C’était une rumeur depuis quelques mois déjà et c’est désormais officiel, Meredith et David Finch auront la lourde tâche de succéder à Brian Azzarello et Cliff Chiang à la tête de Wonder Woman. Avec un début de run annoncé pour le mois de Novembre avec la sortie de Wonder Woman #36, le duo s’est déjà bien penché sur la question pour donner à la belle amazone une histoire à la hauteur. À cette occasion, le couple s’est exprimé sur les plans qu’ils ont en réserve pour le personnage ainsi que sur la direction que prendra la série.

Meredith Finch commence en affirmant être très fan du travail d’Azzarello et que même si elle débute encore dans le métier, elle peut s’appuyer sur son mari qui a, lui, beaucoup d’expérience, cependant, c’est bien elle qui écrit les histoires. En effet, David Finch révèle que son influence se limite surtout à l’aspect visuel du titre ainsi que sur le rythme du récit. Il ne se considère pas comme un auteur, même s’il a déjà écrit quelques histoires dans le passé, il pense avant tout visuellement et laisse volontiers le soin de l’écriture à sa femme. Justement au sujet de la direction que va prendre la série, Meredith Finch affirme que le tout sera moins orienté vers un récit mythologique comme en ce moment. Il s’agira de quelque chose de plus classique, avec un accent mis plus sur l’aspect super-héroïque du personnage que sur l’aspect mythologique. L’auteur ne veut pas renier ce qui a été fait depuis le début des New 52 pour autant. Elle sait simplement que l’histoire actuelle se suffira à elle-même une fois conclue et qu’il s’agit maintenant d’apporter un nouvel angle de vue sur le personnage. Évidemment, le duo va réutiliser des personnages et des concepts de Brian Azzarello mais ils veulent trouver une balance entre la vie de Wonder Woman en tant qu’amazone et sa vie personnelle et super-héroïque au sein dans la Justice League.

En effet, tous ces éléments font partie de qui elle est vraiment, il ne faut donc rien ignorer de tout ça, d’après le couple Finch. Selon Meredith, l’histoire sera complètement centrée sur les personnages. Certes, il y aura de l’action mais ce sont les personnages et leurs relations qui vont faire avancer les choses. Il faut donc s’attendre à voir Superman faire une ou deux apparitions ainsi que quelques autres membres de la Justice League. En ce qui concerne Wonder Woman, Meredith Finch explique qu’elle représente le premier contact qu’elle a eu avec le monde des super-héros grâce à la série TV avec Lynda Carter. Pour elle, Wonder Woman est une personne intègre, passionnée et courageuse. Elle est prête à tout donner pour ses convictions et, même si elle peut se tromper, elle assume toujours ses choix. C’est en plus de ça, une icône pour de nombreuses femmes, c’est un rôle qu’elle a endossé surtout à partir des années 70, quand les femmes ont commencées à se battre pour avoir des rôles plus importants dans la société. C’est cette Wonder Woman là qu’elle souhaite partager et écrire dans la série. De son côté, David Finch répète qu’il pense surtout en terme de visuel et que c’est un personnage visuellement très attirant justement. Pour lui, Wonder Woman est superbe à dessiner, elle est à la fois forte, déterminée et magnifique et c’est ce qu’il va tenter de montrer à travers ses planches. Il précise qu’il n’a pas envie d’utiliser le terme « féministe » pour la décrire, non pas qu’il a un problème avec ça mais son objectif est de la montrer comme un humain réel avec des failles et pas comme un symbole intouchable.

Pour finir le couple parle de leur façon d’approcher l’écriture. Ils ne vont pas écrire une histoire géante de 35 épisodes comme Azzarello et Chiang. Pour Meredith Finch, c’est quelque chose que seuls les auteurs expérimentés peuvent se permettre sur un titre aussi populaire. Il y aura donc des arcs un peu plus séparés même si chaque récit fera le lien avec le suivant. Pour l’instant, ils ont les six premiers épisodes bien planifiés et deux numéros déjà entièrement écrits. Le thème principal qui se dégage de tout ça pour l’instant est la difficulté pour une super-héroïne telle que Wonder Woman de jongler entre sa vie personnelle et sa vie d’amazone et de déesse de la Guerre et de montrer ce qui arrive quand ces deux mondes entrent en collision. Enfin, Le couple conclut simplement en affirmant que Wonder Woman est une vraie icône de la culture populaire et qu’ils souhaitent lui faire honneur.

Pour finir, je vous laisse avec un premier visuel d’une planche intérieure dessinée par David Finch. De votre côté qu’attendez-vous de ce changement pour le titre ?