1. Introduction

2. L’ère pre-Crisis

3. L’ère post-Crisis

4. Les alternatives

5. Sur les autres médias

 6. Conclusion

L’ère post-Crisis

 

1. Adventures of Superman #463

SPEED KILLS !

Date de sortie : Février 1990
Couverture : Dan Jurgens & Brett Breeding
Scénariste : Dan Jurgens
Dessinateur : Dan Jurgens
Encreur : Art Thibert

Bolide : Wally West

Parcours : 
tour de la Terre, soit 40’000 km (notez que les pouvoirs de Superman ont été revus à la baisse après la Crise et que Wally est censé être plus lent que Barry, à ce stade)

Motif : Mxyzptlk rencontre Wally West pour la première fois et, apprenant son pouvoir, tient à savoir lequel d’entre lui et Superman est le plus rapide. Il ne repartira dans sa dimension qu’à condition qu’ils mènent une course ensemble

Vainqueur : Flash ! Et c’est la première victoire affirmée d’un des deux héros !

Le clin d’œil à la toute première course entre Superman et Barry Allen sur la couverture est éloquent, cette première rencontre entre Wally West et Superman ne cesse de renvoyer au prédécesseur du bolide, dans l’ombre duquel il peine comme d’ordinaire à sortir. Les remarques n’arrêtent pas de fuser, comme quoi il serait ‘de toute façon’ moins rapide que Barry Allen, et que pour Superman, c’était comme courir contre Kid Flash : il savait qu’il allait gagner. Mais au fil de l’épreuve, Wally s’élève comme un véritable héros, interrompant sa course pendant de longues minutes pour venir en aide à Superman mis en difficulté, rappelant les politesses que ne cessaient de s’échanger Barry et l’Homme d’Acier dans le Superman #199.

La course étant provoquée par Mxyzptlk, son omnipotence les empêche de s’y soustraire. Ils devront d’ailleurs subir ces facéties tout au long de leur tour du monde puisque le farfadet s’ennuie un peu de les voir ‘juste’ courir. Par rapport aux épreuves précédentes, celle-ci se distingue par sa dimension modeste : en effet les deux super-héros n’accomplissent qu’un seul tour du monde, et le terminent à bout de force, en faisant ainsi la course la plus courte jamais effectuée entre les deux bolides ! Cette particularité s’inscrit dans la volonté de retranscrire un Superman plus humain après Crisis on Infinite Earths. Enfin soulignons encore une fois que c’est la toute première fois que les scénaristes osent désigner un vainqueur : Wally West bat Superman !


2. Superman #165

HELP !

Date de sortie : Février 2001
Couverture : Ed McGuinness
Scénariste : Jeph Loeb
Dessinateur : Art Adams
Encreur : Art Adams

Bolide : Wally West

Parcours :
 de Keystone City à San Francisco

Motif : Wally va acheter du chocolat à San Francisco, Superman l’accompagne

Vainqueur : Flash

Dans ce numéro, on voit de courts team-ups successifs avec Superman et un autre membre de la JLA. Chaque fois, il leur demande leur avis sur l’élection de Luthor à la présidence, et leur offre un cadeau de Noël. Lorsqu’il va à la rencontre de FlashSuperman le surprend sur le départ de Keystone City pour aller acheter du chocolat spécial pour Lynda, qu’il ne vende qu’à San Francisco. Les deux amis papotent sur tout le trajet, et lorsqu’ils parviennent à destination Wally, en tête, s’exclame : ‘Gagné !‘ ce à quoi Superman répond : ‘J’ignorais qu’on faisait une course.‘ Il lui remet son cadeau et, en s’envolant, dit à Wally que si une fois il veut remettre ça dans une course où il sait que c’en est une, il n’a qu’à dire !


3. JLA #59

JOKER’S LAST LAUGH : BIPOLAR DISORDER

Date de sortie : Décembre 2001
Couverture : Bill Sienkiewicz
Scénariste : Chuck Dixon & Scott Beaty
Dessinateur : Darryl Banks
Encreur : Wayne Faucher

Bolide : Wally West

Parcours :
 de la Vallée de la Mort à l’Antarctique

Motif : des perturbations magnétiques attirent l’attention de la JLA au Pôle Sud ; Wally décide de profiter du déplacement pour défier Superman

Vainqueur : Flash

Cette course relève de l’anecdote : la JLA doit se déplacer au Pôle Sud et les téléporteurs sont hors d’usage à cause des mêmes perturbations magnétiques qui attirent leur attention en Antarctique. Contraint de s’y rendre à pied, Wally balance à Superman : ‘Le dernier arrivée prend la corvée de garde de l’autre pendant un mois.‘ L’Homme d’Acier répond : ‘Pourquoi est-ce que chaque Flash ressent le besoin de me défier à la course ?‘ Leur arrivée au Pôle Sud n’est ensuite pas montrée, mais on entend Wally dire à Superman : ‘Alors je pense qu’on peut s’accorder à dire que j’ai gagné ?‘ Superman répond : ‘On parlera de ça plus tard, Wally.’ Ce qui laisse supposer à une victoire du Bolide Écarlate !


