Thea qui d’habitude m’exaspèrent un peu. Puis on a droit à l’histoire du méchant, le fameux Brick qui va venir mettre la pagaille, mais vraiment la grosse grosse pagaille dans les Glades sur les prochains épisodes. Celui-ci n’était qu’une entrée en matière, et j’aime bien le personnage jusqu’à présent. Il est imposant, rude, crédible, j’aime les méchants qui font réellement méchant et pervers. J’ai hâte de voir la suite.

Passons aux côtés pétards mouillés. Bon déjà Laurel, là c’est une grosse blague. Son arrivée en costume je l’attendais depuis tellement longtemps que voir juste quelques petites secondes m’a pas mal blasé. C’était très décevant, surtout que j’ai attendu ce moment pendant tout l’épisode. Ensuite, l’histoire principale est un gros pétard mouillé, on s’en doutait, mais bon il y a des limites à ne pas dépasser pour rester crédible, ici ce n’est pas le cas. C’est rageant, et puis en plus, c’était prévisible donc pas la peine de nous le mettre sous le nez de manière aussi grosse. Tu prévois un plot plutôt intéressant mais tu le fous en l’air dès que tu peux en ne tenant pas tes promesses. Encore pire que certaines histoires de comics. Et puis les effets spéciaux ? Comparé à The Flash (oui c’est pas bien les comparaisons je sais), ça fait cheap. Les effets sont un peu trop gros, mal utilisés, c’est dommage. C’est pas parce que Flash marche mieux qu’il faut lui donner tous les moyens, gardez-en un peu pour Arrow, il y a des gens qui aiment toujours Arrow et regardent, nom d’un chien.

En bref, l’utilisation des personnages dans cet épisode est intéressante, on a droit à une belle envolée de Roy Harper, une histoire qui se corse côté vilain, une histoire qui tombe un peu à l’eau côté gentils. Mais à part quelques défauts récurrents, ça reste un épisode de reprise très sympathique car il promet une suite des plus intéressantes. 


UN DEUXIÈME AVIS C’EST BIEN AUSSI !!

Bien étrange épisode que celui de cette semaine. Oliver, laissé pour mort au fond d’un ravin, doit voir Starling City évoluer sans lui, et son équipe tenter de combler le vide en attendant son retour, sans parvenir à accepter l’idée de son décès. Beaucoup de choses vont bien dans cet épisode : enfin, on commence à tenir certaines promesses. Rattacher les flashbacks assez décevants de cette saison 3 à l’intrigue principale, introduire d’autres pans du DCU (Atom avance sur son costume, Laurel fait un bond en avant vers son nouveau statut annoncé il y a un moment déjà, et même Katana est enfin mise en scène, brièvement). Un petit coup d’accélérateur plutôt bienvenu, noyé sous quelques larmes un poil factices et des effets pas toujours réussis. Mais la série avance, et l’épisode joue bien son rôle de remise en scène et de créateur d’enjeux pour la seconde moitié de saison.

Parenthèse sur la présence de Vinnie Jones (“Avi ! Remonte tes chaussettes !”), toujours excellent en vilain caricatural armé d’une carrure de brute épaisse et d’un accent des bas-fonds londoniens, enfin un vilain de longue haleine dans une troisième saison où manque désespérément une némésis crédible pour donner corps à la matière super-héroïque. Gageons qu’Arrow reviendra (avec Katanna ?) tout bientôt et que le niveau se relèvera de lui même vers la série qui a, pendant deux ans au moins, réussi à galvanniser les fans de comics et un public plus large vers les séries CW. En attendant qu’Atom ait sa propre série, parce que Brandon Routh, quoi. En fait. Tout bêtement.

– Corentin

38 Commentaires

  1. Je trouve Felicity de moins en moins intéressante à l’inverse de Laurel (ils on échangé leurs rôle niveau “pleurnicharde”).
    J’ai trouvé l’épisode plutôt bon, j’espère une autre histoire pour Oliver que celle là un peu facile .

