Review TV : The Flash – Saison 01, épisode 05

Les points positifs :
  • Des scènes d’action géniales
  • Des personnages travaillés (sauf le Général)
  • De l’humour et de l’émotion
  • La bonne humeur générale
Les points négatifs :
  • Le GROS cliché qui s’appelle Général Eiling
  • Plastique sous exploitée
  • Ce n’est pas toujours bien joué

“Barry, don’t you think Iris would recognize your voice ?” – Joe West


  • Réalisé par Dermott Downs – Écrit par Aaron Helbing, Todd Helbing et Brooke Eikmeier  – 11 novembre 2014

Après l’excellentissime épisode d’il y a deux semaines, The Flash est de retour sur les ondes et ce qui est étonnant c’est que la série m’a manqué, un peu. Ne pas avoir ma dose hebdomadaire m’a ennuyé et j’espère qu’il ne s’agit pas de quelque chose qui sera régulier sinon je ne vais pas être content.

L’épisode de cette semaine s’appelle « Plastique » et si vous êtes un fin connaisseur de l’univers DC (pas besoin de l’être tant que ça en fait) vous savez déjà de qui il s’agit. Historiquement, ou plutôt habituellement Plastique est un personnage rattaché à l’univers de Captain Atom, tout comme le deuxième personnage dévoilé en qualité de Général Wade Eiling. Ce n’est donc pas un, mais deux vilains qui sont introduits ici. Vilain est d’ailleurs un bien grand mot puisque si effectivement le Général n’est de toute évidence pas un bon gars, c’est un peu différent pour Bette Sans Souci, alias Plastique. Contrairement aux autres antagonistes apparus jusque-là, elle fait partie de cette rare espèce de victime, celle qui ne cherche pas à profiter de quelque manière que ce soit de ses pouvoirs qui ne sont qu’une malédiction. Plastique est victime des circonstances. Réinventée en vétéran de la guerre du Golfe, un drame fait naitre en elle de nouvelles facultés qui vont alors intéresser l’armée et en feront un rat de laboratoire par la suite. Jamais dépeinte comme une méchante, elle touche par une histoire malheureuse de pas de chance. Malheureusement, tout comme au début de la série Arrow, The Flash a tendance à se séparer de certains de ses personnages bien trop vite. Toutefois, je serai étonné que Plastique soit définitivement hors-jeu car le peu de temps qu’elle a passé au sein de l’équipe S.T.A.R. Labs nous a laissé entrevoir des choses intéressantes, avec Barry notamment, mais aussi Cisco.

Mon plus gros soucis vient du Général Eiling qui est pour moi un bon gros vieux cliché d’un stéréotype militaire qui ne devrait plus avoir sa place ou que ce soit. C’en est au point qu’à lui tout seul il m’a gâché une bonne partie de l’épisode puisque à chaque apparition, à chaque moment où il ouvre la bouche, je n’ai pu m’empêcher de lever les yeux au ciel. L’acteur Clancy Brown n’aide pas à faire autre chose du personnage non plus. Dommage que le bât blesse à ce point. D’autres points sont un peu tirés pas les cheveux mais si je m’amusais à tenir grief pour ça, je crois que je ne m’en sortirais pas. Mais ce n’est pas tout, puisque l’épisode de cette semaine était vraiment généreux pour tous. Ainsi la famille West a elle aussi droit à son lot de drame puisque le blog que tient Iris se retrouve bien trop exposé et lui porte atteinte d’une manière qu’elle n’a sans doute jamais vue venir. Sa relation avec Barry en prend un coup et sa réaction sera intéressante à observer. Par contre on se retrouve encore une fois dans l’engrenage des secrets qui blessent et qui finalement font plus de tort que de bien. Ne serait-il pas plus facile de lui dire cash que Barry est The Streak et qu’elle doit arrêter d’écrire à son sujet pour son propre bien mais aussi pour le sien ? Il y a des moments où je me demande pourquoi les auteurs se sentent obligés d’avoir recours à cette grosse ficelle pour faire du drama.