4. DC 1st – Superman / The Flash

SPEEDING BULLETS

Date de sortie : Juillet 2002
Couverture : Kevin Nowlan
Scénariste : Geoff Johns
Dessinateur : Rick Burchett
Encreur : Prentis Rollins

Bolide : Jay Garrick

Parcours :
 non-défini, le but étant de rattraper Wally

Motif : Abra Kadabra a jeté un sort à Wally West, provoquant chez lui un vieillissement accéléré. La seule manière de le sauver est de poser la main sur lui, ce qui transférerait la malédiction de Wally à son sauveur. Ainsi Superman et Jay Garrick s’embarquent dans leur toute première course côte à côté, chacun bien décidé à ne pas laisser son adversaire se sacrifier pour sauver Wally.

Vainqueur : Jay Garrick (en trichant)

Après la première course opposant Wally West à Superman, il n’était que justice d’en venir au tout premier Flash à avoir parcouru le DC Universe Jay Garrick ! On remarquera que l’enjeu de la course est le plus grave que ces compétitions aient connu jusqu’alors, puisqu’une défaite signifie à priori la mort de son concurrent. Le retour d’Abra Kadabra dans le cadre d’une telle épreuve n’est pas innocent puisqu’il était déjà impliqué dans la deuxième rencontre de Barry et Superman dans le Flash #175. Plutôt anecdotique au sein du numéro, la course se glisse en fait autour d’une intrigue avant tout centrée sur la sortie de prison d’Abra Kadabra, cerclée elle-même par la préparation de l’évasion du Pied Piper. Pas une des courses les plus impressionnantes, en somme.


5. Flash #209

FAST FRIENDS !

Date de sortie : Juin 2004
Couverture : Michael Turner & Peter Steigerwald
Scénariste : Geoff Johns
Dessinateur : Howard Porter
Encreur : John Livesay

Bolide : Wally West

Parcours : 
tour du monde au départ de Keystone City, en passant par New York, puis Hawaii, puis Paris, enfin retour à Keystone City

Motif : Superman essaie de rattraper Wally West pour lui parler

Vainqueur : Flash

Dans le Flash #200Wally, réalisant que la publicité de son identité secrète mettait sa femme Lynda en danger, avait demandé à Hal Jordan, alors dans le rôle du Spectre, d’effacer la connaissance de sa double-identité de la mémoire des gens. Seulement, maîtrisant mal ses pouvoirs, l’ancien Green Lantern se goure et va jusqu’à effacer l’existence de Flash tout court de la tête des gens, y compris de celle de Wally ! Quelques péripéties plus loin, Wally a toute la peine du monde à regagner la confiance de la JLA, qui reste méfiante depuis cette mystérieuse amnésie générale. Parallèlement aux responsabilités super-héroïques qu’il tente peu à peu de réintégrer, Wally se met à la recherche de sa femme Lynda, qui s’est retirée le temps de réfléchir à son avenir aux côtés d’un super-héros.

C’est dans ce contexte que Superman tente de faire parler Wally pour le pousser à tout expliquer calmement afin de permettre son retour définitif dans la JLA. Seulement celui-ci est déboussolé et cherche avant tout à retrouver sa femme. Après être passé à leur appartement à Keystone City, il se rend à la maison de ses parents à New York, puis à leur maison de vacances à Hawaii, et ainsi de suite, accomplissant un tour du monde à toute vitesse où Superman le talonne, jusqu’à revenir à Keystone City, juste avant Superman. Si ce n’est pas non plus une course à proprement parler avec une ligne de départ et d’arrivée, leur attitude rappelle évidemment la longue tradition des courses entre les deux héros et le bouclage d’un tour du monde complet n’a rien d’anodin.


6. The Flash – Rebirth #3

REARVIEW MIRRORS

Date de sortie : Août 2009
Couverture : Ethan Van Sciver & Alex Sinclair
Scénariste : Geoff Johns
Dessinateur : Ethan Van Sciver
Encreur : Ethan Van Sciver

