[Review VF] Green Lantern Saga #27
Les points positifs :
  • Earth-2 au sommet
  • Red Lanterns toujours aussi bon
  • De véritables conséquences à Lights Out
Les points négatifs :
  • Green Lantern : New Guardians divise les avis

Après l’événement Lights Out nous retrouvons dans ce Green Lantern Saga les conséquences de l’attaque de Relic. Au programme de votre rendez vous mensuel, Green Lantern #25, Green Lantern New Guardians #25, Red Lanterns #25 et Green Lantern Corps #25 qui profitera d’un passage à lan zéro. C’est aussi le retour de deux numéros d’Earth2, de quoi vous occuper pour un petit moment ! Bonne lecture !

Green Lantern Saga #27 est disponible depuis le 25 Juillet 2014 au prix de 5,60 euros.


Numéro précédent : Green Lantern Saga #26 La suite dans : Green Lantern Saga #28

Green Lantern #25

  • Scénario : Robert Venditti Dessins : Billy Tan Colorisation : Alex Sinclair, Tony Avina

Après Relic et le renouveau des batteries, il est temps de se mettre au vert pour le clan d’Hal Jordan et ça va passer par des mesures draconiennes qui seront discutables pour certains membres et amis du chef des Green Lanterns. Mais il ne faut pas longtemps à Hal Jordan pour rebondir et traquer la Prixame Nolanj, quête qu’il n’a pas pu achever avec l’arrivé de Relic, et il est temps qu’Hal fasse un exemple de la mauvaise maîtrise des anneaux. Un numéro relativement bon et rempli d’humour, ça faisait longtemps que l’on n’avait pas eu ça chez les Green Lanterns, surtout quand Kilowog et Stewart se foutent littéralement de la tête d’Hal.

Plaisant à lire, il est aussi très coloré et beau graphiquement : Billy Tan, Alex Sinclair et Tony Avina sur le titre c’est top !

– Deiimo

Note : 7/10

Suite à l’événement Lights Out et aux révélations de Relic, Hal Jordan est forcé de faire respecter de nouvelles lois dans l’univers, dont celle d’utiliser avec parcimonie l’énergie du spectre lumineux, pour éviter la catastrophe vers laquelle le monde avancerait inexorablement si cette énergie venait à s’épuiser. Cela va créer des tensions, et occasionnera des dialogues assez bien sentis. Mais un numéro de Green Lantern ne serait rien sans action, et Hal, accompagné de Kilowog, se mettra à la poursuite de NolAnj, une Star Saphire qui s’était rendue coupable de meurtre il y a quelques numéros. L’épisode est tout à fait plaisant à lire, et l’on voit que les conséquences de Lights Out sont lourdes et ont véritablement changé la donne pour les Green Lanterns.

– Zeppeli

Note : 7/10

Green Lantern #25


Green Lantern : Nouveaux Gardiens #25

  • Scénario : Justin JordanDessins : Brad Walker, Geraldo Borges Colorisation : Will Quintana

On retrouve notre Kyle Rayner laissé soi-disant pour mort, en tous cas pour le reste de l’univers. Il n’en est rien : ce dernier se pavane presque sur une nouvelle planète ressemblant à un brin de paradis, Carol Ferris sera mis au courant par les nouveaux gardiens du secret de la disparition de Kyle. Les retrouvailles joviales entre Carol et Kyle nous confirment une fois de plus qu’il n’y a pas que de l’amitié dans l’air, mais bien aussi de l’amour. Justin Jordan nous prouve une fois de plus que l’on peut encore faire de belles histoires avec notre ami Kyle Rayner et qu’il a de beaux jours devant lui, on rentre dans une nouvelle aventure et on attend avec impatience la suite.

Brad Walker et Gerldo Borges aux dessins c’est vraiment le pied total pour une aventure comme celle-ci.

