[Review VF] Green Lantern Saga #26
Les points positifs :
  • Un bon crossover
  • Des affrontements dantesques
  • Robert Venditti sur les titres majeurs
Les points négatifs :
  • New Guardians en dessous
  • Une narration trop lourde par moment

Ce mois-ci dans Green Lantern Saga vous aurez le droit à un événement complet nommé Extinction en français et Lights Out en version originale. L’histoire principale mettra en scène la nouvelle menace régnant déjà dans les précédents Green Lantern Saga depuis quelques temps, Relic. Vous retrouverez donc les numéros habituels à l’exception d’Earth2 qui cède sa place à Green Lantern Annual #2 mais, rassurez vous, Earth2 reviendra dans le prochain GL Saga.

Green Lantern Saga #24 est disponible depuis le 27 Juin 2014 au prix de 5,60 euros.


Numéro précédent : Green Lantern Saga #25 La suite dans : Green Lantern Saga #27

GREEN LANTERN#24

  • Scénario : Robert Venditti Dessins : Billy Tan Colorisation : Alex Sinclair

Alors qu’Oa se remet difficilement des attaques à son encontre, un nouvel événement se profile à l’horizon, celui de l’extinction, avec la menace intergalactique Relic. En effet, suite à la dévastation du corps des Blue Lantern, la prochaine cible n’est autre que le corps de Hal Jordan. Une mise en bouche de l’événement plutôt réussi, puisqu’un enjeu terrible pèse sur les protagonistes, l’extinction de leur corps, qui est déjà en mauvaise posture. Pas mal d’émotion notamment sur la fin, l’univers de Green Lantern change beaucoup depuis le début des New 52 avec de véritables conséquences, c’est plaisant à lire. Hâte que la traque de NolAnj reprenne, ça ne promet que du bon pour la suite.

Billy Tan signe des dessins à la hauteur du titre, c’est joli, notamment la fin. Une très bonne lecture annonçant un événement plutôt ambitieux comme d’habitude sur les titres Green Lantern.

– Deiimo

Note : 8/10

À peine Kyle Rayner revenu de son affrontement avec Relic, celui ci débarque sur Oa pour délivrer son ultimatum : Que les “Luminiers” cessent de pomper les ressources lumineuse ou qu’ils meurent. Hal Jordan va évidement choisir l’affrontement. Passé la surprise de l’arrivée si rapide de Relic sur Oa, c’est un affrontement classique mais agréable que met en scène Robert Venditti. En gros, rien de révolutionnaire, mais le job est fait.

Quant aux dessins de Billy Tan, c’est la même chose, c’est honnête sans plus, l’ensemble est plutôt beau, mais le manque de détails sur les visages sur des plans lointains et ces mêmes visages de près pas tellement plus réussis, m’empêche de dire mieux dessus. C’est agréable à lire sans être un chef-d’oeuvre, mais on n’en demande pas un toutes les semaines !

– Darthfry

Note : 7/10

Green lantern #24


GREEN LANTERN CORPS #24

  • Scénario : Van Jensen, Robert VendittiDessins : Bernard ChangColorisation : Marcelo Maiolo

Green Lantern Corps est un titre que j’avais arrêté de lire par manque d’intérêt, mais suite aux récents événements, il est indispensable de lire cette série notamment dans ce kiosque. Dites-vous que si Green Lantern #24 se finit un peu tragiquement, Van Jensen et Robert Venditti reprennent la base en y ajoutant une notion de sacrifice au fur et à mesure. Vous l’aurez compris, ce numéro sans grand effet de surprise arrive à convaincre le lecteur de l’importance des choix que chaque personnage fait, qu’il soit principal ou secondaire. L’action sera omniprésente, juste ce qu’il faut pour passer une agréable lecture sans s’ennuyer une seule seconde.

Bernard Chang nous apporte des dessins bluffants, là où d’autres auraient cafouillé sur autant d’action, il apporte quelque chose de précis et efficace. Si on y rajoute Marcelo Maiolo à la colorisation, on obtient le combo parfait et c’est le cas.