D’un autre côté, cet épisode a en lui certains des moments les plus cool de la série jusque-là. Je n’en dirai rien parce que c’est quelque chose qu’il faut voir. Les scènes d’actions sont toujours aussi cool si l’on passe sur les FX à petit budget, et l’on peut aussi compter sur pleins d’autres instants remplis d’humour, d’autres plus touchants comme cette discussion entre Barry et Joe dans le laboratoire du premier ou cette première rencontre très Lois Lane/Superman. C’est lors de ce genre de scènes que l’on se rend compte de la force de cette série. Être un funambule entre l’humour et l’émotion, le drame et l’espoir sans pour autant oublier d’être fun. Parce que Flash c’est surtout ça. Une série fun, où l’on sent bien que les équipes prennent autant de plaisir à faire ce qu’ils font que nous à regarder le résultat. Mon seul souhait pour l’instant serait que les épisodes s’émancipent d’une construction narrative similaire depuis le début de la série. Ça se voit comme le nez en plein milieu de la figure et c’est un élément facilement corrigible qui fera beaucoup de bien aux épisodes suivants.

The Flash S01E05 est une nouvelle réussite pour une série dont le capital sympathie explose toujours un peu plus à chaque épisode. Tous les personnages ont de quoi travailler et à part le cliché du Général c’est du tout bon. On ne reviendra pas sur certaines scènes moins bien jouées que d’autres, il faut sans doute s’y faire, d’autant que certaines sont réellement enthousiasmantes d’authenticité. The Flash, j’adore !


Un avis supplémentaire c’est bien aussi !

Je me répète assez souvent, mais The Flash, ça défonce, enfin cette semaine c’est de la bombe ! Malgré de gros travers, qui sont vraiment agaçants, je prends vraiment un réel plaisir à regarder chaque semaine un nouvelle épisode. Ici l’histoire est bien travaillée et les personnages principaux aussi, toujours en gardant un touche de mystère pour ne pas tout révéler de suite. Cependant, les personnages comme Eiling ou Bette Sans Souci sont assez plats, j’aurais aimé voir plus de Bette dans l’épisode, c’est quand même elle la meta-humaine principale de l’épisode, mais non, et ce grâce à Miss Colgate.

En effet, à cause d’Iris et de sa relation avec The Streak (vous voyez Lois et le flou dans Smallville ? Bah là c’est pareil et c’est réellement agaçant de tomber dans ce travers), Barry doit faire des allers-retours pour convaincre Iris d’arrêter d’écrire sur son blog, mais têtue comme une mule, elle refuse. Du coup, au lieu de développer l’histoire concernant Plastique, ou l’aspect militaire tout ça, on a du blabla vain. Franchement, j’avais peur que ça parte dans ce sens et ça ne rate pas. Par contre, je suis toujours impressionnée par Harrison Wells, son trouble jeu et ses histoires. Je l’aime beaucoup ce personnage, et ce n’est pas la fin de l’épisode qui me fera changer d’avis !

– Harley

24 Commentaires

  1. Excellent épisode avec très peu de défauts

    Flash qui apprend à courir sur les murs et sur l’eau, un épisode sans réel méchant à combattre et ça rends bien.
    La scène où The Flash parle à Iris est terrible, sa voix est géniale et sa façon de bouger partout durant la discussion montre un Flash en total confiance en opposition avec Barry.
    La prise de risque niveau scénario avec la “rupture” entre Barry et Iris est une excellente idée reste à voir ce que ça va donner mais on imagine bien que Flash/Iris vont reprendre le flambeau.
    Sinon je ne connais pas trop le personnage de Plastique dans le comics mais elle va surement mettre la puce à l’oreille de Barry avec son avertissement sur le Dr Wells.

    La scène de fin annonce l’arrivée futur de Grodd qui est étroitement lié au … Dr Wells (encore une fois), décidément j’adore ce personnage.