– Deiimo

Note : 7/10

On croyait Kyler Rayner mort après les événements de Lights Out, mais l’on se trompait. C’est ce que Carol Ferris découvrira bien vite dans ce numéro. Concrètement, je n’ai pas grand chose à dire sur ce numéro, c’est niais au possible et la petite “romance” entre Carol et Kyle me fait penser que chez DC, on croit que les séries Green Lantern relèvent du soap opéra (oui, je trolle un peu). Les conséquences de Lights Out sont évoquées, et on a droit à une petite intrigue de science fiction concernant une planète utopique qui cache un lourd secret, que l’on croirait issue de l’un des pires épisodes de Dr Who… Dire que je n’ai pas accroché à cette histoire est un euphémisme, et l’on se demande comment quelqu’un qui possède le pouvoir d’un white lantern peut faire pour se retrouver dans la m… aussi vite que le fait Kyle Rayner

– Zeppeli

Note : 3/10

Green Lantern Nouveaux Gardiens #25


Red Lanterns #25

  • Scénario : Charle SouleDessins : Alessandro VittiColorisation : Gabe Eltaeb, Hi-fi

Les Red lanterns et leur nouveau chef Guy Gardner (qui a l’avantage d’avoir les cheveux assortis à l’uniforme), triomphent : ils ont obtenu d’Hal Jordan un secteur spatial rien qu’à eux. Et pas n’importe lequel puisque c’est celui de la Terre. Ils cherchent alors à marquer un grand coup pour asseoir leur autorité nouvelle. Pendant ce temps là Atrocitus se met à la recherche d’un nouvel anneau. Le scénario de Charles Soule est simple et efficace, presque logique. Faire en sorte que Guy Gardner cherche à rendre son corps respectable est un excellent début.

Les dessins d’Alessandro Vitti sont réussis à l’exception d’un ou deux visages, mais cela revient à chipoter. Un bon début d’arc très prometteur !

– Darthfry

Note : 7,5/10

On commence par ce numéro avec une fête dans le nouveau GQ des Red Lanterns et ça fait plaisir à voir, depuis que Guy Gardner a rejoint l’escouade rouge tout par en vrille, mais dans le bon sens, et ça ne déplaît pas aux autres membres du corps ne regrettant pas Atrocitus. L’enjeu maintenant de cette série, c’est de se dire qu’ils ont un secteur à protéger et pas n’importe lequel ! Guy Gardner a dans l’idée de faire mieux que les Green Lantern et déjouer les menaces avant qu’elles n’aient lieu. Au final c’est super bien fait et nos amis vont se mettre dans un sacré pétrin pour veiller à protéger le secteur 2814 avec toujours cette rage projetée au napalm.

Alessandro Vitti toujours en forme sur le titre Red Lanterns ce qui fait plaisir à voir, aucun essoufflement dans la série, c’est pratiquement parfait.

– Deiimo

Note : 8/10

Red Lantern #25


Green Lantern Corps #25

  • Scénario : Robert Venditti, Van Jensen Dessins : Victor Drujiniu, Ivan Fernandez, Allan JeffersonColorisation : Garry Henderson

Green Lantern Corps n’échappe pas à la règle ce mois-ci et va se mettre à l’an zéro et donc c’est John Stewart que nous retrouvons avant qu’il ne devienne un Green Lantern. Alors que Gotham est plongée dans le noir et que la tempête arrive, John et son escouade doivent venir en aide à des réfugiés dans un stade, et ils vont rencontrer Anarky le fameux terroriste. L’histoire va naviguer entre le présent et les souvenirs de John Stewart ce qui va l’aider dans sa prise de décision et à nous lecteurs de comprendre le personnage et ses choix. Concrètement ce numéro est une surprise, je ne m’attendais pas à cela en le lisant, c’est plutôt bien et inattendu de retrouver un personnage tel qu’Anarky dans un Green Lantern Corps.

Ils sont plusieurs à se partager le numéro aux dessins, Victor Drujiniu et Ivan Fernandez sont présents pour le zero year et Allan Jefferson pour les flash-backs. C’est bien fichu et on rentre vite dans l’histoire.

– Deiimo

Note : 7/10

Il fallait bien que l’un des Green Lanterns soit touché par le Zero Year, qui se déroule actuellement dans les pages de la série Batman, et c’est John Stewart qui s’y colle. Le choix est logique, puisqu’il s’agit d’un ancien marine. Alors qu’il était toujours en fonction à l’époque où Gotham a été plongée dans le noir, notre héros est envoyé, avec son escouade, à la rescousse de réfugiés qui se cachent dans un stade qui risque d’être détruit par une tempête destructrice. Cependant, la population n’accueillera pas avec joie leurs “sauveurs” et John fera la rencontre d’un Anarky version New 52, très proche de la version retenue dans les jeux vidéo de la franchise Arkham. L’épisode est anecdotique, mais reste assez bien écrit et permet de donner quelques informations sur John Stewart, grâce à des flashbacks qui parlent de son enfance.