  2. Mitigé pour cet épisode, Felicity était nulle, l’actrice jouait très mal, on y croyait pas. Cet épisode est comme beaucoup d’autres, un énorme potentiel qui coule dans un fouillis et cafouillage. Roy aurait très bien pu s’affirmer beaucoup plus, il est le 2nd du Arrow qu’il assume et montre qu’il peut assumer le rôle sans s’écraser en permanence. Il y a trop d’intrigues en même temps, l’équipe d’Arrow, Malcolm et sa fille, Atom en préparation, Laurel ( peu crédible dans le costume pour le moment ), Oliver sauvé, le passé d’Oliver … Trop de choses … Il faut arrêter d’avoir ce besoin de montrer un peu de tout dans chaque épisode et faire que un épisode soit plus focus sur un sujet ou deux et on explore l’autre sujet dans l’épisode suivant. Arrow a grandement dégradé quand justement il y eu trop de personnages et trop d’intrigues en même temps. Dommage, c’est dommage on a tout pour couper le fromage mais on continue avec l’ongle.

  3. Carrément déçu par le retour d’Oliver. Le fan art du puits de Lazare commenté par Stephen Amell m’avait vendu du rêve, et là ça fait plouf. J’espère qu’ils vont en montrer un peu plus dans le prochain épisode.

  4. Très déçu par cet épisode … Il m’a paru super vide ! Je suis pas du tout une groupie d’Olivier queen mais il faut reconnaître qu’un épisode quasiment sans lui c’est vraiment sans intérêt. Ceci dit la fin entrevoit de belle choses !

  5. C’est bien ce que je pensais Felicity me constipe de plus en plus et Laurel est de plus en plus génial. Episode tres interessant sinon, j’ai eu beaucoup de plaisir a voir la team arrow sans oliver évoluer ce soir, Diggle est inconstestablement un excelllent element ajouté a l’univers de G.A, il manque plus que Roy pose un peu sa “bourse” sur la table et un peu plus de B.A la prochaine fois, sa change du schéma habituelle et pour ça c’est interessant.

  6. J’ai pas trop accroché non plus, à part Merlyn et Ray Palmer le reste c’est sans plus.

    Felicity sérieusement… je l’ai adoré pendant deux saisons mais là dans le rôle de pleurnicheuse c’est gavant, la fille surdouée qui à même été dans le viseur du génial Dr Wells passe son temps à pleurer… J’espère qu’elle va se reprendre notamment aux cotés de Ray parce que à coté d’Oliver c’est devenu une pleureuse.

    Sinon aucune crédibilité pour la chute d’Oliver, vu la hauteur il aurait du s’explosé mais là à part les blessures de Ras il y a rien d’autre.

    Pour Laurel elle prends de la hauteur et ça c’est un bon point ça relevé le reste avec Ray.

  7. Par pitié je vous en supplie virez moi madame felicity “je ne sait pas ce que je fait la” jones !!!!

    C’est juste plus possible a un tel point que je n’ai même plus envie de regarder la série,on dirait que tout est centré autour de son personnage uniquement,qu’il n’y a qu’elle qui a “perdue” Oliver.
    Et le fait qu’elle est aussi “perdue” une amie il y a deux mois en l’occurrence Sarah genre je la connais depuis toujours alors que tu la connaissait a peine sérieux.
    Sinon c’est dommage parce que le reste part plutôt bien et qu’on aurait hâte de voir la suite si il n’y avait pas madame je suis aussi bonne actrice qu’un espadon avec un arc.
    Sur ce désolé pour le coup de gueule mais ça me démanger bonne soirée DC planet.

  8. Super épisode de reprise !
    J’ai beaucoup aimé le méchant et l’association Roy/Diggle. J’ai trouvé Felicity un peu moins chiante que d’habitude (ou du moins c’était plus légitime pour une fois). J’espère qu’avec cette histoire elle va se retirer ou du moins disparaître un temps et au mieux se faire tuer ! Pitié que quelqu’un l’achève, elle souffre :-D
    Le reste promet beaucoup, j’attends impatiemment la suite !

  9. Moi j’ai bien aimé l’épisode et j’apprécie la présence de Bullet-tooth Tony, il a vraiment une tête incroyable! Après Felicity est à brûler mais bon, ça change pas de d’habitude :)

  10. J’ai passé un très bon moment avec cette reprise ! ^^
    Pour moi, le seul défaut, ce fut le cas du sauvetage de Queen. Mais c’est surtout de la déception, parce que j’attendais vraiment un puits de Lazare ! Maintenant, ça ne m’a pas dérangé outre mesure. On sait pertinemment que les puits de Lazare existent (la réflexion de Ra’s sur le fait qu’on ne l’a pas défié depuis 60 ou 80 ans est suffisamment éloquente), et puis bon, ça permet de mettre les flashbacks plus en avant, et c’est très bien comme ça. Bref, déçu mais pas dégoûté!
    Pour Felicity, c’est un personnage habituellement très lumineux, elle a quand même le droit de déprimer le temps d’un épisode, non ? Et puis c’est la seule à le faire ici, ça n’alourdit pas l’intrigue.
    D’ailleurs, il se passe beaucoup de choses et pourtant ça reste très fluide, très compréhensible! C’est à mes yeux la plus grande qualité de cet épisode, preuve d’une très bonne écriture!
    Et puis enfin, Harper a de la présence, Diggle une grosse scène de baston, et Brick, mec, Brick! ^^