Bolide : Barry Allen

Parcours : 
pas défini, mais apparemment pas long

Motif : Superman veut empêcher Barry Allen de retourner à la speed-force

Vainqueur : Flash

Ce numéro ne se concentre pas sur une confrontation entre Superman et Flash, contrairement à d’autres évoqués dans ce dossier. Selon l’intrigue de la célèbre mini-série The Flash : Rebirth, il s’agit avant tout du grand retour de Barry Allen, jusque là resté mort depuis les événements de Crisis on Infinite Earths. Cependant, on a droit à une brève course entre Superman et Barry Allen tandis que celui-ci tente de retourner dans la speed-force. Malgré les efforts de l’Homme d’AcierBarry le sème sans peine. À noter que les confrontations précédentes entre les deux super-héros sont évoquées, ainsi Superman dit : ‘I’ve raced you before, Barry. I even won some of those races.‘ Ce à quoi le Monarque du Mouvement répond : ‘Those were for charity, Clark.‘ À ces mots, on peut conclure deux de choses de l’une : soit Geoff Johns a une connaissance lacunaire des confrontations entre Superman et Barry Allen puisque, tout d’abord, à aucune d’entre elles Superman n’a gagné ainsi que nous l’avons observé ci-dessus, et, en second lieu, une seule de ces courses étaient destinées à une œuvre de charité (la première, dans le Superman #199), les autres étant justifiées par des menaces bien réelles ; le pluriel qu’utilise Barry en disant ‘Those were for charity, Clark.‘ est donc inapproprié. L’autre possibilité, c’est que ce dossier soit incomplet, or je peux vous assurer qu’il a été établi avec une rigueur rendant très improbable l’omission d’une confrontation entre les deux super-héros. Nous conclurons donc à une petite imprécision de la part de Geoff Johns.


7. DC Universe Halloween Special ’09

TO THE FINISH LINE

Date de sortie : Décembre 2009
Couverture : Gene Ha
Scénariste : Billy Tucci
Dessinateur : Billy Tucci
Encreur : Billy Tucci

Bolide : Barry Allen

Parcours : 
tour du monde ? (inachevé)

Motif : déterminer lequel des deux est le plus rapide

Vainqueur : Flash

Numéro spécial publié à l’occasion de la fête d’Halloween en 2009, on trouve dans ce Halloween Special un court mais bel hommage à la toute première confrontation entre Superman et Flash. C’est bref, mais c’est exécuté de manière très touchante, avec toute la Justice League réunie au complet pour suivre les exploits des deux héros grâce à une retransmission de l’anneau de Hal Jordan (les deux bolides étant trop rapides pour être suivis à l’œil nu). Comme dans le Superman #199Flash s’apprête à profiter de sa capacité à vibrer à travers la matière pour travers la pyramide au lieu de la gravir, mais au moment où il entrera dans la pyramide il aura la surprise de sa vie… car à Halloween, les choses n’ont pas toujours tendance à se passer comme prévues !


8. Superman #709

GROUNDED, PART SEVEN

Date de sortie : Mai 2011
Couverture : John Cassaday & David Baron
Scénariste : J. Michael Straczynski & Chris Roberson
Dessinateur : Eddy Barrows & Allan Goldman
Encreur : J.P. Mayer, Julio Ferreira

Bolide : Barry Allen

Parcours :
 tour et détour à l’intérieur de Boulder, dans le Colorado

Motif : Superman doit arrêter Flash qui, possédé par une technologie kryptonienne, entreprend de transformer la ville en décor kryptonien

Vainqueur : Superman (il rattrape Flash)

Dans le cadre de l’arc controversé Grounded (Superman – À Terre), Superman entreprend de traverser les États-Unis à pied. Arrivant à Boulder, dans le Colorado, il entend un bourdonnement : quelqu’un essaie de lui parler à une vitesse surpersonique ! Bien vite, il réalise que la tornade qui redécore Boulder en cité kryptonienne n’est autre que Flash. Il accélère pour l’arrêter, s’ensuit une brève course-poursuite au cours de laquelle Superman pense intérieurement : ‘Je me suis toujours demandé lequel de nous deux était le plus rapide.’ Une fois le bolide rattrapé et débarrassé du cerceau qui le contraignait à cette étrange mascarade, les deux héros vont boire un verre.

À la télévision, on retransmet la course entre Superboy et Kid Flash du Superboy #5 (évoqué dans la prochaine partie de ce dossier). Superman et Flash cassent tranquillement la croûte, et lorsqu’ils se séparent à la fin du numéro, Flash précise que si l’Homme d’Acier est parvenu à le rattraper, c’est uniquement parce qu’il l’a laissé faire. Cette remarque s’accorde avec le dernier résultat officiel en date, dans le The Flash – Rebirth #3.


13 Commentaires

  1. Excellent dossier et très intéressant ! Personnellement j’ai toujours vu Flash comme le vainqueur d’une telle course mais ça dépend du point de vue.

    PS : Finir par Smallville est en effet mémorable !

  2. Super dossier. Selon moi Flash devrait être le plus rapide pour justement lui donner un certain prestige. Dans new52 on n’a pas de course mais dans le 1er tome de JL, on voit que Flash domine un moment Superman avec sa vitesse et que Superman ne l’atteint que par malice.

  3. Merci pour ce dossier très intéressant !
    Je ne pense pas que Geoff Johns manie forcément mal la continuité, lorsque Barry Allen revient la réalité a été perturbée successivement par Crisis on IE, Zero Hour et Infinite Crisis, donc il se peut très bien que dans son “nouveau passé” Barry ait affronté plusieurs fois Superman pour des oeuvres de charités !

  4. Aaaah moi je suis avec Flash, Superman est déjà surpuissant! Laissons à la Flash la primeur sur la vélocité! En plus la façon dont ce concept est creusé chez lui est très intéressante!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.