PARTAGER
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email
Batman contre Dracula
[Review TV] Batman Vs Dracula
Les points positifs :
  • Se distingue de la série The Batman
  • Une bande son réussie
  • Des scènes d’action excellentes
Les points négatifs :
  • Le character design douteux
  • Un rythme un peu saccadé
  • Un niveau de violence qui tranche avec le design enfantin

                    « I am vengeance, I am the night, I am Batman » – Batman


  • The Batman VS Dracula – 2005
  • DVD- 1h20 – Réalisation : Michael Goguen – Scénario : Duane Capizzi – Production : Jeff Matsuda et Linda M. Steiner

Série décriée par les fans, The Batman n’avait pas su s’inscrire dans la lignée du succès des précédentes versions animées du chevalier noir. La mythologie du héros a en effet été lourdement modifiée par ce dessin animé qui semblait destiné à un public beaucoup plus jeune. Le film Batman Vs Dracula s’inscrit dans la continuité de The Batman et y apporte sa dose de ténèbres, qui est plutôt bienvenue.

[Review TV] Batman Vs Dracula

L’histoire commence avec l’évasion du Pingouin et du Joker qui quitte l’Asile d’Arkham et se mettent en quête d’un trésor qui serait caché au fin fond du cimetière de Gotham. Batman (incarné par un Rino Romano en grande forme qui livre ici sa meilleure prestation) se met rapidement à leur poursuite et parvient à les vaincre, tuant apparemment le Joker par accident et non sans réveiller par mégarde Dracula à cause du sang perdu par notre ami Cobblepot dans la bataille.

[Review TV] Batman Vs Dracula

Dès sa scène d’ouverture, ce film nous montre sa volonté de se démarquer de la série dont il est dérivé en lui donnant un style beaucoup plus mature, les combats y sont beaucoup plus vicieux et ont donc beaucoup plus de saveur, et la menace à laquelle Batman est confrontée, à savoir Dracula qui tente de se constituer une armée afin de régner sur Gotham, est bien plus sérieuse que ce qui nous avait été montré dans la médiocre série. Il faudra toutefois accepter le character design très controversé qui nous est proposé ici, avec un Joker façon pseudo-rasta-du-fond-de-la-classe-au-lycée et un Bruce Wayne qui ressemble à un boxer après quelques rounds de trop. L’intrigue est tout à fait acceptable et le développement des personnages est suffisant, Batman est mis à l’épreuve et l’on en apprend un peu sur sa vie mondaine, notamment sur sa relation avec Vicki Vale alors que Dracula mène la vie dure aux deux facettes de la personnalité du Dark Knight.

On regrettera toutefois quelques longueurs qui auraient facilement pu être évitées mais on lui pardonnera tant l’ennemi principal du film est réussi : Dracula est effrayant et bestial et apparait comme un véritable prédateur, l’affrontement final entre le seigneur des vampires et le défenseur de Gotham City est excellent et restera parmi les meilleurs combats animés de Batman.

[Review TV] Batman Vs Dracula

On peut dire que la série The Batman aura au moins réussi à nous livrer une bonne histoire avec ce film, qui parvient enfin à rendre cette version du héros intéressante. En dépit d’un design discutable, c’est une impression positive qui domine après le visionnage de ce dessin animé qui divertira les fans de Batman. Attention toutefois à ne pas le montrer aux plus jeunes, tant le ton de ce spin-off dénote avec celui de la série dont il est tiré.


UN DEUXIÈME AVIS C’EST BIEN AUSSI !!

The Batman vs. Dracula, est un film animé qui nous vient de la série pas géniale The Batman. Du coup, même si l’histoire peut être sympathique malgré des designs assez spéciaux. Par exemple, je ne me fais toujours pas aux designs de Batman au front bombé et oreilles microscopiques, ou encore au look SDF du Joker. C’est dommage car à côté de ça Vicki Vale est vraiment très bien travaillé, je ne reviendrai pas sur le physique de Bruce Wayne qui semble s’être mangé une porte d’un peu trop près. L’histoire en elle même est pas mal, sans déconner, Batman contre Dracula qui cherche à se créer une armée de vampire, c’est trop cool non ? Alors on revient rapidement sur le mythe de Dracula, son histoire, l’inspiration de Batman, les chauves-souris, la prétention assez impressionnante du maître vampire à vouloir quasiment se prendre pour un dieu pour Batman. Une histoire d’héritage totalement exubérante qui revient très souvent sur la perte de des parents de Bruce. Honnêtement, c’est pas mal, quelque peu long par moment, mais dans l’ensemble ça reste agréable comme animé. L’un des points très positifs de cet animé reste pour moi la bande originale par Thomas Chase Jones qui traduit bien les ambiances et qui nous emporte avec grand plaisir.

– Harley

zeppeli

zeppeli