[Review VF] Batman Saga #31
Les points positifs :
  • Batman And Aquaman #29 au top
  • La présence de Dustin Nguyen
Les points négatifs :
  • Un ensemble moyen
  • Batgirl #29 est décevant
  • La fin de Gothtopia

Bienvenue pour ce nouveau Batman Saga avec au programme le teaser de Batman Eternal dans Batman #28, La fin de Gothtopia dans Detective Comics #29, Batgirl qui continue son team-up avec Strix, Batman fera équipe avec Aquaman et on découvrira les origines secrètes de l’homme chauve souris (sans blague) dans un récit de Secret Origins #2

Batman Saga #31 est disponible depuis le 28 novembre 2014 au prix de 5,60 euros.


Numéro précédent : Batman Saga #30 La suite dans : Batman Saga #32

Batman #28

  • Scénario : Scott Snyder, James Tynion IV Dessins : Dustin Nguyen Colorisation : John Kalisz

Alors que revoilà la sous-préfète… Euh non, je voulais dire Harper Row. Vous savez (ou pas) que je n’aime pas beaucoup ce personnage et ce numéro ne vas pas me réconcilier avec. Ce numéro est une pause dans “l’An Zéro” et qui, d’après l’introduction, nous plonge dans le monde de Batman Eternal.

Dans un futur proche, Batman et son acolyte Siala (oui c’est affreux, mais c’est visiblement un nom de piaf), sous le masque duquel se cache Harper Row, cherchent à infiltrer le repère du nouveau caïd de Gotham (dont je ne dévoilerai pas le nom si, ni les lecteurs VO ni Urban lors de sa conférence, ne vous l’ont spoilé), pour mettre la main sur le remède d’une mystérieuse maladie. Déjà, un premier malaise m’a saisi à la vue d’Harper Row intégrant la BatFamily, mais bon c’était attendu vu le rôle que ne cessait de lui faire prendre Snyder. Mais en plus avec un costume que je trouve moche et avec DES ARMES, oui mesdames et messieurs DES ARMES. Second malaise. Pour le reste comme tout épisode introductif (quoique dans ce cas on peut presque parler de trailer), l’épisode pose plus de question qu’il n’en règle et donne envie (ou pas) de découvrir la suite et je crois que c’est l’effet recherché.

Pour les dessins c’est Dustin N’Guyen qui s’y colle, et moi j’adore. Même si les les scènes de nuit ou dans la pénombre sont nettement plus réussies que celle à la lumière, la qualité reste assez élevée. On peut reprocher un petit manque de détails dans les visages et les décors, mais les premières cases sont proches du chef d’œuvre. Un épisode qui attise la curiosité, et je crois qu’il n’avait pas d’autre but, a part celui de faire souffler Capullo.

– Darthfry

Note : 5/10

Petite coupure pendant l’an Zero de Scott Snyder et Greg Capullo qui est d’ailleurs remplacé par Dustin Nguyen, ce numéro prépare l’arrivée de Batman Eternal. On y voit des actions censées se passer dans un futur non loin grâce à la narration, dans un premier temps c’est la jeune Harper Row (reconnaissable avec son allure) qui va ouvrir le bal jusqu’à l’arrivé du Batman et hop changement de tenu pour mademoiselle qui évolue en Siala ou Merle Bleu… A choisir je dirais Bluebird. Concrètement ce teaser annonce la couleur, il y a du changement dans l’air, on sait plus trop ou on se situe dans la temps et comment la suicide girl est devenu un membre de la Batfamily, au final c’est intéressant et le twist du grand méchant est relativement intéressant et laisse à penser qu’Eternal ça peut-être cool si ça reste sur la même longueur d’onde (bien que pour l’instant ça soit maigre). Ce n’est pas courant de voir le travail de Dustin Nguyen pour les lecteur VF, donc c’est d’autant plus agréable, j’adhère au style de Bluebird.

