1. Introduction

2. Qu’est-ce que Futures End

3. Qu’est-ce que Five Years Later ?

4. Succès Commercial ?

5. Five Years Later : Ça racontait quoi ?

6. Sélection Top/Flop de la rédaction

7. (Re)Découvrez nos avis

8. Publication en France


Qu’est-ce que “Futures End” ?

 

Contexte

Avant de revenir sur le mois spécial Five Years Later qui a eu lieu en septembre dernier, il sera important de commencer par vous parler de Futures End. Futures End, c’est le sigle rattaché à toutes les séries parues en septembre. Mais avant cela, Futures End se rapporte à la série hebdomadaire The New 52 : Futures End qui a été annoncée en décembre 2013, alors que les lecteurs se remettaient à peine du Villains Month et de l’arrivée de Forever Evil. DC Comics avait très certainement planifié son mois spécial à l’avance, mais n’a parlé au départ que de cette série, dont le lancement s’est fait le jour du Free Comic Book Day ou FCBD. On y retrouve quatre auteurs à l’écriture, comme pour Batman Eternal : Brian Azzarello, Jeff Lemire, Dan Jurgens et Keith Giffen.

5 years later - Futures End

Le FCBD, c’est ce jour particulier de Mai qui, chaque année, voit les différentes maisons d’édition proposer dans les comicshops un ou plusieurs comicbooks gratuits, histoire de donner envie aux lecteurs potentiels de franchir le pas. DC Comics a choisi en 2014 de faire un numéro #0 pour The New 52 : Futures End afin d’attirer l’attention très facilement. Le fait d’avoir un comic gratuit permet une visibilité maximale, et la série a cette particularité d’être hebdomadaire, et ce pour deux raisons. La première est que l’histoire racontée se veut très dense et qu’un format de publication classique n’aurait pas suffi pour l’histoire que DC veut raconter – ou alors ça aurait pris des plombes (et lorsqu’on voit le temps qu’a mis la série à vraiment se lancer, on se dit que c’est mieux comme ça). La seconde, plus commerciale, c’est que le format hebdomadaire incite le lecteur à revenir obligatoirement chaque semaine dans son shop, si tant est qu’il suit la série (l’idée développée par Didio est qu’en général un lecteur de comics ne se déplace pas que pour un seul comicbook, et qu’en le faisant revenir chaque semaine, on le pousse implicitement à acheter d’autres comics à chaque fois… un raisonnement qui n’est peut-être pas faux, mais qui trouve ses limites, car le lecteur n’achètera pas forcément que du DC – mais même dans ce cas, s’il consomme plus, ça ne peut être que bien pour l’industrie, n’est-ce pas ?). Le 7 mai 2014, donc, les lecteurs mettent la main sur ce fameux numéro zéro, qui expose en une vingtaine de pages le point de départ de ce Futures End.

5 years later - Futures End #1

On va vous rappeler brièvement le pitch pour ceux qui n’auraient pas suivi, ou qui découvrent la chose. Le début de The New 52 : Futures End se déroule 35 ans dans le futur du DC Universe, par rapport à ce qu’il est à présent (techniquement, on se situe à ce moment juste après Forever Evil – le retard de publication du dernier numéro de la mini-série n’étant pas pris en compte). Dans ce futur forcément apocalyptique, un ordinateur ultra-puissant fabriqué par Bruce Wayne et Mr. Terrific, qui répond au doux nom de Brother Eye, a pris le contrôle de la planète, transformant les super-héros que nous connaissions en d’affreux robots difformes, qui ne sont plus que l’ombre de ceux qu’ils étaient auparavant. On nous montre que la situation est extrêmement critique, mais que quelques héros ont réussi à survivre jusque là (quelques seconds couteaux tels que Captain Cold, Amethyst ou Grifter), mais les pages s’enchaînent et c’est un véritable carnage qui se déroule sous nos yeux. Derniers survivants de cette terrible situation, Bruce Wayne et la version New 52 de Terry McGinnis (qui est donc bien le Batman Beyond qui avait été présenté sur la couverture de ce numéro #0) décident de mettre un plan redoutable en marche pour empêcher ce futur catastrophique d’arriver : retourner dans le passé pour empêcher la création de Brother Eye. Le plan est assez radical puisque pour empêcher cette création, il faudra passer par la case “meurtre’’, un extrême auquel ne nous a pas habitué Bruce. Le problème, c’est que juste avant de se lancer dans cette aventure, Bruce finit avec un bras coupé (un gimmick qui aura été reproché par les vieux lecteurs) et c’est donc Terry qui doit retourner dans le passé. La machine à voyager dans le temps ayant été calibrée pour Bruce, l’utilisation par Terry induit une variation dans son fonctionnement, et ce dernier se retrouve bien dans le passé, mais est arrivé trop tard pour empêcher la création de Brother Eye. Il se trouve en effet cinq ans dans le futur du DCU, et les événements qui mènent à la catastrophe sont déjà commencés… Il s’agit donc d’une course contre la montre pour empêcher ces derniers d’arriver.

