Ah, le retour sur un showcase, ça m’avait manqué dites donc. Non c’est vrai, le showcase permet de ressortir de vieux démons numéros des tiroirs mais aussi de ressortir des petits secrets de nos bureaux aussi. En fait, les showcases ce sont un peu mes Docteurs Quinzel rien qu’à moi, je m’y confie sur ce que je vois et entends avant de vous faire découvrir ou re-découvrir ces numéros perdus. Et puis en parlant du docteur Quinzel, ça fait penser à Arkham, qui sera réouvert à Gotham prochainement, qui pourrait accueillir certains de nos membres du staff car les histoires de gaufres et de léopards qui se font la guerre en impliquant une licorne sadique c’est un peu toctoc, asile qui est aussi le sujet principal du comics présenté aujourd’hui Arkham Reborn #1. (En fait il a été choisi pour la date de sortie mais bon fallait bien meubler… quoi que certaines choses sont vraies).

Si vous ne le saviez pas encore, les bureaux de DCP c’est un peu comme Arkham, on a un robot qui a une passion pour les allumettes et pour les barbes et pour les collants résilles (le combo résilles + barbes c’est son dada), un crâne brillant qui fait semblant de travailler mais qui en fait joue à LOL ou avec des poneys, un rédacteur qui passe son temps à voyager dans le temps ou à discuter avec le truc métallique qu’on appelle Skeets (mais qui est en fait un aspirateur autonome modifié par notre robot) ou qui se chamaille quand il est là avec notre jukebox spécial rien qu’à nous Maître Boobs, les patrons sages et disciplinés dans leur bureau mais qui nous rappelle nos tâches à accomplir avant de redisparaitre dans leur bureau avec miroir sans teint tout autour (oui eux nous voient pas nous on les voit pas), une autre demoiselle qui a plein d’étoiles dans les yeux dès qu’elle voit des chats et qui ne cesse de comparer un autre chroniqueur à un personnage de Gotham en établissant des listes comparatives, d’ailleurs ce rédacteur en question écoute souvent de la musique avec des cris, mais bon c’est Winter Ball alors on lui pardonne. Après il y a les nouveaux, le type qui trolle mais qui au fond aime aussi les poneys (ça vient de lui la licorne anti diabétique), celle est qui est partie chercher les Stark en Russie, ou encore celui qui fait des vidéos et souffre de dédoublement physique de personnalité (non mais en fait c’est Multiplex mais faut pas le dire). Après il y en a deux, ils viennent en coup de vent, les rebelles ultimes, que je soupçonne d’être des taupes (pas les animaux hein). Et moi je suis là à observer, calmement sauf en cas d’annonce spéciale, à regarder mes séries et lire mes comics en ponctuant par IFLS, Donc des fois, j’ai besoin d’en parler, mais pas aujourd’hui parce que j’ai mal dormi, alors je vais juste vous parler du numéro en question.


Arkham Reborn #1 est le premier numéro d’une mini-série de trois numéros centrés sur l’asile. Enfin le camp de vacances pour aliénés. En effet, lors du premier numéro, Jeremiah Arkham présente sa rénovation de l’asile d’Arkham devant son petit public avec Bruce Wayne, Jim Gordon, le chef de la sécurité, la procureur ainsi que l’assistante de direction d’Arkham Alyce Sinner. Il leur propose une petite visite guidée des lieux, qui propose toute sorte d’équipement dernier-cri pour les vilains les plus fous déjà sur place. On a droit à quelques scènes rigolotes comme Clayface qui peste après le contrôle parental activé sur les ordinateurs ou Killer Croc qui se fait avoir par l’une de ses victimes.

ArkhamReborn_1_1

Ensuite, on découvre un peu plus les méthodes de Jeremiah Arkham pour pénétrer dans la psyché de ses patients afin de les guérir. On fera donc la découverte de Benjamin  Wiley alias The Raggedy Man. Du coup on découvre son histoire, le traitement que lui a infligé sa mère, et l’arme qu’il a utilisé pour ses meurtres. Alyce l’assistante de Jeremiah ne pas va en perdre une miette avant qu’on la retrouve par la suite dans une soirée costumée face à Black Mask en train de préparer leurs plans pour mettre Arkham sans dessus dessous. On découvre également l’histoire vraiment pas facile de cette Alyce Sinner et son enfance avec des parents complètement dérangés. Une histoire qui nous fait d’ailleurs prendre d’empathie pour elle.

Par la suite, Jeremiah Arkham se rend dans une aile très dangereuse afin de discuter de l’état de certains des patients… Mais les choses sont surveillées par Alyce et cette dernière compte bien mettre le plan avec Black Mask en marche, et ça ne sent absolument pas bon pour Arkham, dans tous les sens du terme.

ArkhamReborn_1_2

Cette mini-série de 2009 est écrite par David Hine et illustré par Jeremy Haun avec les couleurs de John Kalisz est une série assez compliquée liée à l’histoire Battle of the Cowl de Detective Comics lorsque Dick Grayson est Batman. Par la suite, nous irons sur une révélation assez dingue à propos de Jeremiah Arkham qui se trouve en fait être … Pardonnez moi je dois y aller, les pizzas sont arrivés et j’ai pas envie de me faire piquer la mienne ! Peut-être qu’un jour vous saurez qui est Jeremiah Arkham ! A la prochaine ;)

ArkhamReborn_1_3

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.