Geoff Johns a profité aujourd’hui de sa présence au panel CW de la TCA (Television Critics Association) pour revenir dans les grandes lignes sur les perspectives des univers télévisés adaptés de licences DC Comics/Vertigo. L’occasion pour le Chief Creative Officer de rappeler une fois pour toutes que non, les univers TV et ciné ne fonctionneront pas sur la logique d’univers partagé, et qu’aucun crossover entre les deux supports n’est actuellement prévu (pour rappel).

Une décision qui s’expliquerait en partie par la difficulté de faire travailler séries et films main dans la main sur le plan de la continuité. Les deux supports étant amenés à se multiplier, Warner et DC préfèrent ainsi ne pas mettre des bâtons dans les roues de leurs équipes créatives : « le pôle séries TV est séparé de l’univers filmique afin que les réalisateurs puissent raconter des histoires qui se prêtent davantage au format cinématographique, explique ainsi l’auteur, là où les séries explorent un pan différent du DC Universe. »

La rédaction d’IGN a ensuite profité de l’après panel pour interroger l’ami Johns sur la possible existence d’une Justice League télévisée (après tout, il y a déjà la Suicide Squad), en parallèle de l’équipe prévue sur grand écran à l’horizon 2018. Il répond en substance : « Vous verrez de nombreux personnages DC dans The Flash et Arrow, mais pas de Batman, ni de Superman. Actuellement, Batman V Superman est en production, donc ces deux là ne seront pas dans une série TV pour le moment. Vous y verrez plutôt Firestorm ou The Atom, par exemple. »

A cette déclaration s’ajoutent les précisions de Mark Pedowitz, président de la CW, autour du personnage de Wonder Woman. Longtemps personnage de série dans les années 70, récemment proposée pour un projet avorté au stade du pilote, la célèbre princesse Amazone n’en aurait manifestement pas encore fini avec le petit écran. Pedowitz assure en effet que « si nous pouvons le faire, et avec le bon script, nous le ferons ».

Le ponte de la CW déclare être fier du succès de la série Arrow et l’intention du network de rester ouvert aux autres projets d’adaptations super-héroïques, un excellent matériau de base sur lequel travailler selon lui. Johns confirme qu’à ses yeux, « tant que les choses sont bien faites et avec respect, alors tout est possible ».

Enfin, quand la presse interroge le Chief Creative Officer sur son envie personnelle de voir un super-héros porté sur le petit ou le grand écran, c’est sans hésiter qu’il répond : « Shazam » (et bim, la foudre). Difficile de savoir si l’auteur fait ici référence au fameux projet post-Justice League introduisant Dwayne « The Rock » Johnson dans l’univers DC, ou bien à une série à l’étude (le sérial Captain Marvel de 1941. Revival !). Nul ne le sait, bien qu’on imagine davantage la puissance de Shazam au format cinéma.

C’est dommage de ne pas en savoir plus. J’aimerais bien qu’il existe un genre de conférence pour parler de cinéma et de comics, genre, à San Diego, pour qu’on ait des infos sur ce genre de trucs. Ouais. Ce serait bien…