5 years later - Terry

Voilà donc le point de départ de l’intrigue, et si je ne vais pas vous faire un résumé de l’intrigue, ni un dossier sur Futures End (enfin, ça viendra avec le temps), il faut aborder quelques précisions. Si Batman Beyond est présenté comme le héros, la série va rapidement se détourner de lui pour mettre en avant des seconds couteaux du DC Universe avec, entre autres, Frankenstein, Amethyst (de la défunte série Sword of Sorcery), Grifter, le S.H.A.D.E, Lois Lane, Constantine, puis de plus en plus de personnages qu’on qualifiera de “secondaires’’. Dans ce futur, du moins pendant la première vingtaine de numéros, il n’y a pas de Batman, de Superman (enfin, il y en a un, mais il porte un mystérieux masque), pas de Wonder Woman. La série fait donc valoir son intitulé “The New 52” en rappelant aux lecteurs que cet univers se compose d’un grand nombre de personnages qu’elle met en valeur et que ces derniers auraient pu oublier (puisque pour la plupart leurs séries ont été annulées).

L’autre point important sur lequel la série insiste dès le départ, c’est la référence à une guerre avec une autre Terre qui est faite. Les lecteurs apprendront bien assez vite que cette guerre a eu lieu avec Earth 2, et cette histoire qui n’est absolument pas anodine, surtout lorsqu’on en regarde les conséquences, permet alors à DC d’annoncer également une troisième série hebdomadaire répondant au doux nom d’Earth 2 : World’s End. Pour cette dernière, le casting d’auteurs est moins prestigieux que pour sa grande sœur, avec à l’écriture la nouvelle venue Marguerite Bennett, l’auteur de science-fiction Daniel H. Wilson et Mike Johnson. Le quatrième auteur, à l’heure de l’annonce, était le vétéran Paul Levitz mais ce dernier a quitté l’équipe créative peu de temps après son annonce. À l’heure de rédaction de ce dossier, le premier numéro de cette série n’est pas encore sorti.

Vers un événement plus important

Enfin, et même si ce n’est pas trop le but de ce dossier, il sera difficile de ne pas mentionner The New 52 : Futures End et Earth 2 : World’s End sans aborder le fait que les deux séries servent également à annoncer un prochain événement majeur pour l’ensemble des publications de DC Comics. Nous y reviendrons plus en détails lorsque le moment sera voulu, mais un teaser pour la première série hebdomadaire énonçait “When Futures End… The Blood Moon shall rise !” et ce Moon Blood, aussi appelé sur le site “Projet Crisis”, devrait arriver en avril 2015 ou fin mars, puisque les deux séries hebdomadaires trouveront leur conclusion à ce moment-là. Et ce n’est pas les informations révélées dans certains numéros de ce mois spécial qui viendront contredire les hypothèses les plus folles qui existent pour le moment sur la nature de ce projet, qui serait une façon pour DC Comics de rendre hommage à Crisis on Infinite Earths, 30 ans après sa publication, et également pour eux de pallier aux désordres éditoriaux que le déménagement de leurs locaux de la côte Est à Ouest des États-Unis va entraîner. Nous reviendrons sur tout cela en temps voulu, consacrons-nous à présent à ce fameux mois Five Years Later. Nous vous invitons à débattre de tout ça, sur ce topic disponible sur le forum.

5yearslater-04-Blood-Moon

13 Commentaires

  1. Dossier où il ne manque aucune virgule. lol Ce que je veux dire il couvre bien le sens de ce mois dans un bon contexte.

  2. la ya du boulot !

    J’ai même saisi certaines choses pas encore très claires au sujet de l’event :) ! merci

  3. je viens de me prendre les 5 premiers numéros de future’s end, et comme je suis le rythme de parution française ( par la force des choses ) j essaye d en savoir plus sur cet arc, et je dois dire que l on trouve vraiment tout ce qu il faut sur ce site, pour Dc fan que je suis, je dois dire que l’équipe fait un super boulot, merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.