– Deiimo

Note : 7/10

Batman #28


Detective Comics #29 – Fin Gothtopia

  • Scénario : John LaymanDessins : Aaron LoprestiColorisation : Blond

Suite et fin de Gothtopia, ce mini arc qui se sera déroulé sur trois numéro plus un tie in dans Batgirl. Si l’idée était rigolote au départ, elle se sera très vite prise les pieds dans le tapis et avérée assez mal exploitée. La fin ne fait pas exception, elle signe même ce mal récurent que l’on rencontre dans les comics modernes, la fin ratée. Gothtopia, au départ, c’est un Gotham tout beau tout propre, avec une Batfamily (qui porte bien son nom) en habit de lumière. L’esprit résolument sombre de Bruce va alors se rebeller et révéler la supercherie, c’est l’Epouvantail qui est derrière toute cette illusion collective. Il va alors créer un sérum à partir du sang de Poison Ivy (naturellement immunisée contre tout un tas de toxines) et tenter de contrecarrer les plan de Crane.

Comme je le disais plus haut, j’ai été emballé par l’idée de départ, mais cette fin un peu rapide et convenue me déçoit. Et trois épisodes c’est trop peu au vu de l’ambition qui était affichée au départ ! Dommage. Par contre le gros point positif, ce sont les magnifiques dessins d’Aaron Lopresti, très beaux, très dynamiques, bourrés de détails, avec de superbes grandes cases. En conclusion, Gothopia c’est beau mais pas franchement inoubliable !

– Darthfry

Note : 5/10

Conclusion de l’arc Gothtopia. Honnêtement, cette histoire commençait bien, mais cette fin est totalement décevante. L’écriture de John Layman est correcte et les dialogues sont assez sympa, mais le scénario est plutôt faible. En effet, on se retrouve avec un Batman qui feint la contamination par la toxine de l’Epouvantail, qui va finir par réussir à casser la gueule à tous les méchants impliqués dans l’affaire. C’est absolument ridicule et c’est un moyen peu original de terminer Gothopia. De même, nous ne voyons plus l’illusion de la Gotham parfaite, et le petit épilogue que nous avons à la fin de ce numéro, qui traite de la relation entre Batman et Catwoman, est absolument catastrophique, tant il est bourré de clichés. Restent les dessins d’Aaron Lopresti, assez réussis, qui mettent en scène des combats dynamiques, mais ce n’est pas ce que l’on attendait du titre Detective Comics.

– Zeppeli

Note : 4/10

Detective Comics #29


Batman and Aquaman #29

  • Scénario : Peter J. TomasiDessins : Patrick GleasonColorisation : John Kalisz

Après une course-poursuite enflammée avec Two-Face, Batman prend un peu plus de recul dans les profondeurs océaniques à la recherche du corps de Damian. Sur le chemin, Aquaman se joindra à lui pour résoudre un autre mystère qui les amèneront finalement au même endroit. Bon ce n’est pas le team-up le plus sensationnel de l’histoire DC, mais ça a le mérite d’être intéressant de suivre Batman sur les traces de Ra’s Al Ghul accompagné d’Aquaman sauvant des baleines. Le scénario gagne en intensité quand on découvre la supercherie qui se cache derrière le massacre de plusieurs mammifères marins et sur les intentions de Ra’s Al Ghul. Un scénario prenant accompagné de dessins réussis nous plongeant dans l’histoire.

– Deiimo

Note : 7/10

Peter Tomasi continue sa série après l’arc Batman & TwoFace et nous livre un épisode qui verra un team-up BatmanAquaman du plus bel effet. Il est évident que le duo fonctionne à merveille, et cela ne sera pas sans rappeler de bons souvenirs à ceux qui ont adoré la série télévisée Batman The Brave and the Bold. L’intrigue est simple et traite toujours des conséquences de la mort de Damian sur l’esprit de Bruce Wayne. C’est assez bien écrit et l’auteur reprend des éléments mis en place par Grant Morrison dans Batman Inc et en fait une bonne utilisation. J’évite de vous révéler ce qui se déroule dans l’épisode, mais sachez que ce sera assez dérangeant et un peu gore, et l’on se plaît à retrouver l’ambiance poisseuse qui caractérise à la fois la fin de Batman Inc et certains passages du run de Tomasi sur Batman & Robin. La fin annonce un numéro intitulé “Batman & Wonder Woman” que j’attends (virtuellement, puisque je l’ai déjà lu) avec impatience.

