Urban Comics avait promis de révéler dans le week-end le sommaire de sa prochaine anthologie dédiée aux Super-Vilains, et c’est chose faite ! Nous rentrons donc un peu dans les détails si vous le voulez bien. Cette anthologie est divisée en plusieurs parties, trois pour être précis et rassemble donc pas moins de 20 numéros autour des super-vilains. On pouvait croire voir débarquer à la fin de l’anthologie des numéros du Villains Month, mais Urban a choisi de ne publier aucun one-shot New 52 dans cette anthologie de 352 pages qui sortira le 31 Octobre. Côté sommaire, nous retrouvons donc :

Première partie : Les racines du mal

– Action Comics #13 “La Ligue de Protection des Taxis” (1939), par Jerry Siegel et Joe Shuster, présentant la première apparition d’Ultra-Humanite dans le DC Universe. Lors de sa création Ultra-Humanite était l’homme le plus intelligent de la planète, n’avait pas encore l’apparence d’un singe et était l’opposé de Superman. C’était un scientifique fou, cloué sur un fauteuil roulant et souhaitant dominer le monde. Lors du Silver Age, il transféra sa conscience dans le corps d’un singe albinos.

– Batman #25 “Le Pacte des Pendards” (1944) par Don Cameron, Jack Burnley et Jerry Robinson, dévoilant une histoire de Batman et Robin “Are Two Villains Better Than One?” avec en guest le Joker et le Pingouin.

– All-Star Comics #41 “Le Dossier des Crimes Patriotiques” (1948) par John Broome, Alex Toth, Carmine Infantino, Arthur Peddy et Irwin Hasen où la Justice Society of America alors composée par Atom, Black Canary, Doctor Mid-Nite, Flash, Green Lantern, Hawkman et Wonder Woman affronte la Injustice Society of the World composée par Fiddler, Harlequinn, Huntress, Icicle, Sportsmaster et enfin Wizard.

Deuxième partie : L’Ascension du mal

– Green Lantern #9 “La Bataille des Anneaux de Pouvoir” (1961) par John Broome et Gil Kane, une histoire où Hal Jordan a quelque peu des problèmes avec la recharge de son anneau et devra affronter Sinestro sur OA qui a trouvé un moyen d’absorber toute l’énergie des anneaux des Green Lanterns sur Yquem.

– Superman #167 “Luthor et Brainiac associés” (1964) par Ed Hamilton et Curt Swan,  où Luthor, à peine évadé de prison, découvre les origines de Brainiac, et décide de s’allier avec lui pour stopper à jamais l’Homme d’Acier.

– Flash #155 “L’Alliance des Vilains” (1965) par John Broome et Carmine Infantino qui signe la toute première apparition des Rogues (l’équipe), et non les membres déjà présents individuellement dans des numéros précédents. On retrouve donc ici Captain Cold, Mirror Master, The Top, Heat Wave, Captain Boomerang et enfin Pied Piper.

– Batman #234 “La Face du Mal” (1971) par Dennis O’Neil et Neal Adams, qui marque le retour de Two-Face avec des flashbacks pour mieux présenter son histoire personnelle.

– New Gods #7 “Le Pacte” (1972) par Jack Kirby, avec la présence d’Izaya, Steppenwolf et Darkseid, mais aussi Orion, le Highfather ou encore Desaad.

– Adventure Comics #452 “Sombre Destin, Rêves Mortels” (1977) par David Michelinie et Jim Aparo, un numéro avec Black Manta, Cal Durham et la mort du fils d’Aquaman (Aquababy).

– Tales of the New Teen Titans #44 “La Naissance d’un Titans” (1984) par Marv Wolfman et George Pérez, un numéro se déroulant dans l’excellent arc Judas Contract (la review arrive dans la journée pour notre semaine spéciale Teen Titans), nous présentant quelque peu les origines de Deathstroke mais aussi les premières apparitions de Dick Grayson en Nightwing et Joseph Wilson en Jericho.

Troisième partie : Le Mal Éternel

Superman #9 “Metropolis, 1500Km” (1987) par John Byrne, back-up donc de Superman #9 centré sur Lex Luthor.

– Wonder Woman #9 “Le sang de Cheetah” (1987) par George Pérez, qui revient sur la transformation de Barbara Minerva en Cheetah.

Superman Villains Secret Files and Origins #1 “Un jardin d’enfants maléfique” (1998) par Stuart Immonen, un numéro qui rassemble la famille Kent, Lois Lane, les forces spéciales de Metropolis, Scorn, S.T.A.R. Labs, mais aussi Superman Red, Superman Blue.

Flash #212 “Miroir, mon beau miroir” (2004) par Geoff Johns et Steven Cumming, qui revient sur l’histoire de McCulloch qui deviendra le Mirror Master.

– 52 #16 “Les origines de Black Adam” (2006) par Mark Waid et J.G.Jones, qui revient simplement sur les origines de Black Adam un des personnages centraux de la série 52.

Countdown #35 “Les origines de Parallax” (2007) par Scott Beaty et Ivan Reis, qui revient sur l’histoire de Parallax, l’entité de la peur qui a réussi à s’échapper de sa prison des gardiens et s’est emparé de Hal Jordan.

Countdown #27 “Les origines de Double-Face” (2007) par Mark Waid et Mark Chiarello, qui revient sur l’histoire de Harvey Dent et sa transformation en Double-Face, l’un des plus redoutables adversaires de Batman.

Tales of the New Gods “Infiniment tendre et souffrant infiniment” (2008) par Mark Millar et Steve Ditko, qui présente une histoire des New Gods avec Desaad et Granny Goodness (Mamie Bonheur).

Legends of the Dark Knight (vol 2) #1 “Tout en un” (2012) par Jonathan Larsen et J.G. Jones, un numéro avec Catwoman, le Joker, Mr. Freeze, Poison Ivy et Two-Face.

Adventures of Superman #14 “La valse des pantins” (2014) par Max Landis et Jock, où le Joker débarque en ville avec la ferme intention de rencontrer Superman et où Superman doit faire du babysitting pour Spike et Sugar.


11 Commentaires

  1. Ah, le numéro de Flash qui voit les Rogues se regrouper pour la 1è fois, lors de l’age d’argent! Je prend tout de suite, rien que pour ça!
    Après, certains titres extraits ici auraient mérité plus de numéros (je pense à Superman Villains Secret Files and Origins) et j’espère qu’après la publication des New Gods, de Jack Kirby, nous aurons droit aux Tales of the New Gods…

  2. Petite erreur, Superman #9 « Metropolis, 1500Km », c’est le back-up sur Luthor, pas l’histoire principale sur le Joker.

  3. Ah le New Teen Titans #44, content qu’il y soit bien qu’un peu dégoûté car j’avais mis du temps à trouver mais bon vivement la sortie :)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.