– Deiimo

Note : 8/10

Bien que ses débuts aient été corrects, la série Green Lantern Corps souffrait depuis quelques temps d’un manque d’inspiration flagrant, et il s’agissait clairement d’un titre dispensable, même pour ceux qui suivent l’univers des policiers de l’espace. Le crossover Lights Out permet au titre de se relever, en nous livrant une histoire intéressante où de nombreux Lanterns périssent au combat. Les personnages, même secondaires, sont plutôt bien écrits et l’affrontement qui est décrit dans l’épisode est dantesque, grâce à un Bernard Chang en grande forme qui sublime un script assez réussi signé Van Jensen. On a enfin dans les pages de la série un combat galactique d’une ampleur démesurée, et c’est ce que l’on pouvait espérer de mieux. Une lecture bien agréable, qui “humanise” les membres du corps des Green Lanterns.

– Zeppeli

Note : 7/10

Green lantern corps #24


GREEN LANTERN : NEW GUARDIANS #24

  • Scénario : Justin JordanDessins : Brad WalkerColorisation : Will Quintanna

Ah Green Lantern : New Guardians… S’il est une série cosmique avec laquelle j’ai beaucoup de mal, c’est bien celle-ci. Le personnage de Kyle Rayner est totalement inintéressant, et c’est pourtant lui qui est au centre de chaque épisode… Nous le retrouvons ici à la recherche des raisons qui ont poussé les entités à s’enfuir et quitter les sources d’énergie de chacun des différents corps de Lanterns. Bien que l’intrigue soit intéressante, la narration est très lourde et le numéro est plutôt long à lire, alors que les autres parties du crossover vont à 100 à l’heure. Certes, il est assez intelligent de ralentir le rythme pour développer l’intrigue, mais ce n’est pas exactement cela qui nous est proposé ici, tant les informations que l’on nous apporte auraient pu tenir en trois pauvres pages. Ce n’est donc pas cet épisode qui va me réconcilier avec la série, mais il a le mérite de se terminer sur un cliffhanger qui annonce quelque chose de bien plus intéressant.

– Zeppeli

Note : 5,5/10

New Guardians va se concentrer sur Kyle Rayner et les entités après l’événement survenu sur Oa. Bien que le numéro soit intéressant surtout pour la suite de l’histoire, il n’en reste pas moins long et statique comparé aux deux numéros précédents. Durant ce numéro, nous obtiendrons des explications sur les raisons qui ont poussé les entités à quitter les batteries de chaque corps, leurs affinités avec Kyle Rayner et ce qui les attend pour la suite des événements. Cette transition permettra à Hal Jordan de réclamer plus vite que prévu l’intervention des Red Lanterns.

Brad Walker et Wil Quintanna sont toujours aussi bons sur ce titre, c’est vraiment un gros coup de cœur à suivre chaque mois.

– Deiimo

Note : 7/10

Green lantern New guardiens #24


RED LANTERNS #24

  • Scénario : Charles Soule Dessins : Alessandro VittiColorisation : Gabe Eltaeb

On passe à l’ennemi, enfin presque, puisque c’est Guy Gardner qui commande les Red Lanterns suite à la défaite cuisante d’Atrocitus. C’est donc la rencontre entre Hal Jordan et Guy Gardner depuis que ce dernier et passé du côté rouge de la force, et on sent son amertume ainsi que son sentiment de trahison. Un numéro plutôt bien exploité, le passage au début avec Bleez est assez exceptionnel. Le passage avec Atrocitus mérite le coup d’œil, on se demande vraiment ce qu’il adviendra du personnage plus tard. Si je devais faire une remarque, on perd en adrénaline par rapport au début de l’événement, mais pour le reste c’est du tout bon, on s’approche du dénouement et on veut voir le résultat de cet Arc scénaristique.

Alessandro Vitti fait aussi partie de ces artistes que j’apprécie retrouver tous les mois sur ce titre, et ce mois-ci ne fait pas exception.