  11. SPOILERS
    Points positifs :
    – Diggle et Roy.
    – Des flashbacks corrects.

    Points négatifs :
    – Ollie a survécu à ça ?!
    – Felicity déconne trop.
    – Malcolm toujours vivant.
    – Laurel est devenue ce que je craignais.

    Bilan : épisode moyen.

  12. par contre cet épisode conclut définitivement le fait que arrow n’est plus une série basé ” réaliste” comme elle devait l’être

    – brick se prend une balle dans la tête
    – oliver est mort puis ressuscité

    adieu le arrow basé dans la réalité du coup maintenant ils peuvent faire n’importe quoi si ils en ont envie ^^

  13. SPOIL

    Pers j’adore le fait que peu importe à quel point t’en prends plein la gueule, il suffit d’une petite plante chinoise, ou un petit baume spécial pour guérir ^^ flèche dans l’épaule ? Une petite plante mâchouillée par là. Une plaie par arme blanche qui te traverse de part en part, accompagnée de plusieurs fracture (dont une possible au larynx) ? Un remède miracle accompagné de pansements par ici ^^

    • Qui te dit que c’est une plante qui la soignier ? on ne sait rien pour l’instant, et à ce qui me semble, ce cher heu… Jacky Chan (c’est quoi encore son nom ? Maseo ?…enfin, bref) à bien dit “je l’ai amener (tatsu) pour qu’elle te ramener à la vie”… à moins que pour lui, blesser = mort et soigner = ramener à la vie…

  14. Bon…que dire si ce n’est que je suis déçu par cet épisode…
    Flash (je sais aussi que c’est pas bien de comparer mais là on peut car c’est le même univers, la même chaine et les mêmes personnes qui sont aux manettes) a réussi un retour de toute beauté, punchy, cohérent (par rapport à lui même) et avec des personnages toujours aussi charismatiques.
    Là on à droit presque au minimum syndical, une Felicity (que j’aimais bien en saisons 1 et 2) pleurnicharde et mièvre au possible, un Roy badass mais pas assez montré ou exploité et un Diggle….useless ou presque (ce qu’il est depuis un certain temps).
    On à aussi droit à une écriture assez brouillonne j’ai trouvé, ou alors c’est le montage qui donne cette impression avoir le présent Starling, le passé Japon et le présent Tibet mélangé, même si on s’y retrouve ça fait bordel.Du coup on se concentre sur personne et l’action (tant scénaristique que physique) se ramolli beaucoup trop.
    Laurel en Black Canary ok mais son apparition est :
    1- noyée dans tout le reste
    2- franchement assez wtf
    Du coup déception.
    Brik est plutôt pas mal et l’acteur s’en sort très bien je trouve (c’est assez marrant de le voir hier soir dans Arrow en bon gros méchant et ce matin ridiculisé dans Galavant ^^).
    Le bon point c’est qu’il n’est pas bâclé en un épisode en tant que freak of the week, ça va permettre d’avoir un bad guy digne de ce nom jusqu’à la fin de la saison (ou plus ?).
    En tant que fan de Barrowman, là j’ai pas été déçu même si c’est assez cliché et son rapport à Thea très bien rendu.A moitié père/fille et maître/élève sans répit.
    On à aussi droit à un Palmer sobre ce coup-ci et c’est pas si mal car ça lui évite de tomber dans ‘le clown’ de l’épisode.
    Au niveau histoire, franchement c’est un peu gros cette histoire de “résurrection” même pour un comics ça passerait pas vraiment…sauf peut être en montrant qu’Oliver est pas mort mais pas loin (hallucinations ? pensées ? battements de cœur qui ralentissent ? je sais pas).
    Katana est douée pour soigner les blessures ok, mais là avec un mec transpercé par une épée (Ras’ il sait pas viser le cœur ???), la trachée écrasée et une chute de plusieurs centaines de mètres je lui tire mon chapeau à la japonaise ainsi qu’à ses plantes…J’espère qu’on va avoir droit à une vraie explication type flahback où on la voit le balancer dans le Puis de Lazare par ce que bon….
    Par contre niveau effets spéciaux, ça ne m’a pas particulièrement choqué car j’en attend rien dans Arrow (contrairement au speedster). Les scènes au Tibet puent toujours autant le studio que dans l’épisode précédent et les acrobaties de Roy sont risibles (contrairement à ce qu’on à pu voir jusqu’ici) surtout dans la scène des tuyaux de l’entrepôt.
    En bref déçu et y a intérêt que les scénaristes ne laissent pas tomber Arrow qualitativement au profit de Flash, ça serait très décevant.

