À peine officialisé par un Dwayne Johnson enfin libre de nommer son rôle au sein du DCCU, le film Shazam commence déjà à faire parler. Et si les internautes y sont déjà tous allés de leur commentaire sur les choix et orientations de ce prochain long-métrage encore bien mystérieux, c’est de la société de production New Line, sous-société de Warner Bros., que viennent les premières infos sur le ton et l’orientation des aventures de Black Adam et Billy Batson.

Entretenu par Entertainment Weekly, Tobby Emmerich, président de New Line, a en effet déclaré que Shazam serait un film différent de ce dont le spectateur a l’habitude dans le cinéma de super-héros.

Je pense pouvoir dire que le film Shazam aura un ton qui lui sera propre. C’est un film DC, ok, mais ce n’est pas un héros de la Justice League, et ce n’est pas non plus un personnage de Marvel. La tonalité et le ressenti seront différents de cette frange des films de super-héros. Le film aura de l’humour, et du fun. Mais les enjeux seront réels.

Sans dévoiler plus d’éléments sur le fond de l’intrigue, Emmerich n’hésite pas à appuyer le choix de Dwayne Johnson dans la peau de Black Adam, antagoniste complexe de l’univers Shazam. Un choix judicieux, pour l’intervenant, qui compare ce quasi-vilain au The Rock de Fast & Furious 5.

Black Adam est un super-vilain ambigu. Dans un film de super-héros, le vilain est, je pense, ce qui fait le sel du film. Et je trouve que l’emprise de Dwayne sur le personnage, et la vision qu’il a du rôle de Black Adam, est vraiment irrésistible et fun.

À peine annoncé, le film Shazam ne semble pas avoir fini de faire parler de lui. Humour ? Scénariste ? Acteur ? Autant de paramètres à appréhender, avant une sortie en salles encore bien loin de nous. If you smell what DC is cooking