– Zeppeli

Note : 8/10

Batman And Aquaman #29


Batgirl #29

  • Scénario : Gail Simone Dessins : Fernando Pasarin Colorisation : Blond

Après une série de numéros décevant, le retour de Batgirl le mois dernier avait relevé le niveau mais qu’en est-il du #29 ? C’est difficile d’être objectif quand on parle de Batgirl, on a une histoire de disparition, un psychopathe chasseur de vampires, le retour de Strix la talon de la cour des hiboux faisant équipe avec les Birds of Prey et une Batgirl débrouillarde. Que manque-t-il d’autre à ce numéro de Batgirl ? Ah oui une scène complètement WTF surtout si tu n’as pas lu I,Vampire tu as raté ta vie. Quand un certain Andrew Bennett fait son apparition alors que tu penses que le personnage est déjà dans les oubliettes de DC Comics suite à son annulation, on te le recase ici pendant quelques pages et hop à plus rien, au final la dernière case clôture ce numéro en beauté, comme si tout était rose dans le meilleur des mondes.

– Deiimo

Note : 5/10

Suite de ce magnifique arc qui met en scène Batgirl accompagnée d’une Talon (ou une Ergotte, on va dire) de la cour des hiboux, qui doit affronter un ennemi qui semble être une sorte de chasseur de vampires totalement cinglé, qui prend nos deux héroïnes pour des suceuses de sang. Évidemment, le combat fera rage et Gail Simone n’oublie pas son écriture ultra lourde, en nous livrant toutes les pensées, même les plus inutiles, de Barbara Gordon. La relation entre Batgirl et son acolyte est ridicule, et le gimmick des “petits papiers” sur lesquels la Talon écrit est totalement risible. Ajoutons à cela une conclusion ultra ridicule que les films de la Hammer n’auraient pas renié, ainsi qu’une apparition totalement anecdotique d’Andrew Bennett, qui n’est là que pour nous rappeler douloureusement l’annulation de la série I, vampire.

– Zeppeli

Note : 3/10

Batigrl #29


Secret Origins #2

  • Scénario : Ray FawkesDessins : Dustin NguyenColorisation : John Kalisz

On ne sait quoi penser de ce Secret Origins sur Batman… que pouvons-nous attendre d’un numéro retraçant la vie du Dark Knight avec des scènes clé que nous connaissons déjà ? Concrètement pas grand chose si ce n’est un rappel de ce que Bruce Wayne a vécu avant sa transformation en Batman et la célèbre scène du fauteuil et de la statue sous fond de chauve souris. Là où je donnerais des points à ce numéro c’est sur la vision de ces fameuses scènes clé de la vie Batman sous le trait de Dustin Nguyen, il reprend l’idée de Capullo et la retranscrit à sa manière, la colorisation de John Kalisz change elle aussi la donne. Vous l’aurez compris d’un point de vue scénario ce n’est pas nouveau mais sur le plan artistique c’est à apprécier.

– Deiimo

Note : 6/10

Ah ! Quelle magnifique histoire, merci Ray Fawkes de nous raconter les origines de Batman, ce personnage si méconnu du grand public… Plus sérieusement, ce n’est pas si mal. Le récit est ultra classique, c’est certain, et nous renvoie à plusieurs histoires plus ou moins majeures de la chauve-souris. Le lien avec Zero Year est clairement établi, et l’on oublie pas pour autant des éléments empruntés à Year One. Cependant, ce n’est pas transcendant, et l’on apprend rien ici. Les dessins de Dustin Nguyen sont magnifiques, et si l’on apprécie son style, ces quelques pages gagnent beaucoup en intérêt.

– Zeppeli

Note : 6/10

Secret Origins #2

2 Commentaires

  1. Merci pour la review super rapide ! Je rejoins l’avis général sur tous les titres sauf Detective comics que j’ai beaucoup aimé, comme le reste du run de John Layman. Il va nous manquer celui la, espérons que la relève soit au moins aussi bonne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.