    • alors je l’ ai déja dit des dizaine de fois mais en tant que fan de comics tu dois le savoir aussi le puits de lazare ne ressuscite pas les gens .On parle d’un oliver qui est “mort” et non blessé , il est mort et il est revenu a la vie . Le puits ne fait pas sa , et si il se serve du puits ( ce qui a été démenti) dans ce but la sa serait un peu scandaleux a mon avis

      • ça je le sais bien que le Puits de Lazare ressuscite pas, justement c’est où je voulais en venir (j’ai pas été clair désolé).
        La grosse incohérence c’est qu’il n’est pas mort vu tout ce qu’il s’est pris dans la face.
        Donc si ils le collent dans le puits en disant qu’il ressuscite, ça va gueuler dans les chaumières, si il est que blessé c’est juste énorme de WTF, si c’est les herbes c’est WTF ou alors il est ressuscité par quelqu’un (par Katana c’est juste WTF aussi) va falloir trouver qui….et qu’ils nous fassent pas le coup du ‘nan mais il a euh le Mirakuru dans le sang, il est increvable ou sa résistance a été augmentée un truc du genre…pitié….

        • okok ben de toute facon c’est un peu WTF quand même , c’est vrai que j’y ai pensé aussi genre avant le combat il c’est fait une dose mirakuru mais a mon avis sa a un rapport avec le flashback chinois ou il sont en fait tous japonais ^^

        • après si on a bien tous compris il est mort et ressuscité , c’est déjà un WTF sans savoir comment ^^

          • Une adaptation n’est pas obliger d’être fidèle à 100%; donc peut-être que dans Arrow, le puits de Lazare “peut” résusciter les mort, dans Arkham City; Ra’s meurt et pourtant quand tu revient sur les lieu du crime, son corps a disparu (Batou dit lui même qu’il reviendra), dans l’animé Under the mask of Red Hood; Jason Todd résuscite grâce au puit et même dans un certains comics (la Tour de Babel, il me semble); Talia ce fait tuer par Nyssa à plusieurs reprise et à chaque fois balancer dans le puit, ectr

    • par contre si il est juste blesser mai encore vivant ( ce qui est impossible vu les circonstance et surtout la méga chute ) et que la le puits est utiliser ok

  15. Lorsque je lis les autres commentaires, je me demande pourquoi les gens regardent cette série. Il n’y a que critiques, enfin pratiquement. Pour ma part, je ne compare pas The Flash et Arrow, c’est très différent.
    J’ai aimé cet épisode, comme beaucoup d’autres, mais j’aurais préféré qu’il y ait Arrow, sans lui, ce n’est plus Arrow, et le fait qu’il soit vivant après sa chute et le coup fatal de Raz Al Ghul, ne doit pas nous faire oublier que c’est du DC Comic, les héros ne peuvent pas mourir. Tant pis pour le puit de Lazare, on sait qui a sauvé Oliver, Maseo que j’ai toujours apprécié dans les flashbacks.
    Quant à Félicity, il faudrait qu’elle sache où elle va, Oliver ? Ray Palmer ? elle ne sait vraiment pas ce qu’elle veut, mais qu’elle pleure, c’est normal….
    Beaucoup d’émotions de la part de Diggle également dont il ressort une profonde amitié envers Oliver, Merlyn toujours aussi détestable, je le tuerais avec plaisir !! Quant aux méchants, ils sont à la hauteur de leur rôle, de plus en plus méchants !
    En bref, j’attends avec impatiente le prochain épisode qui sera tout aussi bon.

    • Moi j’aime la série et j’ai aimé l’épisode, je regrette juste la direction qu’ils font prendre à Felicity et la résolution un peu facile du problème d’Oliver

    • Il y a une critique positive et négative, et c’est tant mieux.
      Si une série n’apprend pas de ses erreurs, ça peut devenir moins intéressant à suivre.