– Deiimo

Note : 7/10

On retrouve l’ami Guy Gardner dans les pages de cet épisode, après avoir vaincu Atrocitus, le roux le plus cool de l’histoire de DC comics (désolé, Jimmy Olsen !) a en effet pris le contrôle du corps des Red Lanterns afin de maîtriser leurs agissements. C’est une confrontation entre Gardner et Hal Jordan que nous propose ce numéro, et l’on verra que le premier se sent trahit par le dernier. La caractérisation des personnages est efficace et les dialogues, finement écrits, témoignent bien de la rage ressentie par le protagoniste. L’exploitation des autres membres du Corps n’est pas en reste, on a droit à une scène très réussie avec Bleez, ainsi qu’une intrigue qui se développe autour d’Atrocitus, maître déchu de cette armée haineuse.

La partie graphique, signée Alessandro Vitti, est excellente et illustre à la perfection les sentiments de nos héros au milieu d’un combat viscéral.

– Zeppeli

Note : 7.5/10

RED LANTERNS #24


GREEN LANTERN ANNUAL #2

  • Scénario : Robert VendittiDessins : Sean ChenColorisation : Andrew Dalhouse

Si le précédent event de l’univers Green Lantern, “La colère du premier Lantern”, était nul de A à Z, je dois dire que celui-ci m’a plutôt emballé. Reste à savoir si la conclusion va être à la hauteur du reste. Et la réponse est…. OUI. C’est même presque le meilleur morceau ! En lieu et place d’un affrontement bien bourrin, Venditti clôt son event de fort belle façon et avec intelligence. Impossible de “pitcher” cet Annual sans trop dévoiler de l’intrigue alors je vous laisse le découvrir par vous-mêmes.

Les dessins de Sean Chen sont magnifiques, détaillés et la colorisation sans faille d’Andrew Dalhouse fait de chaque case une explosion de couleurs absolument superbes ! Rien d’autres à dire que foncez découvrir cet event et sa conclusion !

– Darthfry

Note : 9/10

Conclusion de cet événement prénommé Extinction pour nous, Français, dans cet annual et ça sonne plutôt bien. L’arc sur Relic se clôt et on peut en apprécier le dénouement, les conséquences, mais surtout entrevoir le futur. En effet, à la fin, vous allez voir que les choses vont changer dans les prochains numéros des Green Lantern, et vont certainement ouvrir différents horizons pour chaque protagoniste des multiples séries sur l’univers des Lanterns. La réussite de cet événement c’est aussi la durée, ce n’est pas comme la colère du premier Lantern qui semblait interminable et vide à certains moments et dont la seule réussite se trouvait dans le numéro final. Cette fois-ci, nous avons eu un concentré en un kiosque et quelques épisodes servant de prologue à la menace.  J’espère simplement que ce qui suivra sera à la hauteur et souhaite retrouver les personnages individuellement avec de nouvelles menaces. Petit passage intéressant, celui de Carol Ferris qui peut connaître la destination de Kyle Rayner grâce à l’amour, mes soupçons étaient donc fondés.

Le numéro bénéficie de Sean Chen au dessin et c’est un régal pour une fin épique.

– Deiimo

Note : 9/10

Green lantern annual #2

9 Commentaires

  1. Je suis souvent en désaccord avec vous sur les reviews kiosque mais là je ne peux que être d’accord (sauf sur le New Guardians qui serait moins bon :p) avec vous !

  2. “Guy Gardner (…) le roux le plus cool de l’histoire de DC comics”
    Yeaaaah !!…… Avec Orion aussi, quand même ! B)

    Excellent numéro de GL Saga, c’est aussi ce que je pense ! Personnellement, j’ai bien aimé les précédents crossovers, même si certains étaient moins réussis (l’histoire du premier Lantern, effectivement, aurait gagné à moins s’éparpiller).
    Robert Venditti fait un excellent boulot ! J’ai eu un peu peur vers la fin, pour un certain perso, surtout vu ce que Geoff Johns prédisait dans son futur lors de son dernier numéro sur la série, mais Venditti a parfaitement opéré le virage !

  3. Excellent numéro!! Un vrai bonheur pour moi! Bien épique (pas qui pique attention!)

    De petits passages amusants aussi comme Kilowog avec son “Dur” sur la situation de Carol et de Hal.

    Bref du très bon!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.