  2. c’est un épisode qui me rend perplexe le personnage de plastique est sous-utiliser le général c’est la même pourquoi tant de personnage si peut exploiter
    le bon point reviens comme même a grood qui je l’espère ne sera pas sous-employer comme plastique

    • C’est déjà la deuxième fois en 5 épisodes que Grodd est teasé. Donc je pense qu’ils veulent en faire un méchant d’importance qu’on sera amené à voir plus d’un épisode. Enfin je l’espère mais j’ai bon espoir :)

  3. Episode génialissime ! Et j’étais sur les fesses pour ne pas dire l’autre mot, quand j’ai vu la fin de l’épisode. Juste excellent ! :)

  4. Très bon épisode. Je suis toutefois d’accord pour dire que le général est un cliché sur pattes et que Plastique est sous exploitée (je suis aussi assez d’accord avec Cisco quant à la plastique de….Plastique).
    Autre chose, vous aimez tous Wells, le personnage est cool certes, mais suis je le seul à trouver l’acteur très peu subtil ? (sans oublier ses multiples arrivées théâtrales pour balancer une info importante)

    • Et bien c’est vrai qu’il y va pas par 4 chemins. On comprend de suite ses intentions lorsqu’il parle avec Plastique par exemple. Il y a peut être un manque de subtilité mais cela rajoute à l’intrigue qui entoure ses intentions auprès de Barry. Chacune de ses actions sont contrôlées, il sait ce qu’il fait et pourquoi il le fait. Et nous on veut à tout prix savoir pourquoi et ça rajoute de l’intérêt à la série, qui n’en pas d’ailleurs.

  5. LA relation entre Joe et barry est magique ( cette scène dans le labo),Caitlin et Cisco sont toujours aussi drôles( la lobotomie lol),le dr wells me fout toujours autant les jetons,encore un bon épisode de the flash.j’espère que arrow qui était ma série préférée va s’améliorer car je sens qu’elle est un peu négligée en ce moment.

  6. Très bon épisode ! Ce que je retiens surtout ce sont les effets spéciaux géniaux, l’entrevue Flash/Iris qui même si fait bcp penser à Smallville fait son petit effet, le dialogue entre West père et Barry (ils sont bien émouvants ces deux là ensemble), et bien entendu la fin..

  7. GGGGénial, un “presque” sans faute depuis le début de la série, si on enlève les 2/3 trucs redondant chiant qui ne gâche pas notre plaisir au final, c’est rare.
    Barry se dépasse tout doucement, cette scène sur l’eau, ouah, j’imagine même pas le film comment ça serait super. Le général, moi je l’aime bien, il à de la gueule, mais c’est vrai, les dialogues sont trop cliché. Mais quand même, on en ressort toute les semaines comme agréablement surpris devant ce divertissement qui montre à quel point le personnage de flash, n’est pas juste un figurant de seconde zone de la justice ligue (il est dans les leaders tout de même), mais un sacré héros au pouvoir incommensurable, qui mérite ça place autant qu’un batman et superman. Pour en revenir à l’épisode, la relation barry/iris se complique, Dr wells toujours flippant (toujours pas compris qui il est ? je manque un peu de culture DC encore), une plastique qui apporte un regard différent sur les méta-humain (pas que des serial killer au premier abord, mais elle est loin du meilleur du moment, captain cold). Quand à Grodd, je me demande comment ils vont pouvoirs utiliser les FX pour le représenter, car c’est quitte ou double, c’est soit risible, soit crédible. Et comme toujours, la bande son, apporte un vrai plus à la série, c’est une réussite.
    Bon, depuis 1990 je suis fan de flash, forcément je manque un peu d’objectivité sur cette série, mais quand je regarde arrows, même la première saison était loin d’être aussi pêchu. 4 sur 5 mérité pour cette semaine.

