Les points positifs :
  • Le côté all-star villains
  • Du surnaturel
  • Bonne conclusion
  • Statu quo changé youhouu !
Les points négatifs :
  • Les FX des esprits
  • Ça va être dur de proposer mieux…

“Any enemy of my enemy is someone I can party with.” – Tobias Whale


  • Saison : 01Episode : 15 – Titre : Reckoning

Suite et fin de l’histoire en trois parties commencée avec le 13ème épisode de cette première et unique saison de Beware The Batman, nous avons droit à un final plutôt convaincant qui fait que cet “arc” est pour le moment le meilleur qui ait été fait dans la série. Bon, je dis ça, j’en suis qu’à peine la première moitié dépassée, mais je vais vous étayer les différentes raisons qui m’ont poussé à apprécier encore plus cet épisode (oui, même si ça ne se voit pas forcément au niveau des étoiles, mais si vous me lisez, c’est que vous avez appris à apprécier ma prose plutôt que simplement ces pastiches récupérés de Super Mario 64) – et je vous promets que ça ne tient pas qu’à mon fanboyisme aigu du Chevalier Noir. Si, je le jure.

Beware The Batman E15 - 4

Alors que Batman avait réussi à se sortir des griffes de Ra’s Al Ghul et de sa terrifiante moustache, avec l’aide inopinée de Silver Monkey, ce sont Alfred et Katana qui, partis à la rescousse du Chevalier Noir (alors qu’en fait, il a pas besoin d’aide, il est le goddamn Batman !), sont maintenant fait prisonniers par le chef de la League of Assassins, et il est bien décidé à corrompre le coeur de la jeune Tatsu Yamashiro à base de mensonges sur le passé de son père et de sa mort, qui est étroitement reliée à une action malheureuse d’Alfred. La jeune apprentie du Croisé à la Cape (dédicace à TheRiddler) va-t-elle laisser les sentiments et la colère submerger son coeur ? Et qu’en est-il du Commissaire Gordon et de sa fille Barbara qui essaient d’hacker à distance l’Ion Cortex, responsable du blackout total qui ravage Gotham (rendu dans cet épisode un peu plus crédible avec quelques voitures brûlées, et des petits voyous qui volent des télévisions, mais c’est toujours pas ça…) ? Et c’est sans oublier Ra’s Al Ghul qui a réuni tous les vilains de la série (Pyg et ToadTobias WhaleMagpie et toute la clique) pour se débarrasser de Batman !

Beware The Batman E15 - 3

Vous l’aurez compris, le programme est assez dense, on passe d’une scène à l’autre sans véritable temps mort, et le côté ultra jouissif de cet épisode tient dans cette réunion des méchants de la série qui donne un vrai côté “all-star villains” qui contentera même le plus dur à contenter. Si, j’y crois vraiment. Alors bien sûr il y a un tournant prévisible dans la chose (parce que quand même ça reste des super-vilains, et qu’un super-vilain c’est un peu bête à la base), mais voir Cypher affronter le Chevalier Noir en contrôlant Magpie et Phosphorus Rex avant que Toad et Pyg n’y mettent du leur à coup d’attaque sonique et de roquettes, bah c’est diablement fun ! Il ne manquerait qu’Anarky et Metamorpho, mais ces derniers ont des backgrounds et des personnalités travaillées différemment, qui font que leur présence ici n’aurait pas été des plus cohérentes. Alors apprécions ce qu’on nous donne, que diable ! L’épisode se paie même le luxe de partir complètement dans le surnaturel avec les âmes qui sortent de la Soultaker Sword dans une scène vraiment épique (le terme de “Chevalier” prend tout son sens), simplement gâchée parce que les dites âmes en question sont un peu loupées par rapport au reste de la production ; l’effet de “brume” pour accentuer le côté esprit est un poil laid, et cette couleur verte n’est pas géniale.

Beware The Batman E15 - 2

Reste qu’avec autant d’action, de suspense, on ne voit pas le temps passer. La caméra joue plusieurs fois sur de bon effets de perspectives (genre les ennemis qu’on voit arriver de loin et qui PAF t’explosent l’écran en première ligne), on a droit à des effets visuels vraiment bien fichus (avec l’Ion Cortex), on a droit à quelques retournements de situations, certains plus attendus que d’autres, mais même si on s’en doute, c’est toujours amené avec une certaine dose de “on se prend pas si au sérieux que ça” qui fait que, bah ça passe crème. Et le point culminant se tient dans l’épilogue, puisque l’un des personnages principaux prend une décision importante pour la suite de la série. Oui, il va bien y avoir un changement de statu quo pour les prochains épisodes ! J’ai l’air de m’emballer pour pas grand chose ? C’est juste que je suis content de voir que cette histoire, quand même assez importante, ne se résolve pas comme avec tous les autres épisodes de la série. On a eu là plus qu’un simple effet de “freak of the weak” et personnellement ça me fait vraiment plaisir de retrouver ce genre d’éléments dans une série d’animation pour gosses ! Presque j’en achèterais des produis dérivés pour la faire revivre, tiens. Nan mais j’ai dit : presque. Ne nous emballons pas.

Bonus : C’est la Gotham Saint-Denis, à base de po-po-po-po !

Beware The Batman E15 - 1

Beware The Batman est une bonne série d’animation, quoi qu’on puisse en penser graphiquement (je prends un certain plaisir à faire la remarque pour pas qu’on me dise que je suis trop catégorique, je suis toujours conscient que certains ont arrêté de suivre la chose à cause de cet aspect). Cet épisode vient compléter richement l’intrigue que nous suivions depuis les deux autres, il y a des méchants en pagaille, une bonne dynamique entre tous les personnages, de l’action bien mise en scène, des FX réussis (et d’autres un peu moins), et en bonus un vrai changement de statu quo (je précise qu’à la rédaction de la review, je n’ai pas encore vu l’épisode suivant, donc je réagis en fonction de ce que j’ai vu là) pour la suite de la saison. Vraiment, si vous ne vous y êtes toujours pas mis, il est grand temps de rattraper votre retard. Ne serait-ce que pour ces 3 épisodes là ! 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.