  16. J’ai apprécié une bonne partie de l’épisode mais le gros point noir vient de Felicity qui d’habitude ne me dérange mais elle avait ici un rôle qui joue la carte de la fausse femme forte qui craque et pour basculer en femme en dépression qui casse les couilles a tout le monde.

    En opposition depuis le milieu de la saison 2 j’ai de l’espoir en Laurel et cette saison me le confirme encore, son apparition en Black Canary est un peu mole mais en tant que Laurel elle dépasse les non attentes que j’ai a son égard, j’ai hâte de découvrir l’évolution de Laurel / BC.

    Roy Harper, le titre du personnage de cet épisode lui revient, comme j’ai pu lire avant moi, il endosse son rôle de Arrow 2.0 il a le courage et la determination. Brik et son plan machiavélique m’interesse beaucoup aussi.

    Alors suite à mon 1er visionnage de The Flash puis de Arrow j’ai eu un peu de mal avec la timeline de Arrow alors que celle de The Flash est clair; mais avec un 2em visionnage et réflexion j’en tire la conclusion.

    Dans The Flash dans l’épisode 10 il y a eu environ 1 mois depuis les événements de l’épisode 9.

    Dans Arrow je pense que l’intégralité de l’épisode 10 se passe 4-5 jours après le combat mais que la scène finale avec Oliver ce passe vraiment plus tard ( comme un 1 mois après pour se remettre raccord The Flash ) et que nous aurons peut être une longue explication sur la résurrection miraculeuse de notre héros ( donc il y a encore des chances d’avoir un retour par le puit de Lazarre. )

  17. Les gars, calmez vous, c’est juste une série TV hein. On devrait plutôt être content qu’il y ait des qualités au lieu de bitcher parce que ce n’est jamais assez bien.
    Si vous n’accrochez plus, vous pouvez sauter la saison et attendre la prochaine, ou retourner lire des comics, vu que là, il y a 75 ans de parution sans Felicity ni montage biaisé ni problème de cohérence global. Ou alors vous accepteez que c’est la CW, et que ça aura toujours les mêmes putain de défauts.

    • Oui on aime la série, mais on va pas non plus se taire quand un élément nous déplait.
      Et l’excuse de la série TV ou du CW ne marche pas à chaque fois.

      • Ben en fiat si, puisque c’est à chaque fois une série TV de la CW. Je suis désolé mais c’est les mêmes défauts depuis la saison 1. Il vous a peut être fallu plus de temps pour vous en apercevoir, mais Huntress dans la première saison, Firefly, Oliver qui se plante sa propre flèche pour tuer Merlyn (qui revient en vie lui aussi alors qu’il devrait être mort), etc, etc, etc.
        Essayez juste de comprendre que c’est une série TV codifiée. On ne va pas tuer le héros, il y aura toujours des scènes gnangnan à base de larmes et de notes de piano, des triangles amoureux, des cliffhangers what the fuck. C’est comme ça depuis le début, cet épisode remplit la même promesse des qualités habituelles et des défauts habituels depuis le lancement de la série.

        • Pour le coup, je suis assez d’accord avec Corentin.
          J’ai aussi l’impression que la série s’en prend plein la tronche depuis l’arrivée de Flash. Il y a effectivement les mêmes défauts que dans les premières saisons, mais les qualités sont aussi présentes, et même bien plus nombreuses qu’avant. Et cet épisode en a fait une parfaite démonstration !

          • Ah mais je vois pas l’intérêt de comparer Flash et Arrow.
            A la limite, comparer le même nombre d’épisodes de la saison 1 de Arrow aux épisodes de Flash.

  18. je trouve perso que cette série à un problème principal : le triangle amoureux qui est la chose la plus chiante que l’on peut retrouver dans une série, dans la saison 1 , Tommy,Laurel et Oliver , et dans la saison 3 , Oliver , Felicity et Ray . La saison 2 était très bien car en plus d’un méchant captivant dans les flashback et dans le présent , on avais pas à souffrir d’une amourette trop longue à s’installer et de pleurnicherie à chaque épisode .

    • Oliver, Slade, Shado. Et Oliver, Laurel, Dinah, puis Oliver, Felicity, Dinah. Non, je vous dit, ça n’a jamais été différent ^^

      • En fait les mecs de chez CW sont des gros frustrés du coeur, qui se sont fait cocu et du coup ils se vengent sur leurs personnages en leur donnant des vies amoureuses de m****

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.