    • Disons que ça s’inscrit dans une certaine logique, celle de notre époque, où les blogs sont partout, les gens en font sur tout et sur rien. Ensuite Iris est journaliste (comme Loïs Lane, mais les producteurs n’en sont pas responsable…) donc je trouve logique qu’elle soit sur les traces de Barry. A un moment il faut pas oublier que les séries sont le reflet des époques dans lesquelles elles sont créées. Donc pour moi c’est pas choquant, c’est crédible. Et puis, si Smallville l’a fait, ça implique que plus personne ne peut le faire??? Ils n’ont rien inventé, déjà dans le film de 77, Loïs était obnubilée pour le “nouveau Super héros”, là c’est pareil, mais en plus contemporain.

  8. J’ai adoré l’épisode. Le général, bah on verra où ça mène. Par je suis pas d’accord pour Plastique. J’ai trouvé le personnage bien géré, avec de bonnes séquences. La scène sur l’eau, juste géniale, et je parle même pas de la scène de l’immeuble.
    On en parle pas bcp mais Barry qui fait vibrer son visage, c’est The idée!!!!
    La relation Barry/Joe West, gros point fort de la série. On sentirait presque que c’est réel.
    Et la fin!!!!!!!

  9. Je n’accroche vraiment pas. Je m’ennuie c’est fou. On parle souvent de “cliché” ou “déjà vu” ce que je défends la plus part du temps, mais là c’est le pompon quand même.
    La fond me dérange pas (ça reste classique), mais la forme, mon dieu. Ce côté ado…
    Les acteurs et personnages sont à la ramasse, mais loin.
    Je n’aime pas spécialement la série Arrow, mais là c’est de la copie conforme, sauf que Arrow arrive à me faire rire tellement ça peut être grotesque, là même pas. Y a pas de grain, pas d’âme je trouve, c’est lisse, plat. Le club des 5 de la Bibliothèque Rose.
    Je suis dur, mais ça reste mon avis, je regarde la série pour justement pouvoir avoir un avis. Après vous avez, et c’est tant mieux; complètement le droit d’aimer, je ne jugerai jamais ça. Par exemple au contraire de beaucoup de personne je trouve Gotham très intéressant, tout est question de sensibilité.

  10. Très bon épisode malgré le côté Smallville de la relation Iris/Barry, là il faudrait peut être que les scénaristes se calment car commence à être lassant (bon ok, ça atténue un peu le côté scooby gang où tout le monde sait qui est le super héro que personne ne sait qu’il est…mais quand même)
    Concernant Plastic oui elle est sous exploitée mais je doute pas un instant qu’on la revois (en tout cas j’espère pour elle qu’elle sait nager ou que Eiling à récupéré le corps par ce que ça fait un bail à la nage pour rentrer). Je vois bien un truc du genre ‘elle à explosé mais en fait non par ce que son corps se régénérait….un peu trop de Doctor Who ? Moi ? naaaaaannnnnn ^^)
    Eiling est en effet une caricature, c’est presque une copie du Général Ross dans Hulk avec des motivations différentes. J’ai beau adorer Clancy Brown (effet Kurgan assumé ^^) je trouve qu’il est toujours sous employé et qu’il peut être vraiment terrifiant.
    Pour la relation Joe/Barry j’adore, l’alchimie entre les deux acteurs fonctionne à 200% et en tout cas beaucoup mieux qu’avec certains autres acteurs.On sent que ces deux là on du se trouver sur le tournage.
    Wells….aaahhh Wells, contrairement à danahan je le trouve bon dans son rôle. A la fois protecteur enseignant et machiavélique sans scrupules. On retrouve cette dualité quand il protège Barry d’ailleurs, quand il dit grosso modo ‘personne touche à Barry’ on à pas envie de le contredire.

  11. Je suis quand même assez dégoûté par le destin de Plastique. J’espère qu’elle reviendra parce que je suis déjà fan de Kelly Frye ! Et en plus, j’aimerais bien qu’ils arrêtent ce truc de “Méta-Humain” de la semaine…

  12. Je commence à maudire cette série à cause d’Iris. Ils ont réussi à créer un personnage encore plus ignoble que Laurel… Sinon l’épisode était comme d’hab’ , bien fun, pas trop mal réalisé et vraiment rafraîchissant (si ce n’est les lourds passages sur le blog).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.