Toutes les sociétés gestionnaires de licences doivent occasionnellement récolter les profits d’investissements coûteux (en dessins animés que personne ne regarde, par exemple) par la vente de produits dérivés, sous diverses formes. Vous connaissez les figurines – peut être même que certains d’entre vous en possèdent (je n’ose y croire…) – toys, calendrier, costumes, goodies collectors et autres panoplies récoltées à prix d’or sur les sites spécialisés et les enchères du web. Ne manquait à cette palanquée de produits dérivés divers et variés (en plus des différents médias vers lesquels s’exporte fréquemment la culture BD) que ? Que ? Les jeux de cartes bien sûr ! Mais oui ! Vous aviez deviné, ne niez pas.

Pour la troisième fois consécutive, DC Comics s’associe avec les fabricants de Cryptozoic, qui réalisent actuellement à destination des périodes de Noël un jeu de cartes Forever Evil, tiré de l’évent éponyme de Geoff Johns et David Finch issu de la troisième années des New 52. Si le concept ne vous dit rien, sachez qu’il ne s’agit pas là que d’un simple jeu de 54 cartes classiques repeint à l’effigie des persos DC (ce qui aurait sans doute fait plaisir au Joker), mais bien un jeu avec ses propres règles et un fonctionnement de type jeu de plateau, idéal pour la famille ou les amis pendant les fêtes de fin d’année.

On apprend au passage que ceux qui feront l’acquisition de la première édition recevront en cadeau la carte Bane, qui permet un bonus de combat sacrificiel à chaque tour. Cryptozoic précise que ce deck Forever Evil sera compatible avec les précédents jeux adaptés du DCU, ce qui devrait offrir une certaine richesse à l’ensemble en terme de cartes disponibles, et que cette édition sera accessible à dater du 3 décembre (si si, vérifiez, c’est écrit là).

Bref, l’occasion idéale pour les fans de Geoff Johns et de Yu-Gi-Oh! de faire enfin communiquer ces deux merveilleuses passions (tout à fait comparables, d’ailleurs), et d’avoir du DC à jouer autrement que sur une console de jeu. Et en définitive… Pourquoi pas ?


 

10 Commentaires

  1. Pour donner un exemple de carte à jouer célèbre, je pense que le nom de Magic The Gathering aurait été plus évocateurs ^^

    • certainement parce que le jeu se rapprochera plus de Yu Gi Oh que de Magic.
      Et dire que Magic est plus évocateur que Yu-Gi-Oh c’est pas certain. Magic connait une popularité grandissante mais Yu-Gi-Oh ça parle a plus de monde à mon avis grâce à la série télé et tout

    • C’était juste de l’humour. Pas besoin de citer de références, tout le monde connaît les jeux de cartes typés, que ce soit Pokémon, Magic ou Yu-Gi-Oh!.
      (D’ailleurs pour ceux qui ont lu Yu-Gi-Oh!, le jeu de carte dans le manga s’inspire de Magic, même le nom Magic & Wizzard est une référence évidente)

    • Ce qui est déjà sorti peut se trouver dans les boutiques spécialisées (même si, pour certaines, tu risques d’avoir à les commander).
      En revanche n’espère pas trop une VF. Déjà, le jeu n’a reçu qu’un accueil très mitigé de la part de la critique. (Dans ce milieu, Marvel a vraiment un train d’avance sur DC.)
      Ensuite, les licences de super-héros ne sont pas ce qui se vend le mieux en jeux chez nous.

  2. Après le monopoly Batman, le jeu Magic Forever Evil. Bah, vu que je possède le premier, pourquoi pas le second ^^

  3. C’est dommage de faire une news sans trop savoir de quoi on parle. D’autant qu’à l’instar de ce que vous faites avec les jeux vidéos, ça serait sympa de vous essayer à des tests d’autres produits ludiques tirés de l’univers DC.

    Pour ceux que ça intéresse, le jeu présenté ici est, avant tout, une extension du jeu DC Comics Deck-Building Game sorti en 2012. Certes, la boite Forever Evil peut fonctionner en stand alone (tout comme la précédente extension Heroes Unite), mais c’est rarement dans ces boites que vous allez trouver les mécaniques de base pour apprendre à jouer.

    Pour résumer ce dernier c’est, comme son nom l’indique, un jeu de deckbuilding (dans l’esprit d’un Dominion pour ne citer que le “père” du genre). Le principe est que vous incarnez chacun un héros et, en début de partie on pose différentes cartes face visible sur la table (prises aléatoirement parmi tout un lot de cartes contenues dans la boite). Durant leur tour, les joueurs vont pouvoir acheter ses cartes afin de constituer leur deck et pouvoir ensuite affronter des vilains qui leurs rapporteront un certain nombre de point de victoire. Le joueur avec le plus de points en fin de partie a gagné.
    Ce concept de jeu est très intéressant si vous avez un groupe de joueur régulier car son gros avantage est qu’aucune partie ne se ressemble. A fortiori si l’on ajoute toutes les extensions qui viennent étoffer le pool de cartes accessibles. En revanche c’est un jeu qui demande d’assimiler pas mal de cartes différentes en même temps, donc il peut y avoir de gros écarts de niveaux entre un joueur débutant et quelqu’un de plus expérimenté.

    Dernière précision tous les jeux adaptés du DCU et édité par Cryptozoic ne sont pas compatibles entre eux. Il faut bien différencier, d’un côté la gamme Deck Building Game (avec ses 3 extensions : Heroes Unite, Crisis pt 1et Forever Evil) et, de l’autre, le jeu Batman Arkham City Escape qui est, lui, indépendant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.