La rencontre de ces deux légendes du DC Universe pose un problème qui rappelle le paradoxe commun d’une force irrésistible rencontrant un objet inamovible. En effet, d’un côté on a Superman, le plus grand de tous les super-héros quasiment par définition : de quoi aurait-il l’air s’il se faisait battre par un petit nouveau arrivé vingt ans après ? Mais d’un autre côté, si Flash n’est même pas capable de battre Superman à la course, que lui reste-t-il ? Impossible pour l’un de gagner sans grignoter l’aura de l’autre, un dilemme qui a conduit à de nombreux matchs nuls à l’issue des courses qui les opposèrent.

Mais, au-delà de l’identité du vainqueur, ces courses font rêver les fanboys tout d’abord par l’idée de voir deux héros réunis dans une même histoire. Le principe séculaire du cross-over n’a pas perdu de son efficacité au fil des ans, et on jubile encore à l’idée de voir deux de nos héros favoris se rencontrer, que ce soit pour s’entre-aider… ou s’affronter. Mais l’autre qualité de ces courses fantastiques, c’est de ne constituer que des confrontations amicales où le fair-play domine, et non le désir de dominer l’autre. Ainsi on verrait mal, une fois la ligne d’arrivée franchie, Barry Allen se retourner pour balancer à Superman : “I want you to remember the one man who beat you !” ou quelque chose du même acabit. Ces courses sont avant tout un jeu. Ceci dit, les scénaristes ont peu à peu tenté de les justifier par des chantages ou des menaces réelles, mais sans ôter pour  autant leur aspect ludique, qui apporte un peu de légèreté le temps d’une histoire où nulle vie ne serait menacée.

Nous avons décidé d’indiquer les vainqueurs des différentes courses entre les deux bolides. Si vous préférez vous préserver la surprise, nous vous invitons à vous procurer le TPB Superman vs The Flash : Seven of the greatest races of all time ! qui regroupe, comme son nom l’indique, sept des plus grandes courses de tous les temps, auxquelles nous avons ajouté quelques extras dans ce dossier.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, nous tenons à remercier Gloves à qui nous devons l’inspiration de ce dossier et son premier squelette (que vous pouvez consulter sur le forum en cliquant sur ce lien) qui a donné, quelques grosses retouches plus tard, ce que vous vous apprêtez à parcourir.

1. Introduction

2. L’ère pre-Crisis

3. L’ère post-Crisis

4. Les alternatives

5. Sur les autres médias

6. Conclusion

13 Commentaires

  1. Excellent dossier et très intéressant ! Personnellement j’ai toujours vu Flash comme le vainqueur d’une telle course mais ça dépend du point de vue.

    PS : Finir par Smallville est en effet mémorable !

  2. Super dossier. Selon moi Flash devrait être le plus rapide pour justement lui donner un certain prestige. Dans new52 on n’a pas de course mais dans le 1er tome de JL, on voit que Flash domine un moment Superman avec sa vitesse et que Superman ne l’atteint que par malice.

  3. Merci pour ce dossier très intéressant !
    Je ne pense pas que Geoff Johns manie forcément mal la continuité, lorsque Barry Allen revient la réalité a été perturbée successivement par Crisis on IE, Zero Hour et Infinite Crisis, donc il se peut très bien que dans son “nouveau passé” Barry ait affronté plusieurs fois Superman pour des oeuvres de charités !

  4. Aaaah moi je suis avec Flash, Superman est déjà surpuissant! Laissons à la Flash la primeur sur la vélocité! En plus la façon dont ce concept est creusé chez lui est très intéressante!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.