– Zeppeli

Note : 6,5/10

Green Lantern Corps #25


Earth-2 #13

  • Scénario : James RobinsonDessins : Yildiray CinarColorisation : Pete Pantazis

Un puits de feu au pied du célèbre Christ Rédempteur à Rio, conséquence de l’invasion avortée d’Apokolyps. Celui ci recèle une particularité, la vie suis son cours autour car contrairement aux autres, ce puits n’est pas radioactif. L’armée mondiale envoie Captain Steel pour l’explorer et découvrir ce qui fait sa particularité. Pendant ce temps là Hawkgirl est toujours secondée par un personnage à l’air familier qui ne se montre pas. James Robinson continue de nous faire explorer le monde fascinant de “Terre 2”, en nous exposant les origines de Captain Steel. C’est fascinant.

Les dessins d’Yildiray Cinar sont toujours au top, rien à redire c’est magnifique et chapeau à la colorisation de Pete Pantazis dont les couleurs explosent à chaque case. Earth 2 ne fait que renforcer mon amour pour les histoires prenant place dans des univers alternatifs, encore une fois je ne peux que regretter qu’il n’y ait qu’une seule série dans cet univers !

– Darthfry

Note : 9/10

James Robinson signe ici un excellent épisode de la série Earth 2, alors que l’on découvre à Rio un puits de feu créé suite à l’invasion de la planète par les forces d’Apokolyps. L’armée décide d’envoyer une “merveille” sur place, en la personne de Captain Steel, afin de découvrir la nature de ce phénomène. C’est l’occasion pour le scénariste de nous dévoiler les origines de ce personnage, à travers un récit original et maîtrisé. L’épisode est aussi riche en action, avec un combat, mené par Hawkgirl, qui m’a beaucoup impressionné. Le travail d’Yildiray Cinar contribue aussi à la réussite de ce numéro, c’est tout bonnement magnifique. On en vient presque à regretter, en lisant cette série, que l’ensemble des titres new 52 ne soient pas dans la même veine, tant l’écriture de Robinson, qui remanie l’univers DC, est fine et audacieuse.

– Zeppeli

Note : 9,5/10

Earth-2 #13


Earth-2 #14

  • Scénario : James RobinsonDessins : Nicola ScottColorisation : Pete Pantazis

Place à Earth2, alors que les derniers numéros m’avaient vraiment bien plus, ce numéro m’a un peu plus refroidi, perdant de son panache. On retrouve nos héros prêts à en découdre avec Steppenwolf, mais avant ça ils auront une armée et des alliés à affronter. Je n’accroche pas quand il s’agit de l’armée mondiale, ou autre et durant ces deux derniers numéros j’ai eu tendance à décrocher du titre. Est-ce que finalement Earth2 sera plus appréciable à lire en tpb, je le pense. Le petit plaisir c’est de voir Jay Garrick et le Doctor Fate travaillant ensemble, les personnages d’Earth2 sont vraiment bien choisis. Je reste tout de même impatient de voir la suite.

Nicola Scott envoie du steak sur les dessins c’est vraiment très beau, je n’en attends pas moins à chaque fois et c’est toujours un petite claque à chaque lecture.

– Deiimo

Note : 6,5/10

Après un numéro extrêmement réussi, Robinson signe ici une suite un peu moins palpitante. On a l’impression que le rythme ralentit un peu, bien que l’on retrouve une partie plus étendue du roster de “merveilles” de la série. Malheureusement, il ne se passe que peu de choses dans ce numéro, qui sert à teaser la suite… On est toutefois heureux de retrouver Flash, Green Lantern et Dr Fate, notamment grâce aux dessins de Nicola Scott, mais leur affrontement avec l’armée mondiale n’est pas des plus intéressants… Reste un gros cliffhanger qui nous met l’eau à la bouche, et l’on sait qu’avec cette série, la déception ne sera pas au rendez-vous.

– Zeppeli

Note : 7/10

Earth-2 #14

4 Commentaires

  1. J’ai pas du tout aimé Green Lantern Corps. Vraiment déçu alors que depuis le changement d’équipe je n’ai pas été déçu. En revanche, heureux de pouvoir lire des histoires avec quelques gags dans New Guardians et Green Lantern. Red Lanterns est vraiment devenue intéressante depuis que Guy Gardner a rejoint le Corps et puis, encore et toujours Earth-2 et ça, c’est cool !

  2. earth 2 vraiment la meilleure serie du magazine.pour les red lanterns ca fait bizarre de ne plu voir atrocitus a leur tete.vivement la suite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.