Injustice Année Un Tome 2
Les points positifs :
  • Continue sur sa bonne lancée
  • Une peu plus de subtilité
  • Harley et Lobo au top !
Les points négatifs :
  • Dessins toujours un peu décevants par moment
  • L’effet de surprise joue un peu moins
  • La suite n’est toujours pas annoncée !

« Quoi ? Superman serait un enfant effrayé ? » – Lex Luthor


  • Scénario : Tom TaylorDessin : Mike S. Miller, Bruno Redondo, Jheremy Raapack, Tom Derenick, Kevi Maguire, Neil Googe, Alejandro – Couleur : Rosemary Cheetham, Alejandro Rodriguez, David Lopez, Santi Casas, Sergi Erra, Fran Vasquez

Après un premier tome aussi inattendu que bien reçu par mes soins comme par les lecteurs de ce site (si j’en crois vos commentaires), le deuxième arrive dans nos petites mains fébrile, alors cet ouvrage va-t-il continuer dans la même veine qualitative, décevoir, ou (aussi improbable que cela puisse paraître) faire mieux ?

Si dans le premier tome on sent l’opposition entre Batman et Superman monter, les événements tragiques à la fin de celui ci marquent un tournant dans cette confrontation. Car dans ce deuxième tome, c’est plutôt de guerre qu’il faut parler, mais pas une guerre franche, plutôt une guérilla larvée menée par Batman et ses troupes pour faire douter leurs adversaires. Adversaires qui on reçu le renfort d’un ami de Superman : Lex Luthor, qui amène une dimension tactique et cérébrale, là ou l’affect et la brutalité pure était plutôt de mise. Mais dans leurs camps respectifs le doute s’installe, d’un côté on s’interroge sur l’autoritarisme de Batman, de l’autre la brutalité toujours plus grande et les techniques mises en œuvre par le Kryptonien sèment le doute. Chaque camp semble avoir ses moments de triomphes et ses défaites parfois cuisantes, tandis que la liste des héros tombés au champs d’honneur ne cesse de s’allonger…

Injustice Année Un Tome 2

Toujours aussi peu de manichéisme dans ce tome, si on s’attendant à trouver un Superman antipathique et un Batman héroïque, comme dans la réalité de toute guerre les choses ne sont pas aussi claires. Et c’est ce qui participe vraiment au réalisme de la chose. On se trouve parfois mal à l’aise de prendre fait et cause pour le Chevalier Noir. C’est un tome sombre, voire très sombre qui se lit avec les sourcils froncés, tellement il est plein de tension et de drame à une exception près, et c’est notable, celle de l’Annual qui se trouve aux environs de la moitié de l’histoire.  Si ce dernier s’imbrique bien dans l’histoire,  il permet une respiration comique dans cette océan de noirceur. Il met en effet en scène Harley Quinn aux prise avec Lobo avec en guest stars Green Arrow et Black Canary. C’est une Harley Quinn pleine de drôlerie (et toujours avec sa fausse moustache) qui manipule un Lobo toujours aussi bourrin mais vraiment complètement idiot, sur fond de tension dans le couple Queen/Lance à propos de la détention de l’ex de Mr J. dans la Arrow Cave (quel nom ridicule). C’est drôle, ça marche bien et la conclusion est à mourir de rire. Cet interlude à peine terminé on retombe dans l’ambiance pesante de l’histoire mais l’esprit bien plus léger grâce à ce passage qui est foutrement bien écrit !

Injustice Année Un Tome 2

Cette alternance de moment grave et plus léger aussi bien maîtrisé signe, à mon sens, la caractéristique d’un grand scénario. Et, preuve supplémentaire que Tom Taylor a fait un grand boulot, on lit le livre d’une traite et on pleure de rage de devoir attendre la suite !

Côté graphisme, par contre, on fait réellement un pas en arrière.. Ce qui gênait dans le précédent tome, a savoir la profusion de dessinateurs dont certains pas toujours très doués, est toujours présent. Il est même encore plus accentué puisque les visages sont plus souvent mal fait, si bien que d’une page sur l’autre on ne les reconnaît que grâce à leurs habits ! Robin, lui, a l’air d’avoir dix ans sur une page et seize sur la suivante ! C’est réellement criant et bien plus que sur le premiers tome ! On retrouve toujours une espèce de continuité dans le style, mais elle est bien plus mise à mal. Les lecteurs VO, toujours adeptes de spoils en tout genre, m’ont promis un dessinateur régulier sur la suite, donc je l’attend de pied ferme car c’est réellement la seule chose qui fâche dans cette série.

Injustice Année Un Tome 2

Quel kiff mes amis, j’adore cette série, tout est bien amené même certaines grosses ficelles, les personnages sont introduits au fur et à mesure que certains quittent la scène, ce qui évite de s’éparpiller. L’action est non stop, parfois subtile, d’autres fois non, il y a du doute, du suspens, de la stratégie, un refus assumé de trop de manichéisme, c’est accessible sans être idiot… Bref, si certaines cases semblent dessinées avec les pieds, le scénario lui ne l’est pas et c’est bien le principal ! Sachant que la troisième année de la série est terminée outre Atlantique, on ne peut qu’enjoindre le dealer qui nous offre notre dose quotidienne de comics VF, à savoir Urban, de ne pas attendre un an avant de nous fournir un bon gros shoot d’Injustice année deux parce que sinon le manque risque d’être sérieux !